La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Évolutions constructives et architecturales des habitations individuelles en France.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Évolutions constructives et architecturales des habitations individuelles en France."— Transcription de la présentation:

1 Évolutions constructives et architecturales des habitations individuelles en France

2 Repères historiques: « Les cités-jardins: mixité et régionalisme ». 1912: Loi Bonnevay Création des OPHBM et accession aidée (1928). 1930: Crise économique Expériences dindustrialisation en collectifs

3 Cités-jardins: « Mixité et pittoresque en décalage avec le mouvement moderne émergeant» Références: concept sopposant aux cités industrielles et aux lotissements spéculatifs. Architecture pittoresque, régionaliste. Soin de laménagement paysager et équipements Standardisation des logements individuels et collectifs ; soucis du détail architectural Structure: Maçonnerie traditionnelle, toiture pentée puis terrasse après 1930 Matériaux: brique, matériau emblématique du logement social et propice au décor. « Après 1930, le collectif prend le pas sur lindividuel avec le choix de lossature béton, brique de remplissage et de parement »

4 Cité Frugès à Pessac: « Manifeste de larchitecture moderne ». Référence:surnommé « le quartier de marocains » lors de sa construction. Objets architecturaux élitistes suscitant des appropriations difficiles par les occupants Modèles sappuyant sur une théorie globale de lhabitat moderne Structure: poteaux poutres, partition libre et toiture terrasse acessible Matériaux: béton « Une démarche conceptuelle qui essaimera dans le logement collectif, et qui fera lobjet de transformation par les habitants pour sadapter à leur mode de vie»

5 Repères historiques: « Les cités-jardins: mixité et régionalisme ». 1912: Loi Bonnevay Création des OPHBM et accession aidée (1928). 1930: Crise économique Expériences dindustrialisation en collectifs « La reconstruction: Rationalisation du chantier ». 1945: Habitats durgence Habitats temporaire industrialisés. 1946: MRU Expériences dhabitats individuels préfabriqués

6 La reconstruction: « Le logement social durgence ». Référence: « Maison les jours meilleurs » (Jean Prouvé) Constructions fonctionnelles et temporaires pour sans abris Modèles préfabriqués (recherche de réduction des coûts) Structure: légère (portique et panneaux) Matériaux: Aluminium et bois « Des expérimentations cantonnées dans un premier temps aux constructions durgence, mais pionnières pour les futurs systèmes à ossature légères »

7 La reconstruction: « La cité expérimentale du Merlan à Noisy le sec ». Référence: Systèmes constructifs importés des USA, UK, Suède, Finlande ou procédés Français Constructions préfabriqués en KIT Typologie des logements traditionnels (toiture 2 ou 4 pentes); terrasse exceptionnelle. Structure: légère (portique acier plié ou bois et panneaux) ou lourde (béton armé) Matériaux: bois, tôle emboutie, fibrociment, dalle de béton, béton traité « Des expériences variées en filière sèche sur 53 logements, mais qui nont finalement pas eu de débouchés significatifs durant les années 50 »

8 Repères historiques: « Les cités-jardins: mixité et régionalisme ». 1912: Loi Bonnevay Création des OPHBM et accession aidée (1928). 1930: Crise économique Expériences dindustrialisation en collectifs « La reconstruction: Rationalisation du chantier ». 1945: Habitats durgence Habitats temporaires industrialisés. 1946: MRU Expériences dhabitats individuels préfabriqués « Les 30 Glorieuses: Rejet des Grands ensembles». 1968: Politique de modèles Lotissement (Chalandonnettes). 1974: 1 er choc pétrolier Isolation et composants industrialisés. 1978: CMIstes Marketing de la Maison de « Maçon »

9 2éme moitié du 20éme siècle: Industrialisations des composants et maisons standardisées Références: Maison Phénix/Maison de maçon, fermettes et sortie de toit préfabriqué Catalogue de modèles banalisés agrémentés de composants de régionalisation Professionnalisation des Cmistes intégrant une offre marketing complète Structure: Maçonnerie et charpente préfabriquée Matériaux: Blocs béton « En réponse à une demande croissante, une démarche de standardisation des produits sadaptant aux évolutions réglementaires sans remise en cause significative des pratiques »

10 Repères historiques: « Les cités-jardins: mixité et régionalisme ». 1912: Loi Bonnevay Création des OPHBM et accession aidée (1928). 1930: Crise économique Expériences dindustrialisation en collectifs « La reconstruction: Rationalisation du chantier ». 1945: Habitats durgence Habitats temporaires industrialisés. 1951: MRU Expériences dhabitats individuels préfabriqués « Les 30 Glorieuses: Rejet des Grands ensembles». 1968: Politique de modèles Lotissement de masse (Chalandonnettes). 1974: 1 er choc pétrolier Isolation et composants industrialisés. 1978: CMistes Marketing de la Maisons de « Maçon » « La Recherche dune nouvelle identité urbaine ». 1985: Habitat 85 Réhabilitation et Maisons de villes. 1999: Recherches PUCA Maison individuelle architecture et urbanité

11 Maisons de Ville: « Manque de foncier et recherche durbanité.» Références: Programmes du PUCA (Opération les diversités à Bordeaux) Diversité architecturale avec plusieurs architectes et mixité collectif-individuel groupé Structure: absence de dogmatisme technique notamment de la maîtrise douvrage Matériaux: Variés et parfois détounés de leur usage traditionnel « Un regain dintérêt pour la cité-jardin avec une recherche de diversité au niveau de la ville, de limmeuble, et du logement»

12 Repères historiques: « Les cités-jardins: mixité et régionalisme ». 1912: Loi Bonnevay Création des OPHBM et accession aidée (1928). 1930: Crise économique Expériences dindustrialisation en collectifs « La reconstruction: Rationalisation du chantier ». 1945: MRU Habitats durgence industrialisés. 1951: Expériences dhabitats individuels préfabriqués « Les 30 Glorieuses: Rejet des Grands ensembles». 1968: Politique de modèles Lotissement et Chalandonnettes. 1974: 1 er choc pétrolier Isolation et composants industrialisés. 1978: CMIstes Marketing de la Maison de « Maçon » « La Recherche dune nouvelle identité urbaine ». 1985: Habitat 85 Réhabilitation et Maisons de villes. 1999: Recherches PUCA Maison individuelle architecture et urbanité « Vers une maison à énergie positive ». 2005: RT, HQE, CQFD Maisons labellisées et à

13 Contexte technique actuel: « Vers une maison passive, écologique, saine… et labellisée.» Références: les labels (HQE, EFINERGIE…) Architecture cadrée par un corpus réglementaire de plus en plus complexe Des exigences de consommation énergétique nécessitant une approche globale Structure: segmentation fonctionnelle par recherche doptimisation Matériaux: Performanciels « Les nouveaux enjeux technologiques peuvent introduire une remise en cause des modes constructifs traditionnels dominants »

14 . Slogan de « La maison à euros ». Volonté affichée de sortir de la mono filière construction actuelle à laide de systèmes semi industrialisés pour éviter les dépassements de devis, accroître la fiabilité de mise en oeuvre et ouvrir une concurrence des réseaux de construction. Démarche CQFD: logements (1000 euros/m2) à coût, qualité,fiabilité, délais maîtrisés 16 nouveaux systèmes constructifs labellisés "CQFD"dont 14 destinés à la maison individuelle. 1 PROCEDE "TRADITIONNEL" (béton cellulaire) 9 PROCEDES DASSEMBLAGE (2 systèmes acier; 1 brique hauteur détage;1système ouvert acier, béton,bois; 4 systèmes bois; 1 système béton) 4 MODULES TRIDIMENTIONNELS (2 systèmes bois;1 mixte acier-béton; 1système métallique) Contexte politique actuel: « Il faut sortir du tout béton ou du tout parpaing…» (Jean-Louis Borloo). « A nouveau lurgence de logements à faible coût, relance une politique de construction avec des systèmes préfabriqués»

15 Évolutions constructives et architecturales des habitations individuelles - Ces systèmes semi industrialisés sont ils cette fois-ci portés durablement par la conjonction de réponses « pertinentes » aux besoins de logements à bon marché,aux exigences environnementales et de performances de consommation énergétique ? - Le modèle culturelle en France de la construction traditionnelle (maçonnerie, toiture pentée avec couverture en petits éléments) pour les maisons individuelles (notamment en patrimoine) présente telle une évolution significative?

16 « Une tradition de préfabrication au Japon, en Scandinavie et …qui sinternationalise » « Une appropriation de lhabitat éloignée de celle des pays de culture latine, mais des produits attractifs véhiculant une image jeune et moderne»

17 « Concept House Phénix: la maison traditionnelle revisitée » « Une palette de matériaux denveloppe variée avec la proposition « tendance » dassurer une continuité de matière en toiture et en façade»


Télécharger ppt "Évolutions constructives et architecturales des habitations individuelles en France."

Présentations similaires


Annonces Google