La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AVEC MARIJO TOULOUSE, VILLE ROSE « Ville rose à laube, ville mauve au soleil, ville rouge au crépuscule » …

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AVEC MARIJO TOULOUSE, VILLE ROSE « Ville rose à laube, ville mauve au soleil, ville rouge au crépuscule » …"— Transcription de la présentation:

1

2 AVEC MARIJO

3 TOULOUSE, VILLE ROSE « Ville rose à laube, ville mauve au soleil, ville rouge au crépuscule » …

4 Sa couleur vient de lutilisation abondante de la brique fournie par la plaine alluviale de la Garonne. Ses vieux quartiers du centre, à peu près restés intacts depuis leur construction, livrent à la vue émerveillée, un lacis de ruelles, de cours intérieures que nous avons parfois la chance dapercevoir, dhôtels anciens somptueux, déglises, etc.

5 Une charmante petite place.

6 Tolosa fut une cité prospère sous le règne des Romains, aux Ier et IIème siècles mais il ne reste à peu près pas de vestiges de cette époque. Les pierres étaient rares et les briques nont pas résisté au passage du temps. Il ne reste rien non plus des peuplades de passage : Goths, Vandales, Francs, Sarrasins, etc… Ce nest quau IXème siècle, avec lavènement des Comtes de Toulouse, que lon commence à reconstituer lhistoire. Et cest aux XIème et XIIème siècles que la ville commence à prospérer.

7 LHôtel de ville dit « le Capitole ». Ce jour-là, il y avait des expositions pour le recrutement de différents corps darmée, sanitaires, etc. doù lencombrement!

8 Le Capitole devint le siège de la ville dès le XIIème siècle. Le pouvoir se partageait entre les comtes et les représentants dune classe très riche qui formaient une assemblée puissante, celle des Capitouls qui est à lorigine du nom pour lHôtel de ville. LEglise catholique, pour sa part, constituait un troisième pouvoir. Les Capitouls siégèrent de 1189 à 1789

9 Avec lalternance de colonnes ioniques de marbre rose et de pierre, la façade du Capitole est très majestueuse. On pénètre ensuite dans la cour Henri IV ornée dun mélange de pierres et de briques et dun très beau portail renaissance dominé par une statue de ce roi.

10 Les galeries latérales abritent la Grande salle des Illustres, la salle des mariages, la salle du Conseil de ville et la salle Henri Martin.

11 Ces salles du Ier étage offrent toutes des merveilles de lart pictural. La salle des mariages et celle du Conseil municipal doivent leur décoration au peintre Paul Gervais qui a notamment illustré dans la première, lamour à 20, 40 et 60 ans. La salle Henri Martin est entièrement décorée dœuvres de ce peintre dont beaucoup évoquent les bords de la Garonne. Enfin, la salle des Illustres, déclarée patrimoine mondial en 1994, fut décorée par le peintre Paul Pujol qui sinspira largement du Palais Farnèse de Rome.

12 Le grand escalier construit en 1674 et la salle des mariages.

13 La salle des Illustres veut honorer les personnalités ayant œuvré dans la ville. Lun des illustres, Pierre de Fermat, un scientifique à lorigine du calcul différentiel, au XVIIème siècle…

14 Les bords de la Garonne par Henri Martin

15 Ancienne salle capitulaire des archives, le Donjon est le seul vestige de lensemble médiéval, restauré par Viollet le Duc.

16 La rue du Taur qui relie la place du Capitole à la basilique St-Sernin, évoque le martyr de ce saint qui y fut traîné par un taureau alors quelle était une importante rue commerçante au Moyen-âge. A lemplacement de la Sépulture se dresse la façade de Notre- Dame du Taur, remontant au début du XIVème siècle. Elle est surmontée dun important clocher-mur qui sélève à 40 mètres de hauteur. Cette rue est devenue un petit quartier latin avec ses librairies qui attirent les étudiants.

17 Rue du Taur et église Notre-Dame du Taur.

18 Cest au IIIème siècle que saint Saturnin, refusant de renier sa foi, fut traîné par le taureau et expira sur la place actuelle du Capitole. Au XIème siècle, les habitants décidèrent de lui construire un bel édifice qui ne sera terminé quau XIIIème et prendra le nom contracté de Saint-Sernin. Cette église fut consacrée par le pape Urbain II dès Elle est le plus grand édifice roman de France. Au XXème siècle, une dégradation importante nécessita une grande restauration et lon en profita pour se débarrasser des ajouts malheureux. La basilique a donc retrouvé sa splendeur initiale.

19 Le chevet est formé de neuf absidioles et le superbe clocher a servi de modèle pour un grand nombre dautres réalisations. Face à la rue du Taur, sur la façade latérale sud, la porte Miegeville est dotée dun portail richement ouvragé et dun tympan qui évoque lAscension du Christ.

20 A lintérieur, à la fois puissance et sobriété … Voûtes en berceau et arches en plein cintre.

21 Au-dessus de lautel, la châsse de Saint- Saturnin sur quatre taureaux de bronze. Des stalles du XVIIème siècle sont magnifiquement décorées.

22 Le siècle dor de Toulouse se situe entre 1463 et Cest alors lapogée du commerce du pastel. Cette plante donne une superbe couleur bleue. Elle fut à la base de létablissement de fortunes colossales et valut à la ville cette abondance dhôtels renaissance.

23 Partant de la place du Capitole, à lopposé de la rue du Taur, la rue Saint-Rome est une rue piétonne qui conserve, comme celles qui lui font suite, de très belles maisons anciennes.

24 Le propriétaire de cet hôtel particulier sest fait représenter avec une corne dabondance!

25 Au milieu du XIXème siècle, Toulouse, après larrivée du chemin de fer, se dota dune pléthore de banques, grands magasins, etc. Ce fut alors la période des trouées haussmaniennes engendrant deux artères importantes qui se croisaient, la rue dAlsace- Lorraine et la rue de Metz qui conduit à la Garonne.

26 Rue de Metz

27 En se dirigeant vers la Garonne, en bordure de la rue de Metz, lon retrouve le magnifique hôtel dAssézat, un véritable palais de style renaissance classique, sans doute le plus bel édifice de la période du pastel. Il ne put, cependant, être complètement achevé à cause de leffondrement de ce commerce…

28 Lhôtel dAssezat devenu musée.

29 Les trois étages sont décorés de colonnettes doriques, ioniques et corinthiennes. Ils sont dominés par la tour de capitoul que lon retrouvait dans les hôtels de la plupart de ces riches marchands, membres de lassemblée.

30 Nous arrivons au Pont-Neuf qui fut inauguré en 1632 mais jamais complètement terminé. Il présente curieusement, des arches inégales de briques et de pierres. De là, on jouit dune très belle vue sur la Garonne et lhôtel-Dieu Saint-Jacques sur lautre rive du fleuve. Dabord ce fut un relais sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle puis un hôpital. Il est occupé, de nos jours, par des services administratifs.

31

32

33 Non loin du pont, léglise Notre- Dame de la Dalbade qui fut reconstruite plusieurs fois et dont lélément le plus intéressant, actuellement, est un portail renaissance surmonté dun tympan de céramique ajouté au XIXème siècle. Il reproduit un tableau de Fra Angelico, le Couronnement de la Vierge.

34 Note-Dame de la Dalbade

35 Face au quai du même nom, léglise de la Daurade est chère aux Toulousains. Elle abrite une Vierge noire à qui lon prête de grands pouvoirs de protection contre les inondations mais également pour la vie des couples… Cette Vierge change de robe selon la liturgie du moment… Cest de là que partent les trophées qui seront remis dans la salle des Illustres du Capitole, par lAcadémie des Jeux Floraux, chaque 3 mai.

36 Poursuivant notre promenade en direction de la célèbre église des Jacobins, nous trouvons sur notre chemin, un autre très bel hôtel renaissance, celui de Jean de Bernuy, un Juif espagnol très riche qui paya la rançon pour libérer François Ier, prisonnier de Charles- Quint. Cest le seul hôtel en pierre du XVIème siècle. Il fait, maintenant, partie des locaux du lycée Fermat.

37 Cour de lhôtel de Bernuy

38 Léglise des Jacobins érigée au XIIIème siècle, est une splendeur du gothique méridional. Lintérieur fascine par sa légèreté aérienne et la hardiesse de ses colonnes supportant des nervures en forme de palmiers. Au centre de léglise, une châsse contenant les restes de saint-Thomas dAquin, est installée dans lautel. Le corps du saint aurait été confié aux Dominicains par le pape qui considérait que cette église était la plus belle de lOrdre.

39 Sept colonnes de 22 mètres de haut… La châsse

40 Les arcades du cloître qui entoure un jardin verdoyant avec buis et cyprès, sont en briques sur colonnettes jumelées, de marbre gris.

41

42 De lautre côté du centre, à lopposé des Jacobins, la cathédrale Saint-Etienne offre aux regards une architecture très bizarre, surtout quand lon pénètre à lintérieur. Construite en plusieurs phases, cela donne deux nefs complètement décalées, celle de léglise primitive qui devait être démolie et celle de la cathédrale proprement dite. A leur jonction se dresse une énorme colonne qui devait, avec trois autres, soutenir un transept. Autour du chœur, on peut admirer des stalles en noyer sculptées avec des éléments aussi surprenants que sirène, sphinx et même satyre…

43 La porte de la sacristie arbore une curieuse serrure ancienne! Cathédrale Saint-Etienne

44 Dagréables fontaines ornent les places et de nombreuses terrasses attirent les clients, surtout les journées ensoleillées… A droite, la place Saint-Georges.

45 Place Wilson

46 Alors, et les violettes? Originaires de Parme, elles seraient arrivées au XIXème siècle, rapportées par des soldats français après les guerres dItalie. Elles firent la fortune des fleuristes, des parfumeurs et même des confiseurs… Au début du XXème siècle, plus de bouquets partaient annuellement dans le monde entier. Malheureusement, la fleur fut décimée par virus et champignons. Toutefois, en 1985, des chercheurs ont commencé à les cultiver in vitro et des serres, au nord de Toulouse, en sont, de nouveau, remplies. Chaque année, en février, cest la fête de la violette qui est redevenue lemblème de la ville.

47 Musique : Marche de Simon de Montfort Conservatoire occitan de Toulouse Documentation : sur place, dans les guides du routard et vert Michelin. Photos, conception et réalisation : Marie-Josèphe Farizy-Chaussé

48 AU REVOIR

49


Télécharger ppt "AVEC MARIJO TOULOUSE, VILLE ROSE « Ville rose à laube, ville mauve au soleil, ville rouge au crépuscule » …"

Présentations similaires


Annonces Google