La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ACCESSIBILITÉ AU TRAITEMENT CONTRE LE VIH /SIDA AU BURKINA FASO. ETUDE MENEE AUPRES DE 215 PATIENTS SEROPOSITIFS. Dr. ZABSONRE Inoussa HDJ de Ouagadougou.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ACCESSIBILITÉ AU TRAITEMENT CONTRE LE VIH /SIDA AU BURKINA FASO. ETUDE MENEE AUPRES DE 215 PATIENTS SEROPOSITIFS. Dr. ZABSONRE Inoussa HDJ de Ouagadougou."— Transcription de la présentation:

1 ACCESSIBILITÉ AU TRAITEMENT CONTRE LE VIH /SIDA AU BURKINA FASO. ETUDE MENEE AUPRES DE 215 PATIENTS SEROPOSITIFS. Dr. ZABSONRE Inoussa HDJ de Ouagadougou :

2 Introduction L’infection au VIH: BF en 1986, 10 cas. Séroprévalence: 6,5% en En 2008: 2% Ce recul traduit-il un succès des moyens de lutte contre la maladie ou s'agit-il d’une sous-estimation de la réalité? Les aspects préventifs de la lutte contre cette maladie ont pris le pas dans un premier temps et ont été ainsi privilégiés par nos autorités. Par la suite, le volet thérapeutique de la lutte s’est imposé comme incontournable dans la réduction de la prévalence de l’infection au VIH. Après les mesures prises par les autorités,force est de remarquer que bon nombre de patients vivent toujours des difficultés de toutes formes pour leur PEC.

3 OBJECTIF GENERAL A. GENERAL: Améliorer l’accessibilité au traitement contre le VIH/SIDA au BF B.SPECIFIQUE 1. Décrire le profil socio-économique des PvVIH. 2 - Évaluer l’accessibilité financière des PvVIH. 3 - Déterminer l’accessibilité géographique des centres de traitement du VIH/SIDA au BF. 4- Établir l’accessibilité technique au traitement pour une meilleure PEC des cas d’infection par le VIH au BF.

4 RESULTATS I. Les données de l’enquête sur le terrain. 1-Les aspects épidémiologiques. L’âge. - L’âge moyen des patients était de 36 ans (extrêmes de 21 et 61 ans). - La tranche d’âge la plus touchée était celle de ans qui représentait 51,16% de la population étudiée. Le sexe

5 RESULTATS I La situation matrimoniale. -Les mariés: 44,7% -Veufs (ves): 29,8% I.1-4. Le statut sérologique du conjoint. Les circonstances du dépistage. Au décours d’une maladie: % Dépistage volontaire: 61 28,4% Examens pour un emploi: 1 0,5% Influence du partenaire: 22 10,1% - 22,8% des patients n’ont pas bénéficié d’un counseling à leur dépistage.

6 RESULTATS I.1-6. L’appartenance à une association patients (94,4%) n’appartiennent à aucune association. - le sexe: les femmes..62,16%: peu d’intérêt.79,5%: manquent d’information. - le niveau d’étude.. 49,2%: manquent d’information= non scolarisés - le revenu mensuel.. 55,3%: manquent d’information= moins de FCFA/mois. Le niveau d’étude. Niveau d’étude Fréquence Pourcentage Sans scolarisation 89 41,4% Primaire 52 24,2% Secondaire 63 29,3% Supérieur 11 5,1%

7 RESULTATS I.2. Accessibilité financière la profession. - les sans-emploi= 108 patients (50,2%) 2-2. le revenu mensuel. - une majorité relative (46%) vit avec moins de FCFA/mois. L’exercice professionnel patients (23,3%) ont dû changer d’activité au décours de leur séropositivité. - 2 cas de licenciement - 47 patients (21,9%) ont arrêté leur profession du fait de la dégradation de leur état de santé. Revenu mensuel Traitement ARV Total OuiNon Inf à FCFA entre et inf à entre et inf à entre et inf à FCFA et plus 639

8 RESULTATS I.3. Accessibilité Géographique. 179 patients (83,3%) proviennent de la ville de Ouagadougou. Distance Fréquence Pourcentage Moins de 5 km 22 10,2% 5 à 10 km ,1% Plus de 10 km 38 17,7% Prise en charge des patients Patients sous traitement ARV. 70 patients (32,5%) sont sous traitement ARV. Parmi ces patients, 55 (78,5%) sont sur une file active de prise en charge gratuite ou partielle des ARV. Patients n’étant pas sous traitement ARV, 59 (40,6%) accusent un manque d’argent pour se procurer les ARV. Par ailleurs,86 patients (59,4%) ne sont pas sous traitement ARV pour une décision médicale.

9 RESULTATS I.4. Prise en charge des patients Traitement des infections opportunistes patients (86%) : cotrimoxazole Les examens biologiques patients (85,6%) effectuent régulièrement des examens biologiques pour leur suivi et 31 patients (14,4%) n’ont jamais effectué d’examens biologique dans le cadre de leur suivi. - 64,3% des patients bénéficient d’une PEC partielle ou totale du bilan biologique. Prise en charge des patients Evolution de l’état de santé. Evolution Fréquence Pourcentage Dégradation de l’état 7 3,3% Etat stationnaire 67 31,2% Plutôt mieux ,4% Très bien 9 4,2% 78,5% de nos patients qui bénéficient d’un traitement ARV ont vu leur état de santé évoluer de mieux à très bien.

10 CONCLUSION L’accessibilité au traitement contre le VIH/SIDA: réalité mitigée. -Efforts entrepris à renforcer. -Situation socio-économique difficile des PvVIH -Prix élevé des ARV et le coût du bilan paraclinique. -Décentralisation de la PEC: -formation des prestataires -disponibilisation des ARV en périphérie. La lutte contre le VIH/SIDA = lutte contre la pauvreté et la précarité. Combat : lutte contre l’ignorance par l’IEC et CCC: - supposition d’une adaptation des messages de lutte. MERCI


Télécharger ppt "ACCESSIBILITÉ AU TRAITEMENT CONTRE LE VIH /SIDA AU BURKINA FASO. ETUDE MENEE AUPRES DE 215 PATIENTS SEROPOSITIFS. Dr. ZABSONRE Inoussa HDJ de Ouagadougou."

Présentations similaires


Annonces Google