La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Club Exploitation, Information, Systèmes 23 juin 2009 Martigues Contrôle Automatique de la Vitesse Moyenne Cristina BURAGA-LEFEBVRE CETE Méditerranée.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Club Exploitation, Information, Systèmes 23 juin 2009 Martigues Contrôle Automatique de la Vitesse Moyenne Cristina BURAGA-LEFEBVRE CETE Méditerranée."— Transcription de la présentation:

1

2 1 Club Exploitation, Information, Systèmes 23 juin 2009 Martigues Contrôle Automatique de la Vitesse Moyenne Cristina BURAGA-LEFEBVRE CETE Méditerranée DCEDI, SGT CA-Vitesse Moyenne CETE Méditerranée - Club EIS 23/06/09

3 2 SOMMAIRE Contexte. État de lart Prototype SCALP : –Principe. Objectifs –Description. Fonctionnement –Expérimentations. Conclusions Perspectives (suites, déploiement)

4 3 Contexte Politique de sécurité routière : –diminution des accidents graves, liés à la vitesse Complément contrôles radars (ponctuels et aléatoires) : –Radars = impact limité 1 km Contrôle continu, juste et pertinent : –Vit. Moy. = sanctionne les excès de vitesse substantiels et conscients Incitation à une conduite apaisée : –Dissuasion Respect = Prévention

5 4 État de lart en Europe Systèmes étrangers opérationnels (guide EasyWay) : –Autriche : tunnel 2,3 km (-10km/h), postes déplaçables aussi –Tchéquie : zonal sur Prague (-70% dinfractions) –Italie : 200 systèmes sur 30% des autoroutes, pb technique –Pays-Bas : (- 10 km/h) ; bonne acceptabilité (67%) –Royaume Uni : RN et autoroute à risque élevé (baisse du V85 de 10% et moitié daccidents) –Norvège : expérience sur 2,8 km à LilleHammer –Suède : annoncé, pas de réalisation Prototype SCALP en France

6 5 PROTOTYPE SCALP Système de Contrôle Automatique par Lecture de Plaque

7 6 Contrôle vitesse moyenne = mesure d'un temps de parcours, par lecture d'une même plaque minéralogique en début et fin de section. Si le temps mesuré < temps nécessaire pour parcourir la section à la Vmax prescrite dépassement de vitesse sur tout ou partie de section. –Faisabilité technique du procédé par lecture de plaques –Évaluation : performances et contraintes dutilisation –Préconisations : homologation, déploiement Principe : Objectifs :

8 7 Description 2 Lecteurs identiques (amont/aval) autonomes : -caméras télécommandées, projecteur IR -logiciels vidéos et reconnaissance de plaques Superviseur (PC portable) : - IHM (logiciels réglages, calcul temps de parcours) Liaison WiFi, GPRS et GPS

9 8 itinéraire étalonné 2 photos horodatées fiche-constat regroupant les preuves SCALP = système déplaçable et auto-calibré vitesse = distance / temps distance connue avec précision : localisation GPS temps connu avec précision : synchronisation GPS

10 9 Superviseur Temps correct : Effacement des n° et des photos dans les lecteurs Trop vite : Constat 13h03m54s : AB 123 CD Lecteur amont Lecteur aval 12h54m12s : AB 123 CD Je 21/12/05 12h54mn12s N° 123ABC88 Coordonnées GPS : Appareil de prise de vue KJHGTY 123 ABC 8 Je 21/12/05 13h03mn54s N° 123ABC88 Coordonnées GPS : Appareil de prise de vue KJHGZ Fonctionnement

11 10 Expérimentations

12 11 Lecteurs en situation

13 12 Superviseur

14 13

15 14 Caractéristiques du parcours Parcours Photos horodatées et localisées

16 15 Conclusions déplaçable, compact, autonome (batterie, transm. sans fil) coût minimisé, facilité dusage, technologies récentes procédure automatisée : constat = preuves irréfutables auto-calibré : localisation et synchronisation GPS arrêts / ralentissements / feux : diminuent la "rentabilité" du système lecture de plaque dépend des conditions (ombres, luminosité) Limites Points forts

17 16 Perspectives

18 17 Suites à donner Essais complémentaires : –Implantation : autoroute, chantier, traversée de village, tunnel –Performances de lecture : différents environnements Nature des homologations (juridique/métrologie) : –Distance : localisation GPS, relevé IGN, géomètre expert –Temps : synchronisation GPS Critères de déploiement : –Architecture centralisé au CNT + lecteurs en postes fixes

19 18 Déploiement envisageable A toute heure sur une section de km jugée dangereuse : traversée de village Aux heures creuses et la nuit sur une section de 5 à 10 km, jugée dangereuse du fait de la vitesse pratiquée : une route d'échange entre deux pôles importants Sur des sections longues comme moyen de dissuasion générale Évolution de la notion de contrôle-sanction La dissuasion/prévention plus que la sanction


Télécharger ppt "1 Club Exploitation, Information, Systèmes 23 juin 2009 Martigues Contrôle Automatique de la Vitesse Moyenne Cristina BURAGA-LEFEBVRE CETE Méditerranée."

Présentations similaires


Annonces Google