La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 La ressource territoriale : notions et processus dactivation Valorisation des résultats de Ress Terr Séminaire Chercheurs-Acteurs 25 avril 2012 Rovaltain,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 La ressource territoriale : notions et processus dactivation Valorisation des résultats de Ress Terr Séminaire Chercheurs-Acteurs 25 avril 2012 Rovaltain,"— Transcription de la présentation:

1 1 La ressource territoriale : notions et processus dactivation Valorisation des résultats de Ress Terr Séminaire Chercheurs-Acteurs 25 avril 2012 Rovaltain, Drôme.

2 2 La ressource territoriale : une réponse aux enjeux de spécification des économies territoriales ? Programme PSDR3 – « Ress Terr » : Ressources territoriales, Politiques publiques et gouvernance UMR PACTE Université de Grenoble, EDYTEM Université de Savoie, GIS Alpes-Jura Réseau dacteurs (PNR, Chambres dagriculture, INPACT)

3 GIS Alpes Jura - Janin C - Perron L. - Peyrache Gadeau V. 25 Avril Eléments de contexte : marchés et mondialisation 2. Les mots de la ressource 3. Les questions de la ressource 4. Conditions dactivation des ressources territoriales Plan de présentation

4 GIS Alpes Jura - Janin C - Perron L. - Peyrache Gadeau V. 25 Avril mondialisation et standardisation des produits - des logiques de différenciation par une qualité spécifique. Stratégies de construction de la qualité (signes officiels : AOC…) - un contexte de concurrence sur le marché des produits sous signe de qualité, une difficulté à se distinguer Nouveaux enjeux de spécification des produits - crises alimentaires, besoin de réassurance des consommateurs sur la qualité et sécurité alimentaire - Réinvestissement de valeurs sur la « proximité » et le « terroir ». Référents culturels du terroir : « campagne », « enracinement », « authenticité », « vrai », « nature », « tradition » Demandes accrues sur les produits de terroir et les produits locaux. 1) Eléments de contexte : évolution des enjeux de différenciation des économies territoriales

5 Des destinations touristiques en quête de spécification : - patrimonialisation et mise en tourisme des territoires ruraux - évolution des attentes clientèles : recherche de sens, dauthenticité, dexpérience vécue - Lenjeu de la diversification touristique en (moyenne) montagne : - du générique (lindustrie du ski, les loisirs de pleine nature)… à un besoin de différenciation dans la concurrence entre destinations ressources spécifiques - émergence dun « tourisme des valeurs » : territorialisation et ressources partagées Un regain dintérêt pour le « terroir » dans les stratégies de développement touristique 1) Eléments de contexte : évolution des enjeux de différenciation des économies agricoles et territoriales Enquête clientèle Tarentaise-Vanoise été 2009 sur les valeurs de la Tarentaise Valeurs positivesValeurs négatives Patrimoine naturel Vache tarine, agropastoralisme Activités Le tout-ski Business, cherté

6 Territoires ruraux et territoires de montagne : laffirmation de « territorialités » - une recherche didentité face à la métropolisation et la résidentialisation du rural - la recherche de leviers pour une économie localisée - flux résidentiels, changements sociétaux : besoin de (re)construire une territorialité partagée 1) Eléments de contexte : évolution des enjeux de différenciation des économies agricoles et territoriales La valorisation de ressources spécifiques : des enjeux convergents entre économie agricole et développement territorial « Le terroir » au centre de la construction dune économie territoriale des ressources.

7 Moyens matériels dont dispose un pays, une région, une collectivité Moyens pécuniaires dont dispose une personne, une entreprise Capacités, possibilités disponibles ou offertes Réserves Moyens permettant de se tirer d'embarras ou d'améliorer une situation difficile 2) Les mots de la ressource : essais de définitions

8 Une caractéristique construite d'un territoire spécifique dans une optique de développement (B. Pecqueur, 2004). Des ressources spécifiques qui peuvent être révélées selon un processus intentionnel, engageant une dynamique collective dappropriation par les acteurs du territoire, de nature différente selon quelles soient valorisées de manière marchande ou non (François, Hirczak et Senil, 2006). Elles ne préexistent pas au territoire mais sont bien « à construire » et à renouveler. Ces ressources interagissent donc avec des activités, économiques ou non, ce qui implique des régulations, la « territorialisation » résultant alors du jeu combiné du marché et de coordinations entre acteurs. (Hirczak, 2008) 2) Les mots de la ressource territoriale : essais de définitions

9 2) Les mots de la ressource : distinctions GénériqueSpécifique DonnéConstruit Stocks disponiblesConstruction/ Renouvellement AménitésRessources

10 La RT est …… définie comme …… mis en relation entre … Situable territorialement La RT bénéficie de lavantage de la proximité (topologique, topographique, institutionnelle) cest-à-dire une identification limpide à du venant de quelque part, avec des arguments territorialement significatifs articulables et combinables avec dautres ressources locales déjà ancrées la proximité (relié par une moindre distance) et la mise à disposition de ce qui a la vertu de la proximité (même dans léloignement) Objectivable La RT doit attester dune existence phénoménale, objective, bien réelle (non fictive, pas fantasmée) et donc connaissable et partageable la matérialité de la ressource (un produit) et de limmatériel ( un service ou un savoir-faire) Echangeable La RT se doit de pouvoir être échangée, elle ne relève pas du don ou du cadeau cest-à-dire quelle a un intérêt à être échangée mais elle nest pas seulement un produit territorial du marchand (monétaire et profitable) entre des offreurs et des demandeurs et du non marchand (troc, SEL, …) entre des consommacteurs Dotée dune qualité territoriale La RT se caractérise par au moins une qualité distinctive intrinsèque cest-à-dire a priori non existante ailleurs. La RT partageable et connectée de manière multiple aux qualités territoriales existantes. Elle se traduit donc notamment par la nomination de cette qualité de la qualité constatée (mesurée, vérifiée, certifiée) et de la qualité supposée (souhaitée, relative, spéculative, …) 2) Les mots de la ressource : attributs

11 2) Les mots de la ressource : conditions dactivation Processus A : coordination collective Processus B : appropriation commune Processus C : apprentissage cumulatif Processus D : spécification progressive Processus E : territorialisation instituée

12 3) Les questions de la ressource : temporalités Le temps long du territoire Valeur nourricière Valeur marchande Valeur sylvicole Valeur industrielle XIV e Fin XIX e Crise sanitaire Guerres mondiales Usine dextraction de tanin 1980 Le fruit Le bois GIS Alpes Jura - Janin C - Perron L. - Peyrache Gadeau V. 25 Avril

13 3) Les questions de la ressource : temporalités Le temps des processus dactivation

14 3) Les questions de la ressource : processus Processus cognitif Processus relationnel Processus cognitif Processus cognitif Processus relationnel Processus organisationnel SYNERGIE POSSIBLE Ressource potentielle localisée Ressource territorialisée Bien territorialisé accessible Ressource territoriale (« territorialisante ») Identification Valeur désignée Acteurs individuels, petits collectifs Elargissement des réseaux, organisat° prof. Valeur légitimée localt Espace de reconnaissance (ancrage) Valeur partageable, Échangeable Structuration des organisations, coordination publique Valorisations combinées, synergies Coopérations intersectorielles coordination publique Légitimation externe (signe)

15 15 RévélationElargissementDéveloppementRecombinaison / renouvellement Rôle des acteurs dans lactivation des différentes dimensions de la ressource Acteur public opérateur de la ressource : animation, communication, coordination, création de références, capitalisation des connaissances Acteur public opérateur de la ressource, rôle de régulateur Rôle des acteurs publics ? ? Temporalité et capitalisation dune « intelligence territoriale » Linscription de lactivation des ressources territoriales dans des temporalités longues de construction sociale rend à notre sens nécessaire laccompagnement des acteurs par des figures dingénierie territoriales organisationnelles (cf Ingeterr) 3) Les questions de la ressource : acteurs publics GIS Alpes Jura - Janin C - Perron L. - Peyrache Gadeau V. 25 Avril

16 3) Les questions de la ressource : ingénierie

17 Projets de développement sectoriels Démarche de développement initiée et dominée par une procédure (PER, SCOT, pays) Processus de « territoire apprenant » Ingénierie en réseau coordonnée territorialement intégrant les trois figures dingénierie (organisationnelle, de projet et daction). Ingénierie daction et de projet (généraliste et thématique) Ingénierie de projet avec des compétences danimation si prévision de participation citoyenne Lingénierie territoriale nest pas une ressource territoriale mais elle y contribue Des formes dingénierie à mettre en cohérence avec les modes de développement impulsés ou choisis : IngeTerr Concepts, cadres et pratiques de l'ingénierie territoriale

18 4) Approche méthodologique des conditions dactivation

19 Les différentes phases de construction de la ressource territoriale Phases de construction de la ressource Révélation de la ressource Légitimation de la ressource « ancrage territorial » Développem ent de la ressource et spécification Articulation, combinaison de la ressource, génération dautres ressources Transmission Reproduction de la Ressource Evolution du statut de la ressource Ressource potentielle localisée Ressource territorialisée Bien territorialisé accessible Ressource territorialisée =capacité territorialisante Ressource territoriale Transmissible ou « banalisable » (Landel, 2010) Quelles conditions de réalisations : processus, acteurs ? Illustration sur le cas de lactivation de la ressource Châtaigne dans les Monts dArdèche

20 Offre génériqueSpécificité de production (fraîcheur, fermier, bio, SF, etc.) Origine générique Spécificité dorigine + spécificité de production Spécificité territoriale (intégration valeurs culturelles,symboliques) = patrimonialisation Valorisation sur marché régional / national (concurrence par le prix) Demandes de Proximité (économie + relations sociales localisées) Demande de liens territoriaux (valorisations collectives impliquant plusieurs catégories dacteurs) Grille de positionnement des produits / au marché et / au territoire Différenciation de loffre : logiques de Spécification Différenciation de la demande (produit/espace) Marque « Terres dici » Adayg Valorisations de Châtaigne des Monts dArdèche Gastronomie prod.-restaus Maurienne AMAP, paniers Pdts fermiers CC RHD, … Lait industrielProduits bio Marchés paysans Coffret « massif de chambaran » Agneau dalpage Pomme du Pilat Noix de Grenoble Reblochon Reblochon fermier (Pays Thônes) Lait de montagne Viande « banalisée » Beaufort Logiques filières Marchés Logiques territoriales Agric.-artisanat- tourismeY Logiques proximité Circuits courts Territorialisation

21 21 Offre génériqueSpécificité de production (fraîcheur, fermier, bio, SF, etc.) Origine générique Spécificité dorigine + spécificité de production Spécificité territoriale (intégration valeurs culturelles,symboliq ues) = patrimonialisatio n Valorisation sur marché régional / national (concurrence) Activations de Proximité (économie + relations sociales localisées) Activations patrimoniales (valeurs symboliques / identitaires activées) Hyp. : la RT comme produit de processus de patrimonialisation Territorialisation Patrimonialisation Spécification Acteurs « producteurs » de la Ressource Acteurs publics Autres acteurs du territoire RT

22 22 Quest-ce qui fait, ou pourrait faire, ressource ? Patrimoine culinaire Gastronomie Fêtes locales, etc. (valeurs immatérielles) Artisanat, industrie Pratiques agro- pastorales Vente en circuits courts Paysage, Biodiversité Produits élaborés, SF Attributs culturels (races, cloches…) Diagnostic par composante : - importance dans la spécification de lagric. ? Quelle « empreinte » sur le territoire ? - la valeur est-elle partagée par lagriculture ? - la valeur est-elle reconnue par les autres acteurs ? - y a-t-il déjà une valorisation aujourdhui ? Par quels acteurs ? (réseaux) - quel potentiel de dvt ? - quelles coopérations avec dautres acteurs ? - quelle recombinaison possible à dautres ressources ? Revisiter les « composantes » des ressources et leur potentiel de valorisation … Revoir les méthodes de diagnostic des projets de territoire !

23

24 Offre génériqueSpécificité de production (fraîcheur, fermier, bio, SF, etc.) Origine générique Spécificité dorigine + spécificité de production Spécificité territoriale (intégration valeurs culturelles,symboliques) = patrimonialisation Valorisation sur marché régional / national (concurrence par le prix) Demandes de Proximité (économie + relations sociales localisées) Demande de liens territoriaux (valorisations collectives impliquant plusieurs catégories dacteurs) Le cas du Reblochon fermier (Haute-Savoie) Différenciation de loffre : logiques de Spécification Différenciation de la demande (produit/espace) Reblochon Reblochon fermier (UPRF *) Beaufort, Abondance PER Fromages et Territoire Pays de Thônes Acteurs de la filière Reblochon autres acteurs du territoire * UPRF : Union des Producteurs de Reblochon Fermier Com Com des Vallées de Thônes Intéressement ? Appropriation?

25 Système Agropastoral du Pays de Thônes Inventaire des composantes patrimoniales du Pays de Thônes (groupe de travail agriculture – tourisme et patrimoine du PER, mai 2011) Pays de Thônes Traditions Valeurs Modernité Paysage culturel Montagne habitée, accessible Paysages ouverts Alpages, Chalets Troupeaux Géologie Biodiversite Flore (spécificité ?), tourbières (N2000) Faune (bouquetin, gypaëte…) Agro-pastoralisme vivant Valorisation de lHerbe Alpage Petites exploitations familiales Savoir-faire de Fabrication du fromage à la ferme (toiles, et modernité) Race Abondance Modernisation Respect normes Fromages et produits fermiers Reblochon, chevrotin, tomme, abondance Mais aussi : persillée, biscantin… Patrimoine culinaire - Tartiflette/ Reblochonnade Tomme blanche Faisselle Farcement Bescouins (anis, safran) Cardon de Noël Loisirs et sports Stations Ski et glisse Randonnées, escalade, etc. = APN Culture partagée Agro-Pastoralisme (montées à lAlpage, Fromages, Concours race, Fêtes et Foires, Cloches (coutumes) Ski : intégré au mode de vie. S port, rando Architecture (tradition ancrée) Artisanat / industrie Bois Construction Mobalpa Mais aussi : affineurs, bourrelier… Lapproche « terroir » : Partager « le sens des lieux »

26 Quelques facteurs de réussite : -Lengagement de la collectivité : légitimité institutionnelle et locale -La co-construction avec les acteurs du territoire : intéresser les acteurs, partager et formaliser un discours commun sur les fondamentaux culturels du terroir -Le diagnostic des ressources : identifier en commun les ressources partagées, déjà valorisées / à valoriser -La coopération économique : identifier les intérêts réciproques à une « co-valorisation » des ressources (agric. / restaurateurs, agric / prestataires tourisme…) -Coordination (réseaux, charte, référentiel « terroir »…) Peut-on caractériser les conditions de réalisation dun processus de construction territorialisé de la RT ?

27 27 Avril 2012 Ce projet est cofinancé par le FEDER Ressources des territoires Exemples

28 Projet « tourisme durable » CJ-LP - GIS Alpes Jura/ Institut de Géographie Alpine

29 Le PNRV s'ancre depuis sa création dans une volonté de développer son territoire dans un souci de développement durable suivant les principes de la Charte En matière de tourisme, les acteurs du territoire ont pour objectif de construire un discours sur le territoire et ses ressources afin de donner du sens à sa stratégie touristique Contexte

30 Dans le cadre de cette démarche de « tourisme durable », il sagit didentifier les ressources potentielles du territoire, dévaluer leur territorialité et leur activation : « Inventaire » et repérage des ressources du territoire : études antérieures Evaluation de : appropriation spécificité Démarche

31 - Analyse descriptive de la ressource : Récit historique Description, « contenu » observation, cahiers des charges, chartes… discussion avec les acteurs, personnes-ressources : producteurs, restaurateurs, commerçants...) Modes de gestion et de régulation -Etendue territoriale : Territoire concerné par la ressource : Espaces concernés et éventuellement périmètres identifiés Modes dorganisations autour de la ressource CJ-LP - GIS Alpes Jura/ Institut de Géographie Alpine Méthode dévaluation : - spécificité

32 CJ-LP - GIS Alpes Jura/ Institut de Géographie Alpine

33 Un site naturel unique Types de paysagesLocalisationDescriptionLieux remarquables Hauts plateauxCentre Est Réserve naturelle Grand Veymont Falaises et cuvettesEst et Sud Limites naturelles du Vercors formant une ligne sinueuse Mont Aiguille Cirque dArchiane Col du Rousset Route de la Molière GorgesOuest Corridors naturels parcourus par des routes pittoresques Gorges de la Bourne Gorge de la Luire CJ-LP - GIS Alpes Jura/ Institut de Géographie Alpine

34 Description de la ressource Définition de la ressource géologique Vercors: Massif subalpin karstique. De nombreux autres massifs karstiques en Europe Comparaison avec le Massif de la Chartreuse.

35 Le positionnement de leau Appropriation par les acteurs EuropeAlpesVercors Localisation de la ressource « eau » CJ-LP - GIS Alpes Jura/ Institut de Géographie Alpine

36 Evaluation des représentations des acteurs : proximité, identité, culture, valeurs liées Entretiens avec les acteurs (élus, responsables professionnels, acteurs culturels, producteurs, restaurateurs, commerçants...) « Empreinte territoriale » de la ressource : Activités et Réseaux de mise en valeur, modes de valorisation Observations sur le terrain (photos, panneaux de signalisation etc.) Recueil de brochures, publicités sur le terrain, recherches sur internet et documents annexes Étude quantitative dans chaque type d'établissements (alimentaires, non alimentaires...). CJ-LP - GIS Alpes Jura/ Institut de Géographie Alpine Méthode dévaluation : - appropriation

37 La spéléologie Acteurs: Office du Tourisme, Bureau des Moniteurs, les Communes, Fédérations (européennes et françaises) de spéléologie, Comité départemental de spéléologie. Spécificité: De nombreux autres lieux en France et en Europe, spécificité moyenne. Valorisation: Forte au niveau départemental et européen, plus faible au niveau national et régional (concurrence dautres départements) Canyoning et Escalade Mêmes acteurs et même degré de spécificité ( complémentarité des activités, synergie entre les acteurs) Une spécificité du Vercors: lAccrogrotte (dépôt dun label)

38 Tableau récapitulatif de la collecte dinformation CJ-LP - GIS Alpes Jura/ Institut de Géographie Alpine

39 Commerces Commerces non- alimentaires Restaurants Paysage Degré d'appropriation Le bleu du Vercors 1/3 du rayon bleu dans 2 supermarché -25% des produits de l'étalage 1/7 bleu. 1% des cartes postales A 95% dans les plats, 2 plateaux de fromage. Association de produits Panneaux, Route du lait La Clairette de Die Rayon alcool non valorisée sauf 1 seul étalage spécifique Carte des vinsPaysages de vigne, objets vignicoles, panneaux, festival Le vin de Chatillon en Diois Non valorisé et peu fréquent 1 seule carte des vins (rare) 1 panneau Vignes La Noix de Grenoble Rayons spécifiques terroir Et 75% dans les rayons. Grand séchoir: musée,vente... 1 carte postale avec le logo de Vinay Noms de restaurants et de plats : 25% des plats, 6% avec noms dérivés. Séchoirs, champs de noyers, rond- point, coopératives, panneaux La viande Bovine Viande locale mais pas de « villarde » Viandes d'origines france Prix, livraisons en France, Ferme des marmottes : 1% de Villardes Les ressources alimentaires

40 CJ-LP - GIS Alpes Jura/ Institut de Géographie Alpine le paysage - la géologie - la biodiversité - le patrimoine -La ressource alimentaire L'analyse s'est faite autour d'analyse paysagère, de sorties sur le terrain, et d'étude de documents... Les ressources

41 Positionnement territorial des ressources Spécification Bleu du Vercors Grottes Choranche Goulets Hauts Plateaux Mont Aiguille Noix Clairette de Die Speleo Viande bovine Forêt Biodiversité

42 Des ressources-clés pour donner de la lisibilité au territoire : – Géologie : lieux emblématiques et paysage – Bleu du Vercors : agriculture et paysage Des activités à mettre en lien avec ces ressources et pouvant devenir de nouvelles ressources territoriales : – Spéléologie et tourisme sportif – Agriculture et pratiques (ex Villarde) Pistes de travail

43 Relief karstique Bleu du Vercors Paysage Mont Aiguille Grottes Goulets Vallées perchées Pratiques agricoles Tourisme Spéléologi et sports Agriculture

44 44 juin 2011 Ce projet est cofinancé par le FEDER Belledonne

45 Les potentiels du territoire, qu'ils soient spatiaux, économiques ou culturels ont été l'objet de nombre d'études et de démarches. SCOT, Leader, PPT, CDRA… Quelle est lépaisseur, ou consistance du territoire. En d'autres termes, qu'est-ce qui est produit et reconnu par les acteurs du territoire et qui contribue à lui donner du sens. Contexte

46 Lenjeu est de pouvoir répondre à la question « quest-ce qui est important, porteur de valeurs, et quelles valeurs, pour justifier un souhait de valorisation (stratégies et actions) ? ». Autrement dit, quelles sont les ressources reconnues du territoire que les acteurs activent - ou peuvent activer - pour construire une dynamique du territoire et co-construire un territoire identifiable et reconnu. Objectifs

47 Construire une grille dévaluation des actions par rapport à la manière dont elles contribuent à activer les ressources du territoire. Méthode

48 Inventorier et repérer les ressources potentielles ou avérées Evaluer leur positionnement par rapport au territoire (grille) A partir des « objets » repérés, identifier les ressources les plus « structurantes » Pour les ressources structurantes, identifier : Les objets liés et leur consistance Les conditions dactivation Une grille dévaluation de ces conditions et du positionnement des actions Méthode

49 Ressources structurantes Objets Entre cimes et vallées, un paysage de verticalité, L'eau dans ses états Balcons de reliance entre ville et cimes Les cimes, La chaîne Paysage de balcons Biodiversité La transhumance Diversité agricole délevage Lagriculture sur les fronts boisés Diversité paysagère Leau de montagne Leau qui passe en descendant Papeteries Fer et sidérurgie Thermalisme Stations de ski Lien tourisme et économie résidentielle daltitude Marché du terroir nocturne Saison des alpages Festival « pastoralisme et grands espaces » Veillées de Belledonne Les arts de pente Houille blanche Tour de MontMayeur Les hameaux groupés Les vieux chemins Le bâti ancien Socle des ressources

50 Positionnement territorial des ressources Spécification

51 Objets culturels identitaires liés à la production de la ressource Activités culturelles (saison des alpages, festival, arpenteur..) Volonté collective de différenciation territoriale par la ressource ?Produits élaborés Paysage / objets paysagers Produits, activités, savoir-faire en lien Valorisation agricole (ex vente directe, accueil…) Objets culturels emblématiques : Races, outils… Valorisation territorial : circuits…, Belledonne en marche, FAI…) Tourisme générique : ski Artisanat et/ou agriculture : papeteries, houille blanche Balcons de reliance entre villes et cimes Leviers dactivation des ressources

52 Grille dévaluation des actions Ressources (et acteurs coordinateurs) SpécificationAppropriationCoordination Forêts et alpages (Belledonne en Marche et ONF) ++++ Co-construction entre acteurs différents du projet : Site, carnets dadresse, cahiers, fiches thématiques, recensement sites Projet a tourné le regard de tous dans le projet de territoire Fiches thématiques reprises par dautres : particuliers, écoles Valorisé dans gîtes et restaus Vision multi-regards : lhumain au centre du projet A favorisé échanges entre réseaux : forestiers, alpagistes ; chasseurs, écoles… Affirmation de Belledonne en Marche, nouvel acteur territorial reconnu, en capacité de coordination Légitimité d'Espace Belledonne daccompagner des projets sur léducation à lenvironnement Socle commun de connaissances permet que les accompagnateurs parlent dune seule voix Perspectives Revaloriser Belledonne : prendre lensemble de la chaîne Circuits demandés sur dautres thématiques (patrimoine, environnement…) Espace Belledonne peut être en situation légitime de coordonner. Autres ressources concernées Le paysage, le massif, la transhumance, le lien entre tourisme et économie résidentielle.

53 Réseaux de producteurs agricoles actifs Une « culture commune » autour du paysage Les atouts

54 Pas de produit élaboré : travailler sur des produits locaux ? Travail important à faire autour du collectif de réseaux dacteurs autour de : Différentiation territoriale de la ressource Savoir-faire spécifiques à valoriser Territorialisation du tourisme (lien avec spécificités Pas dobjets culturels emblématiques Les freins

55 Vers une plus forte cohérence territoriale ?

56 Vers une plus forte cohérence territoriale ? Formes dorganisation et dingénierie


Télécharger ppt "1 La ressource territoriale : notions et processus dactivation Valorisation des résultats de Ress Terr Séminaire Chercheurs-Acteurs 25 avril 2012 Rovaltain,"

Présentations similaires


Annonces Google