La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE RÉGLAGE DE VOILES, LECTURE DU PLAN D’EAU ET DES RAFALES. Par AKROUT Youssef 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE RÉGLAGE DE VOILES, LECTURE DU PLAN D’EAU ET DES RAFALES. Par AKROUT Youssef 1."— Transcription de la présentation:

1 LE RÉGLAGE DE VOILES, LECTURE DU PLAN D’EAU ET DES RAFALES. Par AKROUT Youssef 1

2 Le réglage de voiles 2

3 Le Cunningham Souvent utilisé pour tendre le bord d’attaque (enlever les plis transversaux de la voile). Sa tension doit être à son maximum lorsque le bateau est surpuissant car il permet d’aplatir la voile au niveau du bord d’attaque (le flux d’air passe plus rapidement) et ainsi affiner le toucher à la barre (le bateau décroche). Il fait reculer l’appui vers l’arrière (vers la chute) = Permet au bateau de lofer. 3

4 4

5 Il est important de régler la tension du Cunningham surtout lorsque le vent est fort afin d’éviter le chavirage en chapeau (s’il est trop mou) ou le départ au Lof s’il est trop étarqué avec une tension au hale-bas. 5

6 Le Hale-Bas Un hale bas étarqué fait incliner le mat vers l’arrière, aplatit les 2/3 supérieurs de la voile, ferme la chute et réduit ainsi la puissance de la voile. 6

7 Le point d’écoute Il aplatit le 1/3 bas de la voile et réduit ainsi la puissance de la voile. 7

8 Si les penons «telltales» sous le vent sont en mouvement aléatoire, cela veut dire que vous êtes trop bas. Pour y remédier, lofez ou choquez l’écoute du foc. Les penons 8

9 Si les penons au vent sont continuellement en mouvement aléatoire et que le bateau n’est pas en gite excessive, c’est que vous naviguez trop haut. Ceci n’est applicable que par un vent medium au près et au largue. 9

10 Too much twist in sail - upper windward telltale flutters Correctly adjusted - all telltales streaming aft Too little twist – lower windward telltale flutters Chariot reculé Chariot centré Chariot avancé 10

11 La poulie du chariot de la Grand-voile Elle est utilisée pour faire varier la puissance du bateau, Comment? Normalement, la poulie du chariot devrait être au centre du bateau, lorsqu’il y a peu de vent, elle pourrait migrer plus au vent et lorsque le vent durcit on la ramène sous le vent, Pourquoi? Ramener le chariot au vent et relâcher l’écoute et le hale-bas permettra à la baume de rester au centre du bateau tout en ouvrant la chute Light winds Traveller up, sheet and vang eased for more twist 11

12 Quand le vent durcit et que le bateau commence à giter, on relâche le chariot sous le vent, ceci retiendra le twist de la voile et sa forme tout en réduisant la gite. À Utiliser surtout lors des rafales. 12

13 Traveller down to de-power mainsail Heavy gusts Traveller back up to return to sain 13

14 Observer sa voile Voile trop aplatie Voile trop creuseVoile proprement réglée 14

15 Rafales 15

16 Qu’est ce qu’une rafale? 16 Comment bien voir une rafale? Par vent faible, les risées sont peu visibles,plusieurs régatiers utilisent les Lunettes Polarisées (Polarised) afin d’augmenter le contraste entre les couleurs pour avoir un avantage sur les autres coureurs. Par vent fort, les risées sont bien visibles à l’œil nu (représentant un espace sombre en mouvement sur la surface de l’eau) et on pourrait voir leurs effets sur les bateau devant nous, au près (anticiper le coup tactique) ou derrière- si on est au vent arrière. Comment l’utiliser? Le mot clé pour gagner dans un vent rafaleux est l’anticipation comme le jeux d’échec. Au près comme au vent arrière, le rôle du tacticien est primordial pour observer la direction,la force et le sens de mouvement de cette dernière. C’est un renforcement brutal et passager du vent comparé à sa vitesse moyenne.

17 17

18 Plan d’eau: entre variation de vent et courant 18

19 Effet de pointe 19

20 20

21 Convergence 21

22 Divergence 22

23 Intersection 23

24 Canalisation 24

25 Entonnoir 25

26 Barrière 26

27 Les courants Le courant est toujours plus fort au milieu de la rivière qu’à ses bords. Le courant est toujours plus fort à l’extérieur de la courbure (formée par la terre ferme) et moins fort à l’intérieur. Naviguant dans une rivière, un courant fort transporte la boue (eau de couleur marron) un courant faible permet à la boue de se déposer (couleur moins marron). Pour reconnaitre la direction du courant, il faut se mettre à coté d’une bouée ancrée,jeter un objet flottant et suivre sa trajectoire. 27

28 28 Merci pour votre attention.


Télécharger ppt "LE RÉGLAGE DE VOILES, LECTURE DU PLAN D’EAU ET DES RAFALES. Par AKROUT Youssef 1."

Présentations similaires


Annonces Google