La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Programme des Ressources Educatives Libres (REL) de l’UNESCO

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Programme des Ressources Educatives Libres (REL) de l’UNESCO"— Transcription de la présentation:

1 Le Programme des Ressources Educatives Libres (REL) de l’UNESCO
Abel Caine

2 Section des TIC dans l’éducation, la science et la culture
UNESCO, Paris, France

3 Sommaire Définition des ressources éducatives libres (REL)
Les licences libres Creative Commons Avantages des REL Programme REL de l’UNESCO Congrès Mondiale REL 2012 Project REL Hewlett

4 Quelles sont les Ressources Educatives Libres (REL)?
UNESCO définit les Ressources Educatives Libres de la manière suivante: Tout type de matériel d’apprentissage (des ressources et des outils d’apprentissage en ligne en particulier). Distribué sous une licence de propriété intellectuelle ouverte ou dans le domaine public, gratuite et libre de droit.

5 Les 4 Rs par David Wiley Réutilisation Révision Remixage
Redistribution “L’ouverture comme catalyseur pour une reforme de l’éducation”, David Wiley

6 Quelles ressources sont des REL?
Cadres des programmes des cartes d’études Des supports de cours, des tests, des devoirs Documents, les manuels scolaires Livres Applications multimédias

7 Dr. Cable Green Directeur d’Apprentissage Global

8 Les licences « Creative Commons »
Paternité - BY Partage Equitable - SA Non-Commercial – NC Non modifiable – ND

9 Classification des licences « Creative Commons »

10 Différents niveaux de propriété
Moins libre Plus libre

11 Différents niveaux de propriété

12 Ressources Educatives Libres (REL)

13 Les pays concernés

14 Wikipédia

15 Exemples sur flickr

16 Paternité Vous autorisez la copie, la distribution, l'affichage et la communication de votre œuvre protégée. Vous autorisez également sa modification, à condition que votre nom soit cité.

17 Non commercial Vous autorisez la copie, la distribution, l'affichage et la communication de votre création. Vous autorisez également sa modification, mais à des fins non commerciales uniquement.

18 Non modifiable Vous autorisez uniquement la copie, la distribution, l'affichage et la communication de copies identiques de votre œuvre.

19 Partage Equitable Vous autorisez la distribution de votre œuvre modifiée uniquement sous un contrat identique à celui qui régit votre œuvre originale.

20 Avantages des REL Vous autorisez la distribution de votre œuvre modifiée uniquement sous un contrat identique à celui qui régit votre œuvre originale.

21 Programme des REL de l’UNESCO
Déclaration de Paris des REL La plate-forme des REL Lignes Directrices des REL Communauté REL dans la Plate-forme WSIS (SMSI) Chaires de Recherche REL: Canada, Pays Bas, Nouvelle- Zélande, le Brésil Publications Alliances: Commonwealth of Learning (COL) Conférence Mondiale REL 2012, Paris, Juin 2012 Grands Projets – Projet REL Hewlett (2013 – 2014)

22 Le Congrès Mondial REL 3 Objectifs
Publier la Déclaration de Paris des REL Montrez les meilleurs REL du monde, en particulier dans les pays en développement Célébrer le 10e anniversaire du Forum de l’UNESCO 2002 6 forums régionaux à travers le monde (Caraïbes anglophone, Afrique, Amerique latine, Europe et Amérique du Nord, Asie- Pacifique, Etats arabes) 400+ représentants gouvernementaux, société civil, milieu universitaire

23 10 Articles de la Déclaration de Paris REL
Promouvoir la connaissance et l’utilisation des REL Faciliter un environnement propice pour les TIC Renforcer le développement de stratégies et des politiques REL Promouvoir la compréhension et l’utilisation des cadres de licences ouvertes Soutenir la formation pour le développement durable des matériaux d’enseignement de qualité Promouvoir les alliances stratégiques REL Encourager le développement et l’adaptation des REL dans une variété de langues et de contextes culturels la recherche en matière de REA Faciliter la recherche, la récupération et l’échange de REL Promouvoir les licences libres des matériaux éducatifs produits par des fonds publics

24 Hewlett Project: Mise en œuvre de la Déclaration de Paris des REL
Le Projet ‘Suivi à la Déclaration de Paris des REL’ Calendrier: Financement : Fondation Hewlett Pays ciblés: Indonésie, Kenya, Oman Bahreïn, le Vietnam, le Senegal, le Ghana, le Nigeria

25 Autre projets de REL Chaires UNESCO de REL – Projet Magazine + 2 nouvelles chaires Projet PEID du Pacifique – l’UNESCO Apia Projet PEID des Caraïbes – l’UNESCO Kingston Rapport Solutions Ouvertes (SMSI+10) Plate-forme eLearning femmes en Afrique Collaboration UNESCO – OCDE Promotion des REL: Slovénie, Autriche, CRDI ROER4D (Recherche des Ressources Educatives Ouvertes pour le Développement du Centre International de la Recherche pour le Développement de Canada), le Parlement européen Liste Mondiale des initiatives REL

26 Programme Solutions ouvertes de l’UNESCO
Open Acces (Accès Ouvert) Logiciel Libre et Open Source Cartographie ouverte Carte Mondiale des Points d’intérêt de l’UNESCO Données ouvertes Applications YouthMobile pour le Développement durable Open Cloud

27 Parvenir à l’information universelle pour tous
മലയാളം Nederlands Română Català Italiano Polski Íslenska Suomi Türkçe Kiswahili Greek Sinhala Bangla Bahasa ﺔﻳﺑﺭﻌﻟﺍ Maltese Wiki Commons REA CC BY Jonathas Mello

28 Section: Questions/Réponses
1. À un niveau managérial : Comment travaillent les acteurs ensemble sur ce projet à l’UNESCO ? Je répond à un administrateur et puis je travaille avec des collègues sur le terrain et ensuite à l'extérieur de l'UNESCO, je travaille avec de nombreuses organisations ainsi que des gouvernements. L'UNESCO est une organisation intergouvernementale, composée de près de 200 pays et ils se rencontrent tous les 2 ans pour décider lesquels seront les programmes de l'UNESCO, et ces gouvernements ont dit que les REL sont une opportunité stratégique très importante pour développer l’Information pour tous, l’éducation pour tous et les objectifs de développement. C’est mon travail de mettre en œuvre ce que ces Etats membres aimeraient voir mis en œuvre. Je dois préparer les budgets et puis après je dois travailler avec des collègues sur le terrain pour mettre en œuvre les REL avec le gouvernement dans les Etats membres. L’UNESCO compte actuellement 50 bureaux de terrain dans les capitales des pays en voie de développement et je dois communiquer avec ces bureaux sur le terrain et leur dire que je voudrais travailler avec ce pays, avec le ministère de l'éducation, s’ils peuvent m'aider à les contacter, afin d'établir des noms, des positions, des réunions, des ateliers, et alors si le gouvernement accepte, ils permettront à l’UNESCO d’y venir et de les aider à réécrire la législation et à assurer la formation des intervenants clés. English: I report to a director and then I work with colleagues in the field and then outside of UNESCO I work with many different organizations as well as governments. UNESCO is an intergovernmental organization, made up of nearly 200 states and they meet every 200 years and they decide what are UNESCO’s programmes, and these governments have said that OER are a very important strategic opportunity to expand information for all, education for all and development goals, and then it lands on my desk to implement what these member states would like to see implemented. I have to prepare budgets and then after that I have to work with field colleagues to implement this with the government in the member states. UNESCO currently has 50 field offices in capital cities of developing countries and I have to contact these field offices and tell them I would like to work with this country, with the ministry of education, can you please help me contact them, to establish names, positions, meetings, workshops, and then if the government agrees, they will allow UNESCO to come in and help them rewrite legislation and provide training to key stakeholders.

29 Section: Questions/Réponses
2. Comment gérer l’aspect interculturel du projet, et des conceptions de l’éducation et du numérique différentes selon les pays ? Le lettre C de l'UNESCO représente la Culture. Chaque membre du personnel de l'UNESCO lors de leur adhésion UNESCO, doit avoir déjà un aspect multiculturel dans leur carrière professionnelle ainsi que leur vie personnelle. Ici, à l'UNESCO, je suis très heureux de travailler avec des collègues de partout dans le monde, ils apportent des perspectives très différentes pour aborder un problème et proposer des solutions. En dehors de l'organisation, nous travaillons avec l'ensemble de près de 200 des États de l'UNESCO, on travaille toujours avec des cultures différentes, des langues différentes, des styles différents et des approches différentes pour les mêmes problèmes. Même si nous sommes tous très différents, beaucoup d'entre nous ont les mêmes problèmes, mais nous avons tous de façons différentes d'aborder ces problèmes. Bien sûr, certains d'entre nous ont des problèmes que les autres n'ont pas, mais si il y a des problèmes en commun, chacun de nos pays membres les ont toujours abordé différemment. The C in UNESCO stands for Culture. Every UNESCO staff member when they join UNESCO they have to already have preferably a multicultural aspect in their professional careers as well as their personal lives. Here in UNESCO I’m very happy to work with colleagues from all around the world, they bring very different perspectives to approaching a problem and proposing solutions. When we leave the organization we do work with all of UNESCO’s almost 200 states, you’re always dealing with different cultures, different languages, different styles, and different approaches to the same problems. Even though we are all very different, a lot of us have the exact same problems, but we all have different way of approaching those problems. Of course, some of us have problems that others don’t have, but if there are some problems in common, every one of our member countries have always approached it differently.

30 Section: Questions/Réponses
3. Tous les documents de l'UNESCO sont-ils des REL? Si oui, cela signifie-t-il qu'ils sont libres de droits? Est-ce à dire que les documents peuvent être pris dans un sens ou dans l'autre selon les normes de REL? Oui, une légère correction, les documents de l'UNESCO ne sont pas libres de droits. L’UNESCO possède le copyright de ces documents, mais comme les détenteurs de droits d'auteur, nous publions ces documents avec certains droits réservés à nous et certains droits que nous partageons avec l'utilisateur. ( ). Mais pour répondre à la deuxième partie de la question, n'importe quel utilisateur peut maintenant prendre une publication de licence ouverte de l’UNESCO et il peut l’utiliser librement. Cela signifie deux choses: sans coût (ils ont toujours été exempt de coût), mais ce qu'ils ont maintenant est la liberté d'adapter ces matériaux aussi longtemps qu'ils respectent notre réglementation de la licence. Donc, si quelqu'un trouve une publication de l'UNESCO en anglais, ils ont la liberté légale de le traduire en toute autre langue et ils ont juste à se conformer à la licence de CCBY (ils doivent dire qu'elle est faite par l'UNESCO), et ils doivent également se conformer à la licence ShareAlike, ce qui signifie que la version de leur manuel doit également être libéré avec une licence CCBY-SA. Yes, a slight correction, UNESCO’s documents are not copyright-free. UNESCO owns the copyright to these documents, but as the copyright holders we are releasing these documents with some rights reserved to us and some rights we share with the user. (http://en.unesco.org/open-access/). But to answer the second part of the question, any user now can take a UNESCO open-licence publication and they can freely use them. Now, this means two things: free of cost (they have always been free of cost), but what they have now is the freedom to adapt these materials as long as they comply with our licence regulation. So, if somebody finds a UNESCO publication in English they have the legal freedom to translate that into any other language and they just have to comply with the CCBY licence, which is they have to say that it is made by UNESCO, and they have to also comply with the ShareAlike licence, which means that the version of their textbook has to also be released with a CCBY-SA licence.

31 Section: Questions/Réponses
4. Quelles initiatives sont mises en place en parallèle par l’UNESCO et ses partenaires pour réduire la fracture numérique et permettre à la majorité l’accès aux REL ? Oui, j’ai brièvement fait allusion aux autres programmes que nous avons à l'UNESCO dans la présentation. Le mien est REL, mais nous avons aussi le programme Open Acess, le programme FOSS, ainsi le programme Open Mapping. Il existe de nombreuses autres initiatives parallèles à l'UNESCO qui pourrait en quelque sorte également réduire la fracture numérique, mais ces trois sont très proches de mon programme de REL et je travaille très étroitement avec eux. Pour donner un bon exemple, dans l'Open Mapping, tout le travail que nous faisons pour aider les ONG sur la façon d'utiliser les outils de SIG ouverts, ils sont tous REL, ils ont tous été libérés avec une licence libre . Yes, I briefly alluded to the other programs that we have at UNESCO. Mine is OER, and we also have the Open Access programme, the FOSS programme, as well as Open Mapping. There are many other parallel initiatives at UNESCO that might somehow also reduce the digital gap, but these three are very close to my OER programme and I work very closely with them. To give a good example, in the work that we do for Open Mapping, all the work that we do to help train NGOs on how to use Open GIS tools, they’re all OER, they’ve all been released with an open license.

32 Section: Questions/Réponses
5. Comment l’UNESCO agit-elle concrètement pour inciter au choix de licences ouvertes pour les matériels éducatifs produits sur fonds publics ? Le meilleur exemple concret que je peux vous donner est le travail que nous faisons pour l'élaboration des politiques. La plupart du temps quand je travaille avec le gouvernement ou avec une institution, je les aide à écrire soit une nouvelle politique qui supporte explicitement les licences libres, ou je les aide à réviser une politique existante où nous insérons une nouvelle section ou un paragraphe qui dit « désormais ce gouvernement soutient les licences ouvertes, et spécifiquement ce type de licence, et nous allons former l'ensemble du personnel du ministère et tous les enseignants sur la façon de trouver ces produits Open licence, comment utiliser ces produits Open de licence, et nous allons les adapter à ce que nous devons réaliser dans notre pays ». The best concrete example that I can give you is the work that we do for policy development. Most of the time when, I am working with the government or an institution, I am helping them to either write a new policy that will explicitly support open licensing, or I’m helping them to revise an existing policy where we insert a new section or paragraph that says from now on this government support open licenses, and specifically supports this type of license, and we are going to train all of the staff in the ministry and all of the teachers on how to find these Open License products, how to use these Open license products, and we are going to adapt them to what we need to achieve in our country.

33 Section: Questions/Réponses
6. Qui sont les plus demandeurs de REL ? Les plus utilisateurs ? Je n'ai pas de données, mais je peux vous dire que la majorité des gens qui font une demande pour moi pour l'aide avec les REL sont généralement des chefs d'établissements qui désirent commencer à travailler dans le domaine des REL. Ce matin, j'ai reçu une demande par venant d'un d'une faculté d'une université au Mozambique, et ils aimeraient que l'UNESCO les aide à mettre en œuvre une politique institutionnelle des REL, à commencer par tous les manuels qu'ils ont dans leur faculté. Donc, ce qu'ils ont besoin, c'est qu’une organisation comme l'UNESCO vienne, d'évaluer ce qu'ils font actuellement et de leur donner des conseils experts techniques ainsi que d'un peu d'aide financière pour les aider à passer de leur environnement d'exploitation totalement fermé à un environnement d'exploitation ouvert où les libres de textes, les tests, les devoirs, etc. seront sous licence libre. I don’t have data but I can tell you that the majority of people that make a request to me for assistance with OER are typically senior to heads of institutions that will like to start working in the field of OER. Just this morning I got an request from a Dean of a faculty from a university in Mozambique, and they would like UNESCO to assist them with implementing an institutional OER policy, starting with all of the textbooks that they have in their faculty. So what they need is somebody like UNESCO to come in, assess what they currently do and give them expert technical advise as well as a little bit of financial assistance to help them move from their totally closed operating environment to an open operating environment where the textbooks, tests, assignments, etc. will be openly licensed.

34 Section: Questions/Réponses
7. Quelle est l'infrastructure humaine requise pour le déploiement des REL ? L'infrastructure humaine nécessaire à l'exploitation des REL: l'utilisateur qui est à la recherche, il n'est pas commun du tout ce qu'ils savent sur ​​ce phénomène des REL. Donc, si vous ne savez pas à propos de REL vous n'allez pas à chercher des REL. Et c'est l'un de nos plus grands obstacles. Un de mes petits rôles à l'UNESCO est d'essayer de dire à des millions d'enseignants, des instituts de formation, des enseignants, des ministères de l'éducations « connaissez-vous les REL, savez-vous qu'il y a beaucoup de REL excellents que vous pourriez utiliser », « savez-vous que tout ce que vous utilisez, tout ce que vous avez fait, vous devriez le transformer en REL ». Et c'est une tâche très difficile pour moi d'essayer d'obtenir ce niveau de conscience où les gens peuvent penser REL par défaut, ils ne pensent pas REL par défaut du tout. Un grand nombre de professeurs, quand ils ont besoin de faire quelque chose de nouveau, ils ne pensent pas automatiquement qu'ils peuvent trouver un REL que quelqu'un a partagé librement dans ce nouveau domaine qu’ils vont enseigner. C'est un niveau de conscience humaine que je voudrais atteindre, et nous sommes encore très loin de cela. The human infrastructure needed for exploitation of OER: the user who is searching, it is not common at all that they know about this phenomenon of OER. So, if you don’t know about OER you are not going to search for OER. And this is one of our biggest stumbling blocks. One of my small roles at UNESCO is trying to tell millions of teachers, particularly primary school teachers, the teacher-training institutes, ministries of educations “do you know about OER, do you know that there are many excellent world-class OER that you could use” “do you know that everything that you are using, everything that you have made, you should make it an OER”. And it is a very difficult job of mine to try and get this level of awareness where people can think OER by default, they are not thinking OER by default at all. A lot of lecturers, when they need to do something new, they don’t automatically think that they can find an OER that somebody is freely-sharing in this new area that I will teach. That is the kind of human awareness that I would like to achieve and again we are quite far away from that.

35 Section: Questions/Réponses
8. Quelle est l'infrastructure matérielle requise pour le déploiement des REL ? L'infrastructure matérielle est très importante : Microsoft Office est la suite bureautique par défaut qui est installé sur probablement 99% des PC dans le monde. Donc, à chaque fois qu’un conférencier commence à faire du matériel de cours, il le fait soit en utilisant Microsoft Word ou soit Microsoft PowerPoint. Ce que cela signifie est que, dans le temps, pour qu'ils commencent à partager ce contenu, ils vont très probablement l'enregistrer comme un fichier PDF, un autre format de fichier propriétaire. Donc, en termes d'infrastructure matérielle, « ça fait mal » aux REL quand ils commencent à utiliser Word ou PowerPoint, puis « ça fait mal » à nouveau aux REL quand ils commencent à partager en format PDF, car rien de cela n’est « explorable », sur Google par exemple. Et donc, une autre partie de mon travail est d'essayer d'encourager les utilisateurs à dire «s'il vous plaît, enregistrez en format de fichier ouvert, comme HTML5 ou comme un fichier XML », de sorte qu'il devient beaucoup plus portable et utilisable. C'est le problème de l'interopérabilité. The material infrastructure is very important: Microsoft Office is the default office suite that is installed on probably 99% of the world’s PCs. So, whenever a lecturer starts making course material, they are either using Microsoft word or they are using Microsoft PowerPoint. What this means is that, in time, for them to start sharing this content, they will most likely save it as a PDF, another proprietary file format. And so, in terms of material infrastructure, it hurts me when they start using word or powerpoint and then it hurts the OER movement again when they starts sharing this as PDF because none of this is “discoverable”: Google can’t really go inside PDFs and say “AHA, this is a very good source of openly licensed training materials”. And so another part of my job is try to encourage the users to say “please, if you can, don’t ue Microsoft office, or if you’re using Microsoft word, please save it as an open file format, and if you need to save it, please don’t save it as PDF please save is as HTML5 or save it as an xml file, so that it becomes a lot more portable and operable. This is the problem of interoperability. And the sad thing is, a lot of people want to share their knowledge, and they also know that this will be a good career opportunity for them to well-known out there in the world. If they knew that OER would help them to achieve that and if they had the technical skills to make fully-formed or well-formated OER, then they would achieve these educational goals.

36 Section: Questions/Réponses
9. Où en est-on de l’intégration des métadonnées dans les REL dans les projets les plus connus ? Y-a-t-il déjà une interopérabilité entre certains projets ? Pas vraiment, c'est l'une des difficultés majeures dans le monde des REL. L’interopérabilité fonctionne à différents niveaux. Pour un produit lui-même, vous pouvez avoir un fichier PDF qui est ouvertement autorisé, mais comme nous le savons tous, il est très difficile de modifier un PDF. Vous pouvez également avoir un produit d’apprentissage XML bien formaté, mais il ne fonctionnera qu'avec Moodle et se rencontrera très mal à un autre système de gestion de l'apprentissage. Donc, vous n'avez pas l'interopérabilité entre les systèmes de management d'apprentissage Moodle ou Blackboard ou Canvas, ou tout autre de ces LMS. Not really, this is one of the major difficulties in the OER world. Interoperability works in different levels. For a product itself, you can have a PDF that is openly licensed, but as we all know, it is very difficult to edit a PDF. You can also have a well-formatted learning xml product, but it will only work with moodle and it will come across very badly to another learning management system. So you don’t get interoperability between learning mangement systems Moodle or Blackboard or Canvas, or any other of these LMS. Then you might even have the MOOCs clouding the field, if you are familiar with massive online courses, these are now phenomenally popular, those are not OER but a lot of universities are saying “we’d like MOOCs”. So, the quick answer to your question of interoperability is that we are stil a bit far away from this.

37 Section: Questions/Réponses
10. Quelles REL à destination des publics en voie d’alphabétisation, de situation d’illettrisme ? Oui, je ne peux pas vous donner des exemples précis, mais je peux vous assurer qu'il y a des dizaines des matériaux de formation en licence ouverte pour l'analphabétisme, pour accroître l'alphabétisation. Et non seulement pour l'alphabétisation générale, mais vous pouvez même obtenir des REL pour les différents types d'alphabétisation, par exemple, il y a des REL lisibles sur les téléphones mobiles afin que les gens peuvent apprendre à lire et à écrire en utilisant les téléphones mobiles, des programmes d'alphabétisation basés sur SMS. Et puis il y a l'analphabétisme numérique, beaucoup de gens savent comment utiliser les fonctions du téléphone, mais ils ne savent pas comment remplir un formulaire sur un site Web (alphabétisation fonctionnelle). Et puis vous pouvez passer à des formes d'alphabétisation plus élevé, pour l’alphabétisation médiatique ou informationnelle, il existe de nombreux programmes de REL. Yes, I can’t give you specific examples but I assure you that there are dozens of openly licenced training materials for illiteracy, for increasing literacy. And not only general literacy, but you can even get OER for different types of literacy, for example, there are mobile-based OER so that people can learn to read and write using mobile phones, SMS-based literacy progammes. And then there is digital illiteracy as well, a lot of people know how to use the functions on the phone, but they don’t know how to fill out a form on a website (form/functional literacy). And then you can move to the higher forms of literacy, for example media or information literacy, there are many OER programmes for that as well, knowing where to search for information, and when you receive this information knowing how to analyze it, knowing how to assess this information, and then after that knowing how to create your own and to share this information.

38 Section: Questions/Réponses
11. Quels sont les constats, quels sont les acquis à conserver des différents projets de REL menés ces 10 dernières années? Ma plus grande leçon à tirer est que les gens ont comme d'habitude, peur du changement: les gens qui sont très à l'aise dans leurs petits cocons, dans leurs petites universités, leurs environnements de tours d'ivoire universitaires protégées. Mais finalement le monde de l'éducation est "perturbé" après la dévastation que nous avons vu dans l'industrie de la musique, dans l'industrie du cinéma, dans l'industrie des livres. Ces "perturbations" des TIC sont à venir dans le monde des cartes conservatrices de l'éducation. La meilleure pratique que nous avons est liée à cette «pratique humaine" fondamentale. C'est très humain de partager les connaissances que nous avons, et pour beaucoup d'entre nous, nous sommes prêts à le faire même si nous ne voyons pas le bénéfice direct. Le partage est une chose humaine. Bien sûr, être gourmand est une chose humaine aussi, donc je tiens à travailler avec des gens qui aiment à partager leurs connaissances: je leur donne tous les outils et les ressources, et de les relier à d'autres personnes qui partagent, et d’amener les gens à se parler. Si j'ai fait un bon travail à la fin de la journée, j'ai obtenu deux experts, dont l'un a fait quelque chose, et l'autre veut faire cette chose que l'autre a fait, et je les relie ensemble. C'est la meilleure pratique que je peux faire en tant que membre du personnel de l'UNESCO. The greatest challenge that I face whenever I walk into a particular country is usually… you’re a lecturer, you teach 5 subjects and for each of these five subjects you’ve got a whole lot of course material, you have several recommended textbooks, some of these are your own textbooks that you have written for these courses, you conduct tests and you pass these students… and then I come along from UNESCO and I say to you, you should openly licence all of this work that you have worked very hard on and give it away, you should share this with others. And they say to me “are you crazy? What this means is my colleague who is down the hall will compete with me on this because we have 5 thousand students between us, he or she will also get a copy of these materials, my competitors in the university across the road, they will get a copy of this material and they will be lifted up to my level, why should I, after working very hard to make all of this knowledge, why should I give it away for free? I will not get any immediate material or monetary reward for sharing this knowledge. And my continued employment in this institution is based on how exclusive this knowledge is. Only I have it, which is why the supervisor, the head of the school, has to keep employing me, because I am the only one, I have a monopoly on this knowledge” -> this has been the most common response whenever I go into a country and say you should be sharing your knowledge, they say “don’t be foolish, we would lose or competitive advantage, we would lose everything that makes us unique” and I have a bunch of replies on why that is not the case and I usually point them to universities that have very good OER programmes now, where they have now attracted even more students, where they have actually increased their enrollment revenue because they’ve invested in the development of OER. So, my biggest lesson learned is that people are as usual, afraid of change, people who are very comfortable in their little cocoons, in their little universities, their protected academic ivory tower environments. But finally the world of education is being “disrupted” after the devastation that we’ve seen in the music industry, in the movie industry, in the books industry. These ICT “disruptions” are coming to the world of conservative boards of education. And what I’m trying to also tell to these conservative lecturers is “if you don’t change, you will be changed out of a job, and OER are a unique opportunity to not only protect that job but to actually enhance what you had”. The best practice that we have in OER is related to this fundamental “human practice”. It’s very human to share the knowledge that you have, we do it as soon as we are born, as we are adults, we do it if it has a benefit to us, and for many of us we do it even if we can’t see the direct benefit. Sharing is a human thing. Of course, being greedy is human thing as well, so I like to work with people that like to share their knowledge and I give them all of the tools and the resources and connect them to other people who are sharing and I get people to talk to each other. If I’ve done a good job at the end of the day, I’ve gotten two experts, one of which has done something, and the other wants to do this thing that the other has done, and I connect them together. That’s the best practice that I can do as a UNESCO staff member.

39 Section: Questions/Réponses
12. Quels ont été les impacts et quelles sont les impacts attendus dans les 10 prochaines années? Après 12 ans de l'UNESCO sur la promotion des REL, le plus grand impact est que nous avons maintenant beaucoup plus de gens qui sont conscients des REL, beaucoup plus de gens qui font des REL, et donc beaucoup de REL dans le monde, et puis enfin, de 200 pays sur cette belle terre, 10 de ces pays ont maintenant mis en place des politiques REL à des degrés divers. Ce que nous aimerions voir dans les 10 prochaines années, c’est très simple, c’est que tous les pays sur la terre aient une certaine forme de politique de licence libre sur leur matériel pédagogique, leur recherche scientifique, et aussi sur leurs pratiques culturelles. Ce serait la situation de rêve. After 12 years of UNESCO being envolved with promoting OERs, the greatest impact is that we now have a lot more people who are aware of OER, a lot more people making OER, and therefore a lot of OER out there in the world, and then finally, a few governments now… out of 200 countries on this beautiful earth, 10 of these countries have now got OER policies to some degrees. What we would like to see on the next 10 years, very simple, every country on earth should have some form of an open license policy of their educational material, their scientific research, and also for their cultural practices. This would be the dream situation.

40 Contact Abel CAINE Spécialiste du programme pour les Solutions Ouvertes (REL) Division de Sociétés des Connaissances Secteur de la Communication et de l’Information (CI) UNESCO 7, place de Fontenoy Paris, France Courriel: Tel: +33 (0) Ce travail est distribué sous licence Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 License


Télécharger ppt "Le Programme des Ressources Educatives Libres (REL) de l’UNESCO"

Présentations similaires


Annonces Google