La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Diaporama de Jacky Questel Bâtons de commandement et casse-têtes Salatua Barkcloch – Îles Futuna. LE TALATUA est con- sidéré comme le modèle original.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Diaporama de Jacky Questel Bâtons de commandement et casse-têtes Salatua Barkcloch – Îles Futuna. LE TALATUA est con- sidéré comme le modèle original."— Transcription de la présentation:

1

2 Diaporama de Jacky Questel

3 Bâtons de commandement et casse-têtes Salatua Barkcloch – Îles Futuna. LE TALATUA est con- sidéré comme le modèle original de jupe à Futuna. Malgré ses grandes dimensions, il était traditionne- ment porté enroulé autour de la taille.

4 Polynésie : l'art maori de Nouvelle-Zélande L'usage de circonvolutions, caractéristique de la sculpture maori, est développé dans l'architecture, les pirogues, les armes, les récipients, les instruments de musique… Des compositions, visuellement très élaborées, envahissent la surface de l'objet, mêlant symétrie et asymétrie. Transmises de génération en génération, les boites précieusement gravées préservaient le trésor (taonga) de la famille. Elles contenaient les jades et les plumes d'oiseaux, réservées aux maoris de haut rang.

5

6 SUPPORT A OFFRANDES Îles Gambier Cette sculpture aux quatre bras tendus était installée à côté des figures de divi- nités. Lors des cérémonies, on y sus- pendait des offrandes de nourriture et de fleurs. Gardés dans les maisons ou les lieux cérémoniels, ces supports pouvaient être complétés ) la base des bras d'une tablette horizontale qui empêchait les rongeurs d'atteindre la nourriture suspendue à leurs mains. Cette sculpture fait partie des rares témoignages anciens des arts des îles Gambier, largement détruites lors des installations des missionnaires dans l'archipel en 1834.

7 Tambours à fente; nord de lîle Ambrym Planté verticalement ou en oblique, ces tambours à fente ont une importance rituelle : frappés à l'aide d'un maillet en bois tendre, ils rythment les danses lors des cérémonies et transmettent, au quotidien, des messages : appeler quelqu'un, prévenir d'un décès, rassembler la communauté…

8 Les grades en Mélanésie SCULPTURES DE GRADE : Nord de lîle AMARYM, villages de Neha et Inlilit. Lors des cérémonies, ces figures sculptées sont les réceptacles d'esprits associés à des grades spécifiques. Elles sont exécutées à l'abri des regards. L'artiste est rétribué pour son œuvre et pour les couleurs utilisées : objets d'échange entre les groupes, les pigments participent pleinement à la valeur de la sculpture.

9 Mélanésie, les grades au Vatuatu FIGURES DE FANTÔMES Sur l'île de Maiokulia, les exploits des héros mythiques sont inter- prétés par des marionnettes (om- bres ou fantôles) au cours de céré- monies publiques qui augmentent le prestige des organisteurs. Ces personnages sont également pré- sents sur les effigies funéraires nambarama des hommes de haut grade.

10 Mélanésie : OBJETS DE PRESTIGE Le système de grades est signifié par de nombreux objets qui indi- quent le statut de leur propriétai- re grâce à un décor codifié : plats et couteaux pour repas cérémoniels, masques, nattes, éléments de parure. Ici, des coiffes.

11 Ce plat orné de têtes appartenait à un gradé élevé au statue "d'ancêtre vivant". La première bouchée était offerte à l'esprit du plat.

12

13 Bracelet-monnaie – Île Nissan, village de Sirot (coquillage tridacne) Les bracelets-monnaie portés au-des- ssus du coude, étaient utilisés en paiement de services. Ils pouvaient aussi entrer dans les circuits d'échan- ges, puisqu'ils permettaient d'acheter des rituels. Ils soulignent l'importance du coquil- lage tridacne dans cet archipel. Les monnaies de plumes et de co- quillages intervenaient dans les échanges de biens et les alliances. Elles changeaient de nom en passant d'île en île et circulaient pour l'acquisition de formules magiques et d'apaisements de mauvais esprits.

14 ROULEAU DE MONNAIE REVEA – Îles Samoa. D'une longueur proche de 10 mètres, cette monnaie est constituée de centaines de plumes collées en plaquettes, fixées sur une trame de fibres tressées. Elle servait, entre autres, à l'achat d'une épouse. Sa valeur se mesurait à son effet rougeoyant.

15 POISSON-RELIQUAIRE et PIROGUE FUNERAIRE – Îles Samoa : Le sol des Îles Samoa est pauvre, et la population tire son revenu de la mer. L'activité rituelle reflète cette dépendance. Les jeunes garçons étaient initiés dans des huttes au bord de la mer où étaient conservés des reliquaires en forme de requin ou de bonite. Ils recevaient les crânes des chefs, alors que les os longs étaient conservés dans les pirogues miniatures.

16 LA SOXIETE SECRETE INIET Sculpture iniet Île Nouvelle-Bretagne, pé- nincule de la Gazelle. Cette figure, rare par sa taille, appartient à la société secrète des Tolaï. Pour éviter toute reproduction, la réalisation de ces sculptures se déroulait dans une enceinte cachée, marewet. Elle est liée à la mythologie du serpent : l'échancrure en dents de scie de l'enca- drement, appelée nigtèngit – le terme nigt voulant dire piquer - suggère une puissance d'attaque.

17 MASQUES DE MELANESIE Papouasie Occidentale. ASMAT : La fête jipae célèbre le passage des morts du monde des vivants à celui des esprits. Ces masques-costumes représentent les défunt depuis la dernière cérémonie. Durant cette fête, ils reviennent l'espace d'un jour et d'une nuit dans leur village, puis quittent définitivement la communauté.

18 PRESTIGE : poteaux funéraires. Papouasie Occidentale, baie de Fumingo, village de Jepem. Ces poteaux étaient exposés devant les maisons des hommes, parfois en position inclinée. Ils sont taillés dans un arbre de mangrove. Une des racines aériennes est réservée puis sculptée. Elle est appelée cenem (pénis). Cet élément fait référence à la source de vie. Les poteaux bisj sont symboliquement l'équivalent des pirogues de guerre. Ils conduisent métaphoriquement les défunts vers Safan, le royaume des morts. A la fin de la cérémonie, ils sont détruits et leurs restes sont laissés à pourrir dans les champs de sépulture – les dépouilles des morts se décomposent dans la forêt – et leur pouvoir est ainsi transmis aux plantes nourricières.

19

20 SCULTURE OMU, population Asmat de l'Ouest, Indonésie, Papouasie Occidentale. Sculpture OMU. 'bois, pigments naturels. L'omu représente un esprit mouvant proche du serpent ou du crocodile. Lors de rituels, les hommes dansent avec une paire d'omu ornés de feuilles fraîches. Après la danse, ils sont fixés le long de la poutre faîtière de la maison cérémonielle. Au-dessus, un crocodile, em- blème de clan.

21 Certains de ces objets suspendus sont des masques de Nouvelle-Guinée, mais je n'ose affirmer qu'ils le sont tous…

22 Nous sommes toujours – et pour un moment – en Mélanésie (Papouasie- Nouvelle-Guinée) PRESTIGE, secrets d'initiés. Flûtes latérales ou nasales mambu Conservées dans la maison des hommes les flûtes sont parmi les objets les plus secrets de la vallée du Sépik. Leur chant continu serait la voix d'un ancêtre rela- tant ses faits guerriers. Un petit masque, portant le nom de cet ancêtre, est parfois fixé sur le tube de bambou.

23 FACADE DE MAISON CEREMONIELLE Les panneaux sont taillés et découpés dans des bois soigneusement choisis par les hommes. Ils peuvent être utilisés en façade dans les maisons cérémonielles, et comme porte dans des maisons d'habitation.

24 RELIQUAIRE EN FORME DE CROCODILE Destiné à recouvrir des objets sacrés (pierres ?), ce "reliquaire" en forme de crocodile représente l'ancêtre originel ou le clan lui-même. Le colonne vertébrale de l'animal renferme un bâton de Big Men (chef). Les franges sont des restes de repas cérémoniels.

25 Ces sculptures de pierre sont des figures d'esprit fabriquées au sein de la société secrète masculine Iniet chargée de l'initiation des jeunes garçons et qui peut exercer une sorte de justice. Ces figurines sont fabriquées par un personnage précis, à l'aide d'outils de coquil- lage et de pierre

26 CROCHET (PAPOUASIE NOUVELLE-GUINEE Ces crochets impressionnants par leur taille, étaient installés dans les maisons cérémo- nielles des hommes. Celui-ci figure une fem- me, ancêtre primordiale. Les images peintes sur ses épaules et son ventre représentent les scarifications réservées aux ancêtres ou à certaines femmes de très haut rang. Son sexe ainsi que le crochet sont cachés sous une jupe de femme. On pendait à ces crochets des galettes de sagou (farine extraite du tronc d'un palmier) que les femmes mariées apportaient aux hommes rassemblés dans la maison cérémo- nielle. Des petits sacs étaient aussi suspen- dus, dans lesquels étaient déposées des of- frandes à l'ancêtre représenté.

27 MASQUE DE FACADE Description Visage monumental de bois sculpté en champlevé et peint. La bouche sculptée en ajour montre deux rangées de dents et la langue est tirée. Usage Fixé sur les façades des maisons cérémo- nielles, sous un auvent de chaume, ces grands masques représentent un ancêtre des clans à qui appartiennent la maison. Ils exercent une fonction protectrice. La langue tirée, les yeux ronds et fixes, sont des signes d'agressivité. Ils rappellent que les maison des hommes sont des lieux puissants et renvoient à la puissance des hommes.

28 APPUIE-TETE PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINEE, bas Sépiil, région côtière et lac Murik. Dans les villages, chaque homme possédait son propre appui-tête orné des figures d'ancêtres de son clan. Utilisés pour se reposer, l'appui-tête permettait aux hommes de rentrer en contact avec leurs ancêtres pendant leur sommeil.

29 CROCHETS Les crochets sculptés de figures d'ancêtres étaient conservés à l'étage de la maison des Hommes. Ils ser- vaient à suspendre des sacs de fibres conte- nant les objets secrets du clan et de la nourri- ture.

30 Vous avez là un aperçu de ce que vous offre le Musée Branly concernant l'Asie. Il vous faudra attendre notre prochaine visite à ce musée pour avoir les autres continents. Mais ce musée a une particularité ! Au cœur du plateau des collections, fil rouge de la visite, le musée propose un parcours unique et original, entièrement tactile. Conçu pour tous les visiteurs, le parcours de la Rivière est essentiel pour les visiteurs déficients visuels : texte en braille, reliefs tactiles et écrans adaptés. Pas de murs, de barrières, rien qui puisse blesser ou heurter. Une "rivière" avec des banquettes de cuir de chaque côté, qui se prolonge et serpente, et sur le dos de cette banquette, des reliefs tactiles expliquant les principales richesses du musée. Difficile à photographier sans flashe, vu sa teinte sombre, je vous mets cependant un exemple avant de clôturer cette première série de diapo- ramas. Et je vous donne rendez-vous dans un ou deux mois pour la suite !

31

32 Photos : Yvonne Documents photographiés sur place, ou pris sur le site du musée : Musique : Harmonie – La rivière d'arc-en-ciel Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix


Télécharger ppt "Diaporama de Jacky Questel Bâtons de commandement et casse-têtes Salatua Barkcloch – Îles Futuna. LE TALATUA est con- sidéré comme le modèle original."

Présentations similaires


Annonces Google