La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

BILAN DE LA PHASE EXPÉRIMENTALE 18 juin – 31 décembre 2011 OLORON SAINTE-MARIE 4 janvier 2012 « La Navette »

Présentations similaires


Présentation au sujet: "BILAN DE LA PHASE EXPÉRIMENTALE 18 juin – 31 décembre 2011 OLORON SAINTE-MARIE 4 janvier 2012 « La Navette »"— Transcription de la présentation:

1 BILAN DE LA PHASE EXPÉRIMENTALE 18 juin – 31 décembre 2011 OLORON SAINTE-MARIE 4 janvier 2012 « La Navette »

2 BILAN DE LA PHASE EXPÉRIMENTALE 18 juin – 31 décembre 2011 SOMMAIRE Préambule. I Laménagement du réseau de transport urbain. 1 – Le réseau des 4 lignes : 1, 2, 3, 4 2 – Les arrêts. 3 – Laménagement de la signalisation voirie. II Le microbus : La Navette. III Les horaires de transport. IV La tarification et la fréquentation. 2 4 janvier 2012

3 3 VII Les avis globaux des usagers. VIII Le bilan budgétaire. IX Le respect du cahier des charges. X Conclusion. V Le guide dutilisation / Plan du réseau. VI La communication autour du projet. 4 janvier 2012

4 Préambule : Les transports en navette font partie intégrante des réseaux de transports et sont considérés comme des services de proximité, contribuant à diversifier loffre de transports collectifs en améliorant la qualité de vie en ville. Les navettes favorisent la mobilité durable. Ce sont des services qui sadaptent à la mobilité des habitants et sinscrivent dans une politique globale daménagement du territoire, en contribuant au développement de lintermodalité, avec une prise en charge et dépose des voyageurs à un arrêt de bus ou dans un parking pour le projet dOloron Sainte-Marie. Les navettes sont une réponse aux déséquilibres qui subsistent souvent entre les commerces de centre-ville et les zones dactivités commerciales en périphéries. Elles contribuent également au désenclavement de certaines zones urbaines, ce qui se vérifie pour la Ville dOloron Sainte-Marie. Lobjectif pour la Ville dOloron Sainte-Marie, est à présent de réfléchir sur lévolution du projet, en vue dune éventuelle pérennisation du projet de service de transport urbain. 4 janvier 2012

5 I Laménagement du réseau de transport urbain. 1 – Le réseau des 4 lignes : 1, 2, 3, 4 : Le réseau mis en place depuis le 18 juin 2011 est utilisé dans sa globalité. Lensemble des quatre lignes est fréquenté, la troisième ligne restant la plus visitée. Le réseau actuel nest pas remis en cause par les usagers, il correspond à leurs attentes et souhaitent une évolution de celui-ci vers des secteurs non encore desservis (ex : quartier de Saint-Pée) ainsi que pour la ligne 4 (ligne retour), qui ne dessert pas le quartier Pondeilh jusquau Rond-Point du Portugal. La création dune ligne 4 (ligne retour) rendue nécessaire après lévaluation du premier mois dexploitation, est effectivement utilisée et le serait davantage, si cette ligne autorisait une boucle jusquau Foyer de logement de lUnion. 4 janvier 2012

6 6 De plus, la création du réseau actuel a fait naître de nouvelles demandes dextension du réseau (limites des communes de Goès, de Bidos et dEstos), de nouveaux besoins identifiés par lenquête dévaluation réalisée au sein de La Navette courant juillet/août/septembre Les usagers réguliers (abonnés ou non) connaissent parfaitement le réseau et les correspondances. Les usagers occasionnels (extérieur à Oloron Sainte-Marie) sont parfaitement informés du réseau mis en place par la Commune et utilisent facilement ce Service (pour exemple : usager pour soin spécifique réalisé à lHôpital, usager professionnel pour campagne commerciale dans centre commerciaux etc..).

7 7 2- Les arrêts. Les arrêts au nombre de 55 pour les 4 lignes sont tous utilisés dans leur globalité, certains létant quotidiennement et régulièrement au cours de la journée : - Ligne rouge : Rond Point du Portugal, Henri Laclau, Parking Mondine (après-midi), arrêt Piscine, George Messier, Cité Administrative, Jardin Public. - Ligne bleu : Daguzan, Ste Marie, Mendiondou (Médiathèque), les Oustalots, Lycée IV Septembre. - Ligne verte : Hôpital, place de Jaca, St Pierre, rue de lUnion, Porche filature, Notre Dame, Navarrot, Sègues, Frères Moureu. - Ligne orange : Hôpital, Sègues, Navarrot, Saint-Pierre. Les arrêts nouvellement créés de « Sègues » et « Centre Hospitalier de Saint-Pée » sont aussi utilisés et répondent bien à une demande quotidienne. La création de nouveaux arrêts est demandée (Rue des Chevaux, parcours de santé de Saint- Pée, Club Bel Automne, Résidence lAge dOr, Résidence Jéliote), en fonction des utilisations quotidiennes par certains usagers. Laménagement des arrêts (banc et/ou abris) est très souvent évoqué par les usagers. 4 janvier 2012

8 8 3 – Laménagement de la signalisation voirie. Les arrêts signalés au sol par un marquage spécifique (1, 2, 3, 4) et règlementaire, sont bien identifiés par les usagers, tant par les novices en matière de déplacement urbain que par les habitués. Le code couleur aidant au positionnement des usagers sur le bon tracé de la ligne utilisée. II Le microbus : La Navette. Le choix du bus Noventis 420, correspond bien aux attentes des usagers et du personnel roulant, compte tenu de la configuration du territoire communal desservi. La Navette est jugée par les usagers : très confortable, satisfaction de laccessibilité de La Navette pour les personnes à mobilité réduite, visible, identifiable, joli aspect. 4 janvier 2012

9 9 III Les horaires de transport. Les horaires dans leur globalité correspondent aux attentes des usagers. Cependant un cadencement plus régulier permettrait un usage plus fréquent de la part de certains administrés. Un calage sur les heures des établissements scolaires (écoles, collèges et lycées) est régulièrement demandé, ainsi que sur les arrivées des trains TER Aquitaine arrivée et départ Oloron Pau/Pau Oloron du matin et du soir. Une seconde ligne retour spécifique est aussi demandée en milieu de matinée et en milieu daprès-midi. IV La tarification et fréquentation. La grille tarifaire est jugée raisonnable et très abordable par lensemble des usagers : billet à lunité 0.50 pour deux voyages sans limite de temps, carte abonnement 5 tarif réduit, pour les ans et résidents Oloronais selon conditions de ressources définies par le Centre Communal dAction Social, nombre de voyage illimité. carte abonnement 20, nombre de voyage illimité. gratuit pour les – de 12 ans accompagné par un adulte. Lanalyse de la fréquentation montre que depuis le lancement de lexpérimentation, lévolution des ventes de billets et de carte dabonnement est constante avec une forte augmentation au mois de septembre pour les cartes à 5. 4 janvier 2012

10 10 BILLETERIE billets vendus soit voyages : de nombreux usagers continuent de préférer lachat de billets, que la délivrance dune carte abonnement même si au mois de septembre et de décembre un nombre important de carte à 5 a été vendu. Le prix du billet reste cependant abordable. 4 janvier 2012

11 11 4 janvier 2012 EVOLUTION VENTE DE BILLET DURANT LA PHASE EXPERIMENTALE PériodeNombre de ticketsNombre de voyages 18/06-18/ /07-18/ /09-18/ /10-18/ /11-31/

12 12 CARTES ABONNEMENT Carte abonnement 5 : 84 réparties ainsi : Retraité : 32 (29 femmes, 3 hommes) + de 18 ans : 28 (24 femmes, 4 hommes) - de 18 ans : 24 (16 femmes, 5 hommes + 3 enfants gratuit). Carte abonnement 20 : 10 réparties ainsi : Retraité : 9 (6 femmes, (3 hommes) + de 18 ans : 1 (0 femmes, 1 homme). - de 18 ans : néant. TOTAL : 94 cartes abonnements vendues durant la phase expérimentale. 4 janvier 2012

13 13 Graphique socio-démograhique de lévolution des abonnements pour la période du 18 juin au 31 décembre janvier 2012

14 Graphique des ventes de billets et de cartes dabonnement pour la période du 18 juin au 31 décembre janvier 2012

15 15 4 janvier 2012 USAGERSTicketsCartesTOTAL Enfants de – de 12 ansGratuit 15 Enfants de + de 12 ans41317 Adultes de + de 18 ans10717 Adultes de + de 30 ans19524 Adultes de + de 50 ans Adultes de + de 65 ans TOTAL171 Évaluation de la fréquentation de la Navette pour les cartes dabonnement pour la période du lundi 12 décembre 2011 au vendredi 16 décembre 2011 Horaire 8h15 à 11h30 et de 14h05 à 17h19

16 16 AVIS DES USAGERS ET DES CHAUFFEURS EXPRIMÉS DURANT LA PÉRIODE DÉVALUATION DE LA FRÉQUENTATION Dématérialisation de larrêt rue Henri Laclau à gauche, et Bonnemason à droite. Problème de circulation au niveau de la montée de la rue Labarraque, difficulté pour la Navette de circuler entre les bus et les véhicules mal stationnés. Le départ de la ligne 1 du soir peut-il démarrer 5 mn avant, du fait du départ du train (en cas de problème de circulation en ville), proposition davancer le départ à 17 h 55 de la ligne 1 pôle gare pour un retour à 18 h 11, permettant ainsi dassurer larrivée des usagers pour le TER à destination de Pau. Passage ligne 2 le matin et laprès-midi supplémentaire fréquemment demandé pour larrêt « Rond – point du Portugal ». 4 janvier 2012

17 17 Création arrêts demandés : Au niveau des douanes, forte demande des usagers pour la création dun arrêt qui desservirait tout un quartier (avant Bidos du haut), proposition dune possibilité de déviation de ligne 1 (en boucle), sur la rue Edouard Herriot, vers rue Georges Messier et reprise de larrêt navette Darmaillacq en reprenant la rue Georges Brassens Au niveau du giratoire Borderouge, devant les demandes des usagers, un allongement de la ligne 3 pourrait être effectué depuis le giratoire de la JAO, en direction de Goès (R.D 6) jusquau giratoire de Borderouge effectuant ainsi une boucle et un retour vers la rue Henri IV pour le prochain arrêt de Sègues, temps estimé : 2,30 minutes. Suite au bilan de la semaine dévaluation de la fréquentation, il est à constater que des personnes externes à la commune utilisent la navette plusieurs fois par semaine, ces personnes sollicitent de bénéficier de la carte dabonnement à 5 (suivant ressources). Actuellement cette carte est exclusivement réservée aux Oloronais (suivant ressources). 4 janvier 2012

18 V Le guide dutilisation / Plan du réseau. Le format du guide dutilisation de La Navette (10.5 cm x 15 cm), avec son flyer en complément pour la ligne 4 est jugé facile dutilisation. Un format plus petit existe (5.5 cm x 8.5 cm) et dont le coût dimpression est bien inférieur, seule difficulté la taille de la police et le niveau de lisibilité pourrait être un frein pour certains usagers. Des ajouts de nom de rue principale et du sens de déplacement de la Navette, seront à prendre en compte, lors dune réédition du guide. Le plan du réseau reste pour certains administrés, non habitués au transport en commun, difficile à comprendre. Une certaine appréhension pour monter dans la Navette est toujours constatée (usagers de + de 45 ans et retraités). Cependant, de nombreux usagers participent volontairement, à des séances dexplication de lusage de la Navette, aux personnes réticentes, au sein même du bus, par petit groupe janvier 2012

19 VI La communication autour du projet. Le plan communication réalisé autour du projet depuis son lancement a été efficace. Dune part la couverture médiatique auprès de la presse et radio locale (cf. dossier de presse), a permis de réaliser, un suivi de lévolution du projet expérimental de La Navette, par des points presse détape, suivant les mois dévaluation de juillet, août, septembre Dautre part, la presse spécialisée « Vie du rail et transports » a réalisé un article et souhaite en réaliser un autre, suite à ce bilan détape. Lintervention de France 3 Pau Sud Aquitaine, le vendredi 8 juillet 2011, qui a réalisé un reportage sur la Navette, a aussi permis une couverture médiatique informative importante. De plus, lenvoi par voie postale à chaque famille Oloronaise du journal dinformation de la Ville dOloron Sainte-Marie « ComOloron » sous un nouveau format (30 cm x 42 cm double page) en numéro spécial de juin 2011, dédié au projet expérimental de La Navette, a permis dinformer lensemble de la population du projet dans sa globalité (réseau, horaires, informations pratiques etc…). La deuxième parution du « ComOloron » de septembre 2011 a dédié sa première page à lavancement du projet de la Navette et les actions en cours. Les réunions publiques organisées début août 2011, dont lobjectif était de présenter le projet, dexpliquer le réseau et son fonctionnement ont regroupé au total 26 personnes. Le 8 août 2011 quartier Notre Dame (15 personnes), le 9 août quartier Sainte-Marie (6 personnes) et le 10 août quartier Sainte-Croix (5 personnes) janvier 2012

20 La campagne daffichage dans les sucettes aux mois de juin et septembre 2011, a permis une information sur lensemble du territoire Oloronais. Les nombreuses actions menées au cours du mois de septembre ont permis de communiquer sur le projet, de présenter le projet aux non usagers, de recueillir les avis grâce à la création dun questionnaire sous la forme de flyer (semblable à celui du questionnaire danalyse des besoins) : - deux interventions en réunion de comités de quartier de Sainte-Croix, de Notre-Dame et de Sainte- Marie, - participation à la fête des Associations le samedi 10 septembre 2011 par la tenue dun stand dinformation sur La Navette (recueil des avis et explication du réseau et de son fonctionnement), - participation à la Semaine Européenne de la Mobilité : Journée du transport public 21 septembre participation à la Semaine Européenne de la Mobilité : Partenariat avec la SNCF sur une action commune de communication à bord du train TER Aquitaine Oloron – Pau (point presse, distribution boisson et viennoiseries…), - ouverture saison du spectable vivant le samedi 24 septembre 2011, participation des « Tonys » deux marionnettes qui ont voyagé au sein de La Navette en présence dusagers ravis janvier 2012

21 - participation à la Semaine bleue organisée par le Centre Communal dAction Social qui propose un parcours en toute autonomie, à bord de la Navette, départ fin de matinée depuis la Place Saint-Pierre jusquà larrêt Mendiondou, afin de se rendre au Club Bel Automne, et parcours sens retour, dans laprès-midi. La diffusion régulière des guides pratiques au sein des institutions, organismes et commerces (Mairie, C.C.P.O, Gare S.N.C.F, Hôpital général, Hôpital de St-Pée, Piscine, Médiathèque, Sous-Préfecture, Office de Tourisme, C.P.A.M, M.S.D, Mission locale, Centre social La Haüt, Centre dAnimation Municipal, boulangeries, boucheries, fleuristes, épiceries), participe à promouvoir le mode de transport de la Navette. Linformation réalisée par les Services de la Ville, tant Accueil que Centre Communal dAction Social, auprès des administrés ou autre demandeur, soit par téléphone ou par présence physique, est de qualité. Les renseignements précis et détaillés donnés, répondent aux attentes des demandeurs. Les éléments communiqués sont jugés complets et compréhensibles. Les renseignements donnés au sein de la Navette, par le personnel roulant aux usagers, est très satisfaisant et de qualité. Au sein de la Navette règne la convivialité et le lien social recherché, entretenu par le personnel roulant. Des marques de sympathie de la part des usagers, envers le personnel roulant sont à constater janvier 2012

22 VII Les avis globaux des usagers. Les usagers jugent le projet expérimental de transport urbain, très utile et indispensable. Une inquiétude est souvent évoquée, larrêt du service de transport, si celui-ci nest pas assez fréquenté. Les usagers apprécient le confort, la convivialité, la grille tarifaire abordable, le contact avec le personnel roulant et globalement le service rendu par la Navette, toujours ponctuelle. De nombreux usagers prennent la Navette pour les trajets sur le territoire intra-muros plutôt que leur voiture personnelle, quils réservent au trajet extérieur à Oloron Sainte-Marie. Cependant, un cadencement plus régulier est demandé et un service retour supplémentaire à celui existant notamment en milieu de matinée et en milieu daprès-midi janvier 2012

23 23 ImputationDépenses Location Navette (TPO, CITRAM)79 315,00 Avenant 1 contrat de location3 603,32 Impression guide pratique Navette1 178,06 Signalisation Navette1 255,80 Création pochoir475,00 Impression billetterie (carnet)135,00 ComOloron spécial Navette246,46 Sono inauguration77,00 Frais de restauration240,70 TOTAL86 526,34 VIII Le bilan budgétaire. Le budget initial alloué à lopération « service de transport urbain » La Navette est de Les aménagements réalisés au cours des premiers mois dexploitation (avenant 1 au contrat de location) nont pas entrainé dincidence de dépassement de budget. Un reliquat de est à constaté sur le budget initial prévu. 4 janvier 2012

24 24 IX Le respect du cahier des charges. Le partenariat engagé avec les Transporteurs du Piémont Oloronais et la Citram, pour la location du bus avec chauffeur est concluant. Les éléments définis dans le cahier des charges sont tous respectés. Un contact régulier de la Ville avec le personnel roulant, les membres du TPO et son secrétariat, permet un échange dinformation et de suivi du projet et de son évolution, de prévenir des éventuels désagréments sur le réseau voierie et de connaître les informations nécessaires pour lévaluation du projet (taux de fréquentation, pertinence des lignes et des arrêts, aménagements futurs à prévoir en termes de sécurité et daccessibilité etc…). Il est à signaler une participation active, une adaptabilité et une réactivité des partenaires TPO et Citram, dans la réflexion sur les derniers aménagements mis en oeuvre, rendus nécessaires par lévaluation des premiers mois, de par les avis des usagers et du personnel roulant. 4 janvier 2012

25 25 4 janvier 2012 X Conclusion. Le Service de transport urbain intra-muros répond à une véritable attente et demande des usagers quelque soit leur tranche dâge. On constate une appropriation de la navette par les usagers, la discipline est faite à lintérieur de la Navette par les usagers eux-mêmes, lorsque le règlement intérieur nest pas respecté. Une participation active des usagers dans lamélioration du service, par des propositions constructives, permettent de faire évoluer le service de transport, suivant leur besoin de mobilité.


Télécharger ppt "BILAN DE LA PHASE EXPÉRIMENTALE 18 juin – 31 décembre 2011 OLORON SAINTE-MARIE 4 janvier 2012 « La Navette »"

Présentations similaires


Annonces Google