La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L’art au paléolithique Que faut-il entendre par "Art Préhistorique"? Il s'agit des images réalisées en Europe de –30 000 à –10 000 ans. Généralement, les.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L’art au paléolithique Que faut-il entendre par "Art Préhistorique"? Il s'agit des images réalisées en Europe de –30 000 à –10 000 ans. Généralement, les."— Transcription de la présentation:

1 L’art au paléolithique Que faut-il entendre par "Art Préhistorique"? Il s'agit des images réalisées en Europe de – à – ans. Généralement, les artistes de cette époque ont utilisé les reliefs préexistants sur le support et y ont adapté leurs représentations. L'art paléolithique s'étend sur vingt-cinq millénaires et aucune théorie unique ne peut l'expliquer dans son ensemble.

2 Les premiers animaux peints gravés apparaissent il y a environ ans Cheval des grottes de Lascaux réalisée il y a ans La peinture

3 Plus de 200 grottes paléolithiques sont ornées de gravures, de peintures ou de sculptures. La majorité se trouve dans le sud-ouest de la France et le nord de l'Espagne.

4 Licorne des grottes de Lascaux Dans la faune peinte, on rencontre presque toutes les espèces visibles, consommables et utilisables. Presque tous les animaux sont représentés de profil, la plupart sont des spécimens adultes d'espèces identifiables et quelques uns imaginaires comme la "licorne, de Lascaux ". La peinture

5 Cheval des grottes de Perch- Merle Les animaux ne sont pas représentés dans leur environnement, aucun décor n'est figuré, pas même une ligne indiquant le sol. La peinture

6 Le patriarche de Rouffignac L'art pariétal, c'est à dire les "images" qui sont tracées sur les parois des grottes ou des abris, ne connaît aucune limite de taille, (les grands taureaux de Lascaux mesurent 5m). La peinture

7 Les thèmes sont divers. On distingue généralement les représentations d'animaux et d'humains, les signes ou symboles non figuratifs. La peinture Main négative Grotte Cosquer

8 Scène du puits, grotte de Lascaux Dans chacune de ces catégories, on note des catégories intermédiaires qui présentent des espèces dites "indéterminées". Ce ne sont pas des ratés, mais des formes voulues qui jouent un rôle important. La peinture

9 Instruments de musique Les racleurs Les racleurs sont des artefacts de différentes formes, mais ils ont pour points communs d'être taillés dans l'os ou le bois de cervidés et d'avoir le bord crantés régulièrement. Le son est produit par friction en frottant le bord du racleur avec une baguette de bois ou un os léger. Racleur en os Abri Cellier

10 Les sifflets ou phalanges sifflantes Les sifflets que l'on présente comme des instruments de musique n'en sont pas à proprement parler. Ces os troués ont surtout dû être des outils de chasse, soit pour communiquer entre les membres d'un clan, soit comme appeaux. Le son produit par ce type de sifflet étant aigu et assez puissant, rien ne peut prouver son utilisation pour produire une mélodie. Plusieurs phalanges de rennes perforées ont été retrouvées. Instruments de musique Sifflets - Phalanges perforées Laugerie-Basse Laugerie-Basse

11 Les flûtes Les flûtes sont généralement réalisées avec un morceau d'os creux dans lequel plusieurs orifices ont été percés. En soufflant dans l'un des bouts et en obturant successivement les petits orifices on obtient des sons comparables à nos flûtes actuelles. C'est le seul "instrument" qui permet de jouer plusieurs notes Flûte en os d'IstruritzIstruritz Instruments de musique

12 Les rhombes Le rhombe est une pièce d'os ou de bois allongée qui présente un trou à l'une de ses extrémités. Cet orifice permet de passer un lien. Pour l'utiliser (en se basant sur les pratiques actuelles), on fait tournoyer l'objet comme une fronde au bout d'une corde. Il s'en dégage un sifflement (ou vrombissement) assez mélodieux. Rhombe en bois de renne (Grotte de Lalinde) Instruments de musique

13 LA SCULPTURE La sculpture met en relief un volume, de manière positive (bombement) ou négative (creusement). Elle apparaît sur des supports mobiliers au début du Paléolithique supérieur. La sculpture

14 Au niveau de l'art mobilier, les supports sont variés : support rocheux (argile, grès, calcaire, marne), et bois d'origine animale. Les objets représentés sont divers : statuettes féminines (Vénus). Nombreuses sont aussi les représentations animales La sculpture

15 LES STATUETTES Réalisées selon la technique de la " ronde-bosse ", traitement dans les trois dimensions du modèle. Cette technique permet alors un maintien des volumes du sujet tout en permettant une diminution de ses dimensions. Dans les statuettes de Vénus, souvent le visage n'est pas représenté sauf à deux exceptions, la "Dame à la capuche" et la Vénus de Dolni Vestonice Dame à la capuche en ivoire de Mammouth La sculpture

16 LE MODELAGE Le modelage consiste à faire naître sur un support malléable une forme animale ou humaine. Ces supports sont ensuite cuits afin de leur conférer une certaine résistance. La sculpture Modelage

17 L'INDUSTRIE DE L'OS L'homme a très vite compris que l'os, à l'image de la pierre (et certainement des matières périssables comme le bois), pouvait lui servir de matière première. Rondelle perforée, vache La sculpture

18 Propulseur « le faon aux oiseaux » La sculpture

19 Ces objets, statuettes, plaquettes gravées, pendeloques en os, dent d'animal et en pierre, qui tout en étant utilitaires n'en sont pas moins de véritables œuvres d'art Ils ont souvent été retrouvé dans des sépultures, on parle : " d'art mobilie r". Bâton perforé en bois de renne, file de chevaux La sculpture

20 L'art pariétal a d'abord été considéré comme purement décoratif. Peintures et gravures se trouvent souvent dans des lieux difficiles d'accès à l'intérieur des grottes ; et certaines grottes décorées n'étaient apparemment pas habitées. De plus l'art pariétal n'est pas un art narratif, (les os retrouvés dans les grottes sont souvent sans rapport avec les espèces figurées sur les parois). Gravure sur un canon de renne La sculpture

21 Il s'agit d'une technique artistique par addition (ajout d'un pigment à un support). Les supports sont le plus souvent la paroi des grottes, plus rarement celle des abri-sous-roche. La palette des couleurs du paléolithique est étroitement liée à la capacité des matières premières à fournir un pigment. Le rouge et le noir, et leurs variantes sont les couleurs les plus utilisées. Les couleurs naturelles des parois sont également mises à profit par les peintres du Paléolithique. Parmi les colorants on trouve l'ocre (jaune), le charbon de bois (noir), l'argile (rouge), les oxydes minéraux. Les techniques picturales

22 Deux techniques de peinture prédominent : la peinture au pinceau et celle au soufflet, ou crachis. Les techniques picturales Le pinceau peut être réalisé avec des poils ou du crin d'animal ou à partir de matières végétales. Les doigts peuvent également faire office de pinceau.

23 La technique du soufflet est employée afin de remplir des surfaces. Le pochoir sert alors à leur délimitation. La peinture est expulsée contre le support soit directement par la bouche, soit à l'aide d'un " outil " creux, tel un roseau ou un os, sorte d'aérographe. Pour le remplissage des surfaces, l'artiste a également pu utiliser le procédé du badigeonnage. Dans ce cas, peau ou fourrure animale emmanchée ont été utilisées à cet office. Les techniques picturales

24 La localisation de peintures pariétales dans des zones obscures, laisse supposer l'utilisation de moyens d'éclairage. Les techniques picturales


Télécharger ppt "L’art au paléolithique Que faut-il entendre par "Art Préhistorique"? Il s'agit des images réalisées en Europe de –30 000 à –10 000 ans. Généralement, les."

Présentations similaires


Annonces Google