La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La photographie de rue La photographie de rue. C'est une discipline presque aussi vieille que la photographie elle-même Eugène Adget, seconde partie du.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La photographie de rue La photographie de rue. C'est une discipline presque aussi vieille que la photographie elle-même Eugène Adget, seconde partie du."— Transcription de la présentation:

1 La photographie de rue La photographie de rue

2 C'est une discipline presque aussi vieille que la photographie elle-même Eugène Adget, seconde partie du XIXème siècle

3 ... et pour cause : La rue est un formidable « théâtre de vie », les sujets y foisonnent que l'on peut prendre « sur le vif », « in situ ». C'est une source de créativité permanente.

4 Cartier-Bresson, Doisneau, Brassaï, Willy Ronis sont les grands maîtres du genre.

5 Sans prétendre rivaliser avec eux, voici quelques explications et conseils pour aborder le genre avec modestie mais avec sérieux ;-)

6 Préparation, matériel, prises de vue, astuces... Ici, l'œil et la capacité d'anticipation sont plus importants que le matériel.

7 Un appareil discret avec un grand angle, un reflex avec un zoom transtandard 18-55, un bridge avec un zoom relativement puissant, ou un hybride font très bien l'affaire. Pour la visée, l'utilisation de l'écran arrière (live view) ou mieux encore d'un écran basculant permettent de travailler en toute discrétion. Un zoom plus puissant peut être utile pour des photos d'architecture, de détails, ou pour capturer une scène de loin sans être vu. Un pare-soleil est indispensable, ainsi qu'un (mini)pied pour les photos de nuit ou les poses lentes.

8 Pour la mise au point, privilégier l'hyperfocale avec une optique fixe si l'on veut la netteté sur l'ensemble de la scène, utiliser l'auto-focus en mode « Al-Servo » avec suivi du sujet ou jouer sur les vitesses lentes pour montrer le mouvement.

9 Inutile de s'encombrer la tête avec les réglages : travailler en mode « Programme », ou opter pour un des 2 modes semi-automatiques de priorité à la vitesse ou à l'ouverture selon le cas (montrer le mouvement, netteté uniquement sur le sujet ou sur l'ensemble de la scène).

10 Pour débuter, préférer le noir et blanc (à la prise de vue ou en post-production) ; il se rapproche de l'esprit des maîtres historiques du genre, donne un côté intemporel aux clichés, et élimine des couleurs qui pourraient parfois nuire à la perception de l'essentiel. Mais il faut porter une grande attention à la composition (sujet principal à placer de façon dominante dans le cadre)

11 « L'état d'esprit » de la photographie de rue : c'est l'instant et l'émotion ; peu de place pour la technique, mais ouverture à l'éveil du regard, l'empathie ou la révolte, et à la spontanéité.

12 Une photo de rue sera d'autant plus forte que l'on sera plus près du sujet principal ; ne pas hésiter si nécessaire à aborder les gens, leur parler, expliquer votre démarche. Un regard vers le photographe (donc aussi vers le futur « lecteur » de l'image) renforcera la connivence, l'implication.

13 Quand on « tient » un sujet, ne pas hésiter à utiliser le mode « rafale » pour choisir ensuite le meilleur cliché. Quand on « tient » un cadre, se placer en fonction de la lumière, et attendre le passage de sujets intéressants. A l'inverse, réagir rapidement à l'insolite qui se présente. Faire attention aux détails (risque par exemple d'un arrière-plan qui gâcherait l'ensemble de l'image).

14 Jacques ESTAL, GEPI, d'après un article de la revue « Phototech »


Télécharger ppt "La photographie de rue La photographie de rue. C'est une discipline presque aussi vieille que la photographie elle-même Eugène Adget, seconde partie du."

Présentations similaires


Annonces Google