La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Manières dêtre M-C Dubus, orthophoniste, Lille M-P Lemoine, orthophoniste, Lille.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Manières dêtre M-C Dubus, orthophoniste, Lille M-P Lemoine, orthophoniste, Lille."— Transcription de la présentation:

1 Manières dêtre M-C Dubus, orthophoniste, Lille M-P Lemoine, orthophoniste, Lille

2 « La seule manière d'apprendre le langage, c'est de l'utiliser en communiquant. » J.S Bruner

3 « C'est par leurs interactions avec les personnes qui s'occupent d'eux, et plus tard avec leurs pairs que les enfants apprennent le langage. » Ayala Manolson – programme HANEN

4 « La construction du langage du petit enfant se réalise essentiellement dans l'interaction adulte/enfant ou enfant/enfant, lorsque se côtoient des petits et des plus grands, où les phénomènes de confrontation et de contamination font monter progressivement le langage. » Philippe Boisseau

5 A partir de quand, peut-on penser qu'on propose plutôt des attitudes facilitatrices ? Savoir-faire, savoir être... les attitudes facilitatrices

6 Quand on se place face aux enfants, à leur hauteur, un regard pour chacun.

7 Quand on négocie un temps raisonnable de mise en route,

8 Quand on prend le temps d'observer... un geste, une mimique, un sourire, un son, une expression... et qu'éventuellement on peut imiter,

9 Quand on écoute, quand on concentre son attention sur ce que dit l'enfant et qu'on lui répond de manière appropriée

10 Quand on s'intéresse à chaque enfant en particulier avec toutes les attitudes d'accordage (le regard, la voix, l'écoute, l'empathie...)

11 Quand on sait attendre un peu, quand on peut ne pas combler le vide tout de suite, (10 secondes avant de parler) quand on parvient à accepter le silence...

12 Quand on laisse le temps aux enfants de regarder l'image, le temps d'intégrer les informations, le temps d'élaborer leurs énoncés.

13 Quand on tient compte de toutes les interventions.

14 Quand on fait respecter le « chacun son tour »,

15 Et quand on peut, sortir du systématique « tour de rôle » pour favoriser progressivement les interactions Tisser des liens : « tu as entendu ce que disait... et toi, qu'est-ce que tu en penses ? »

16 Quand on parle moins en tant qu'adulte que l'ensemble du groupe

17 Quand on prend très au sérieux toutes les interactions ayant trait au sujet

18 Quand on prend très au sérieux toutes les interventions n'ayant pas forcément trait au sujet : accepter les appartés, puis recentrer.

19 Quand on réussit à considérer que chaque enfant a quelque chose d'important à dire, à nous dire, à dire aux autres enfants

20 Quand on fait un commentaire qui indique l'intérêt que l'on porte à ce qui est dit

21 Quand on sollicite individuellement un enfant, en attendant sa réponse et en protégeant son temps de parole

22 Quand on ne tombe pas dans le piège des questions-test: à propos d'une petite pierre trouvée : regarde quoi trouvé ! Des questions comme « comment ça s'appelle, de quelle couleur est-elle, quelle forme a-t-elle ? ne suscitent pas forcément l'enthousiasme.

23 Où l'as-tu trouvée ? Que vas-tu en faire ? Est-ce que tu as déjà vu des pierres comme celle là ? sont des questions plus stimulantes.

24 Quand on ne considère pas le groupe comme un interlocuteur unique Attention au: peu importe qui répond, tant qu'on reste dans le thème » !

25 Quand on ajuste le niveau de langage aux capacités momentanées de l'enfant

26 Quand on pose la question qui facilitera la prochaine prise de parole

27 Quand on pratique aussi souvent que nécessaire le feed-back


Télécharger ppt "Manières dêtre M-C Dubus, orthophoniste, Lille M-P Lemoine, orthophoniste, Lille."

Présentations similaires


Annonces Google