La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les cartes à jouer pour les territoires ruraux Montpellier, 5 avril 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les cartes à jouer pour les territoires ruraux Montpellier, 5 avril 2008."— Transcription de la présentation:

1 Les cartes à jouer pour les territoires ruraux Montpellier, 5 avril 2008

2 La ville, c’est l’économie de la connaissance, l’agrégation de compétences, la mobilité des capitaux, des boutiques, des emplois qualifiés…bref, un moteur de la croissance ! Bébert de Cocurès La campagne, c’est un cadre de vie, de l’espace, des gens, de l’environnement, des envies, des téléphones portables qui passent pas, des trains qui passent plus, et de moins en moins de vaches pour les regarder passer… Jeff d’Antigone

3 Et si les territoires ruraux ne constituaient pas que le résiduel de l’urbain, la marge comme on dit? Et si les territoires ruraux étaient un espace naturel de compétititivité? En d’autres termes, si l’espace rural se mettait à être porteur des clés d’un développement économique et social? Et si, c’est espace qui est de moins en moins agricole était un espace aussi moderne que la ville? Et si l’espace rural était en fait un territoire d’avenir? Et si c’était possible !

4 Ne déménageons pas le territoire! La concentration des activités et des services autour des pôles urbains ne sont en fait qu’une façon détournée de déménager le territoire. Les campagnes se vident, les paysages se ferment, les services publics disparaissent, la population vieillit… Les villes se surchargent, se polluent, l’urbanisation s’emballe, et qu’on ne dise pas que c’est la faute aux migrants des campagnes. Faisons le choix d’ une politique d’aménagement équilibré et durable des territoires !

5 Il y a des données qui ne trompent pas Près de 30 % des urbains rêvent de quitter la ville Le solde naturel est négatif en Lozère, et pourtant, elle va gagner des habitants (pas trop) dans les vingt ans qui viennent Sur les trente dernières années, les territoires ruraux gagnent en moyenne plus de population (+ 0,54 %) que les territoires urbains. ( %) De même, les villes moyennes gagnent plus de population que les grandes villes. Les territoires urbains qui se désertifient ne représentent plus qu’un canton sur trois, et encore…

6 On dit n’importe quoi!!! Les gens des villes sont plus qualifiés ! Il n’y a pas de vie culturelle en milieu rural ! L’environnement c’est bien beau, mais on ne vit pas en comptant les petits oiseaux ! Les populations vieillissent, y’aura bientôt plus que des retraités ! Y’a que des paysans, et ils représentent plus grand chose ! Si tu veux te former, t’es obligé d’aller en ville ! L’espace rural, ouais, c’est bien, quelques jours, l’été, mais le reste, bonjour l’ennui! La haut, ils sont ravitaillés par les corbeaux ! Y’a que des chasseurs la haut! Pourtant, tout le monde veut venir vivre ici!

7 Tirer le miel des pierres, et l’huile des rochers les plus durs… Les territoires ruraux créent de la richesse à partir des ressources naturelles. Ils sont un réservoir de lien social, de rencontres et d’échanges Ils sont le maillon indispensable du transfert des acquis de la recherche. Les réseaux s’y épanouissent, y sont actifs, créent de l’emploi, forment des citoyens responsables. L’environnement, l’exploitation des ressources naturelles créent des emplois stables et non délocalisables.

8 Des territoires à VIVRE S’installer en milieu rural, c’est faire un choix de vie C’est transformer un projet de vie en projet professionnel C’est faire une migration à l’envers, donc c’est choisir et non subir un territoire. C’est avoir envie de faire autrement, avec parfois moins de moyens mais plus d’ingéniosité. C’est privilégier le coté environnemental et humain, et mettre la Plus value économique au second plan, c’est parfois vivre avec moins de ressources.

9 S’il fallait choisir… L’être humain est-il rural ou urbain? Quand les citadins vont à la campagne, ils croisent les ruraux qui vont à la ville, et vice versa, jusqu’à épuisement. Homo ruralis ou homo urbanis ? La question ne date pas d’hier, pourtant on dit que tous les chemins menaient à Rome. Ce qui est sur, c’est qu’il n’y a pas de réponse, et ce n’est pas faute d’en avoir cherchées. Aujourd’hui c’est samedi, les ruraux sont en ville, les citadins se sont mis au vert ; Lundi, y’a école!


Télécharger ppt "Les cartes à jouer pour les territoires ruraux Montpellier, 5 avril 2008."

Présentations similaires


Annonces Google