La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Formation catéchétique septembre 2011 – juin 2012 Olivier PLICHON ©

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Formation catéchétique septembre 2011 – juin 2012 Olivier PLICHON ©"— Transcription de la présentation:

1 Formation catéchétique septembre 2011 – juin 2012 Olivier PLICHON ©

2 Le parcours dans lannée liturgique

3 EN PRÉAMBULE La démarche choisie

4 Art, Bible et Liturgie… Voilà trois termes qui peuvent sembler curieux à associer… Pensons aux cinq sens : le toucher, le goût, la vue, louïe et lodorat. Cest unis quils donnent sens. Toute notre vie chrétienne a sens… Pour oser tenir un discours sur Dieu (Théo-Logos), il nous faut user de nos sens au moins : Les cinq sens dans lart. Louïe, le toucher et la vue en liturgie. Louïe dans la lecture biblique.

5 Ainsi… Les trois associés… Sont lespace théologique !

6 Ou encore… Trois niveaux dévolution de lart… Lars religiosa (art religieux), celui qui nous relie… À lars sacra (art sacré), celui qui nous fait passer du pro- fane au sacré… Jusquà lars liturgica (art liturgique), celui qui est poïetique, qui rend présent et visible linvisible…

7 Quelques définitions auparavant… Art : la production par l'homme d'œuvres matérielles, grâce au travail manuel et à la technique ou grâce au travail intellectuel (et notamment au langage), réalisant une conception de la beauté. Bible : recueil de textes inspirés (è Révélation; alliance, message) des juifs (Ancien Testament) et des chrétiens (Ancien et Nouveau Testament; è Évangile). | La Bible ou Écriture Sainte (Saintes Écritures). | Chapitres, livres, versets de la Bible. Liturgie : ÉTYM. 1579; lat. médiéval chrétien liturgia, grec leitourgia « service public », de leitos « public », et ergon « œuvre ». Culte public et officiel institué par une Église chrétienne.

8 Ainsi… Le but est dassocier ces trois termes pour avoir un vrai discours théologique (qui parle de Dieu), dans un cadre phénoménologique et synesthésique. Phénoménologique : Méthode philosophique qui se propose, par la description des choses elles- mêmes, en dehors de toute construction conceptuelle, de découvrir les structures transcendantes de la conscience (idéalisme transcendantal) et les essences. Synesthésie : Phénomène perceptif dans lequel une sensation objectivement perçue s'accompagne d'une sensation supplémentaire ou de plusieurs dans une région du corps différente de celle qui a été excitée, ou dans un domaine sensoriel différent.

9 Mais aussi dans une démarche progressive… La catéchèse ( katekeo ) a pour but de faire écho de la présence de Dieu en nos vies. Elle est toujours une progression (procession accompagnée de stations). Elle se doit dêtre ascensionnelle et descensionnelle.

10 Elle demande davoir… Des clefs : Pour lire la Bible Pour déchiffrer une œuvre dart Pour appréhender la liturgie Une attitude : Douverture De recherche Démotion Denracinement

11 Des clés Pour ouvrir !

12 Pour lire certains textes de la Bible… Approche littérale Approche allégorique Approche tropologique Approche anagogique Des symboles communs La guématrie Le mot Gematria גימטריה, est dérivé du mot grec signifiant géométrie. On dit aussi « gématrie ». On rencontre aussi l'expression numérologie hébraïque. Le sens des mots et des noms Exemple : Jonas…

13 Pour lire une œuvre dart… Notation: Relever, décrire et identifier ce que l'on voit. Connotation: Ce que l'on en déduit, ce qu'on en sait, les informations qu'on nous donne ou qu'on va chercher Interprétation: C'est la synthèse des deux réflexions précédentes; il s'en dégage le sens de l'œuvre, le message qu'elle véhicule.

14 Pour sentir la liturgie… Lire les rituels dans leur ensemble Repérer les évolutions des symboles Se plonger dans les Pères de lEglise La lire dans la Tradition Traditio – redditio - confessio

15 LA LITURGIE 1. Les sept sacrements de lEglise 2. Lannée liturgique 3. Les objets de la liturgie

16 Les sept sacrements de lEglise

17 Les sept Sacrements de l'Église 1. le Baptême, 2. la Confirmation, 3. l'Eucharistie, 4. la Pénitence, 5. l'Onction des malades, 6. l'Ordre, 7. le Mariage. 1. Baptísmum, 2. Confirmátio, 3. Eucharístia, 4. Pæniténtia, 5. Unctio infirmórum, 6. Ordo, 7. Matrimónium.

18 Le mot « sacrement » ÉTYM. V. 1160; sacrament, v. 960; lat. sacramentum « dépôt » ou « serment » en lat. class., « objet ou acte sacré » en lat. ecclésiastique. La différence entre signe et sacrement…

19 Mieux comprendre… En images… 1. ROGIER VAN DER WEYDEN, « Triptyque des sept sacrements », koninklijk Museum voor Schone Kunsten, Anvers

20

21 Triptyque des sept sacrements Les sacrements de l'Église sont le fruit du sacrifice rédempteur de Jésus en croix. Le triptyque représente une église où sont célébrés les sept sacrements.

22 Triptyque des sept sacrements Au centre, se dresse, de manière prédominante, la croix. Au pied du Crucifié, se trouve Marie, brisée, soutenue par Jean, ainsi que les pieuses femmes. célébration eucharistique En arrière plan, un prêtre célébrant élève l'hostie après la consécration pour indiquer que le sacrifice de la croix est réactualisé dans la célébration eucharistique sous les espèces du pain et du vin.

23 Triptyque des sept sacrements Baptême Confirmation Pénitence Dans la partie gauche, qui montre une chapelle latérale, sont représentés les sacrements du Baptême, de la Confirmation, administrée par l'Évêque, et de la Pénitence.

24 Triptyque des sept sacrements l'Ordre Mariage l'Onction des malades Dans la partie droite, par contre, sont représentés les sacrements de l'Ordre, administré également par l'Évêque, du Mariage et de l'Onction des malades.

25 Lannée liturgique

26 Les couleurs liturgiques Vert, couleur de la nature qui pousse au printemps Toi qui vis dans la nature, toi qui observes, tu sais bien quil faut du temps pour quune plante grandisse, quà la sortie de lhiver elle nest souvent quune petite pousse, et que les couleurs de la fleur ne viendront quaprès le temps des tiges et des feuilles vertes. Tu sais aussi quon ne voit pas pousser les tiges chaque jour, mais que vient un moment où on se rend compte quelles sont hautes et que les boutons sont prêts à éclore…Dans lÉglise, ce temps où nous grandissons dans la foi, petit à petit, cest le temps liturgique « ordinaire ».

27 Les couleurs liturgiques Vert, couleur de la nature qui pousse au printemps On distingue : le temps des grands mystères du salut (Noël, Pâques,…), et le temps « ordinaire », qui nest pas banal pour autant. Lorsque tu vois le prêtre revêtu de vert, pense que cest chaque jour, dans le silence et dans la discrétion, que tu dois grandir : par la prière, par la lecture de la Bible, par ton travail fait consciencieusement, par toute ta vie.

28 Les couleurs liturgiques Violet Le violet, couleur sombre, exprime une certaine austérité. LÉglise a choisi cette couleur pour les temps dattente, de conversion, de pénitence : lAvent, qui précède Noël, le Carême, qui prépare Pâques, le sacrement de réconciliation, les messes pour les défunts.

29 Les couleurs liturgiques Violet Quand tu vois le prêtre en violet, tu te rappelles que Jésus était attendu par tout un peuple, les juifs. Les prophètes avaient promis sa venue, et tous attendaient le grand roi qui les libérerait… Et toi, demandes-tu à Dieu que le Christ vienne « établir son règne dans toute ta vie et dans le monde qui tentoure » ? Travailles-tu à cela ? Ou loublies-tu trop souvent ?

30 Les couleurs liturgiques Rouge, couleur du sang, couleur du feu, de lamour Le sang, cest la vie : Cest par le Sang du Christ que nous sommes sauvés, cest par le don de leur sang que les martyrs témoignent, mais lamour aussi est essentiel pour la vie, nous avons tous besoin dêtre aimés, et daimer, pour que la vie « en vaille la peine », lamour qui unit le Père et le Fils, cest lEsprit Saint. Le prêtre se vêtira de rouge : pour le dimanche de la Passion, et le Vendredi Saint, les jours de la fête dun martyr, à la Pentecôte, aux messes de lEsprit Saint.

31 Les couleurs liturgiques Rouge, couleur du sang, couleur du feu, de lamour Lorsque tu vois ce rouge, remercie Jésus pour son sang versé, qui te donne part à la Vie de Dieu. Remercie tous ceux qui sont morts pour que la foi soit transmise. Et demande à lEsprit Saint de taider à croire vraiment, à annoncer la Bonne Nouvelle. Quil te donne la force de la dire, cette Bonne Nouvelle, de la vivre déjà toi-même, malgré les ricanements des autres…

32 Les couleurs liturgiques Blanc, couleur de la Résurrection, couleur de la Gloire de Dieu Peu de temps avant de mourir, Jésus sest montré à trois apôtres revêtu dun vêtement blanc éblouissant, avec une étrange lumière qui rayonnait, semblant venir dau dedans de lui : cest la Transfiguration (Marc 8). Jésus montrait à ses apôtres ce que serait sa gloire dans le ciel. Jean, lÉvangéliste, a vu lui aussi des hommes habillés dun blanc éblouissant : tous ceux qui vivent clans le Royaume de Dieu, et partagent sa gloire (Apocalypse 7). Toute lÉglise est décorée de blanc pour les grandes fêtes : Pâques, bien sûr, la première des fêtes, et tout le temps Pascal, Noël, et le temps de Noël les autres fêtes de Notre Seigneur, de la Sainte Trinité, la Toussaint, pour un baptême, un mariage, les fêtes de Notre-Dame, des anges, des saints et saintes non martyrs.

33 Les couleurs liturgiques Blanc, couleur de la Résurrection, couleur de la Gloire de Dieu Mais, cest a chaque messe que le prêtre nous rappelle que nous aussi, un jour, nous serons habillés de blanc dans le Royaume (nest-ce pas cela, le plus important à savoir ?). Il met toujours une aube blanche sous létole et la chasuble de couleur… Et toi, noublie pas que le vêtement blanc de ton baptême est un signe de ce vêtement de sainteté que tu porteras un jour. À toi de le garder pur : le sang du Christ le purifie chaque fois que tu reviens vers Dieu de tout ton cœur, dans le sacrement de réconciliation, pour ce moment où tu paraîtras devant Dieu… pour te réjouir enfin, éternellement, avec Lui.

34 Les objets liturgiques Le Ciboire vase sacré en forme de grande coupe couverte contenant la réserve eucharistique au tabernacle.

35 Les objets liturgiques La coupelle Elle reçoit également les hosties.

36 Les objets liturgiques Le Calice vase sacré le plus précieux puisque c'est la coupe qui reçoit le Sang du Christ.

37 Les objets liturgiques La patène vase sacré en forme de petite assiette où repose l'hostie consacrée durant la messe.

38 Les objets liturgiques La clochette elle peut être utilisée dans les grandes églises pour avertir l'assemblée, si elle ne voit pas le sanctuaire, des différents moments de la messe et invite à l'adoration au moment de l'élévation.

39 Les objets liturgiques Les burettes petits récipients qui contiennent de l'eau et le vin. On les pose sur un plateau et elles sont présentées aux prêtres à l'offertoire.

40 Les objets liturgiques Le Cierge Pascal il est placé dans le chœur, de la nuit Pascale à la Pentecôte. Plus imposant que tous les autres, il est le signe du Christ ressuscité.

41 Les objets liturgiques Les chandeliers de procession ils sont tenus par deux jeunes lors des processions. Ces jeunes entourent la proclamation de l'Évangile.

42 Les objets liturgiques Lostensoir vase sacré en forme de grand soleil pour présenter l'hostie consacrée à l'adoration des fidèles.

43 Les objets liturgiques Le bénitier et le goupillon le bénitier est un petit seau en métal qui contient l'eau bénite. Le goupillon est utilisé pour asperger avec cette eau.

44 Les vêtements liturgiques Laube Létole La chasuble La dalmatique…

45 Ce que dit le Missel… Dans l'Église, qui est le Corps du Christ, tous les membres n'exercent pas la même fonction. Cette diversité des ministères dans l'accomplissement du culte se manifeste extérieurement par la diversité des vêtements liturgiques. Par conséquent, ceux-ci doivent être le signe de la fonction propre à chaque ministre. Il faut, cependant, que ces vêtements contribuent aussi à la beauté de l'action liturgique.

46 Les vêtements… Laube Létole La chasuble La dalmatique

47 La signification des vêtements Laube Elle rappelle notre vêtement de baptême Létole Signe de la charge de la communauté La chasuble Signe de la protection et de la place du Christ La dalmatique Signe du service des pauvres avec létole croisée

48 Les couleurs liturgiques En ce qui concerne la couleur des vêtements liturgiques, on observera l'usage traditionnel, c'est-à-dire : On emploie le blanc (ou doré) aux offices et aux messes du temps pascal et du temps de Noël ; en outre, aux fêtes et mémoires du Seigneur qui ne sont pas celles de sa Passion ; aux fêtes et mémoires de la Vierge Marie, des Anges, des saints qui ne sont pas martyrs, aux fêtes de la Toussaint (1 er novembre), de saint Jean Baptiste (24 juin), de saint Jean l'Évangéliste (27 décembre), de la Chaire de saint Pierre (22 février) et de la conversion de saint Paul (25 janvier). On emploie le rouge le dimanche de la Passion et le Vendredi saint, le dimanche de Pentecôte, aux fêtes de la Passion du Seigneur, aux fêtes de la naissance au ciel des Apôtres et des Évangélistes, et aux fêtes de martyrs. On emploie le vert aux offices et aux messes du temps ordinaire. On emploie le violet aux temps de l'Avent et du Carême. On peut aussi le prendre pour les offices et les messes des défunts. On peut employer le noir aux messes des défunts. On peut employer le rose aux dimanches Gaudete (3 e de l'Avent) et Laetare (4 e de Carême).

49 CouleurSignification Blanc La fête, la pureté Doré La résurrection, le ciel Vert La nature Rouge Le sang, lEsprit Noir Le deuil Rose Le pénitence atténuée Violet La pénitence

50 Structure dune célébration eucharistique Quatre temps principaux la composent 1. la liturgie du rassemblement autrement nommée la liturgie de l'accueil 2. la liturgie de la parole 3. la liturgie de l'Eucharistie 4. la liturgie de l'envoi Voici quelques point importants sur chacune de ces étapes

51 1. La liturgie du rassemblement Sa fonction principale est d'y accueillir les fidèles. De dispersés aux quatre coins d'une paroisse ou d'une ville, les chrétiens se rassemblent tous en un même lieu au nom du Seigneur. Dans une célébration, de nombreux signes permettent de manifester cette notion d'accueil : la lumière, la décoration ou encore la musique Le prêtre accueille les fidèles au nom du Seigneur, puis il les invite à reconnaître leurs péchés, et à demander pardon.

52 2. La liturgie de la Parole Dans cette étape, les fidèles sont invités à écouter la Parole du Seigneur, qui est proclamée. Les fidèles non seulement écoutent la Parole du Seigneur à son Peuple (au cours des lectures, et de l'évangile), mais lui répondent aussi, grâce à l'Homélie, le profession de foi, et la Prière universelle.

53 3. La liturgie de l'Eucharistie Les fidèles y célèbrent le corps du Christ accueilli, ainsi que le Corps du Christ partagé. Les Chrétiens font mémoire du Christ mort et ressuscité et prennent à sa suite le chemin de l'amour de Dieu et de son prochain. Les Chrétiens, au cours de la prière eucharistique, acclament Dieu et le remercient pour Jésus Christ, qui est venu pour nous. Le Notre Père est la prière au cours de laquelle nous présentons à Dieu, et en toute confiance, nos joies, nos peines, et nos espoirs. Nous prions aussi pour la paix (et parfois échangeons des gestes de paix), et communions au corps du Christ.

54 4. La liturgie de l'Envoi les Chrétiens, après s'être nourri de la Parole et du Corps du Christ, sont invités à repartir dans leur vie quotidienne, pour annoncer et témoigner auprès de tous et en tous lieux de l'amour de Dieu pour tous les hommes.

55

56 Communier… Quand tu tapproches de lEucharistie, fais de ta main gauche un trône pour ta main droite, puisque celle-ci doit recevoir le Roi et, dans le creux de ta main, reçois le Corps du Christ, en disant : Amen Cyrille de Jérusalem (IV° siècle)


Télécharger ppt "Formation catéchétique septembre 2011 – juin 2012 Olivier PLICHON ©"

Présentations similaires


Annonces Google