La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le multiplicateur keynésien Pour Keynes, les conséquences de l’investissement sur la croissance sont particulièrement importantes…

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le multiplicateur keynésien Pour Keynes, les conséquences de l’investissement sur la croissance sont particulièrement importantes…"— Transcription de la présentation:

1 Le multiplicateur keynésien Pour Keynes, les conséquences de l’investissement sur la croissance sont particulièrement importantes…

2 Supposons un circuit d’eau Sens de circulation de l’eau Entrée de l’eau fuite Compteur La proportion d’eau qui fuit à chaque tour : s=0,2 soit 20% La quantité d’eau qui entre I = 100 litres On additionne ici tout ce qui passe L’eau tourne jusqu’à ce qu’elle soit entièrement tombée dans le réservoir

3 On injecte 100 litres Sens de circulation de l’eau s=0,2 soit 20% ,8 + 51,2 Quand tout sera tombé dans le réservoir, quel total Y apparaîtra au compteur ?

4 Sens de circulation de l’eau s=0,2 soit 20% Chaque fois que 1 est tombé ici 5 était passé ici Donc quand les 100 litres d’eau seront tombés dans le réservoir… 500 litres seront passés au compteur

5 Application économique Une entreprise investit 100 € Achat de machines : 100 € Revenu de 100 € pour les producteurs Qui en épargnent 20 % Et en consomment 80% Achat de produits : 80 € Revenu de 80 € pour les producteurs A la fin les 100 euros d’investissement initial ont été épargnés… Et la production Y (ou le revenu) du pays ont augmenté de 500 €

6 Comment l’expliquer ? L’investissement initial génère des vagues successives de dépenses qui se réduisent sous l’effet de l’épargne. L’investissement donne le coup d’envoi du processus économique : c’est lui qui conditionne le niveau général d’activité. Dans cette perspective, l’épargne est donc perçue comme une fuite hors du circuit !

7 Le multiplicateur Dans notre exemple, calculez le multiplicateur k. K=Y/ I = 500/100=5 Intuitivement, pourquoi est-il égal à 5 ? K=1/ s= 1/0,2=5 Parce que la propension à épargner est de 1/5

8 Ainsi, que se passe-t-il si les ménages décident d’épargner 25% de leur revenu ? Sens de circulation de l’eau s=0,25 soit 25% I=100 S=100 Y=400 Les ménages épargnent toujours 100, comme auparavant Mais leur revenu s’est réduit… Ce n’était donc vraiment pas une bonne idée !

9 Profitons en pour comprendre la controverse au sujet de l’épargne… Pour les libéraux l’épargne est une vertu… Les ménages épargnent Cela accroît l’offre de fonds prêtables Les taux d’intérêt baissent Les entreprises investissent En définitive l’épargne conditionne l’investissement

10 Pour les keynésiens l’épargne est un vice… Les entreprises investissent Cela accroît le revenu national L’épargne dépend du revenu national (Y) En définitive l’investissement conditionne l’épargne Mais d’autant plus que la propension à épargner est faible Mais la propension à épargner est un frein à l’activité

11 Si le niveau d’activité est insuffisant (chômage…), comment devraient réagir les ménages ? Point de vue keynésien Point de vue libéral / néoclassiqu e Accroître leur propension à consommer ! Accroître leur propension à épargner !

12 Un contexte : la crise de 1929 Durant les années 30, apparaît un chômage durable dans les pays occidentaux. Pour Keynes, désaveu de la pensée libérale : surproduction et chômage  pas de retour spontané à l’équilibre

13 L’investissement privé est défaillant… Mais il dépend de multiples variables dont certaines sont psychologiques (« climat des affaires »), anticipations des entrepreneurs…

14 L’État doit prendre le relais C’est à l’Etat de pratiquer des investissements Impact majeur en raison de l’effet multiplicateur ! L’investissement privé s’en trouve à son tour stimulé !

15 Les limites de l’effet multiplicateur Il faut admettre en réalité plusieurs fuites épargne impôts Tout le revenu non épargné devient-il une demande pour les producteurs locaux ? importations

16 Les prélèvements obligatoires : pas forcément gênants s’ils financent l’investissement public. Les importations : la propension des ménages importer limite l’impact du multiplicateur ! En économie ouverte, la pertinence de la théorie du multiplicateur est remise en cause. Voir cours 3ème trimestre

17 Ne confondons pas accélérateur et multiplicateur ! Croissance ou variation de la demande Investissement Accélérateur Multiplicateur

18 Conclusion L’investissement est une variable clé de la croissance Mais il est lui-même conditionné par d’autres variables économiques


Télécharger ppt "Le multiplicateur keynésien Pour Keynes, les conséquences de l’investissement sur la croissance sont particulièrement importantes…"

Présentations similaires


Annonces Google