La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Lélaboration des politiques en éducation antiraciste en Ontario aux années 1990 DR. PAUL R. CARR Youngstown State University

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Lélaboration des politiques en éducation antiraciste en Ontario aux années 1990 DR. PAUL R. CARR Youngstown State University"— Transcription de la présentation:

1 1 Lélaboration des politiques en éducation antiraciste en Ontario aux années 1990 DR. PAUL R. CARR Youngstown State University

2 2 Points de départ Quel est le lien entre les politiques formelles en éducation antiraciste et la réalité des groupes marginalisés ? Quelle est la dynamique institutionnelle qui caractérise lélaboration des politiques traitant de la diversité ? Comment comprendre les enjeux des relations du pouvoir inéquitable dans le débat sur lantiracisme ?

3 3 Aperçu 1) Le contexte de la race et lidentité : Y a-t-il de la marginalisation ? 2) Léducation antiraciste : Pourquoi et comment ? 3) La mise en œuvre de la politique : Les enjeux et les défis 4) Le pouvoir et la privilège de la race blanche (« Whiteness ») : Le leadership et lengagement 5) Pistes de réflexion : Limputabilité et la culture institutionnel en éducation

4 4 Le contexte Une diversité évidente et une démographie en pleine évolution Une critique du multiculturalisme La construction sociale de lidentité Comment parler de la diversité et de la marginalisation ? Les Premières nations (pas les « Deuxièmes peuples ») Les Afro-Canadiens Les minorités raciales Les immigrants Les francophones Qui est Canadien, Québécois, anglophone, Haitien, etc. ?

5 5

6 6 Origine ethnique (2001)(en millions) (quelques groupes) Origine ethniqueRéponses totales Réponses simplesRéponses multiples Population totale Canadienne Anglaise Française Ecossaise Irlandaise Allemande Italienne Chinoise Ukrainienne Autochtone Hollandaise Polonaise Indienne (Inde) Norvégienne Portugaise Juive Russe Philippin Métis Hongrois Américaine Grecque Espagnole Jamaïcaine

7 7 Le cas de lOntario aux années 1990 Nouveau parti démocratique (NPD) ( ) Lagenda Les ressources La formalisation des processus La terminologie Le programmes et politiques Le Parti Conservateur (PC) ( ) Rejet du programme NPD Une chirurgie radicale Une interdiction sur la langue Lélimination dune représentation diversifiée Une synchronisation avec lagenda néo-libéral

8 8 Lélaboration de la politique de léducation antiraciste Pour qui ? Qui est marginalisé et pourquoi ? Comment avancer le dossier sans aliéner le secteur éducationnel ? Des questions structurales à la base (leurocentrisme) La représentation et linclusivité Une analyse du rendement scolaire Comment critiquer le système et le maintenir en même temps ? Lécole comme un lieu politique Comment contextualiser les lacunes du système ainsi que les familles ?

9 9 La mise en oeuvre de la politique de lantiracisme La culture institutionnelle à lintérieur du gouvernement La collecte de données Limputabilité Le côté politique et lagenda politique Limplication des enseignants et les communautés marginalisés

10 10 La Commission scolaire de Toronto (TBE) Lévolution (les ressources, le personnel, la philosophie et laction) Le personnel en antiracisme au gouvernement vient de la TBE Leffet du « bol de poisson » La collecte de données et la recherche Un centre dactivité internationale Limportance des politiques provinciales

11 11 La politique formelle (1993) La première politique au Canada qui dit très clairement quil y a du racisme en éducation, que cest systémique, quil y a des groupes marginalisés, et quil y a une intersectionalité de lidentité qui puisse façonner lexpérience des élèves (1993). La politique a été considérée avant-gardiste parce que : 1) elle présentait un plan daction ; 2) elle a souligné limportance de la justice sociale en plus du rendement académique ; 3) elle a fourni un cadre pour limputabilité ; 4) elle a explicitement traité de la question de linclusion des groupes marginalisés ; 5) elle a avoué que le multiculturalisme, bien que complémentaire, nétait pas suffisant.

12 12 Léducation anti-discriminatoire (1998) La politique du gouvernement conservateur efface la politique du NPD Pas obligatoire, pas de ressources, aucune ligne directrice ni document dappui, lélimination des travailleurs en équité et seulement des références vagues dans le document de toile de fond de la reforme La nouvelle politique souligne « légalité des chances » et « demande » plutôt qu« exige » que les étudiants reçoivent une éducation qui respecte des différences, la question du racisme et dautres formes dinégalités ainsi quun programme détudes ouvert à ces questions-là Le service volontaire « obligatoire »

13 13 Leffet à long terme de lapproche conservatrice Effectivement, le mot « racisme » ne sest pas utilisé pendant neuf ans du gouvernement conservateur Il ny en a pas de données officiellement disponibles pour brosser un portrait Les problèmes daujourdhui de manque dintégration, de violence de gangs, de plaintes des diverses communautés, de la demande davoir des écoles de race noire, etc. pourraient possiblement tracer leurs origines jusquen 1995 Black (2003) a trouvé le suivant : Le mot « racisme » ne se trouvait pas dans aucun des cours obligatoires et seulement dans 2 des 22 textes sur lhistoire canadienne approuvé par le ministère de lÉducation Des cours et des ateliers pour les enseignants sur la pédagogie antiraciste sont facultatives

14 14 Analyse de la culture institutionnel et les politiques touchant léquité La résistance passive et informel et la rupture du travail déquité (des intérêts en concurrence, des manœuvres institutionnels et un leadership nuancé) Le control de lagenda (les idées, les gens, la recherche et le processus) Les portes daccès (la compréhension de comment changer la politique est limité et contrôlé) La complexité de lélaboration des politiques en éducation (des compromis, des concessions, des luttes idéologiques, le rôle des enseignants) Le privilège de la race blanche (la manque de compréhension des expériences des autres, le privilège de se taire, le bénéfice de ne pas militer pour un changement)

15 15 Limputabilité et léquité en éducation Les normes selon qui? Les normes académiques et la justice sociale? Comment évaluer la justice sociale ? Quel est le cadre conceptuel pour traiter de la justice sociale en éducation (linterculturalité, la démocratie, la citoyenneté) ? Qui détient le contrôle des ressources et des processus de prise de décision ? Quoi faire dans le case de la proposition des écoles de race noires à Toronto ?

16 16 PROCESSUS A - lanalyse de lensemble des facteurs B - la consultation et la triangulation C – lélaboration des normes, des cibles et des critères D – lévaluation du rendement E – le cycle recommence 1. la politique stratégique 2. le leadership 3. le curriculum 4. le para-scolaire 5. le service communautaire 6. limplication communautaire 7. la formation 8. lévaluation 1. l'inclusion 2. la représentation 3. le processus de prise de décision 4. les communications 5. le financement 6. la collecte de données 7. limputabilité 8. la mise en œuvre Cadre dimputabilité pour la justice sociale en éducation

17 17 Merci


Télécharger ppt "1 Lélaboration des politiques en éducation antiraciste en Ontario aux années 1990 DR. PAUL R. CARR Youngstown State University"

Présentations similaires


Annonces Google