La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

- 10 fév. 2004 -Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA1 Raisonnement économique de linvestissement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "- 10 fév. 2004 -Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA1 Raisonnement économique de linvestissement."— Transcription de la présentation:

1 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA1 Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt

2 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA2 Descriptif du programme Approche méthodologique pour l'aide à la décision d'aménagement pour la protection contre les incendies de forêt PIDAF Côte Bleue Cemagref (Lampin, Tolron), GREQAM (Lapied, Kast), MTDA (Alexandrian) Convention MAAPAR DGFAR /01 ( ) Déc Déc. 2003

3 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA3 Ordre du jour 1. Contexte 2. Approche théorique 3. Les données de terrain 4. L arborescence et les résultats Discussion

4 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA4 1. contexte Sciences humaines et risque d incendie La question de l investissement préventif Relation prévention lutte Echelle de travail Enjeu méthodologique

5 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA5 2. Approche théorique

6 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA6 3. Recueil de données a. Le PIDAF b. Enquêtes experts c. Analyse de feux d. Les coûts e. Bénéfices et dégâts

7 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA7 a. Le PIDAF PIDAF Côte Bleue Mètres N Pidafcbl2.shp N EO S

8 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA8 a. Le PIDAF : Caractères ha sur 7 communes Carry, Chateauneuf les M., Ensuès la R., Martigues, Les Pennes M., Sausset les P., (Le Rove) 4200 ha de forêt dont 2000 ha discontinue Surfaces brûlées : 1950 ha : 5320 ha Equipement dense 3.1 km de pistes pour 100 ha Objectif : cloisonner Nord Sud des îlots de 500 ha

9 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA9 b. Enquêtes experts Enquête sur les stratégies de prévention et de lutte Objectifs de prévention du PIDAF L équipement existant et son état Pré positionnement Les moyens et les stratégies dattaque Comité de suivi

10 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA10 c. Recherche de données objectives pour la construction de l arborescence Dans la construction de larborescence, certains éléments ont fait lobjet danalyses complémentaires permettant de fixer des hypothèses les plus fiables possibles, parmi celles-ci : analyse de la distribution spatiale des points déclosion pour améliorer la détermination des surfaces menacées Le rôle des pistes DFCI : une enquête auprès de lONF sur les 10 derniers grands feux pour évaluer léconomie en surface brûlée du fait des pistes DFCI

11 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA11 c. Analyse de la distribution spatiale des points déclosion des incendies de forêt période feux de forêt digitalisés sur les SCAN 25® de lIGN avec le logiciel Arcview 3.2 question posée:la distance aux différents réseaux anthropiques explique t-elle le nombre de points déclosion ? sur les 46 points recensés: 85,5 % des feux ont pris naissance en bord de route

12 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA12 Une majorité des feux a éclos au bord dune voie locale 58,7 % des points d éclosion sont proches dune voie locale 19,6 % des points déclosion proches dune piste DFCI 17,4 % des points déclosion sont proches dune RD 4,3 % des points déclosion sont proches dune autoroute aucun des points déclosion nest proche dune RN

13 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA13 - près des trois quarts des points déclosion sont situés à moins de 20 m dune voie de circulation; au delà de 45m (classe3), il n y a plus vraiment d éclosion, la valeur tend vers 0 - un nombre important de points déclosion situés en bord de route, hypothèse confirmée nécessaire au calcul de la surface menacée (niveau 4 de l arborescence)

14 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA14 c. Estimation de léconomie en surface non brûlée du fait de lexploitation des pistes A partir des 10 derniers grands feux situés sur la zone du PIDAF Difficulté de valoriser cette économie: à partir de ces quelques exemples. Faute de données précises, on a fait lhypothèse que lorsque les enjeux urbains menacés étaient faibles, lutilisation des équipements de DFCI permettant une certaine latéralisation des feux permettait un gain de 25% de la surface totale brûlée (niveau 6 de l arborescence). exemples

15 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA15 d. Les coûts Prévention et lutte Echelle de chiffrage National PIDAF Montages financiers Europe Etat Région Département Communes Echelons de répartition Clé de répartition : Surfaces forestières ha brûlés Non prise en compte des salaires

16 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA16 d. Résultats fonction des clés Récapitulatif Coût total / ha hors salaires Prévention LutteTotal Base nationale = 247 ha de forêts Base Département = 304 ha brûlés/ ha BdR Base PIDAF = 454 ha brûlés/ ha PIDAF

17 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA17 e. Bénéfices & dégâts épargnés Fonctions non marchandes de la forêt 20 x hab. _ 300 euros ha Biens matériels exposés aux incendies Sur les 1900 km d interface concernés : 2500 x 2 habitations = 5000 / 100 m d interface

18 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA18 4. L'arborescence de scénarios Méthode et données Construction de larborescence des scénarios Estimation des dégâts Évaluation et chiffrage Scénarios alternatifs Conclusions

19 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA19 Méthodes et données

20 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA20 Méthodes et principes l'arborescence va être construite " à nombre moyen annuel de feux constant ", c'est-à-dire sans aborder les aspects liés aux causes : diminution obtenue des actions de prévention (résorption des causes accidentelles, campagnes d'information dirigées vers les imprudences, surveillance renforcée pour lutter contre la malveillance,…) augmentation provoquée par phénomènes extérieurs (ouverture de voies d'accès supplémentaires, augmentation générale de la délinquance dans les zones périurbaines,…), les dommages enregistrés, basés sur les valeurs statistiques, intègrent le niveau actuel d'équipement des massifs forestiers (" état de référence »)

21 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA21 Données sur les incendies : relative stabilité du phénomène

22 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA22 Niveau 1 : Été-Hiver Ensemble 100% des feux Surf. moy. 8ha Été 57% des feux Surf. moy. 11ha Reste de lannée 43% des feux Surf. moy. 3ha

23 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA23 Niveau 2 : Jour-Nuit Été 100% des feux Surf. moy. 11ha Jour 68% des feux Surf. moy. 12ha Reste journée 32% des feux Surf. moy. 9ha

24 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA24 Niveau 3 : Situation météorologique Été-Jour 100% des feux Surf. moy. 12ha Situation calme 12% des feux Surf. moy. 0,4ha Situation explosive 16% des feux Surf. moy. 53,2ha Situation à risque 72% des feux Surf. moy. 7,2ha

25 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA25 Récapitulatif des 3 premiers critères Jour (11h-20h) N = 68% S = 74% Feu moyen = 12ha Nuit (reste de la journée) N = 32% S = 26% Feu moyen = 13ha Eté (juillet, août, septembre) N = 57% S = 84% Feu moyen = 11ha Hiver (reste de l'année) N = 43% S = 16% Feu moyen = 3ha Tous les feux N = 100% S = 100% Feu moyen = 8ha Situation calme N = 12% S = 1% Feu moyen = 0,4ha Situation à risque N = 72% S = 37% Feu moyen = 7,2ha Situation explosive N = 16% S = 62% Feu moyen = 53,2ha

26 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA26 Dispositif préventif (« décision cachée »)

27 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA27 faible (42%) : < 80 ha (moy. = 63 ha) moyenne (43%) : ha (moy. = 251 ha) forte (15%) : > 530 ha (moy. = 836 ha) Niveau 4 : Surface menacée 371 simulations tirées de latlas : Vent =50 km/h, propagation libre =3h carte de laléa induit (surface menacée)

28 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA28 Niveau 4 : Surface menacée hypothèse de départ : les points d'éclosion se répartissent à peu près uniformément sur le territoire = de manière indépendante de la surface menacée potentielle cette hypothèse conduit à doubler la surface moyenne des feux : les points d'éclosion sont concentrés dans les bordures de massifs forestiers et les secteurs où les zones boisées sont de petites dimensions doù division par 2 de la surface moyenne menacée par les feux démarrant dans chacune des 3 catégories

29 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA29 Niveau 4 : Surface menacée / situation 3 Été-Jour-Situation 3 100% des feux Surf. moy. 53,2ha S. menacée faible 72% des feux Surf. moy. 31ha S. menacée très élevée 10% des feux Surf. moy. 418ha S. menacée élevée 18% des feux Surf. moy. 125ha

30 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA30 Niveau 4 : Surface menacée / situation 2 Été-Jour-Situation 2 100% des feux Surf. moy. 7,2ha S. menacée faible 72% des feux Surf. moy. 6ha S. menacée très élevée 10% des feux Surf. moy. 84ha S. menacée élevée 18% des feux Surf. moy. 25ha Ratio appliqué : Surface en situation 2 = 1/5 x Surface en situation 3

31 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA31 Niveau 5 : Délai dintervention Position des GI Pas de la Fosse, karting Calcul très simplifié : vitesse = 60km/h distance sur route = 1,4 distance en ligne droite Seuil court/long 6 mn en situation 3 x 2 en situation 2 Niveau 4 100% des feux Surf. moy. S Délai court x% des feux Surf. moy. 0,5 S Délai long 100-x% des feux Surf. moy. S S pouvant prendre les valeurs : 6, 25, 31, 84, 125, 418 ha

32 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA32 Niveau 5 100% des feux Surf. moy. S Enjeux faibles x% des feux Surf. moy. 0,75 S Enjeux forts 100-x% des feux Surf. moy. S Niveau 6 : Enjeux urbains menacés Diminution de l'utilisation des équipements de DFCI, et augmentation de la surface brûlée lorsque des enjeux urbains sont menacés. Pas appliqué : en situation 2, (Surf. Men. faible ou moyenne) en situation 3, (Surf. Men. faible).

33 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA33 Niveau 7 : Densité du réseau de pistes Piste DFCI aux normes disponible à moins de 300m Appliqué que lorsque les enjeux urbains sont faibles (utilisation possible des équipements de DFCI) Niveau 6 100% des feux Surf. moy. S Densité forte x% des feux Surf. moy. 0,75S Densité faible 100-x% des feux Surf. moy. S

34 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA34 Le chiffrage : estimation des bénéfices et des dégâts épargnés Côte Bleue : production forestière marchande est quasi nulle Fonctions non marchandes de la forêt (Miclet, 2000) biens et services privés / biens publics valeur doption / valeur dexistence / valeur de legs coûts des transports / prix « hédoniques » / évaluation contingente (15 à 30 ) 20 x hab. / ha = 300 / ha Biens matériels exposés aux incendies (EPR, 1999) enjeux assurantiels / valeurs foncières / activité économique 50 % des constructions touchées, remboursés / sinistre / maison exposée / habitation x 2 habitations / hm = / hm dinterface

35 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA35 Le chiffrage (scénario de référence) Une fois déterminées les probabilités à chaque nœud de l'arborescence, les 33 situations finales ont été caractérisées par deux paramètres de dommages : la surface brûlée moyenne correspondant à la situation, déterminée à partir des simulations détenues dans le SIG, puis valorisée par l'estimation de la valeur moyenne de l'hectare d'espace naturel (300 euros/ha) la longueur de l'interface forêt / habitat, déterminée de la même manière, puis valorisée par l'estimation du dégât moyen causé aux habitations par les incendies (5000 euros/hm). Cohérence de lensemble vérifiée (combinaison des probabilités de chaque branche supposées indépendantes)

36 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA36 Scénarios alternatifs : hypothèses Deux modifications de l'arborescence ont été testées : réduction de 50% de la quantité de pistes fonctionnelles (arrêt des entretiens) => réduction de 50% de la proportion du territoire possédant une forte densité de pistes = réduction de 50% de la proportion de feux devant être rattachés à cette condition (lorsque les enjeux urbains sont faibles et la surface menacée moyenne ou forte, en situation météo 2 ou 3) aménagement de 50% des interfaces forêt / habitat (débroussaillement régulier d'une bande de 50m à la zone de contact) => augmentation de 50% de la proportion du territoire possédant des enjeux urbains faibles (car protégés) = augmentation de 50% de la proportion de feux devant être rattachés à cette condition (essentiellement en situation météo 3) => diminution de 50% du linéaire de l'interface réellement concerné par l'incendie

37 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA37 Scénarios alternatifs : résultats

38 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA38 Conclusions l'impact des incendies dans le massif de la Côte Bleue se chiffre, en année moyenne, à plus de euros, soit environ 70 euros/ha/an les dommages aux constructions sont beaucoup plus élevés que les dommages aux espaces naturels la méthode employée permet de distinguer 33 situations relativement contrastées, bâties sur une structure logique intégrant 7 paramètres de base l'utilisation de la méthode au traitement d'une vraie question nécessiterait des investigations non négligeables les tentatives de scénarios alternatifs révèlent un faible effet des mesures de prévention (la réduction du réseau de pistes entraîne une économie sur les dommages d'à peine un peu plus de 1000 euros par an) : absence de détail pour les feux d'hiver et pour les feux de nuit ? Raisonnement retenu dans l'arborescence pour ce qui concerne l'utilisation des pistes ?

39 - 10 fév Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA39 Conclusions les aménagements destinés à la protection des zones habitées semblent être beaucoup plus " rentables " que ceux destinés à la simple défense des zones boisées : Sur la base d'un coût moyen de l'entretien d'un débroussaillement de 300 euros/ha/an, la diminution de 50% du réseau de 150 km de pistes (débroussaillé sur 2x25m) conduirait à une économie de l'ordre de euros/an (pour une augmentation des dommages de 1187 euros) L'entretien de 50% du linéaire de 1900 km d'interfaces (débroussaillé sur 50m) conduirait à une dépense supplémentaire de euros/an pour une diminution des dommages de euros. L'euro investit dans les interface forêt / habitat est plus de 10 fois plus " efficace "


Télécharger ppt "- 10 fév. 2004 -Raisonnement économique de linvestissement préventif contre le feu de forêt / Cemagref - GREQAM - MTDA1 Raisonnement économique de linvestissement."

Présentations similaires


Annonces Google