La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LATTRACTIVITE ECONOMIQUE DU TERRITOIRE, VUE PAR LES ENTREPRISES Conseil Citoyen : Pierre LE DREO et André FICHANT AVRIL 2006 Présentation du 24 avril 2006.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LATTRACTIVITE ECONOMIQUE DU TERRITOIRE, VUE PAR LES ENTREPRISES Conseil Citoyen : Pierre LE DREO et André FICHANT AVRIL 2006 Présentation du 24 avril 2006."— Transcription de la présentation:

1 LATTRACTIVITE ECONOMIQUE DU TERRITOIRE, VUE PAR LES ENTREPRISES Conseil Citoyen : Pierre LE DREO et André FICHANT AVRIL 2006 Présentation du 24 avril 2006

2 2 Sommaire Introduction, méthodologie, typologie des entreprises interviewées 1. Données générales sur les entreprises 2. Implantation 3. Fonctionnement des entreprises 4. Accueil et accompagnement des entreprises Les services Les Zones dActivités La Communication, les déplacements Lenvironnement, le cadre de vie 5. Perspectives de développement

3 INTRODUCTION LA MÉTHODOLOGIE EMPLOYÉE LÉCHANTILLON

4 4 Introduction Thème : lattractivité économique du territoire, en terme de développement économique Étude initiée par le Conseil citoyen, en collaboration avec la Communauté de Communes Elle est composée de deux phases : Une première phase quantitative (achevée) de diagnostic « économique, touristique et agricole » Une seconde phase qualitative consistant à évaluer auprès des entreprises, lattractivité du territoire communautaire.

5 5 La Méthodologie utilisée Objectif : Disposer dun panel de 50 entreprises 100 entreprises choisies de façon aléatoire, ont été destinataires dun courrier leur présentant lobjet de létude 36 ont accepté de participer à lenquête et ont été interviewées entre les mois de janvier à mars 2006 La durée de chaque entretien a été de 1h30 environ Pierre LE DREO et André FICHANT (avec laide ponctuelle de Nathalie Le Friec), ont rencontré ces 36 chefs ou directeurs dentreprises

6 6 Activité des entreprises interviewées Commerce : Restauration - Petite épicerie Vente et commerce d'algues Supermarché : 2 Pièces détachées automobile Matériel médical : 2 Articles funéraires-cheminées Bar-tabac-presse-loto-dépôt de pain Expéditions de fruits et légumes bio Vente de produits d'entretien Prêt-à-porter Bouche : Boulangerie-épicerie Charcuterie

7 7 Activité des entreprises interviewées Services : Agence immobilière Paysagiste - entretien jardins Maintenance industrielle Garage : 2 Nettoyage Bâtiment / TP / travaux dintérieur Pose et agencement de cuisines – fabrication de meubles : 2 Maison ossature bois, charpente, menuiserie Plomberie - sanitaire - électricité – électroménager : 3 Couverture-Zinguerie : 2 Vérandas Terrassements divers, démolition

8 8 Activité des entreprises interviewées Peinture-revêtement de sol- parquets Menuiseries et fermetures Carrières et matériaux Divers (art) : Production cinématographique Décoration florale

9 1. DONNEES GENERALES

10 10 Données générales Typologie des entreprises interrogées 47% dentre elles sont des artisans (CM) 42%, des commerçants (CCI) 11% sont artisans / commerçants (cad immatriculées à la CCI et à la CM) 68% des salariés sont employés dans les entreprises de commerce (et de services)

11 11 Données générales Répartition des entreprises par tranche dâge NB : amplitude large (0 à 120 salariés) 8% 36% 39% 14% 3%20/30 ans 30/40 ans 40/50 ans 50/60 ans 60 ans et +

12 12 Données générales Localisation des entreprises interrogées Gommenec'h Goudelin Lanvollon Le Merzer Pléguien Plouha Pludual Pommerit Le Vicomte Tréguidel Tressignaux

13 13 Données générales 42% dentre elles sont implantées sur les Zones dActivités Et, le siège social de + de la 1/2 des entreprises interrogées est basé au domicile personnel du chef dentreprise Notons que le siège social de la quasi-totalité des entreprises artisanales situées hors ZA, est leur domicile Par ailleurs, notons également que la ½ des entreprises crées depuis la 1992 (date de création de la Communauté de Communes) sont installées sur les zones dactivités.

14 14 Données générales Ancienneté des artisans commerçants (par tranche) (%) Les entreprises dont lancienneté est inférieure à 15 ans représentent 64% des entreprises interrogées (effet création des Zones ?) 36% des entreprises interrogées ont une ancienneté de plus de 15 ans, Signe dune grande stabilité 22% 28% 14% 8% 28% 0-5 ans 6-10 ans11-15 ans ans + de 20 ans 13 entreprises ont 16 ans dancienneté ou plus Ces dernières comptent 227 salariés, soit 82% des salariés des entreprises interviewées

15 15 Données générales Répartition des artisans et commerçants, en fonction du nombre de salariés 72% des entreprises interrogées ont créé leur entreprise contre 28% qui en ont repris une 75% des entreprises interrogées ont moins de 5 salariés 25% 50% 11% 3% (0 salarié) (1 à 5 salariés) (6 à 10 salariés) (11 à 25 salariés)(+ de 25 salariés)

16 2. IMPLANTATION

17 17 Implantation Critères d'implantation des entreprises 92% dentre elles sont satisfaites de leur implantation 22% 50% 25% 3% Opportunité Originaire Situation géographique stratégique ? Disponibilité de locaux, terrains, prix attractif Attaches familiales,… Emplacement (Ponlô), carrefour, réseaux routiers,

18 3. FONCTIONNEMENT

19 19 Fonctionnement Origine de la clientèle 25% 31% 11% 19% 14%Commune CCLPPays Département Autre 56% des entreprises prétendent avoir une clientèle locale, ce qui confirme lancrage des entreprises sur le territoire

20 20 Fonctionnement Le personnel Près de la moitié (47%) des entreprises qui ont ou ont eu du personnel ont rencontré des difficultés de recrutement Quelles en sont les raisons ? 29% 7%64% Formation professionnelle pas adaptée Pb de qualification des candidats Manque de motivations des jeunes

21 21 Fonctionnement Le personnel et la formation Le tiers des entreprises interrogées font appel à des apprentis Notons que plus lentreprise est petite, plus il est difficile de prendre un apprenti (question de responsabilités) 72% des entreprises interrogées font appel à des stagiaires 56% des entreprises sétant prononcées, estiment que la formation et lemploi ne sont pas en bonne adéquation

22 22 Fonctionnement Les synergies inter-entreprises 86% des entreprises interrogées estiment quil serait intéressant de développer des synergies entre entreprises Et 78% sont favorables à des rencontres régulières en présence délus (soirées thématiques, par secteur dactivité,…) Pour quelles raisons ? Rompre lisolement Créer des liens Partager dexpériences Mieux connaître les entreprises locales

23 4. ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES Les services Les Zones dActivités La Communication, les déplacements Lenvironnement, le cadre de vie

24 24 Accueil et accompagnement des entreprises La moitié des entreprises interrogées nont pas connaissance des services offerts par la Collectivité, en matière daccompagnement des entreprises 58% connaissent néanmoins la personne chargée du développement économique Les services Une leçon à tirer : mieux communiquer sur le service et ses prestations

25 25 Accueil et accompagnement des entreprises 67% des entreprises interrogées estiment que le service « développement économique » est peu ou pas du tout bien identifié 28% 35% 31% 6%Bien identifiés Peu identifiés Pas du tout identifiés NSPP Les services

26 26 Accueil et accompagnement des entreprises 34% des entreprises interrogées seraient favorables à lorganisation de réunions dinformation plus régulières 37% 19% 34% 2% 8% Communication papier Communication internet Réunions d'information Rencontres physiques individuelles NSPP Les services

27 27 Accueil et accompagnement des entreprises Attentes des artisans et commerçants vis-à-vis de la CCLP Les services Plus d'implication des élus Rien Plus d'information, aide à la création, reprise,… Augmenter la durée de location des bâtiments relais Amélioration de la signalétique et des accès Disposer d'une plus grande réserve foncière (terrains à bas prix) Autre 22 des entreprises interrogées (soit 61%) souhaiteraient plus dinformations et/ou être davantage soutenues dans leurs projets

28 28 Accueil et accompagnement des entreprises Comment favoriser l'attractivité du territoire ? Les services Développer les axes routiers Guichet unique au niveau de l'accompagnement à la création Aide à la création, reprise ou développement Mettre à disposition plus de bâtiments et de terrains Plus de communication Autre NSP Selon la moitié des entreprises interviewées, la disponibilité de locaux et des terrains est un critère important dattractivité économique du territoire Augmenter la durée de location des bâtiments relais, privilégier les locations-ventes, durée dexonérations de TP plus longue,…

29 29 Accueil et accompagnement des entreprises Plus du quart des entreprises interrogées (28%) ne sont pas satisfaites des structures daccompagnement (BG, CCI, CM) Plus de la moitié des entreprises interrogées, estiment que les élus sont suffisamment à leur écoute Malgré tout, 94% dentre elles souhaiteraient que lon favorise davantage cette concertation Les services

30 30 Accueil et accompagnement des entreprises L'attractivité des ZA (ou centre-bourgs) Les ZA 25% 36% 8% 6% Très attractifs (ves) ? Attractifs (ves) ? Moyennement attractifs Pas du tout attractifs (ves) NSPP

31 31 Accueil et accompagnement des entreprises Les carences des Zones dActivités Les ZA 29% 21% 12% 32% 6% La signalétique Laspect La localisation Laménagement Autre Les entreprises interrogées sont sensibles à la qualité environnementale ainsi quà lesthétique des ZA, quelles ne jugent, de manière générale, pas satisfaisantes

32 32 Accueil et accompagnement des entreprises 67% des chefs dentreprises interrogées sont opposés à la spécialisation des ZA. Ces derniers estiment majoritairement que la mixité et la diversité des activités sont préférables, en termes de retombées économiques A linverse, 28% des entreprises sont favorables à la spécialisation des ZA Ces derniers pensent que le regroupement dactivités du même secteur permet de capter davantage de clients Les ZA

33 33 Accueil et accompagnement des entreprises Lidée de créer des zones artisanales de proximité apparaît bonne pour 58% des entreprises interrogées Selon eux, ces zones doivent être accessibles, visibles et implantées sur les petites communes Les ZA

34 34 Accueil et accompagnement des entreprises 78% des entreprises interrogées utilisent les nouveaux moyens de communication (internet) A quelles fins ? Recherches dinformations, Contact avec les fournisseurs (commandes) Recherches de nouveaux clients (mailings) Site internet Communication et déplacements

35 35 Accueil et accompagnement des entreprises 90% des entreprises interrogées ont la possibilité de bénéficier de lADSL sur leur lieu de travail Communication et déplacements

36 36 Accueil et accompagnement des entreprises 75% des entreprises interrogées nont pas de remarques concernant la qualité des infrastructures routières Quelques points noirs sont tout de même mis en exergue : Dangerosité du carrefour de KERCADIOU Abondance du trafic routier, sur Lanvollon. Communication et déplacements

37 37 Accueil et accompagnement des entreprises On note une implication forte de la part des entreprises interrogées dans la protection de lenvironnement (94%). Elles semblent sensibles au développement des énergies renouvelables 64% des entreprises sont satisfaites des services de la Collectivité, en matière de collecte et traitement des ordures ménagères 30% considèrent ces services non adaptés à leurs besoins Pas de collecte dans les Zones dActivités Fréquence de collecte insuffisante (notamment lété) Horaires douverture de la déchèterie non conformes au fonctionnement de lentreprise Éloignement de la déchèterie Environnement et cadre de vie

38 38 Accueil et accompagnement des entreprises Seules 6% des entreprises interrogées ne sont pas totalement satisfaites des services présents sur le territoire Critère favorable à laccueil des familles sur le territoire (dailleurs, 92% des entreprises sont satisfaites de leur implantation) Doù limportance pour une collectivité de fidéliser les entreprises en facilitant leurs relations avec lenvironnement (ex : crèches, loisirs, école de musique,…) Elles mettent néanmoins en avant une carence en termes de services culturels Environnement et cadre de vie

39 39 Accueil et accompagnement des entreprises 83% dentre elles considèrent le territoire, attractif, voire très attractif Nous avons donc les conditions réunies pour développer lattractivité économique du territoire. Environnement et cadre de vie 8% 75% 17% Très attractif Attractif Moyennement attractif

40 5. PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT

41 41 Perspectives de développement Plus de la moitié (56%) des entreprises interrogées prévoient, à un horizon court terme (1 an), de recruter du personnel Signe de dynamique persistante et de bonne santé économique Cependant, ces perspectives dembauches sont contraintes par les difficultés actuelles de recrutement (problème dadéquation formation / emploi) Rôle facilitateur de la CCLP : créer un carrefour de rencontre « offreurs / demandeurs demplois » ?

42 42 Perspectives de développement La moitié des entreprises interrogées affirment avoir des objectifs de développement à court ou moyen terme Extension / transfert en ZA Embaucher du personnel / Accroître l'activité et le CA Diversifier l'activité

43 43 Perspectives de développement 28% (10 entreprises) des personnes interrogées disent penser à la transmission de leur entreprise Parmi ces 10 entreprises, Seules 2 ont un potentiel repreneur identifié Et 8 ont plus de 40 ans /40 ans 40/50 ans 50/60 ans

44 6. CONCLUSION

45 45 Conclusion Globalement, un climat économique sain règne sur le territoire de la Communauté de Communes Lanvollon- Plouha Aucun secteur privilégié ne semble se dégager, si ce nest le secteur du bâtiment qui pourrait devenir limage de marque de la Communauté de Communes Si lactivité économique se développe sur les grands pôles (ZA de Lanvollon), il sagira tout de même de veiller au maintien de lactivité dans les centre bourgs et aussi de confirmer leur fonction économique


Télécharger ppt "LATTRACTIVITE ECONOMIQUE DU TERRITOIRE, VUE PAR LES ENTREPRISES Conseil Citoyen : Pierre LE DREO et André FICHANT AVRIL 2006 Présentation du 24 avril 2006."

Présentations similaires


Annonces Google