La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Performance de Ciblage et Impact des Mesures Gouvernementales Suite à la Hausse des Prix de 2007 Moussa Kabore (DPSAA/DGPER/MAHRH) Richard Guissou (DPSAA/DGPER/MAHRH)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Performance de Ciblage et Impact des Mesures Gouvernementales Suite à la Hausse des Prix de 2007 Moussa Kabore (DPSAA/DGPER/MAHRH) Richard Guissou (DPSAA/DGPER/MAHRH)"— Transcription de la présentation:

1 Performance de Ciblage et Impact des Mesures Gouvernementales Suite à la Hausse des Prix de 2007 Moussa Kabore (DPSAA/DGPER/MAHRH) Richard Guissou (DPSAA/DGPER/MAHRH) Kofi Nouve (AFTAR/ Banque Mondiale) Clarence Tsimpo (DDVE-HDN / Banque Mondiale) Quention Wodon (DDVE-HDN / Banque Mondiale)

2 Plan de la Présentation Contexte et Motivation Actions Gouvernementales Suite à la Hausse des Prix Objectifs de l’Etude Résultats de Base: impact de la baisse des taxes Enquête Panel Agricole (EPA) Imputation de la Consommation par Tête Mesure de la Subvention des Intrants Agricoles Résultats de Base: performance de ciblage de la subvention agricole Performance de Ciblage et Dominance en Pauvreté Analyse Omega Impact de la Subvention sur la Production et la Pauvreté Conclusion et Perspectives

3 Contexte et Motivation Crise des Prix Alimentaires et Produits pétroliers au Burkina Faso Comment est-ce que cette crise s’est matérialisée au Burkina Faso? Forte Hausse des Prix des produits de premières nécessité entre 2007 et 2008 – Riz – Laits et produits dérivés – Mil/Sorgho – Huiles de cuisine – Produites pétroliers et dérivés

4 Actions Gouvernementales Suite à la Hausse des Prix 1) Mesures d’ordre fiscal Suspension des droits de douane à l’importation de certains produits alimentaires (i.e. riz, sel, lait) La suspension de la TVA sur le blé dur, les préparations alimentaires pour enfants, le savon et les huiles alimentaires Contrôle du prix de certains produits de premières nécessité (prix suggérés comme le sucre, l’huile et le riz ) 2) Mesure d’ordre économique La vente des céréales à prix social Le relèvement des premières tranches de l’ONEA et de la SONABEL respectivement à 10 m3 et à 75 KWH

5 Actions Gouvernementales Suite à la Hausse des Prix 3) Intervention dans le secteur agricole Créer les conditions favorables à l’accroissement de la production et de l’exportation des céréales et des produits maraîchers. Dans le domaine de l’élevage – L’amélioration génétique – La sécurisation alimentaire du bétail – La promotion de la filière lait Dans le domaine de la production végétale – La distribution de semences améliorées à prix subventionnés – La distribution des engrais minéraux (NPK et Urée) à prix subventionnés

6 Principaux Objectifs de l’Etude Trois questions de recherche: – Est-ce que les différentes actions gouvernementales (taxes et subventions) ont profitées aux pauvres? – Quel est l’impact de ces actions sur la pauvreté? – Quel est l’impact de ces actions sur la production de céréales?

7 Résultats de Base: impact de la baisse des taxes Pour les pauvres, il est préférable de taxer le carburant, la viande et le riz, et de subventionner le pétrole, le savon et le sucre EBCVM 2003

8 Résultats de Base: impact de la baisse des taxes Quel serait l’impact sur la pauvreté d’une hausse hypothétique de 30% des prix? P0= est la situation initiale EBCVM 2003

9 Résultats spécifiques sur les intrants agricoles

10 Enquête Panel Agricole (EPA) Un Panel pour 2008 et 2009, représentatif au niveau national. Cette enquête est réalisée depuis 1993 et porte en moyenne sur 3500 à 4500 ménages agricoles sur milieu rural. Le support de collecte permet de collecter les données sur: – La structure démographique – Les activités agricoles (spéculations, élevages, etc.) – Les intrants et la production (Superficie, semences, engrais, main d’œuvre, etc.) – Les revenus – Les chocs affectant la production agricole (les crickets, la sécheresse, etc.) – Les équipements

11 Imputation de la Consommation par Tête Il faut un indicateur de bien être pour classer les ménages Comment on obtient cet indicateur de bien être? Par la technique de Matching – On combine les données de l’EPA et de l’EBCVM-rural de – On utilise les variables communes et pertinentes pour apparier les ménages. – On affecte à chaque ménage de l’EPA la dépense par tête des ménages de l’EPA qui lui ressemblent le plus. – Les principales variables communes et pertinentes sont: Education du CM, genre du CM, âge du CM, région, Mur, Toit, bicycle, motocyclette, producteur de coton, Eleveur) Comme mesure alternative du ciblage, on utilise la production céréalière par tête

12 Evolution des superficies et des disponibilités des semences céréalières certifiées Données source : EPA et Service des semences

13 Pourcentage de producteurs bénéficiant de la subvention

14 Imputation de la Consommation par Tête Les densités Kernel montre qu’on a une bonne estimation Les ménages de l’EPA sont légèrement plus pauvres, Car dans l’EBCVM, on a tout le rural

15 Mesure de la Subvention des Intrants Agricoles Correction des valeurs extrêmes en s’appuyant sur les quantités par hectares La subvention par unité est calculée comme étant la différence entre le coût réel et le prix payé par l’agriculteur Pour les semences de céréales, arachide et Niébé – Le coût réel par Kg est 542 Fcfa Pour les semences de coton – Le coût réel par Kg est 30 Fcfa Pour les engrais – Le coût réel par Kg est 358 Fcfa

16 Résultats de Base: performance de ciblage de la subvention agricole Poids dans le total de la subvention

17 Résultats de Base: performance de ciblage de la subvention agricole Proportion de bénéficiaires - Les membres des OP ont plus de chance de recevoir une subvention - La probabilité de recevoir augmente avec le quintile de production par tête - On semble avoir le même message avec le quintile de bien être

18 Résultats de Base: performance de ciblage de la subvention agricole Proportion de bénéficiaires - Les membres des OP ont plus de chance de recevoir une subvention - La probabilité de recevoir augmente avec le quintile de production par tête - On semble avoir le même message avec le quintile de bien être

19 Résultats de Base: performance de ciblage de la subvention agricole Proportion de bénéficiaires - Les membres des OP ont plus de chance de recevoir une subvention - La probabilité de recevoir augmente avec le quintile de production par tête - On semble avoir le même message avec le quintile de bien être

20 Résultats de Base: performance de ciblage de la subvention agricole Subvention moyenne par bénéficiaire(en Fcfa) - En moyenne, les membres des OP ont reçu plus du double par rapport aux non membres - Le montant reçu est croissant avec le quintile de production - On a a peu près le même message avec le quintile de bien être

21 Résultats de Base: performance de ciblage de la subvention agricole Subvention moyenne par bénéficiaire(en Fcfa) - En moyenne, les membres des OP ont reçu une plus grande part par rapport aux non membres - Le montant reçu est croissant avec le quintile de production - On a a peu près le même message avec le quintile de bien être

22 Résultats de Base: performance de ciblage de la subvention agricole Subvention moyenne par bénéficiaire(en Fcfa) - En moyenne, les membres des OP ont reçu plus du double par rapport aux non membres - Le montant reçu est croissant avec le quintile de production - On a a peu près le même message avec le quintile de bien être

23 Performance de Ciblage et Dominance en Pauvreté - La subvention en semence de coton n’est pas bien ciblée - La subvention en semence de céréales est bien ciblée - Pas clair pour l’engrais

24 Analyse Omega Méthodologie  est la part de la subvention qui va aux pauvres (S P /S H ) divisée par la proportion de pauvres dans la population (P/H).  > 1 Gamma =  = (S P /S H ) =  *(P/H)

25 Analyse Omega Résultat Les subventions en semences de céréale, d’arachide et de Niébé sont les mieux ciblées

26 Analyse Omega Comparaison avec d’autres programmes sociaux Les subventions en semences de céréale, d’arachide et de Niébé sont les mieux ciblées

27 Impact de la Subvention sur la Production et la Pauvreté Méthode « matching » au niveau des parcelles avec prise en compte de la mise en jachère, du travail du sol, du type de sol, etc. Calcul des ratios d’ efficacité économique (Rapport cout bénéfice, prix plafond de la semence améliorée) Calcul de la baisse de la pauvreté

28 Impact de la Subvention sur la Production et la Pauvreté L’utilisation de la semence a permis d’accroitre le rendement de 25% en moyenne pour ceux qui l’ont appliqué Une unité de FCFA de plus en semence sélectionnées rapport près de 5 unités additionnelles en production. le rapport prix au producteur de la semence sélectionnée sur semence locale est de 366% Résultat du Matching Changement de la production céréalière Changement du coût des semences Ratio de coût des semences3,66 Rapport de production1,25 Ratio Bénéfice/Coût4,83

29 Impact de la Subvention sur la Production et la Pauvreté (Utilisateurs de semences sélectionnées) Parmi les bénéficiaires, les mesures prises ont induit une baisse de 3 point de la pauvreté

30 Ciblage des producteurs auto- suffisants en 2009

31 L’objectif de la mesure étant de faciliter l’accès aux aliments de base, on pourrait penser que cibler les couches les plus vulnérables à savoir les ménages non autonomes en céréales serait une mesure plus efficace. Une évaluation ex-ante montre : une réduction de 21,4% des ménages non autonomes si le ciblage se focalisait exclusivement sur ce groupe; A contrario, le calcul d’un surplus commercialisable, montre une diminution de 50% du potentiel commercialisable par rapport a un ciblage des ménages producteurs net. EFFET SUR L’OFFRE POTENTIELLE

32 Conclusion et Perspectives L’appartenance aux OP est un facteur clef; Les subventions en semences de céréale, d’arachide et de Niébé sont bien ciblées; Les subventions en semences de céréale ont un impact significatif sur la production et sur la pauvreté; Gain économique réalise en 2009 cinq plus que le montant de la dépense publique; Les mesures ayant le secteur agricole ont eu plus d’effet sur la pauvreté que toutes les autres mesures prise dans le cadre de la vie chère; Au niveau actuel de la productivité marginale des semences améliorées, le prix de la semence sélectionnée au producteur du maïs ne doit pas dépasser 62% le prix de la semence locale alors que l’écart est de 266% actuellement; La méthode de ciblage utilisée en 2009 peut être qualifiée de prudente vis-à-vis de la pauvreté céréalière.


Télécharger ppt "Performance de Ciblage et Impact des Mesures Gouvernementales Suite à la Hausse des Prix de 2007 Moussa Kabore (DPSAA/DGPER/MAHRH) Richard Guissou (DPSAA/DGPER/MAHRH)"

Présentations similaires


Annonces Google