La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AU LAOS AVEC MARIJO 1 - LE NORD, AU FIL DU MEKONG.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AU LAOS AVEC MARIJO 1 - LE NORD, AU FIL DU MEKONG."— Transcription de la présentation:

1

2 AU LAOS AVEC MARIJO 1 -

3 LE NORD, AU FIL DU MEKONG

4 Le Laos est un pays de km2 dont 80% sont montagneux. Le nord notamment, qui regroupe six provinces, est sans doute la région la plus mystérieuse du pays compte tenu de son environnement de montagnes rudes et difficiles de pénétration, imperméable au tourisme car les voies daccès terrestres y sont peu développées et souvent dangereuses. A moins dêtre un explorateur aventureux, ce nest quen empruntant la voie fluviale du Mékong que lon peut traverser cette partie du Laos… Seules exceptions : les provinces de Luang Prabang et de Xien Khuang.

5 Il faut compter deux journées de navigation de six à sept heures pour effectuer le trajet entre Houei Say à la frontière de la Thaïlande près du Triangle dOr et la ville de Louang Prabang.

6 Lembarcadère à Houei Sei.

7 Le bateau de tourisme et son poste de pilotage, avec à lavant les pots fleuris toujours présents…

8 A larrière-plan, les hautes chaînes de montagnes…

9 La vie sur la rive! A droite, les orpailleurs…

10 Dans cette région, lune des sources de revenu est la culture du maïs. Les épis sont empilés dans des sacs, transportés sur la rive puis embarqués à bord des bateaux qui sont le seul moyen de transport.

11 Les villages sont toujours construits en hauteur à cause des crues de la mousson!

12 Les rochers, danger permanent pour les navigateurs!

13 On est surpris de découvrir de nombreuses plages de sable fin, parfois très étendues, alternant avec les rochers…

14 Le nord du Laos est le lieu de résidence de plusieurs ethnies très différentes les unes des autres, que ce soit par leur langue, leurs croyances ou leurs coutumes… De souche tibéto-birmane, les Hmongs ou Méos, sont les plus nombreux. Anciens nomades sédentarisés, ils sadonnent maintenant à la culture du riz de montagne sur brûlis et à celle du pavot…

15 Dans un village Hmong…

16 Quelques occupations féminines : enfants, maïs et broderies!

17

18 A peu près à mi-chemin du trajet, une halte incontournable se fait à Pakbeng, bourgade Hmong à flanc de montagne. Commerces, habitations et hôtels se répartissent de chaque côté de la rue principale qui nest quun chemin de terre. Lélectricité y est coupée la nuit…

19 Pakbeng

20

21 Peu avant larrivée à Luang Prabang, le bateau accoste au pied de lescalier de pierre qui nous conduit à la découverte des grottes de Pak Ou. La première, celle de Wat Tham Ting, est dite grotte des Stalactites. Cest un lieu de pèlerinage longtemps habité par des ermites. Au moment des fêtes du Nouvel An, on y apporte des statues ce qui explique leur grand nombre. Beaucoup plus haut se trouve la grotte de Tham Poum plus profonde que la précédente. Dans ses anfractuosités se trouvent des milliers de bouddhas de toutes tailles (plus de 6 000)!

22 Larrivée aux grottes.

23 Grotte de Wat Tham Ting

24 Entrée de la grotte de Wat Tham Poum.

25 Mignonne fillette nous exécutant un pas de danse puis toute confuse devant nos applaudissements!

26 Les bornes comme celles-ci, sont destinées à guider les bateaux en leur indiquant la présence des rochers quand le fleuve est en crue…

27 A mi-chemin entre les grottes et Luang Prabang, on accède au petit village de Ban Xanghai par des escaliers rudimentaires taillés dans la falaise. Dans ce village, les femmes distillent lalcool de riz, le lao- lao, boisson très populaire au Laos. Du riz gluant est mélangé à la levure et leau dans de grosses jarres. Après une semaine, lamidon du riz est transformé en alcool sous linfluence de la levure, donnant une sorte de vin de riz sucré. Ce vin est distillé par les femmes en le faisant bouillir dans des récipients métalliques posés sur des braises. La vapeur de lalcool se condense au contact de leau froide renouvelée sans cesse sur les couvercles.

28

29 Dans ce village, les femmes réalisent également du tissage quelles essaient de vendre aux touristes.

30 Face à Luang Prabang, une courte traversée en bateau permet daccéder au district de Xieng Men. Outre la vie des villages, on peut découvrir encore des temples plus récents..Le dernier, le Wat Long Khoum, est un élégant petit temple entouré de bâtiments daccueil très agréables. Les rois venaient y passer trois jours avant leur couronnement…

31 La montée assez abrupte permet de découvrir le travail réalisé pour la création de jardins dans un sol sablonneux, entre deux moussons! Beaucoup de cultures darachides!

32 Illusion de prospérité avec une belle rue sur quelques mètres seulement…

33 Wat Salyasetharam de Xieng Men

34 Habitations de moines!

35 Dans le village, un carré de sable pour les enfants est délimité par des sacs de matériaux de construction…

36 Rue plus conforme à la tradition des villages!

37 Epicerie locale

38 La préparation du manioc.

39 Sur la colline, près du Wat Chompeth, des stupas. Lensemble aurait besoin de restauration mais seule la toiture du petit temple en a bénéficié avec le support dune organisation française…

40 Wat Long Khoum

41 Résidence des moines à Wat Long Khoum.

42 Pont pour atteindre lembarcadère…

43 Lembarcadère…

44 Sur une dernière vue du Mékong, si varié daspect, se termine cette ballade dans le nord. Il est évident quelle ne permet pas dappréhender tous ces peuples qui vivent à labri des hautes chaînes de montagnes, ceux que lon natteint que par des pistes difficiles dans la jungle. Cest à la fois dommage et heureux puisquils demeurent préservés de notre civilisation qui ne leur apporterait pas que le meilleur comme cela a été si souvent démontré…

45 Musique traditionnelle du Laos Photos, conception et réalisation : Marie-Josèphe Farizy-Chaussé Mai 2009

46 AU REVOIR

47


Télécharger ppt "AU LAOS AVEC MARIJO 1 - LE NORD, AU FIL DU MEKONG."

Présentations similaires


Annonces Google