La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les points forts de la démarche : - un cadre conceptuel fort : lapproche D.P.S.I.R. - notion de seuils : démarche normative (aspect réglementaire) -

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les points forts de la démarche : - un cadre conceptuel fort : lapproche D.P.S.I.R. - notion de seuils : démarche normative (aspect réglementaire) -"— Transcription de la présentation:

1

2

3 Les points forts de la démarche : - un cadre conceptuel fort : lapproche D.P.S.I.R. - notion de seuils : démarche normative (aspect réglementaire) - prise en compte des pressions sur la biologie démarche pragmatique (Σ des pressions/milieu) - variation des pressions : échelle de temps et espace

4 sur une unité de surface Fonction de transfert Rappel : une pression est : une force,

5 Un objectif de la Directive Cadre « le bon état écologique »

6 40 ans dévolution Ecologie des milieux Usages Directives usages 1975 à 1980 Loi de 1964 Directive cadre 2000 Loi de 1992 SDAGE La loi n° du 30 décembre 2006 sur leau et milieux aquatiques DCE Objectif du bon état 2015

7 prédation Diagramme de lécosystème aquatique Matières organiques Apports extérieurs Lumière Bactéries Sels minéraux Zooplancton Poissons algues

8 PYRAMIDE TROPHIQUE SIMPLIFIEE super poissons prédateurs zooplancton Prédateurs invertébrés, poissons Algues et macrophytes Matières organiques sortie ? entrées pressions impact LES INDICATEURS

9 3 fonctions vitales pour les espèces indicatrices Croissance Reproduction Éclosion

10 Quels sont les paramètres utilisés pour décrire les altérations de la fonction vitale ? morphologie température hydrologie paramètres organiques continuité toxiques nutriments Annexe V Pressions spécifiques selon les milieux

11

12 Hiérarchisation des pressions pour le type « salmonidés » 1 - morphologie 1 - température 3 - hydrologie 4 - paramètres organiques 5 - continuité 6 - toxiques 7 - nutriments

13

14 Croisement entre les pressions et leurs impacts le long du cours d eau Etendue de la surface des cours d eau de la masse d eauforce

15 Collectivités effectif : stations dépuration - niveau minimum : 25 équivalent habitant -Unité de caractérisation de la capacité : équivalent habitant - P opulation saisonnière - Autosurveillance = 15 % de leffectif 90% des flux produits

16

17

18 PEGASE Planification Et Gestion de l ASsainissement des Eaux Centre dEtudes et de Modélisation de lEnvironnement Université de Liège Utilisation de modèles de simultation et de prédiction

19 Bilan des actions de dépollution et dassainissement Préparation des programmes quinquennaux et plans de gestion Confirmation du RNROE des masses deau superficielles Optimisation des programmes de surveillance et de mesure Calcul de limpact des rejets sur le milieu Simulation de scénarios dassainissement et dépollution Caractérisation des masses deau et test scénario 2015 Analyse des valeurs mesurées vs les résultats des simulations, scénario plan de gestion Objectifs Réponses UTILISATIONS DU MODELE

20 Annexe X de la DCE : liste des substances prioritaires PentaBromodDiphenylEthers DiEthylHexylPhyalates Pentachlorobenzène Chloroalcanes C10-13 Nonylphénols Octylphénols Fluoranthène Alachlore Chlorfenvinphos Chlorpyrifos Diuron Isoproturon Tributylétain 1,2-Dichloroethane Trichloromethane Trichlorobenzènes Hexachlorobenzene Hexachlorobutadiene Hexachlorocyclohexane Pentachlorophenol Cadmium Mercure DDT, DDD, DDE Aldrine Dieldrine Endrine Isodrine Tétrachlorure de Carbone Perchloroethylene Trichloréthylène Liste substances prioritaires DCE Liste I directive 76/464/CE HAPs Anthracene Endosulfan Naphthalene Nickel Plomb Liste II directive 76/464/CE Dichloromethane Benzène Atrazine Simazine Trifluraline Substances dangereuses prioritaires

21

22 Cultures Céréales Maïs Coza Oélagineaux Légumes secs Légumes frais Pomme de terre Vignes Fleurs Cultures permanentes Pairies Surface toujours en herbe Jardinx familiaux Elevage Bovins Ovins Porcs Volaille Domaine agricole

23 Typologie des pressions de cultures

24

25 Validation : concentration en nitrate pressions de lagriculture cultures élévage

26

27

28 Hydromorphologie État initial du niveau de dégradation de lhabitat Identification des zones de référence par masse deau Identification des masses deau fortement modifiées Moyens pour 2004 REH par « dire dexperts » : 125 garde pêche Objectifs pour 2013 : SYRAH SYstème Relationnel dAudit de lHydromorphologie des Cours dEau

29 Dégradation des connexions hydrauliques Situation des connexions hydrauliques avec le lit mineur Annexes hydrographiques Dégradation des condition de circulation Circulation des espèces Seuils et barrages Continuité Modification du substrat Substrat et végétation Réduction de la diversité des habitats lit Morphologie Réduction de la diversité des faciès découlement Niveau daeu Débit ninimum acceptable débit Hydrologie Evaluation Catégorie Champ Méthode : Réseau dEvaluation des Habitats

30 SYRAH

31

32 Biologie ? Evaluation locale - espèces introduites - espèces invasives - pression de « pêche »

33

34 Analyse de la démarche D.P.S.I.R. Réponses nonoui Écart /objectif ouinon contrôle Activité et usage Pression Etat Impact


Télécharger ppt "Les points forts de la démarche : - un cadre conceptuel fort : lapproche D.P.S.I.R. - notion de seuils : démarche normative (aspect réglementaire) -"

Présentations similaires


Annonces Google