La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Rôle des ravines dans les flux de sédiments à léchelle des petits Bassins Versants Abir BEN SLIMANE 1,2, Damien RACLOT 2, Olivier EVRARD 3, Mustapha.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Rôle des ravines dans les flux de sédiments à léchelle des petits Bassins Versants Abir BEN SLIMANE 1,2, Damien RACLOT 2, Olivier EVRARD 3, Mustapha."— Transcription de la présentation:

1 1 Rôle des ravines dans les flux de sédiments à léchelle des petits Bassins Versants Abir BEN SLIMANE 1,2, Damien RACLOT 2, Olivier EVRARD 3, Mustapha SANAA 1, Irène LEFEVRE 3, Mehdi AHMADI 3, Yves LE BISSONNAIS 2. 1 INAT ; 2 UMR LISAH ; 3 LSCE Atelier scientifique International Relations homme/environnement et transports solides : une approche spatialisée Alger 7 et 8 juin 2011

2 Plan Contexte et Objectifs Matériel et Méthodes Résultats et Conclusion

3 Formes dérosion hydrique: Lérosion hydrique= la principale menace de la ressource en sol Une fois que le ruissellement est déclenché, lérosion Hydrique peut prendre différentes formes. Érosion en nappe Érosion concentrée (rigoles) Ravinement Érosion latérale des berges fluviales Contexte:

4 4 Problématique en Tunisie 74% de la surface agricole utile est touchée par lérosion des sols. (Ministère de lAgriculture et des ressources hydrauliques ) Quelle stratégie adéquate de lutte contre lérosion (bonne pratique agricole à la parcelle ou aménagements ???) Problème: envasement de certaines retenues Stratégies Nationales de conservation des eaux et des sols: Retenues collinaires Parfois complétées par aménagement de versant (banquettes par ex.) Peu de sensibilisation sur les « bonnes pratiques » notamment en agriculture Quels processus en cause ? Doù vient le sol venant combler les retenues (parcelles ou ravines ?) sachant quil ya une forte densité ravinaire sur la dorsale Tunisienne et le Cap Bon

5 5 Objectifs: Quantifier, à léchelle des petits bassins versants ( km 2 ) en Tunisie, le % de sédiments provenant des parcelles agricoles (en surface)/des ravines (en profondeur) Identification les facteurs impliqués dans les différences des comportements observées à léchelle des petits bassins versants étudiés.

6 6 Matériels et Méthodes

7 Matériel: =>Bassins Versants de la Dorsale Tunisienne et le Cap Bon. =>5 Bassins suivis hydrologiquement =>Bassins « barrés » avec accès à lhistorique des flux de matière (moyennant des carottages réalisés au cours de ce projet dans les sédiments piégés par les retenues) Fidh Ali El Hnach Sbaihia El Melah Kamech Lacsurface (ha) GéologieActivités anthropiques Réseau hydrographique Taux d'érosion (t/ha/an) El Melah61Grés, argile Arboriculture – non aménagé F13 Fid ali245calcaires, argiles gypseuses Cultures annuelles- Aménagé (rive gauche) D40 Kamech263marnes, grès Cultivé – non aménagé D16 Sbaihia355marnes, calcaires, argiles Forêt - cultures annuelles- Aménagé M11 El Hnach381calcaires, marnes et argiles Cultivé- Aménagé D14 Tableau : Caractéristiques des sites détudes.

8 Matériel: Exemples de carottes prélevées et découpées Exemple Carottage sur le bassin versant de Sbaihia (Zaghouan) (2011)

9 9 Matériel: Exemples de carottes prélevées et découpées à partir du lacs étudiés Informations sur le long-terme car depuis création de la retenue vers les année Informations potentielles sur séquences successives de dépôts

10 10 Méthodologie: Démarche : Mettre en place la méthode de « traçage des sources de sédiments». Mettre en relation des résultats avec le contexte (pédo/géologie, pente, mise en culture, aménagements…) des différents Bassins. Principe : Technique de traçage Utiliser un ou plusieurs éléments permettant de connaître lorigine des sédiments =Un traceur. Définition dun traceur: Un traceur pédologique ou empreinte digitale = « Empreintes caractéristiques des sols suffisamment conservatrices et stables pouvant être reconnues dans des écosystèmes adjacents au sol » Mourier (2008). Un bon traceur doit avoir des valeurs contrastées selon les sources que lon cherche à dissocier et doit Être le Plus conservatif possible ou avec une interaction que lon sait corriger.

11 Méthodologie: Traçage des sources de sédiments (Étapes de la démarche) Cette démarche mise en place comporte les étapes suivantes : 1.Identification des traceurs potentiels au vu des objectifs de l'étude, de la littérature et des spécificités du terrain ; Pour notre étude les traceurs utilisés sont: Lactivité des radionucléides (Cs 137, Pb 210,Th 234, Ra 226, Ra 228, Th 228,K 40 et Be 7 ); lazote total, le phosphore total, et le carbone organique total. 2.Analyse des traceurs dans les échantillons prélevés dans les 2 sources (surface et profondeur du sol) et dans les carottes de sédiments piégés par les retenues collinaires. 3. Mise en oeuvre d'une technique de traçage développée par Walling (1999) et étendue par Ahmadi (2010).

12 Méthodologie: Traçage des sources de sédiments (le Modèle de mélange) 1.Identification des traceurs discriminants 2.Identification de la combinaison de traceurs la plus discriminante 3.Application du modèle de mélange sur cette combinaison de traceurs Test de Kruskal Wallis Test de Lambda Wilks Mixing model + une procédure Monté-Carlo (pour prendre en compte la variabilité dans la caractérisation des sources)

13 Résultats et conclusion

14 El Hnach Sbaihia Fidh Ali El Melah Kamech Sbaihia

15 1. Résultats du Mixing model: 5 bassins versants Prédominance de lérosion de surface On observe une variabilité des résultats du Mixing model dun bassin à un autre. Pratiquement les mêmes traceurs sont retenus dans les différents Bassins versants.

16 1. Résultats du Mixing model: 5 bassins versants

17 2. En fonction de la pente => Plus lindice global de pente augmente, plus lérosion de profondeur augmente aussi. 2. Facteurs explicatifs des résultats du Mixing Model pour les 5 bassins versants étudiés.

18 1. En fonction des terres cultivées => Plus le % de terre cultivée augmente, plus le % lérosion de profondeur diminue.

19 3. En fonction du pourcentage des terres cultivées non aménagées: => Plus le pourcentage des terres cultivées non aménagées augmente, plus lérosion de profondeur diminue. 2. Facteurs explicatifs des résultats du Mixing Model pour les 5 bassins versants étudiés.

20 Conclusion et perspectives : Conclusions: - Faisabilité dune technique directe et rapide de traçage des sources de sédiments ( carottes). - Érosion de surface prédomine. - Influence multivariée de comportements. Perspectives: -Développement méthodo sur plus de bassins versants ( post-thèse). -Vers la prise en compte du connectivité du réseau. -Impact du lieu de prélèvement des carottes.

21 21 Merci pour votre Attention


Télécharger ppt "1 Rôle des ravines dans les flux de sédiments à léchelle des petits Bassins Versants Abir BEN SLIMANE 1,2, Damien RACLOT 2, Olivier EVRARD 3, Mustapha."

Présentations similaires


Annonces Google