La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 1 Exposé présenté aux ministres de lACALO Le 17 mars 2006 Par Ron Saunders Directeur, Réseau de la main-dœuvre Réseaux canadiens.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 1 Exposé présenté aux ministres de lACALO Le 17 mars 2006 Par Ron Saunders Directeur, Réseau de la main-dœuvre Réseaux canadiens."— Transcription de la présentation:

1 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 1 Exposé présenté aux ministres de lACALO Le 17 mars 2006 Par Ron Saunders Directeur, Réseau de la main-dœuvre Réseaux canadiens de recherche en politiques publiques Les travailleurs vulnérables au Canada

2 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 2 Aperçu À propos des RCRPP Projet sur les travailleurs vulnérables Aspects de la vulnérabilité sur le marché du travail Mondialisation, risques et choix stratégiques Croissance du travail atypique Description des dimensions que recouvre la vulnérabilité –Faible rémunération –Protection des droits et accès aux avantages sociaux et aux mesures de soutien

3 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 3 À propos des RCRPP Centre de recherche indépendant, sans but lucratif et spécialisé dans la recherche en politiques Mission : « créer des connaissances et orienter le débat public sur des questions économiques et sociales qui ont une importance déterminante pour le bien-être des Canadiens » Quatre réseaux : famille, santé, travail, participation publique

4 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 4 Projet sur les travailleurs vulnérables : objectifs Examiner les sources de la vulnérabilité Décrire les circonstances des travailleurs vulnérables Déterminer des politiques et des pratiques qui aideront les travailleurs vulnérables à réaliser leur potentiel : – pour leur propre développement personnel – afin de contribuer à notre économie et à la société Stimuler le changement dans les politiques publiques et les pratiques en vigueur dans les milieux de travail

5 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 5 Projet sur les travailleurs vulnérables : études Defining Vulnerability in the Labour Market (2003) Travail atypique et vulnérabilité économique (2005) Pour une meilleure protection des travailleurs vulnérables : des scénarios de politiques publiques (2005) Does a Rising Tide Lift All Boats? Low-Paid Workers in Canada (2005) Lifting the Boats: Policies to Make Work Pay (2005) Nouvelles stratégies pour assurer le respect des normes demploi salutaires (avec lIAPC) (2005) Risques et possibilités : À la recherche d'options pour les travailleurs vulnérables (2006)

6 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 6 Vulnérabilité sur le marché du travail : le concept général Sont vulnérables les travailleurs dont la participation au marché du travail nassure pas leur bien-être En dautres mots, ceux qui trouvent quil est difficile daccéder à un travail qui assure un revenu décent ou des conditions de travail qui répondent aux normes sociétales La vulnérabilité est liée à la croissance du travail atypique mais nen est pas un synonyme.

7 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 7 Aspects de la vulnérabilité sur le marché du travail Faible rémunération persistante Chômage ou sous-emploi persistant Faible accès à linformation sur les droits liés à lemploi, aux avantages sociaux, aux mesures de soutien, aux possibilités dapprentissage Faible représentation syndicale

8 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 8 À quoi souhaiterions-nous en arriver? Rémunération décente (salaire auquel sajoute tout supplément de revenu pour dépasser le seuil de faible revenu) Conditions de travail décentes (accès aux mesures de protection de base) Accès général aux avantages sociaux et aux mesures de soutien qui sont importantes pour le bien-être Possibilités davancement professionnel

9 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 9 Mondialisation, risques et choix stratégiques Plus grande mobilité du capital => accent plus important sur lefficience économique et la souplesse, mais les gouvernements et les employeurs ont encore des choix à faire. Le risque est transféré des employeurs aux employés. Sommes-nous en train de répartir le risque dune manière qui nous aidera à atteindre nos objectifs sociaux et économiques? Quels programmes et instruments stratégiques peuvent être utilisés pour améliorer les résultats?

10 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 10 Croissance du travail atypique Emploi standard : employé à temps plein, durée indéterminée, un seul employeur Augmentation graduelle de la proportion du travail atypique au cours des 25 à 30 dernières années; il représente aujourdhui près de 40 % Travail indépendant : 6 % en 1976; 10 % en lan 2000 Raisons de cette augmentation : nouvelles technologies; mondialisation; nécessité pour les entreprises dêtre plus flexibles; coûts que représentent les avantages sociaux; certains travailleurs cherchent à réaliser un équilibre entre leur vie professionnelle et familiale ou souhaitent jouir dune plus grande indépendance

11 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 11 Description des dimensions que recouvre la vulnérabilité Faible rémunération Le 1/6 des travailleurs à temps plein gagnaient moins de 10 $ lheure en 2000 (même proportion quen 1980). Plus forte incidence de faible rémunération parmi les femmes, les jeunes, les gens ayant un faible degré de scolarité, et les immigrants récents.

12 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 12 Proportion de travailleurs à temps plein qui sont des salariés peu rémunérés selon le sexe – % 21,9 % 16,3 % 0 %5 %10 %15 %20 %25 % Hommes Femmes Tous les salariés Source : données du recensement rapportées par Morissette et Picot (2005), adaptées de Chung (2004).

13 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 13 Proportion des salariés à temps plein qui sont des travailleurs peu rémunérés selon l âge – ,4 % 12,0 % 13,1 % 16,3 % 45,0 % 0 %10 %20 %30 %40 %50 % Âge Source : données du recensement rapportées par Morissette et Picot (2005), adaptées de Chung (2004).

14 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 14 Proportion des salariés à temps plein qui sont des travailleurs peu rémunérés selon le niveau de scolarité – ,5 % 13,5 % 20,7 % 26,3 % 0 %5 %10 %15 %20 %25 %30 % Université Certificat Diplôme détudes secondaires Études secondaires non terminées Éducation Source : données du recensement rapportées par Morissette et Picot (2005), adaptées de Chung (2004). Remarque : 37 % des travailleurs peu rémunérés avaient fait des études postsecondaires.

15 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 15 Proportion des salariés à temps plein qui sont des travailleurs peu rémunérés selon le statut dimmigrant – ,0 % 12,5 % 22,4 % 27,4 % 0 %5 %10 %15 %20 %25 %30 % Personnes nées au Canada Immigrants établis depuis longtemps Immigrants établis depuis un certain temps Immigrants récents Statut dimmigrant Source : données du recensement rapportées par Morissette et Picot (2005), adaptées de Chung (2004).

16 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 16 Proportion des salariés à temps plein qui sont des travailleurs peu rémunérés selon la situation de famille – % 13,5 % 17,2 % 25,3 % 23,1 % 28,3 % 23,3 % 10,7 % 13,4 % 0 %5 %10 %15 %20 %25 %30 %35 % Personnes non mariées, vivant avec leurs parents Personnes seules (PSLF) plus de 40 ans (PSLF) moins de 40 ans Personnes sans liens familiaux (PSLF) Vivant avec des membres de la famille Mères, chefs de famille monoparentale Pères, chefs de famille monoparentale Mariés/Conjoints de fait Situation de famille Source : données du recensement rapportées par Morissette et Picot (2005), adaptées de Chung (2004).

17 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 17 Faible rémunération (suite) Les salaires médians ont stagné de 1981 à 2004 (ont diminué pour les personnes nouvellement embauchées), bien que le niveau de scolarité ait augmenté. 30 % des travailleurs à faible salaire vivent dans un ménage à faible revenu. La moitié des travailleurs peu rémunérés en 1996 navaient pas connu daugmentation de salaire cinq ans plus tard. Les travailleurs atypiques sont moins bien rémunérés que les travailleurs à temps plein et permanents. Au moins le quart des travailleurs à temps partiel préféreraient travailler à temps plein.

18 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 18 Faible accès à linformation sur les droits, aux avantages sociaux et aux mesures de soutien Les travailleurs atypiques et les salariés peu rémunérés nont que peu daccès à une couverture médicale étendue ou à un régime de pension de lemployeur. Il est peu probable que les travailleurs peu rémunérés reçoivent une formation parrainée par lemployeur ou une aide du gouvernement pour parfaire leurs compétences. Moins de la moitié des personnes sans emploi touchent des prestations dassurance- emploi. Les travailleurs indépendants ne sont pas visés par les lois qui établissent les normes demploi minimales. Certains employés réguliers ne bénéficient pas de la protection des lois parce que celles-ci ne sont pas respectées. Un Canadien sur six nest pas en mesure daccéder à un logement décent. Dans la plupart des provinces, les services de garde abordables sont rares.

19 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 19 Source : Marshall (2003). Travail atypique et accès aux avantages sociaux Proportion de salariés qui ont accès à des avantages non salariaux selon le type demploi – ,0 % 52,0 % 17,0 % 22,0 % 57,0 % 52,0 % 14,0 % 19,0 % 0 %10 %20 %30 %40 %50 %60 %70 % Assurance (médicale étendue, dentaire, vie et invalidité) Régime de pension agréé Temporaire Permanent Temps partiel Temps plein

20 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 20 Source : Marshall (2003). Faibles salaires et accès aux avantages sociaux Proportion de salariés qui ont accès à des avantages non salariaux selon le taux de rémunération – % 74 % 51 % 46 % 13 % 12 % 0 %20 %40 %60 %80 %100 % Assurance Régime de pension agréé Moins de 10 $ 10 $ à 19,99 $ 20 $ ou plus

21 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 21 Faible représentation syndicale Le taux de syndicalisation parmi les emplois rémunérés à moins de 10 $ lheure était de 10 % en 2004 (soit une diminution par rapport à 1981 où ce taux était de 15 %). Pour les emplois rémunérés à raison de 10 $ lheure et plus, le taux de syndicalisation était de 37 % en 2004 (44 % en 1981). Source : Morissette et Picot (2005, tableau 6)

22 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 22 Dimensions que recouvre la vulnérabilité : conclusions Dans l« économie du savoir », bon nombre de travailleurs sont laissés pour compte En dépit de laugmentation des niveaux de scolarité, la proportion de travailleurs peu rémunérés est demeurée inchangée depuis La croissance du travail atypique a eu pour effet de réduire laccès à linformation sur les droits liés à lemploi et aux avantages sociaux. En raison des réductions budgétaires imposées par le gouvernement aux programmes daide sociale, dassurance- emploi et de mise à niveau des compétences dans les années 1990, bon nombre de ceux qui ont été laissés pour compte ne sont pas en mesure de se remettre sur pied.

23 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 23 Principales sources Chung, L. 2004, « Travailleurs peu rémunérés : combien vivent dans des familles à faible revenu? » Lemploi et le revenu en perspective, 16(4), p Galarneau, D. 2005, « Lécart salarial entre employés temporaires et permanents », Lemploi et le revenu en perspective, 6(1), p Janz, T. 2004, « Les emplois peu rémunérés et lascension professionnelle : un examen approfondi des travailleurs à temps plein, toute lannée », Série de documents de recherche, Revenu, Statistique Canada. Marshall, K. 2003, « Benefits of the Job », Lemploi et le revenu en perspective, 4(5), p Morissette, R. et Picot, G. 2005, « Le travail peu rémunéré et les familles économiquement vulnérables depuis 20 ans », Direction des études analytiques, Document de recherche, Statistique Canada.

24 RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 24 Pour de plus amples renseignements : Courriel : Recevez à votre bureau les nouvelles les plus récentes sur les publications, les présentations et les activités des RCRPP en vous abonnant à e­network, notre bulletin dinformation hebdomadaire électronique gratuit. (Pour plus de détails, voir le site Web.)


Télécharger ppt "RÉSEAU DE LA MAIN-DŒUVRE 1 Exposé présenté aux ministres de lACALO Le 17 mars 2006 Par Ron Saunders Directeur, Réseau de la main-dœuvre Réseaux canadiens."

Présentations similaires


Annonces Google