La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Survol du programme ENERGY STAR ® Rencontre des participants Anne Wilkins et Katherine Delves Office de lefficacité énergétique Le 4 juin 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Survol du programme ENERGY STAR ® Rencontre des participants Anne Wilkins et Katherine Delves Office de lefficacité énergétique Le 4 juin 2008."— Transcription de la présentation:

1 Survol du programme ENERGY STAR ® Rencontre des participants Anne Wilkins et Katherine Delves Office de lefficacité énergétique Le 4 juin 2008

2 ENERGY STAR au Canada Survol des activités du programme -Gestion de la marque ENERGY STAR -maintien de la valeur du symbole et de la fidélité dont il fait lobjet -contrôle de la conformité -Survol des critères dadmissibilité et des niveaux defficacité ENERGY STAR -Livraison d'économies d'énergie (intégrité de la marque)

3 Pourquoi on devrait toujours rechercher létoile

4 Anne rencontre lhomme Maytag

5 Gestion du programme ENERGY STAR – où en sommes-nous aujourdhui Symboles Catégories de produits2135 Ainsi que les maisons (en ON et en SK) Modèles de produitsEnviron Plus de Bases de données conviviales pour modèles 4 (Canada – électroménagers) 21 Participants40425+

6 Quelques réussites du programme ENERGY STAR : Nouveaux critères et mises à jour –Le Canada élabore actuellement des critères pour les lumières décoratives –Critères pour VRC en cours délaboration Admissibilité à des subventions écoENERGIE Critères dadmissibilité pour subventions, ristournes et exemptions; dans certains programmes environnementaux (LEED); dans linfo et sur les sites Web de toutes les provinces et territoires Programme pour nouvelles maisons maintenant en SK Admissibilité pour contrats doffres à commande fédérales pour équipements de bureau Admissibilité pour conclure des marchés avec des sociétés de logements sociaux pour le remplacement délectroménagers

7 Que faisons-nous? Technologies largement appropriées Site Web –bases de données conviviales –critères –site extranet Publications Calculatrice ENERGY STAR Critères ENERGY STAR pour lapprovisionnement Ateliers ENERGY STAR ENERGY STAR dans les médias; conception de messages communs

8 Loyauté Satisfaction Crédibilité Pertinence Différenciation Compréhension Sensibilisation Promotion Partenariat Persévérance Gestion de la marque ENERGY STAR

9 Sensibilisation

10 Activités promotionnelles Quelles activités promotionnelles avez-vous entreprises en 2007 ? 98 % des participants ont entrepris au moins lune des activités énumérées ci-dessous. Efforts promotionnels de nos participants 0%10%20%30%40%50%60%70%80%90% Augmentation de lespace dévolu aux produits E* en étalage Promotion en magasin E* dans encadrés et catalogues Promotion dE* sur le site du participant Création de liens avec le site ENERGY STAR Promotions E* dans brochures du manufacturier Promotions médiatiques Distribution de matériel E* aux participants Matériel dans salle de montre Campagnes promo pour produits Subventions et incitatifs Autres Enquête des Participants ENERGY STAR – Bronson Consulting

11 Sensibilisation par rapport aux façons de réduire les gaz à effet de serre

12 Sensibilisation à la marque ENERGY STAR Enquête Ipsos-Reid sur ENERGY STAR et EnerGuide pour Ressources naturelles Canada

13 Degré de sensibilisation au symbole à travers le Canada Enquête Ipsos-Reid sur ENERGY STAR et EnerGuide pour Ressources naturelles Canada

14 Compréhension

15 Compréhension du symbole ENERGY STAR Enquête Ipsos-Reid sur ENERGY STAR et EnerGuide pour Ressources naturelles Canada

16 Comment mieux faire connaître la marque? Matériel dans les pochettes dinformation écoENERGIE pour maisons –Cartes plastifiées –Fascicules et publications Site web ENERGY STAR (www.energystar.gc.ca) Articles et relations avec les médias Travailler avec nos participants et dautres organisations pour inclure ENERGY STAR dans le matériel, et assurer la conformité par rapport aux règles dusage du symbole

17 Différenciation

18 Influence de létiquette sur le comportement dachat Chez les gens qui ne portent actuellement pas ce geste Est-ce probable que vous allez entreprendre les activités décrites ci-bas dans un avenir proche ?

19 Achat et loyauté par rapport à ENERGY STAR Enquête Ipsos-Reid sur ENERGY STAR et EnerGuide pour Ressources naturelles Canada

20 Obstacles recensés Les énoncés ci-dessous constituent-ils des obstacles à la vente, au marketing, à la promotion ou à linstallation de produits ENERGY STAR dans votre localité ? Les deux tiers des participants ont recensé au moins un obstacle : Obstacles en ce qui a trait à la vente, à linstallation et à la promotion de produits homologués ENERGY STAR 0 %10 %20 %30 %40 %50 %60 % Manque de sensibilisation parmi les consommateurs Difficile de suffire à la demande pour les produits homologués Les composantes et processus de fabrication sont plus onéreux Autres Les produits homologués sont perçus comme plus onéreux Intervenants non informés

21 Pertinence

22 Grandes lignes du sondage auprès des participants Le niveau de participation doit augmenter si nous voulons considérer les résultats dans le cadre dévaluation pour le programme et pour les participants. –Exigences de lentente administrative –Nous aide à mieux comprendre les occasions et les obstacles 2007 Enquête des participants - catégories À qui on a demandé Réponses reçues % de répondants par catégorie Manufacturiers % Détaillants % Services publics % Participants en général % Manufacturiers - fenestration % Détaillants - fenestration % Total %

23 Selon le sondage ENERGY STAR 2007 auprès des participants : Plus de 90 % des répondants affirment que le symbole ENERGY STAR ajoute de la valeur aux produits quils fabriquent et vendent La promotion dENERGY STAR seffectue principalement par lentremise de la documentation ou du site Web du produit ou de lentreprise Activités ayant eu le plus de répercussions sur les ventes : –rabais, exemptions de taxe provinciale et incitatifs subventionnés par les services publics –Programmes déchange de produits/rabais –Engagement communautaire, ateliers et évaluations énergétiques –Concours de ventes –Programmes de prêts au taux préférentiel –Intégration de pièces plus durables et dune meilleure conception des produits

24 Programmes de services publics au Canada Hydro-Québec Ontario Power Authority Efficacité Nouveau- Brunswick Gouv. des Territoires du Nord-Ouest Kitchener Utilities Conserve Nova Scotia

25 Programmes de services publics au Canada BC Hydro Ville de Sudbury London Hydro Enbridge Gas Hydro-Québec

26 Crédibilité

27 Usage constant du symbole ENERGY STAR – Normes liées à lusage Rendement Protection de la marque ENERGY STAR

28 Assurer la conformité Programme complet visant le maintien de l'intégrité du programme ENERGY STAR et l'utilisation appropriée du symbole –Exigences des ententes administratives –Lignes directrices sur l'identité du programme –Essais et autohomologation –Programme de vérification de la conformité Surveillance du marché Essais de vérification du fabricant Vérification par une tierce partie et soumission de rapports (pour produits réglementés) Évaluation au niveau du magasin au détail –Surveillance de l'utilisation dENERGY STAR dans les médias –Évaluation de l'expérience du consommateur –Mise à jour des spécifications defficacité pour que le nom ENERGY STAR demeure significatif

29 Exemples de mauvais usages du symbole ou de la marque

30 Exemples de mauvais usages du symbole

31

32 Satisfaction

33

34

35 Loyauté

36 Loyauté à lendroit de la marque ENERGY STAR

37 Le symbole intégré dans un programme élargi

38 Selon le sondage ENERGY STAR 2007 auprès des participants : Avez-vous dautres commentaires ou suggestions par rapport à dautres aspects de linitiative ENERGY STAR de RNCan? –Continuez votre beau travail! –Votre service est extraordinaire et je vous remercie. –Le nombre de participants est excellent. Nous nous approchons de lobjectif principal, qui consiste à sensibiliser le public. –Merci davoir recueilli nos commentaires. –Poursuivez vos activités.

39 Comment accroître la pénétration du marché? Quelles autres activités devraient être mises en œuvre par RNCan pour permettre aux produits homologués de pénétrer le marché davantage? –Publicité nationale –Bulletin dinformation simplifié à lintention des consommateurs –Promotion du site Web –Promotion dENERGY STAR à titre de geste simple que peut poser le consommateur en réaction aux messages environnementaux –Aide à lélaboration, chez les manufacturiers, déléments visuels simples illustrant la période de rentabilité de lappareil au point de vente –Ciblage des municipalités –Mise en place de séminaires de formation gratuits où sont situés les regroupements de participants –Incitatifs financiers –Harmonisation des activités des gouvernements provinciaux et des services publics, en vue daider les participants à planifier et à prévoir les activités

40 Si vos appareils sont de couleur avocat, sans doute ne sont-ils pas « VERTS »…

41 Principes directeurs liés aux critères ENERGY STAR Dimportantes économies dénergie peuvent être réalisées à léchelle nationale; Le rendement des produits peut être maintenu ou amélioré; Les acheteurs récupéreront leur investissement dans un délai raisonnable; Lefficacité peut être réalisée à laide de plusieurs options technologiques, dont au moins une est non exclusive; La consommation dénergie et le rendement des produits peuvent être mesurés et vérifiés au moyen de tests; Des produits différenciés efficacement et une meilleure visibilité pour les acheteurs.

42 ENERGY STAR au Canada Critères techniques harmonisés avec les marchés harmonisés (Canada, États-Unis, le monde); Les produits doivent dabord respecter les exigences du règlement sur lefficacité énergétique et celles des organismes de réglementation provinciaux; Au besoin, indiquer les dérogations propres au Canada.

43 Produits et catégories Appareils ménagers Laveuses Lave-vaisselle Réfrigérateurs Déshumidificateurs Épurateurs dair Refroidisseurs deau Chauffe-eau Chauffage et climatisation Climatisation centrale Thermopompes Chaudières Générateurs dair chaud Ventilateurs de plafond Climatiseurs individuels Ventilateurs daération Thermostats Produits électroniques domestiques Chargeurs de piles Téléphonie Téléviseurs Magnétoscopes Lecteurs DVD Chaînes audio Adaptateurs externes DTA Équipement de bureau Ordinateurs Moniteurs Imprimantes Appareils de traitement d'images Appareils multifonctions Éclairage LFC Luminaires résidentiels Jeux de lumières décoratifs SSL Feux de circulation Fenestration Portes Fenêtres Puits de lumière Service dalimentation commercial Réfrigérateurs Congélateurs Lave-vaisselle Laveuses Friteuses Cuiseurs à vapeur Étuves Distributeurs Automatiques Machines à glace Édifices Maisons Neuves

44 Critères – Finalisés Révisions –Luminaires résidentiels –LFC –Adaptateurs dalimentation externes –Téléviseurs –Réfrigérateurs/congélateurs résidentiels –Lessiveuses résidentielles et commerciales Nouveaux produits –Jeux de lumière décoratifs –Éclairage à semi- conducteur (ESC) –Adaptateur numérique de téléviseur –Lave-vaisselle commerciaux –Machines à glace commerciales

45 Critères – En cours délaboration Révisions –Décodeurs –Ordinateurs –Appareils de traitement de limage –Moniteurs –Réfrigérateurs et congélateurs à porte pleine commerciaux –Thermostats programmables –Appareils de chauffage –Ventilateurs –Fenêtres, portes et puits de lumière Nouveaux produits –Serveurs –Réfrigérateurs-congélateurs commerciaux (qualité laboratoire) –Plaques chauffantes commerciales –Chauffe-eau –Ventilateurs échangeurs de chaleur

46 Critères finalisés – Révisions Luminaires résidentiels : Version 4.1, en vigueur le 1 er août 2008 –Porte surtout sur les lampes à culot GU 24 et est coordonnée avec les critères de LFC –Comprend : mise à lessai sous tension accélérée, cyclique, thermique et en tension; Teneur maximale en mercure; délai de démarrage; exigences concernant lemballage et létiquetage et 2 ans de garantie –Inclut les critères de performance pour certaines applications de luminaires DEL LFC : Version 4.0, en vigueur le 2 décembre 2008 –Comprend : teneur maximale en mercure, efficacité accrue, ajout dune base de type candélabre, mise à lessai par un tiers fabricant, des tests de température élevée pour les lampes-réflecteurs FC Adaptateurs dalimentation externe : en vigueur en novembre 2008 –Accroît les exigences defficacité en mode actif –Exigences en mode actif distinctes pour les modèles alimentés par faible tension –Réduit les limites dalimentation sans charge et exigences distinctes proposées sans charge pour les modèles ca-cc et ca-ca –Ajoute une exigence de facteur de puissance pour les circuits dalimentation qui produisent une puissance de 100 watts ou plus Téléviseurs : en vigueur en novembre 2008 –Porte sur le mode de fonctionnement et la mise en veilleuse Réfrigérateurs/congélateurs résidentiels : en vigueur le 28 avril 2008 –Efficacité énergétique accrue de 20 % selon la norme du gouvernement fédéral (pleine grandeur, 7,75 pi 3 ou plus; Types 1 à 7) Laveuses résidentielles/commerciales : en vigueur le 1 er janvier 2009 –MEF = 1,8 et WF = 7,5 et pour 2011 : MEF = 2,0 et WF = 6,0

47 Critères finalisés – Nouveaux produits Jeux de lumières décoratifs (JLD): en vigueur à lautomne 2007 (Responsable, RNCan) –1 ½ an de développement –19 marques homologuées et importateurs autorisés –Parmi les critères, mentionnons : inspection visuelle; alimentation requise (puissance dentrée maximum de 0,20 watts par lampe); essai de durée de vie (1 000 heures); exigences concernant les intempéries (chaleur et aspersion deau); exigences concernant lemballage du produit Luminaires à semi-conducteur (LSC) : en vigueur le 30 septembre 2008 –Sapplique aux luminaires qui servent à un éclairage général –Comprend des exigences de rendement semblable aux RLF et LFC, efficacité fondée sur une certaine production de lumens par pied linéaire –Sapplique aux systèmes DEL à «lumière blanche» dusage général –Efficacité du luminaire est la mesure principale –Établit 2 catégories de spécifications: A. spécifications prescriptives pour les applications déclairage à court-terme et B. spécifications de performance pour toutes les applications (long terme) –Sapplique aux luminaires dusage général dans les secteurs commercial et résidentiel Adaptateurs numériques pour téléviseurs : en vigueur le 31 janvier 2007 –Mode fonctionnement inférieur à 8 W et mode veilleuse inférieur à 1 W Lave-vaisselle commerciaux : –En général plus efficace de 25 % sur le plan énergétique et consommation de 25 % de moins deau que les modèles normaux Machines à glace commerciales –En moyenne 15 % plus efficace sur le plan énergétique et consomme 10 % moins deau que les modèles standards

48 Critères en cours délaboration – Révisions Décodeurs : 1 er volet en vigueur en janvier 2009; 2 e volet en vigueur en janvier 2011 –Exigences indépendantes pour les fournisseurs de services et les fabricants –Les fournisseurs de services peuvent acheter des produits ENERGY STAR ou remettre les décodeurs en état pour quils respectent les normes ENERGY STAR et faire en sorte que les décodeurs retiennent leur homologation sur le terrain. On propose des exigences annuelles pour 2009 à –Les fabricants doivent respecter des exigences defficacité fondées sur des calculs de consommation électrique type Ordinateurs : Volet 2 : final, octobre 2008, en vigueur en juillet 2009 –Pour les ordinateurs portatifs et de poste de travail : utiliser un outil dévaluation du rendement de lefficacité énergétique (EREE) élaboré par lorganisme de normalisation ECMA (Eccomark) qui permet léchelonnement en calculant le rendement et en assurant une meilleure longévité et la viabilité des spécifications –Utilise des outils de référence semblables pour les postes de travail élaborés par SPEC –Porte sur les consoles de jeux, les clients légers qui ont des besoins qui se rapportent à ces produits et également sur les serveurs dérivés dordinateurs de postes de travail et dordinateurs intégrés Appareils de traitement dimage : Volet 2 : final, été 2008, en vigueur en avril 2009 –Porte sur des niveaux de consommation type délectricité, en mode veille fonctionnelle, autres exigences du mode veilleuse, directive dordinateur frontal numérique, éclaircissements mineurs Ventilateurs : début seulement Portes, fenêtres et puits de lumière : finalisé à lautomne 2008, en vigueur au début de 2010 (dirigé par RNCan) –Les changements comprennent des niveaux plus stricts pour les quatre zones climatique, des exigences plus strictes de mise à lessai, de certification et détiquetage –RNCan tente également de coordonner les modifications avec le DOE des États-Unis qui propose également des modifications à son propre programme –Des discussions sont toujours en cours avec les principaux intervenants de lindustrie et autres

49 Critères en cours délaboration – Révisions Chaudières et générateurs dair chaud : Volet 2, en vigueur le 1 er octobre 2008 –Envisage daugmenter de 90 à 92 % pour le gaz et 83 à 85 % pour le mazout. (Il faudra aussi tenir compte des critères délectricité reportés au volet 2) –Appui de lindustrie et de RNCan pour lAFUE de 92 % pour le gaz –Certaines préoccupations de lindustrie concernant la disponibilité des chaudières et générateurs dair chaud à 85 %, lACCN appuie les chaudières et générateurs dair chaud au mazout à 85 % Les spécifications actuelles des thermostats programmables prennent fin en mars 2009 –Il y a peu de différence entre les TP homologués sous ENERGY STAR et les TP non homologués. Aucune assurance déconomie de coût et dénergie, dépend du comportement du consommateur –On met actuellement en place une campagne de renseignements du consommateur et on demande la participation de partenaires –On collabore avec lindustrie afin délaborer de nouveaux critères qui permettront de déceler et de renforcer le comportement déconomie dénergie du consommateur Moniteurs : final, automne 2008, en vigueur à lété 2009 –Portée accrue afin dinclure un moniteur de petites (écran numérique) et grandes dimensions (affichage professionnel) –Convergence possible plus tard avec spécifications de téléviseur en une seule spécification daffichage –Besoins dalimentation comportant différentes caractéristiques et interfaces Réfrigérateurs et congélateurs commerciaux à porte pleine : finalisé, été 2008, en vigueur en mai 2009 –Doit comprendre des unités à porte transparente et à porte sur charnière –Rendre les exigences énergétiques plus strictes

50 Critères en cours délaboration – Nouveaux produits Serveurs : Finaliser et mettre en vigueur en décembre 2008 –Considérations actuelles de palier 1 –Efficacité des circuits dalimentation et/ou consommation nette délectricité –Exigences normales concernant les rapports (fiches de données normalisées) –Exigences de signalement dalimentation et de température –Alimentation en attente – recherche des données sur la prévalence dans les centres de données –Gestion de lalimentation et trucs de virtualisation –Approche proposée du volet 2 – utiliser les repères de rendement énergétique élaborés par lindustrie pour établir des exigences HRV : final, Q1 2009, date dentrée en vigueur à déterminer (responsable : RNCan) –Parmi les considérations, mentionnons : Efficacité sensible apparente (ESA) à 0 degrés C ESA à – 25 0 C Efficacité du déplacement dair – écoulement dair net minimal par W Puissance maximale disponible Utilisation annuelle des lélectricité –Étiquetage au sujet de linstallation – le principal message doit se rapporter aux systèmes qui utilisent un ventilateur et des gaines de générateur dair chaud, on recommande fortement lECM pour les générateurs dair chaud

51 Critères en cours délaboration – Nouveaux produits Chauffe-eau : en vigueur en janvier 2009 (final aux États-Unis) –Stockage du gaz : FE 0,62, volet 2-FE 0,67 (en vigueur en septembre 2010) –Sans réservoir: FE 0,82, FE de condensation 0,80; HPWH COP 2; Fraction solaire aux États-Unis 0,50 –Caractéristiques des chauffe-eau pour le Canada : final, automne 2008 Sans réservoir – changer la portée de – btu/h à – btu/h HPWH – permettre des ajouts Solaire – la méthode dessai et le niveau dhomologation doivent être fondés sur les méthodes dessai de la CSA et les conditions canadiennes Réfrigérateurs-congélateurs commerciaux (qualité laboratoire) –Fondés sur la norme ASHRAE 72, tente dobtenir des données et des commentaires des intervenants Plaques chauffantes commerciales : début seulement

52 Tendances concernant les critères Lélectronique grand public passe du mode veille au mode actif Coordination entre les catégories Soccuper de plus que lénergie uniquement Exigences de conformité courantes

53 Succès ENERGY STAR Critères à retirer Éclairage des sorties Transformateurs Feux de circulation Critères utilisés auparavant dans les règlements Réfrigérateurs Laveuses Lave-vaisselle Réfrigération commerciale

54 Programme dassurance de la qualité ENERGY STAR Programme complet visant le maintien de lintégrité du programme ENERGY STAR et lutilisation appropriée du symbole –Exigences des ententes de partenariat –Lignes directrices concernant lidentité du programme –Essai de la qualité au moyen de lauto-homologation –Programme de vérification de la conformité Surveillance du marché Essais de vérification par le fabricant Homologation et rapport de tierces parties (pour les produits réglementés) –Évaluation au magasin de détail –Surveillance de lutilisation de ENERGY STAR dans les médias –Évaluation de lexpérience du consommateur –Mise à jour des critères de rendement afin dassurer que ENERGY STAR est utile

55 Surveillance du marché Résultats du sondage en magasin Unités mises à lessai RéussiTaux de conformité Stéréos intégrés Écrans dordinateurs Téléviseurs Lecteurs de DVD Global %

56 Mises à lessai des LFC PEARL Pourcentage de conformité avec les spécifications Energy Star pour tous les LFC mises à lessai en fonction de PEARL (catégorisé par cycle) Pourcentage % Réussi Efficacité (lm/W) % Réussi Entretien Lumen heures % Réussi Entretien Lumen 40%-vie % Réussi Essai de stress à cycle rapide % Réussi Essai de durée de vie intérimaire Pourcentage

57 Essais de vérification menés par le fabricant Le plus récent critère concernant les luminaires résidentiels et les lampes fluorescentes compactes Les essais sont financés par le fabricant mais effectués par un laboratoire indépendant accrédité par National Voluntary Laboratory Accreditation Program (Programme national volontaire daccréditation de laboratoire) ou un équivalent Les essais dordinateurs menés par les fabricants seront envisagés pour les prochaines révisions de critères

58 Vérification et rapport de tierce partie Vérification par un tiers qui sapplique aux produits ENERGY STAR pour lesquels il y a des MEPS Exigences de rendement signalées à RNCan 17 des 35 produits réglementés sont conformes aux critères ENERGY STAR Tous ont des bases de données interrogeables en ligne

59 Personnes-ressources Katherine Delves, ing Anne Wilkins (U.S. Site)


Télécharger ppt "Survol du programme ENERGY STAR ® Rencontre des participants Anne Wilkins et Katherine Delves Office de lefficacité énergétique Le 4 juin 2008."

Présentations similaires


Annonces Google