La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 L identité, les relations interculturelles et la justice sociale : Le rôle du pouvoir Dr. Paul R. Carr Youngstown State University Beeghly College of.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 L identité, les relations interculturelles et la justice sociale : Le rôle du pouvoir Dr. Paul R. Carr Youngstown State University Beeghly College of."— Transcription de la présentation:

1 1 L identité, les relations interculturelles et la justice sociale : Le rôle du pouvoir Dr. Paul R. Carr Youngstown State University Beeghly College of Education One University Plaza Youngstown, OH, Tel:

2 2 Point de départ Comment parler de l identité et en quoi consiste-t- elle ? Qu est-ce que la justice sociale ? Quel est le lien entre l identité et la justice sociale ? Comment faire de la recherche, du travail ou de l éducation interculturelle ?

3 3 Perspectives La culture contre la race La construction sociologique de l identité Est-ce que la langue est une culture ? Le pouvoir et le privilège de la race blanche L expérience vécue La sociologie contre la psychologie L anglais contre le français L Amérique du nord contre l Europe Le contexte canadien

4 4 Terminologie Des centaines des termes dans toutes les langues pour décrire l identité La sociopolitique des relations interculturelles Le pouvoir de se nommer et de nommer « l autre » La race est souvent connecté à la notion du pourcentage de sang mixte Endogamie : se marier à l intérieur du groupe Exogamie : se marier à l extérieur du groupe race mixte, multiracial, interracial, biracial, Mulatto (mulâtre), Half-breeds, Mixed-bloods (sang mixte), Mestizo (espagnol) et Métis (français) Peut-on parler de l interculturel sans parler de la race ?

5 5 La justice sociale Quelles sont les composantes de la justice sociale ? Comment faire de la justice sociale ? Quelles sont les liens entre les groupes qui militent pour la justice sociale ? Pourquoi l éducation est un domaine clé pour avancer la justice sociale ? La pédagogie des opprimés (Freire) Les discontinuités culturelles (Ogbu) Le racisme systémique (Dei) L identité et la justice sociale (Vincent) La démocratie et la justice sociale (Portelli et Solomon)

6 6 Contexte historique L histoire et des réalités contemporaines Haiti (plus 140 classifications raciales en 1804; des républiques noir et mulâtres) Cuba (les Espagnols, les aborigènes et les Africains) Mexico (les aborigènes et les Africains) Canada (les aborigènes et les Français -> les Métis) Afrique du sud (trois groupes sous l Apartheid, y compris les « Coloreds ») La France et l Afrique (les « pieds noirs ») Les États-Unis (le racisme institutionnalisé et la suprématie de race blanche)

7 7 Quelques faits historiques Des peuples autochtones ici depuis à ans Champlain est accompagné au Canada en 1605 par Mathieu de Costa, un homme d origine africaine, qui agit comme interprète entre les Français et les Micmac 1628 : l achat du premier esclave au Québec, un garçon du Madagascar 1734 : Marie-Joseph Angélique, une esclave, dans une tentative de fuir l esclavage, soupçonnée d avoir incendié plusieurs édifices à Montréal, est pendu Relations entre les Français et les peuples autochtones Les noirs sont au Canada depuis longtemps ; d autres groupes ont aussi marqué l histoire du pays, ce qui pourrait remettre en question la notion des « deux peuples fondateurs »

8 8 Comment comprendre l interculturel ? Comment faire de l interculturel avec les autochtones ? L interculturel entre les anglophones et les francophones, en quoi consiste-t-il ? Qui est anglophone ? Selon qui ? A quelle fin ? De plus grandes ouvertures (dans les centres urbains) La collecte de données sur l identité raciale n est pas généralement acceptée Comment traite-t-elle la société québécoise de la hétérogénéité du peuple ? Est-ce la compréhension de l interculturel se transforme d un lieu a l autre (p.ex., le Québec, la France, le Canada, les E-U, les DOM-TOMs) ? Multiculturalisme, antiracisme, interculturalisme : qu est ce qui les distingue ?

9 9 Problématique (Ontario français) En dépit de la croissance évidente du nombre de minorités raciales francophones, il y a très peu de recherche Les minorités raciales francophones tentent depuis 1990 de consolider leurs réseaux pour revendiquer pour des changements La question de la diversité ethnoculturelle semble être plus contentieuse du coté francophone, surtout en ce qui a trait à l identité francophone Des implications importantes si la communauté franco-ontarienne n accentue pas le niveau et le rythme d intégration des minorités raciales La question linguistique et culturelle est-elle la même pour les deux groupes (les Franco-Ontariens et les minorités raciales francophones) ? Question méthodologique : comment identifier les francophones ?

10 10 Problématique (Ontario français) La Constitution et les « ayants-droits » Les comités d admission et la l incohérence L accent sur la langue française versus l intégration des élèves L assimilation des Franco-Ontariens : l exogamie, l analphabétisme, la préférence pour l anglais, le manque de services, la qualité des écoles de langue française, la valorisation de la culture… Les écoles d immersion ( élèves versus dans les écoles de langue française) Le niveau de décrochage important des écoles francophones vers les écoles de langue anglaise en 9eme année

11 11 Est-ce difficile de parler de la race ? Des conflits historiques et le refus de se réconcilier Les élections et le race (les électeurs votent-ils selon la race ?) L Hurricane Katrina (les américains ont-ils découvert le racisme ?) La peau claire contre la peau foncée ? La différence entre multiculturel et multiracial L adoption : des bébés noirs ou autochtones avec les familles de race blanche ? Quelle est l identité des filles d origine chinoise qui ont été adoptées par les familles américaines depuis 15 ans ? Sont-ils, les enfants biraciaux, tous noirs ? La règle d une goutte ( One-drop rule ) Tator and Henry, La couleur de la démocratie (The Colour of Democracy, 2005)

12 12 La classification des gens Le recensement américaine 2000 : le premier à permettre aux participants de choisir plus d un des six catégories pour identifier l origine raciale : blanc noir asiatique « Native American (North, Central or South America) » « Pacific Islander » Autre Le recensement de la G.-B : des catégories de race mixte précises : « Mixed White and Black Caribbean » « Mixed White and Black African » « Mixed White and [South] Asian » « Other Mixed » « Other ethnic group »

13 13 Canada (Recensement 2001) 2001 Canada Census For persons who belong to more than one group, mark all the circles that apply. Do not report "bi-racial" or "mixed" in the space provided. The Employment Equity Act defines visible minorities as "persons, other than Aboriginal peoples, who are non-Caucasian in race or non-white in colour". Responses: Chinese, South Asian, Black, Filipino, Latin American, Southeast Asian, Arab, West Asian, Japanese, Korean, Visible minority (not indicated elsewhere), Multiple visible minority, All others

14 14 Canada (Recensement 2006) Cette personne est-elle un : (Cochez plus d'un cercle ou précisez, s'il y a lieu. Ces renseignements servent de fondement à des programmes qui donnent à chacun une chance égale de participer à la vie sociale, culturelle et économique du Canada.) Blanc Chinois Sud-Asiatique (p. ex., Indien de l'Inde, Pakistanais, Sri-Lankais, etc.) Noir Philippin Latino-Américain Asiatique du Sud-Est (p. ex., Vietnamien, Cambodgien, Malaysien, Laotien, etc.) Arabe Asiatique occidental (p. ex., Iranien, Afghan, etc.) Coréen Japonais Autre Précisez

15 15 Canada – Population de minorités visibles (2001) Chinois Noirs Philippines Pop. Total Total - VMs Asiatiques du sud CANADA29,639,0303,983,8451,029,395917,070662,215308,575

16 16 Toronto (Recensement 2001) Groupe racialPopulation% Minorités visibles1,051, Chinese259, South Asian253, Black204, Filipino86, Hispanic54, West Asian37, SE Asian33, Korean29, Arab22, Japanese11, Other minorities37, Autres1,405, Total2,456,805100

17 Canada – Origine ethnique (2001) Origines ethniquesRéponses totalesRéponses singulièresRéponses multiples Population totale29,639,03518,307,54011,331,490 Canadian11,682,6806,748,1354,934,550 English5,978,8751,479,5204,499,355 French4,668,4101,060,7553,607,655 Scottish4,157,210607,2353,549,975 Irish3,822,660496,8653,325,800 German2,742,765705,5952,037,170 Italian1,270,370726,275544,090 Chinese1,094,700936,210158,490 Ukrainian1,071,060326,200744,860 N.A. Indian1,000,890455,805545,085 Dutch923,310316,220607,090 Polish817,085260,415556,670 East Indian713,330581,665131,665 Norwegian363,76047,230316,530 Portuguese357,690252,835104,855 Welsh350,36528,445321,925 Jewish348,605186,475162,130 Russian337,96070,890267,070 Filipino327,545266,14061,410 Métis307,84572,210235,635 15

18 Canada – Origine ethnique (2001) Origines ethniquesRéponses totalesRéponses singulièresRéponses multiples Population totale29,639,03518,307,54011,331,490 Swedish282,76030,440252,320 Hungarian267,25591,795175,460 American250,01025,200224,805 Greek215,105143,78071,320 Spanish213,10066,545146,555 Jamaican211,725138,18073,545 Danish170,78033,795136,985 Vietnam.151,410119,12032,290 British150,58558,29592,290 Austrian147,58025,320122,260 Lebanese143,63093,89549,740 Romanian131,83053,32078,505 Belgian129,78030,19099,590 Finnish114,69031,98582,700 Swiss110,80024,60086,200 Korean101,71595,2006,515 Québécois98,67065,48033,195 African (Bl)97,18537,38059,805 Croatian97,04558,17038,880 Iranian88,22573,45014,775 Japanese85,22553,17532,050 Haitian82,40570,75011,650 16

19 19 La race et la société La religion Le processus de remplacer le Pape Jean Paul II ; la possibilité de choisir le « premier » pape de race noir Trois papes de race noire, tous des saints : Victor 1 (A.D ); Miltiades (A.D ); et St. Gelasius (A.D ) Pourquoi des églises ségrégées ? Le sport 1998: 2% des entraineurs des collèges importants sont des gens de couleur ; 51% des joueurs « Washington Redskins » et d autres noms racistes sont célébrés Les propriétaires sont presque exclusivement de race blache La justice Les avocats aux É.-U. : 90% blancs ; 4% noirs ; 3% Latinos ; 2% Asiatiques Les juges: 83% blancs ; 9% noirs ; 5% Latinos ; 2% Asiatiques ; 1% autochtone 2003: la majorité de crimes haineux raciaux ont été dirigée vers les noirs

20 20 La race et la société Les affaires et l emploie L argent, les investissements et le marché boursier Le chômage et l emploie ; des obstacles et des tendances historiques L équité en matière d emploie Propriétaires de maison Pour les noirs (en bas de 50%), pour les Latinos et les Asiatiques (58%), et les blancs (75%) La valeur des maisons est aussi une considération importante

21 21 La race et la société La publicité Des stéréotypes offensantes jusqu à très récemment (« Frito Bandito », « Aunt Jemima », « Fu Manchu », « Redskin Indians ») Barbie (et d autres jouets) : plus diverse et moins blanche avec le temps Quelle couleur pour colorer la peau (« flesh-tone ») ? Le maquillage et des matériaux éducationnels Le médias L affaire (« Doc ») Mailloux Le cas de deux soldates américaines blessées en Iraq : Shoshana Johnson (noire) reçoit peu de reportages, et doit lutter pour recevoir de l aide financière de l armée ; Jessica Lynch (blanche) est l objet de filmes pour illustrer son héroïsme, et reçoit des accolades au niveau national

22 22 L éducation et l identité Le rendement académique La pertinence du curriculum Les enseignants et leur compréhension de l identité L éducation comme bien social versus l employabilité La structure de l éducation La justice social comme but de l éducation

23 23 Qui peut faire de l interculturel ? L éthique et la légitimé d entreprendre de la recherche sur l « autre » John Howard Griffen, Noir comme moi (Black Like Me?, 1962) Rinaldo Walcott, Noir comme qui ? (Black Like Who?, 1997) Althea Prince, Noir comme moi et moi (Black Like I and I, 2001) John Hoberman, Les athlètes de Darwin (Darwin s Athletes, 1997) Dinesh D Souza, La fin de racisme (The End of Racism, 1995) Qui peut (et devrait) parler de l identité ?

24 24 Discussion La langue française et les cultures francophones : compatibilité ? Est-il important d avoir une représentation visible et bien placée des minorités raciales francophones au sein des organismes et structures ? Le variable racial dans les contexte francophone et celui des anglophones Les nouveaux arrivants : quoi faire ? Qui est « l autre » ? Est-ce la construction sociologique de l identité est bien comprise par les preneurs de décisions ? L éducation doit-elle fournir aux participants une expérience plus vaste et démocratique, axée sur la justice sociale ? Quand nous parlons de l interculturel, serait-il nécessaire de traiter en même temps de la justice sociale ?

25 25 MERCI BEAUCOUP !


Télécharger ppt "1 L identité, les relations interculturelles et la justice sociale : Le rôle du pouvoir Dr. Paul R. Carr Youngstown State University Beeghly College of."

Présentations similaires


Annonces Google