La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

-1- Baromètre Mensuel de Conjoncture Touristique de demande auprès des résidents français et des 5 principales clientèles européennes Enquête TNS – Sofres.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "-1- Baromètre Mensuel de Conjoncture Touristique de demande auprès des résidents français et des 5 principales clientèles européennes Enquête TNS – Sofres."— Transcription de la présentation:

1 -1- Baromètre Mensuel de Conjoncture Touristique de demande auprès des résidents français et des 5 principales clientèles européennes Enquête TNS – Sofres pour ATOUT France FOCUS relatif aux séjours sur le littoral Demande Séjours effectués de juin 2010 et juin 2011 et les intentions de séjours de juillet à septembre 2010 & de juillet à septembre 2011

2 -2- Les résultats de synthèse sur la demande des résidents français et des 5 principales clientèles européennes Résumé des voyages sur le littoral effectués de juin 2011 et intentions de voyage de juillet à septembre 2011

3 -3- 3 QUI ? Les taux de départ En juin 2011, 9% des résidents français ont effectué un séjour sur le littoral, en France, soit un taux tout à fait comparable à celui de juin 2010 (8%). Le niveau des taux dintentions de départ sur le littoral des Français de juillet à septembre 2011 est quasi stable pour chacun des 3 mois par rapport aux mêmes mois lan dernier. Comme toujours, ces taux progressent au fil des mois dété, passant de 13% en juillet à 15% en août pour redescendre à 8% en septembre. Concernant les taux de départ sur le littoral français des 5 pays européens en juin 2011, ils sont, comme lan passé, très faibles (1% ou inférieurs). Pour les intentions de départ de juillet à septembre, elles sont également au niveau de lan passé. Elles sont très faibles, inférieures ou égales à 1%, à lexception de celles des Belges pour lesquels elles sont de 3%. Les Français Par catégorie dâge des résidents français, les taux de départ sur le littoral en juin 2011 par rapport à juin 2010 sont relativement stables ; seuls les ans sont bien plus partis quen 2010 (10% vs 6%). En revanche, les évolutions des taux dintentions de départ sur le littoral sont différentes selon lâge et le mois concerné : Chez les 50 ans et plus, une hausse significative sannonce en juillet et en août (respectivement 13% vs 10% et 14% vs 10%), au contraire du mois de septembre qui verrait une baisse significative de ce taux : 7% vs 10%. Chez les moins de 25 ans : tendance à la hausse au mois de juillet (14% vs 11%), stabilité pour août puis tendance à la baisse pour septembre (8% vs 10%). Chez les ans, comme chez les ans, le taux dintentions est stable par rapport à 2010 sur les 3 mois (juillet, août, septembre). Concernant les catégories socioprofessionnelles, les évolutions entre 2011 et 2010 sont également contrastées, dans un contexte global de stabilité des taux ou des taux dintentions. En juin 2011, il y a peu dévolutions par rapport à 2010, selon les catégories socioprofessionnelles, à l'exception des ouvriers et des autres inactifs qui sont significativement plus partis sur le littoral que lan dernier : respectivement 12% vs 5% et 9% vs 4% ; En juillet 2011 : les agriculteurs/artisans partiraient significativement moins sur le littoral quen juillet 2010 (4% vs 13% en juillet 2010) alors que les professions intermédiaires, les ouvriers et dans une moindre mesure les étudiants seraient plus nombreux à se décider pour le bord de mer (respectivement 17% vs 13%, 12% vs 8% et 15% vs 11%). Les taux de départ des autres catégories resteraient proches de ceux de lan passé pour ce mois (entre 11% pour les retraités et 13% pour les cadres et professions libérales). En août 2011 : hausse en tendance chez les ouvriers (18% vs. 15%), baisse significative chez les cadres et professions libérales (15% vs 21%) et stabilité pour les autres catégories, avec des taux dintentions de départ séchelonnant de 11% (artisans, retraités et autres inactifs) à 18% (ouvriers, étudiants). En septembre 2011, les ouvriers seraient les seuls à aller, en tendance, davantage sur le littoral quen septembre 2010 (8% vs 6%). A lopposé, les employés seraient en tendance moins nombreux que l'an passé à se rendre sur le littoral (6% vs 8%) et les retraités et les étudiants sy rendraient même significativement moins (resp. 7% vs 11% et 7% vs 12%). Les taux de départ des autres catégories seraient stables par rapport à lannée dernière.

4 -4- 4 QUI ? Éléments de profil Les Français, structure par région de résidence Les parts relatives des Franciliens au sein des partants sur le littoral en juin 2011 sont, comme en 2010, les plus élevées, à hauteur de 22% (vs. 20% en 2010). Les résidents de lOuest et du bassin parisien viennent ensuite, à hauteur de 18% et 15% des partants respectivement (stabilité pour la région Ouest, recul de 4 points pour le bassin parisien). Sud-Ouest et Centre-Est se partagent la 4ème place avec 12% de partants pour les résidents de chacune de ces deux zones (stable pour le Sud-Ouest, en hausse de 5 points pour le Centre-Est par rapport à juin 2010). Les résidents de la Méditerranée, du Nord et de l'Est sont les moins nombreux à partir avec respectivement 10%, 8% et 4% des partants vers le littoral (stabilité par rapport à l'an passé). En juillet 2011, la part des résidents du bassin parisien et de lOuest dans les partants sur le littoral serait en hausse (respectivement +6 points, avec 23% des partants et +3 points, avec 20% des partants) leur permettant de devancer les résidents de la région parisienne (stabilité à hauteur de 20% des partants). Les résidents du Centre-Est viendraient ensuite (stabilité, à hauteur de 13% des partants), puis les résidents de la Méditerranée et de lEst (part stable à hauteur de 7% des partants pour les 2 zones), et enfin les résidents du Sud-Ouest et du Nord (avec respectivement une part en baisse de 4 points à 7% et stable à 4%). Pour août 2011, les résidents de la région parisienne puis du bassin parisien, de lOuest et du Centre-Est seraient les plus nombreux parmi par les partants sur le littoral, comme en 2010 (part stable pour les premiers à 21%, en hausse pour les suivants, respectivement de +4 points à 20%, de +4 points à 19% et de +3 points à 17%). Le Sud-Ouest viendrait en 5 ème position dans la hiérarchie des régions émettrices (stabilité à 8%), suivi par la Méditerranée, le Nord et lEst (zones toutes 3 en repli, de respectivement – 3 points à 8%, - 3 points à 4% et -4 points à 3%). En septembre 2011, si les résidents de la région parisienne sannoncent toujours comme les plus nombreux, leur part relative dans les partants serait en net recul (-8 points à 20%) par rapport à septembre Au second rang, le Centre-Est verrait au contraire sa part relative fortement progresser au sein des partants (16%, +5 points, plus forte hausse des régions étudiées), tout comme le Sud-Ouest et le Nord (avec +4 points chacun à 12% et 9% respectivement), en 5 ème et avant-dernière position des régions émettrices toutefois. La région Ouest se positionnerait quant à elle en 3 ème région émettrice, mais avec une part relative en recul de 5 points, à 15%. Les résidents des 3 autres régions maintiendraient leurs parts relatives au sein des partants au niveau de lan dernier : bassin parisien à hauteur de 14%, Méditerranée de 9% et Est de 5%.

5 -5- 5 QUI ? Éléments de profil Les Français et les résidents étrangers, taille des groupes Pour les résidents français, les voyages réalisés en juin 2011 ont été principalement accomplis à deux, dans une proportion toutefois moindre que lannée dernière à la même période (39% vs 47%) ; la part des groupes de 3 personnes et plus est, elle, en progression (45% vs 33%). Au final, la taille moyenne du groupe a été assez stable (2.8 vs 2.6). Pour les 3 mois suivants, les tailles moyennes du groupe seraient proches de celles de lan dernier (3.0 en juillet 2011 comme 2010, 3.1 vs 3.2 en août et 2.7 vs 2.8 en septembre), avec une majorité de groupes de 3 personnes et plus pour chacun des 3 mois : 50% en juillet, 52% en août et 43% en septembre. Pour les résidents étrangers, les voyages effectués en juin 2011, comme pour les Français, ont été accomplis en majorité à 2 mais dans une moindre mesure que lannée dernière (50% vs 60%). Cependant, la taille moyenne est stable (2.7 vs 2.8) car les groupes importants (5 personnes et plus) ont été un peu moins nombreux : 5% vs. 9%. Pour juillet 2011, la structure des groupes serait un peu différente de lan dernier, avec une part plus élevée des voyages en solitaire (16% vs 6%) mais à peine moins de groupes de 3 personnes et plus (54% vs 56%) et donc une taille moyenne des groupes assez stable (2.9 vs 3.1). En août 2011, les voyageurs solitaires seraient, en relatif, plus nombreux que lan dernier (14% vs 5%) de même que les voyageurs à 2 (42% vs 32%), doù une taille de groupe qui sannonce en repli : 2.8 vs 3.3. En septembre 2011, même si la taille moyenne des groupes resterait stable par rapport à lan passé (2.7), les voyages à 2 seraient encore plus largement privilégiés (62% vs 46%).

6 -6- 6 COMMENT ? Pour juin 2011, la situation au regard de juin 2010 est stable quant à la part relative des séjours réservés (réservation totale ou partielle) des résidents français (55% vs. 56% en 2010) alors que les réservations (totales ou partielles) des résidents des 5 pays étrangers sont en hausse (79% vs 67%). Pour juillet 2011, la stabilité prédomine en ce domaine tant pour les Français que pour les résidents des 5 pays : 56% de séjours réservés au moins en partie pour les premiers (vs 54%) et 67% pour les seconds (vs 66%). En août 2011, ces parts de séjours réservés sannoncent stables chez les Français (54% pour les 2 années), mais auraient tendance à diminuer chez les autres nationalités (57% vs 64%). Pour septembre 2011, la même tendance quen août se profile : stabilité pour les résidents français (53% vs 51%) et repli chez les résidents étrangers (63% vs 69%). En juin 2011, la durée moyenne des séjours sur le littoral pour les Français sest établie à 5.7 jours, au dessus de lan passé (5.1). Chez les résidents étrangers, si cette moyenne est la même que celle des Français, elle est inférieurs à celle de juin 2010 (6.3). En tendance, la durée moyenne des séjours à la mer des Français sallongerait par rapport aux mêmes mois de lan dernier pour juillet et aout : 8.4 vs 7.8 en juillet et 9.9 vs 9.1 en août, alors quen septembre la durée moyenne serait stable, à 7.5 jours. Le phénomène serait plutôt inverse sur les séjours projetés pour les autres nationalités : 8.1 vs 8.5 en juillet, 7.6 vs 8.1 en septembre et surtout 8.2 vs 9.3 en août.

7 -7- 7 COMMENT ? En juin 2011, lhébergement dans la famille ou chez les amis a eu la faveur des Français à hauteur de 38% des nuitées réalisées (un niveau plus faible que lan dernier de 8 points), devant lhôtellerie (stable à 18% vs 20%) et le camping (13% des nuitées réalisées, en hausse de 4 points). En juillet, août et septembre 2011, les nuitées projetées sur le littoral par les Français seraient principalement passées dans la famille ou chez les amis, à hauteur de 41%, 40% et 42% (part en hausse en juillet -vs 33%- et stable pour août et septembre). Viendrait ensuite le camping, à hauteur de 18% des nuitées projetées en juillet, 21% en août et 9% en septembre (-6 points en juillet, stable en août et septembre). Les loueurs (gîtes, meublés, résidences collectives) devraient voir leurs parts de marché se maintenir en juillet mais reculer en août et progresser en septembre (respectivement 22% vs 22% en juillet, 15% vs 18% en août et 24% vs. 21% en septembre). Lhôtel serait en recul avec 8% des nuitées projetées en juillet et 7% en août (-4 et -3 points) mais serait stable en septembre (12%). En juin 2011, pour les résidents des 5 pays, 30% des nuitées ont été réalisées en camping, en progression par rapport à juin 2010 (vs 19%). Puis juste après vient lhôtel (27%, 4 points de plus par rapport à lannée dernière). Lhébergement dans la famille ou chez les amis a complété le podium avec 20% des nuitées (-9 points), devant les locations à 16% des nuitées (-5 points) En juillet 2011, lhôtel, lhébergement dans la famille ou chez les amis et les locations dans leur ensemble seraient, dans cet ordre, les premiers modes dhébergement envisagés par les résidents des 5 pays étrangers, à hauteur de 31%, 20% et 28% de leurs nuitées (vs 14%, 21% et 30% en juillet 2010) ; le camping ne recueillerait que 11% des nuitées, bien moins que lan dernier (31%), assez étonnamment compte tenu de la belle réussite de juin. Pour août, les hébergements à lhôtel (33% des nuitées vs 11%), en camping (23% vs 34%) et chez la famille ou les amis (18%, stable), concentreraient lessentiel des nuitées des 5 clientèles étrangères, avec des loueurs en repli (21% des nuitées projetées cette année contre 27% en 2010). En septembre, lhôtellerie garderait son avantage devant les autres modes dhébergement (33% vs. 19% en 2010), notamment le camping (23% des nuitées projetées, - 14 points) et la famille ou les amis (13% vs 14%). Les loueurs pourraient progresser (22% vs. 18%).

8 -8- 8 OÙ ? En juin 2011, concernant les résidents français, la part de marché de la côte méditerranéenne, en termes de nuitées, reste stable par rapport à lan dernier (à 41%) mais avec une évolution plus favorable à la façade Ouest (15% vs 10% en 2010), contre 25% vs 31% pour la façade Est. La façade Atlantique (Sud et Nord) arrive en 2ème position, au même rang que lannée dernière, avec 18% de nuitées réalisées (vs 27% en juin 2010). La Bretagne tire son épingle du jeu avec 12% des nuitées réalisées, contre 14% lan dernier. En juillet 2011, la côte méditerranéenne garderait sa 1ère place (au même niveau que lan passé, soit 39% vs 40% des nuitées projetées), avec un rééquilibrage en faveur de sa façade Est : 25% des nuitées projetées vs 19% en 2010, contre 15% des nuitées sur la façade Ouest vs 22% en La façade Atlantique, hors Bretagne, suivrait, bien quen repli (23% vs 33% des nuitées projetées), devant la Bretagne (14% vs 11% en 2010). En août 2011, la côte méditerranéenne serait la plus favorisée, au même niveau que lannée dernière avec respectivement 22% et 20% des nuitées projetées sur ses façades Est et Ouest. Atlantique et Bretagne viendraient ensuite, avec respectivement 26% et 13% des nuitées. Le même classement serait attendu pour septembre 2011 : la côte méditerranéenne avec 24% et 14% des nuitées respectivement passées sur ses façades Est et Ouest (vs 28% et 13% en 2010), devant lAtlantique et la Bretagne (respectivement 24% et 11% vs 30% et 12% en septembre 2010). Pour les résidents des 5 pays étrangers, en juin 2011, la côte méditerranéenne a accueilli comme souvent la majorité de leurs nuitées, à hauteur de 42% du total (-10 points par rapport à 2010), mais avec une nette attirance pour la façade Est (30% vs 25% en 2010), tandis quen 2010 la façade Ouest lemportait dune courte tête (12% vs 27% en 2010). LAtlantique arrive ensuite devant la Bretagne (respectivement 16% et 11% des nuitées réalisées contre 16% et 14% lan dernier). En juillet, des tendances différentes sannoncent selon le littoral : rebond par rapport à 2010 de la côte méditerranéenne (49% vs. 42%) grâce à sa façade Ouest (+6 points avec 12% des nuitées projetées), fort recul de la côte Atlantique hors Bretagne (6% vs 24% en juillet 2010), progression de la Manche avec 12% des nuitées (vs 7% en 2010). En août, la Méditerranée resterait majoritaire en termes de nuitées projetées (55% vs 51% en août 2010, avec une progression de sa façade Ouest, de + 5 points à 17%) ; la Bretagne serait en baisse (7% vs 18%), arrivant en 3ème position des littoraux fréquentés derrière lAtlantique, assez stable à hauteur de 13% des nuitées. En septembre, la Méditerranée garderait sa 1ère place (43% vs 38% en septembre 2010) devant lAtlantique (18% vs 17%) et la Bretagne qui perdrait 13 points par rapport à lan passé (6% vs 19%). QUOI ? En juin 2011 la grande majorité des Français est partie sur les côtes afin de se détendre, comme en 2010 (9 sur 10). Viennent ensuite les visites et découvertes et le shopping, dans le même ordre quen 2010, à des niveaux proches de lan dernier (60% vs 54% et 39% vs 41% respectivement). Les résidents des 5 pays étrangers ont également privilégié la détente et plus que lan dernier (84% vs 76% en juin 2010). Les visites et découvertes les ont aussi intéressés plus que lan dernier (78% vs 70% en juin 2010) alors que le shopping a fait un peu moins dadeptes (41% vs 54%).

9 -9- Les résultats de synthèse sur la demande des résidents français et des 5 principales clientèles européennes Analyse des taux de départ sur le littoral Juin 2010 / juin 2011 : réalisations Autres mois : intentions

10 -10- Taux de départ et dintentions de départ en France des résidents français et des 5 principales clientèles européennes Taux de départ et dintentions de départ en France des résidents français et des 5 principales clientèles européennes en France, avec le lieu principal de séjour en espace touristique littoral, au moins pour partie En juin 2010, 9% des résidents français ont effectué un séjour sur le littoral, en France, soit tout juste 1 point de plus par rapport à juin Le niveau des taux dintentions de départ sur le littoral des Français de juillet à septembre 2011 est quasi stable pour chacun des 3 mois par rapport aux mêmes mois de lan dernier. Comme toujours, ces taux progressent au fil des mois dété, passant de 13% en juillet à 15% en août pour redescendre en septembre à 8%. Concernant les taux de départ sur le littoral français des 5 pays européens en juin 2011, ils sont, comme lan passé, très faibles, seuls les Belges ont rejoint les côtes françaises à hauteur de 1%. Concernant les intentions de départ sur le littoral français des ressortissants des 5 pays européens, elles sont également au niveau de lan passé. Elles sont très faibles, inférieures ou égales à 1%, à lexception des Belges pour lesquels elles sont de 3%.

11 -11- Taux de départ et intentions de départ en France (y compris les DOM) des résidents français de ans selon que le lieu principal de séjour est ou non en espace touristique littoral au moins pour partie, selon le sexe Les hommes Les femmes

12 -12- Taux de départ et intentions de départ en France (y compris les DOM) des résidents français de ans selon que le lieu principal de séjour est ou non en espace touristique littoral au moins pour partie, selon lâge Les ans Les ans

13 -13- Les 50 ans et + Les ans Taux de départ et intentions de départ en France (y compris les DOM) des résidents français de ans selon que le lieu principal de séjour est ou non en espace touristique littoral au moins pour partie, selon lâge

14 -14- Taux de départ et intentions de départ en France (y compris les DOM) des résidents français de ans selon que le lieu principal de séjour est ou non en espace touristique littoral au moins pour partie, selon la PCS détaillée Les agriculteurs, artisans, commerçants Les cadres, professions libérales

15 -15- Taux de départ et intentions de départ en France (y compris les DOM) des résidents français de ans selon que le lieu principal de séjour est ou non en espace touristique littoral au moins pour partie, selon la PCS détaillée Les professions intermédiaires Les employés

16 -16- Taux de départ et intentions de départ en France (y compris les DOM) des résidents français de ans selon que le lieu principal de séjour est ou non en espace touristique littoral au moins pour partie, selon la PCS détaillée Les ouvriers Les retraités

17 -17- Taux de départ et intentions de départ en France (y compris les DOM) des résidents français de ans selon que le lieu principal de séjour est ou non en espace touristique littoral au moins pour partie, selon la PCS détaillée Les étudiants Les autres inactifs

18 -18- Structure des partants ou intentionnistes français, selon le sexe

19 -19- Structure des partants ou intentionnistes français, selon lâge

20 -20- Structure des partants ou intentionnistes français, selon lâge

21 -21- Structure des partants ou intentionnistes français, selon la PCS détaillée

22 -22- Structure des partants ou intentionnistes français, selon la PCS détaillée

23 -23- Structure des partants ou intentionnistes français, selon la PCS détaillée

24 -24- Structure des partants ou intentionnistes français, selon la PCS détaillée

25 -25- Ouest Région Parisienne Structure des partants ou intentionnistes français, selon la région de résidence

26 -26- le Bassin Parisien le Nord Structure des partants ou intentionnistes français, selon la région de résidence

27 -27- lEst le Sud-Ouest Structure des partants ou intentionnistes français, selon la région de résidence

28 -28- le Centre-Est la Méditerranée Structure des partants ou intentionnistes français, selon la région de résidence

29 -29- Les résultats de synthèse sur la demande des résidents français et des 5 principales clientèles européennes Analyse de la structure des voyages sur le littoral Résidents français 5 principales clientèles européennes (Allemagne, Royaume-Uni, Belgique, Pays-Bas, Italie) Juin 2010 et juin 2011 : réalisations Autres mois : intentions

30 -30- Structure des séjours sur le littoral selon la taille du groupe Moyenne Pour les résidents français, les voyages réalisés en juin 2011 a été principalement accomplis à deux, dans une proportion un peu moindre que lannée dernière à la même période (39% vs 47%) ; la part des groupes de 3 personnes et plus est, elle, en progression (45% vs 34%). Malgré tout, la taille moyenne du groupe reste stable (2.8 vs 2.6). Pour les 3 mois suivants, les tailles moyennes du groupe seraient proches de celles de lan dernier (3.0 en juillet 2011 comme 2010, 3.1 vs 3.2 en août et 2.7 vs 2.8 en septembre), avec une courte majorité de groupes de 3 personnes et plus chacun des 3 mois : 50% en juillet, 52% en août et 43% en septembre. Pour les résidents étrangers, les voyages effectués en juin 2011, comme pour les français, ont été accomplis en majorité à 2 mais dans une moindre mesure que lannée dernière (50% vs 60%). Cependant, la taille moyenne est stable (2.7 vs 2.8). Pour les mois de juillet et aout 2011, la structure et la taille moyenne des groupes détrangers ayant lintention de séjourner à la mer seraient un peu différentes de celles de lan passé, surtout en août : Pour juillet 2011, la structure des groupes serait un peu différente de lan dernier, avec une part plus élevée des voyages en solitaire (16% vs 6%) mais à peine moins de groupes de 3 et plus (54% vs 56%) et donc une taille moyenne des groupes assez stable (2.9 vs 3.1). En août 2011, les voyageurs solitaires seraient, en relatif, plus nombreux que lan dernier (14% vs 5%) de même que les voyageurs à 2 (42% vs 32%), doù une taille de groupe qui sannonce en repli : 2.8 vs 3.3. En septembre 2011, même si la moyenne resterait stable par rapport à lan passé (2.7), les voyages à 2 seraient largement privilégiés (62% vs 46%) au détriment des voyages en solitaires (8% vs 13%) et des groupes de plus de 3 personnes (30% vs 41%).

31 -31- Structure des séjours sur le littoral selon le degré de réservation ST au moins en partie

32 -32- Structure des réservations de séjours sur le littoral selon le type de réservation

33 -33- Structure des séjours sur le littoral selon quils relèvent ou non de formules tout compris, pour les séjours réservés au moins en partie ST au moins en partie

34 -34- Nombre en milliers des séjours sur le littoral selon le type agrégé dhébergement

35 -35- Structure des séjours sur le littoral selon le type agrégé dhébergement

36 -36- Nombre en milliers des séjours sur le littoral selon le type détaillé dhébergement

37 -37- Structure des séjours sur le littoral selon le type détaillé dhébergement

38 -38- Nombre en milliers des nuitées sur le littoral selon le type agrégé dhébergement

39 -39- Structure en nuitées des séjours sur le littoral selon le type agrégé dhébergement

40 -40- Nombre en milliers des nuitées sur le littoral selon le type détaillé dhébergement, calculé strictement, cest-à-dire sans cumul des nuitées réalisées sur plusieurs types dhébergement (*) Le calcul des nuitées par type d'hébergement détaillé a été modifié à partir des pratiques doctobre 2009 (cf méthodologie). Aussi les données de mai 2009 à sept 2009 ont été approchées (par un calcul simple de répartition) pour permettre des comparaisons

41 -41- Structure exclusivement en nuitées des séjours sur le littoral selon le type détaillé dhébergement calculé strictement, cest-à-dire sans cumul des nuitées réalisées sur plusieurs types dhébergement (*) Le calcul des nuitées par type d'hébergement détaillé a été modifié à partir des pratiques doctobre 2009 (cf méthodologie). Aussi les données de mai 2009 à sept 2009 ont été approchées (par un calcul simple de répartition) pour permettre des comparaisons

42 -42- Nombre en milliers des séjours sur le littoral selon leur tranche de durée Total

43 -43- Structure des séjours sur le littoral selon leur tranche de durée Durée moyenne, en jours

44 -44- Nombre en milliers de nuitées selon la tranche de durée du séjour sur le littoral

45 -45- Structure en nuitées des séjours sur le littoral selon leur tranche de durée

46 -46- Nombre en milliers des séjours sur le littoral selon le littoral Total en milliers

47 -47- Structure des séjours sur le littoral selon le littoral

48 -48- Nombre en milliers de nuitées selon la destination du séjour selon le littoral Total en milliers

49 -49- Structure en nuitées des séjours sur le littoral selon le littoral

50 -50- Taux de pratique des activités lors des séjours sur le littoral plusieurs réponses possibles * Nouvel item proposé en 2009 *

51 -51- Taux de pratique des activités lors des séjours sur le littoral plusieurs réponses possibles * Nouvel item proposé en 2009 ** item ajouté en juin 2008 * * **

52 -52- Taux de pratique des activités lors des séjours sur le littoral plusieurs réponses possibles

53 -53- Note méthodologique

54 -54- ATOUT France a souhaité mettre en place un Baromètre de Conjoncture Touristique. Ce baromètre est constitué de deux volets: Un volet « demande » : mesure mensuelle des voyages effectués et des intentions de départ des Français ainsi que des étrangers en provenance des 5 premiers marchés européens (Royaume-Uni, Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Italie) par grande zone touristique française de destination, mode de transport, type dhébergement, durée de séjour, canal de distribution de loffre. Le budget consacré aux séjours est lui aussi collecté. Un volet « offre » : mesure de la perception mensuelle de lactivité récente, en cours et à venir et des intentions de recrutement pour quatre catégories de professionnels du Tourisme : hôteliers, gestionnaires de campings, loueurs de résidences ou de logements individuels et restaurateurs. TNS Sofres a été chargée de la mise en œuvre de ce Baromètre

55 -55- TNS Sofres met en œuvre le Baromètre de Conjoncture Touristique selon la méthodologie suivante: DEMANDE Recueil par internet. Échantillon représentatif des internautes de 15 à 65 ans de 6 pays : France, Belgique, Pays-Bas, Royaume-Uni, Allemagne, Italie 3000 personnes interrogées chaque mois dans chaque pays sur leurs voyages du mois précédent et leurs intentions de voyages du mois suivant, occasionnant au moins une nuit en dehors de leur domicile. Application dune clé dextrapolation des résultats à lensemble de la population des individus âgés de 15 à 65 ans de chaque pays (internautes + non internautes). Cette clé est construite à partir de différentes sources statistiques croisant comportement de voyage et équipement / utilisation Internet. Pour le mois de juin, le recueil a été réalisé du 1er au 12 juillet. Les résultats présentés dans ce rapport concernent les personnes ayant déclaré : avoir réalisé ou avoir eu lintention de réaliser au moins un voyage avec comme lieu principal de séjour un lieu situé dans lespace touristique Littoral


Télécharger ppt "-1- Baromètre Mensuel de Conjoncture Touristique de demande auprès des résidents français et des 5 principales clientèles européennes Enquête TNS – Sofres."

Présentations similaires


Annonces Google