La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

INFORMATION SUR LE CLIMAT POUR AMELIORER LA RESILIENCE DES AIRES PROTEGEES OUEST AFRICAINES. Freetown, du 23 au 25 Avril 2012 PRESENTATION DE LA GUINEE-CONAKRY.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "INFORMATION SUR LE CLIMAT POUR AMELIORER LA RESILIENCE DES AIRES PROTEGEES OUEST AFRICAINES. Freetown, du 23 au 25 Avril 2012 PRESENTATION DE LA GUINEE-CONAKRY."— Transcription de la présentation:

1

2 INFORMATION SUR LE CLIMAT POUR AMELIORER LA RESILIENCE DES AIRES PROTEGEES OUEST AFRICAINES. Freetown, du 23 au 25 Avril 2012 PRESENTATION DE LA GUINEE-CONAKRY Mamadou TOUNKARA Tél (+224) ou

3 POSITION GEOGRAPHIQUE La Guinée est un pays côtier de lAfrique de lOuest. Elle est située entre 7°05 et 12°51 de latitude Nord et 7°30 et 15°10 de longitude Ouest. Elle est limitée à lEst par la Côte dIvoire et le Mali, au Sud par le Libéria et la Sierra Leone, à lOuest par locéan Atlantique et la Guinée Bissau et au Nord par le Sénégal et le Mali. Elle couvre une superficie de km².

4 Suite 1 La Guinée est lun des pays les plus arrosés de la sous-région. Elle comprend 4 régions naturelles correspondant chacune à un type de climat avec des particularités de température, de pluviométrie, de sol, de faune, de flore et de relief: la Guinée Maritime ou Basse Guinée, la Moyenne Guinée, la Haute Guinée et la Guinée Forestière. Le réseau hydrographique est inégalement reparti entre ces quatre zones.

5 Carte de la Guinée

6 CLIMAT La Guinée jouit dun climat tropical humide caractérisé par lalternance de deux saisons de durées inégales: la saison sèche durant laquelle sévit lharmattan et la saison pluvieuse régie par la mousson ouest africaine. La saison pluvieuse dure de 5 à 7 mois (avril-octobre) du nord vers le sud ; il tombe en moyenne 1970 mm deau. La répartition de cette pluviométrie est inégale aussi bien dans lespace que dans le temps. Elle dépend à la fois de la latitude, de la topographie et de la continentalité. Les maxima sont situés dans la région de Conakry (3700 mm) et Macenta (2700 mm), et les minima sont observés dans les régions nord du pays (Siguiri et Koundara avec respectivement 1200 et 1100 mm). Quant à la répartition dans le temps, la moyenne est de 134 jours de pluie avec un maximum localisé à Macenta et le minimum à Koundara. La plus forte température (supérieure à 30°C) est enregistrée en mars-avril dans la zone nord, aux frontières guinéo-sénégalaise et guinéo-malienne. La plus basse température est observée en décembre-janvier dans les hauteurs du Fouta-Djallon (inférieur à 10°C à Labé).

7 Pluviométrie moyenne mensuelle en Guinée

8 Nombre de jour moyen de pluie en Guinée

9 Températures (maximale et minimale) moyennes en Guinée

10 AIRES PROTEGEES DE LA GUINEE La Guinée possède des aires protégées dintérêt écologique majeur. La Guinée Forestière qui couvre environ 20% du territoire national contient lessentiel des zones. Les réserves de biosphères de la Guinée sont entre autres: La réserve naturelle intégrale des monts NIMBA créée le 5 juillet 1944.

11 Suite 1 La réserve fut désignée en 1980 réserve de Biosphère de lUNESCO. Dune superficie de ha, elle a été zonée en 1993: la zone centrale ( ha), la zone tampon ( ha) et la zone de transition ( ha). La réserve du Mont Nimba a été inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial en En 1992, le site du PM a été classé en danger à cause des projets de mines et de larrivée dun nombre important de refugiés du Libéria.

12 Suite 2 La forêt de ZIAMA a été classée réserve naturelle intégrale le 12 septembre Comme Réserve de Biosphère le 17 février Sa superficie totale est répartie comme suit: Zone centrale ( ha), zone tampon ( ha) et zone de transition ( ha). Cest une forêt de type dense sempervirente. On y rencontre espèces de plantes dont 654 arbres, arbustes, lianes et 652 herbacées. Egalement, elle renferme aussi 133 espèces de mammifères et plus de 287 espèces doiseaux.

13 Suite 3 Le Parc national de Badiar créé comme réserve spéciale de faune le 30 mai La Réserve de Biosphère a été créée en Elle est composée de 3 aires centrales dune superficie totale de ha, de 3 zones tampons ( ha) et dune aire de transition ( ha). La réserve est située dans une région de transition forêt-savane. La faune sédentaire du parc est largement appauvrie.

14 Suite 4 Le Parc National du Haut Niger est situé dans la zone de végétation soudano-guinéenne. Il porte le nom du fleuve qui le traverse. La principale formation forestière est la forêt claire. Le Parc couvre une zone de transition écologique entre les écosystèmes forestiers du Sud et ceux des savanes du Nord. Cette position « charnière » entraine une forte diversité biologique ainsi que la présence despèces qui sont en marge de leur aire de distribution. Le PNHN a été créé comme Réserve de Biosphère en 2002.

15 Suite 5 et fin NB: Il y a beaucoup dautres aires protégées composées de réserves naturelles gérées, sanctuaires de faune, forêts communautaires, etc. Egalement, dans la Convention de Ramsar la Guinée a inscrit 5 sites le long du littoral: les îles de Tristao, les îles Alkatraz, lîle Kapatcheze, le Pongo et le delta du Konkouré.

16 Densité spectrale de la pluviométrie à Koundara

17 Pluviométrie journalière à Koundara

18 Densité spectrale de la pluviométrie à Macenta

19 Pluviométrie journalière à Macenta

20 TENDANCES DEVOLUTION DU CLIMAT EN GUINEE La République de Guinée nest pas en marge des effets des changements climatiques. Elle a connu des variations remarquables de son climat notamment au niveau de la pluviométrie et de la température, principaux éléments caractérisant le climat. Les activités de surveillance du climat en Guinée remontent au début du 20 ème siècle. Depuis lors, les données collectées à travers le territoire national sont soigneusement archivées par la Météorologie Nationale.

21 Suite Cest tout naturellement donc que la Guinée a participé aux activités du Groupe dexperts Intergouvernemental sur lEvolution du Climat (GIEC) qui a été crée en 1988 sous légide de lOMM et du PNUE. Il est établi aujourdhui que le changement climatique nest plus une hypothèse mais une réalité. Les incidences du changement climatique se font déjà sentir et vont samplifier avec le temps rendant les mesures dadaptation absolument vitales pour les sociétés. La fréquence et lintensité accrues des phénomènes météorologiques extrêmes peuvent avoir de graves répercussions causant de profonds bouleversements. La sécheresse, les inondations, les vagues de chaleur, etc. sont autant de phénomènes météorologiques et climatiques extrêmes synonymes de pertes de vie, de destruction de biens et de dommages économiques.

22 Siguiri 2011

23

24

25

26

27

28 Réseau dobservation météorologique 12 Stations Synoptiques dont 5 principales travaillant 24h/24 (Conakry, Kindia, Labé, Kankan and N'Zérékoré); et les 7 autres sont secondaires travaillant de 0600 UTC à 1800 UTC (Boké, Mamou, Koundara, Faranah, Siguiri, Kissidougou and Macenta); 27 Stations Agro climatologiques effectuant 3 observations par jour (0800UTC, 1200UTC and 1800UTC); 1 Station Maritime ; 1 Station Aérologique (Conakry) ; 33 Postes pluviométriques (en 1984 plus de 200) pour mesurer la pluviométrie.

29 Carte du réseau météorologique national

30 Base de données météorologiques (BDM) Le centre informatique de la Météorologie Nationale a été créé en Cest en 1989 que le gouvernement a doté le centre de 4 ordinateurs IBM. Entre 1990 à 1993, le centre a obtenu une dizaine dordinateur à travers la Coopération française et les USA. Grâce à ce matériel, la constitution dune banque de données météorologiques a commencé et linitiation du personnel en informatique a suivi. Le logiciel de gestion a été le CLICOM. CLIDATA a été installé en 2007 mais nest pas opérationnel. CLIMSOFT est en voie dêtre exploité. Conditions daccès aux données: NEGOCIATION!

31 StationCode CLICOMParamètres saisies PluieTminTmaxInsolation ConakryCKRY KindiaKDIA BokéBOKE LabéLABE MamouMMOU KoundaraKDRA KankanKKAN FaranahFNAH SiguiriSGRI N'ZérékoréNZRE MacentaMCTA KissidougouKSSI Inventaire des données – Stations synoptiques

32 Répartition de la hauteur pluviométrique en Guinée ( )

33 Distribution de la pluie (Nombre de jour ) en Guinée ( )

34 Distribution des températures moyennes en Guinée ( )

35 Conclusion Sous leffet des changements climatiques combiné aux actions anthropiques, les pays en développement comme la Guinée sont généralement les plus vulnérables aux effets liés à la variabilité du climat et sont probablement plus affectés par les changements climatiques. Cela constitue un obstacle à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement. Egalement, cest précisément dans ces pays que les services climatologiques sont le moins performants, alors que ce sont eux qui en ont le plus besoin. Laccroissement démographique et lutilisation abusive des ressources naturelles fragilisent nos écosystèmes qui sont les seuls recours face à une population qui se bat pour le quotidien. Alors, il faut trouver des mécanismes pour inverser la tendance ou revenir à léquilibre après les perturbations. Pour cela il faut maitriser les paramètres physiques du milieu ambiant.

36 Suite et fin Le climat en tant que ressource naturelle contribue à améliorer la résilience des écosystèmes face aux impacts négatifs des changements climatiques. Cest pourquoi, les informations météorologiques et climatologiques servent à prendre, en toute connaissances de cause, des décisions opérationnelles et stratégiques sur la base desquelles les activités sont planifiées. Cela dit, il est absolument nécessaire de renforcer les capacités des services météorologiques.

37


Télécharger ppt "INFORMATION SUR LE CLIMAT POUR AMELIORER LA RESILIENCE DES AIRES PROTEGEES OUEST AFRICAINES. Freetown, du 23 au 25 Avril 2012 PRESENTATION DE LA GUINEE-CONAKRY."

Présentations similaires


Annonces Google