La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Conseil en politiques touristiques Ghislain Dubois,TEC, 38 rue Sénac de Meilhan – 13001 Marseille - France + 33 (0) 4 91 91 81 25

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Conseil en politiques touristiques Ghislain Dubois,TEC, 38 rue Sénac de Meilhan – 13001 Marseille - France + 33 (0) 4 91 91 81 25"— Transcription de la présentation:

1 Conseil en politiques touristiques Ghislain Dubois,TEC, 38 rue Sénac de Meilhan – Marseille - France + 33 (0) / Étude dimpact des activités touristiques dans la réserve naturelle des marais de Kaw-Roura Principaux résultats et recommandations Kaw, Samedi 8 juillet 2006

2 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Ghislain Dubois et Fabien Paquier 38 rue Sénac de Meilhan Marseille Tel : + 33 (0) E mail : Web:

3 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Sommaire Objectifs et méthodologie Principaux résultats Impacts du carbet flottant Impacts des embarcations Impacts sur la faune Vers une stratégie de développement touristique pour la réserve de Kaw-Roura

4 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Objectifs et méthodologie

5 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Objectifs Mesurer les impacts des activités touristiques Impacts du carbet flottant Impacts de la fréquentation motorisée Impacts sur la faune Mais aussi… Consulter les habitants et les prestataires sur leurs attentes Définir les grandes lignes dune stratégie touristique pour la réserve Pour résumer : donner les moyens dune action sur le tourisme dans la réserve Actions à cout terme Actions à moyen et long terme

6 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Méthodologie Mesures sur le terrain Qualité de leau Bruit Erosion Impacts sur la faune Entretiens avec les prestataires : tous les prestataires rencontrés Entretiens avec les habitants et avec les institutions

7 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Impacts du carbet flottant

8 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Pollution lumineuse Très faibles émissions lumineuses du carbet A 10 mètres : lumière = crépuscule A mètres : pas plus lumineux quune nuit étoilée Recommandations Continuer à privilégier les éclairages indirects (abats-jours) Faible lumière = ambiance intime

9 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Pollution sonore Bruit très limité A 50 mètres, bruit= au bruit de fond de la nuit Recommandations Pas de musique amplifiée : un carbet nest pas une boîte de nuit Essayer de limiter les transferts de touristes la nuit

10 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Pollution des eaux Pas deutophisation (alors quon était en saison sèche) Bonne qualité bactériologique de leau autour, peut-être quelques fuites du bac de collecte Pas dhydrocarbures trouvés dans les sédiments Recommandations Dans le nouveau carbet, un vrai dispositif de WC chimique qui ne fuit pas Imposer une liste de détergents non agressifs pour le milieu

11 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Le carbet : synthèse Faibles impacts : hébergement bien adapté au type de milieu Au-delà de mètres, le carbet est invisible pour lenvironnement Besoin de formaliser les bonnes pratiques dans un cahier des charges Soin des abords du carbet

12 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Impacts de la fréquentation motorisée

13 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Bruit des embarcations Différents types de mesure (à larrêt, à bord, depuis la berge) pour différents types dembarcation Difficultés à mettre en oeuvre ce protocole (faible coopération) Résultats à interpréter avec précaution

14 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Bruit des embarcations Globalement, les moteurs 4 T sont moins bruyants au ralenti Les gros moteurs à régime moyen font moins de bruit que les petits moteurs à plein régime Toutes les embarcations mesurées peuvent atteindre des vitesses de déplacement excessives (jusquà 40 km/h) Le rapport puissance/poids semble plus utile pour réglementer (sil faut réglementer) que la seule puissance

15 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Vagues et érosion des berges Plusieurs causes à lérosion Naturelle (courant) Troupeaux (piétinnement et perte de couverture végétale des berges) Vague des embarcations Difficulté de mesurer le rôle de ces différents phénomènes Effet des vagues Erosion Nids des oiseaux Sécurité Mesures des vagues de différentes embarcations, à différentes vitesses

16 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Vagues et érosion des berges Vague la pus haute à vitesse moyenne (avant planage) Chargées, les embarcations ont des vagues plus importantes Les pirogues bois génèrent moins de vagues Besoin dune étude spécifique sur lérosion (témoins, et mesure du recul…)

17 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Hydrocarbures Pas dhydrocarbures trouvés dans les sédiments, même dans le chenal daccès au village Bon lessivage par le milieu (marées, pluies ?) Etudier les hydrocarbures dans la chair des poissons ?

18 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Les embarcations : synthèse La circulation motorisée a un vrai impact sur le milieu naturel La puissance des moteurs est peut-être un faux débat Les petits moteurs sont aussi bruyants que les gros Ils permettent aussi daller trop vite Ils sont moins sûrs Plus que sur la puissance, se concentrer sur : La vitesse : code de bonne conduite La taille des groupes (fixer un maximum : 20 personnes ?) Le nombre de déplacements : stratégie de répartition de la fréqentation dans la réserve Le confort des touristes (bruit au ralenti) La Réserve doit en tout cas montrer lexemple

19 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Les embarcations : synthèse A court terme : Aller vers le 4T (pour les nouveaux moteurs autorisés), et dabord pour les embarcations de la réserve. Accompagnement si nécessaire (stage de mécanique, liste de prestataires) A plus long terme : Modifier les comportements sur leau : charte obligatoire pour les prestataires et les individuels Inciter aux priogues bois (aides financières ?) Aller vers des embarcations électriques pour les petits déplacements autour du village : pas de bruit ni de pollution, confort de visite idéal (aides de lADEME ?) Limiter le nombre de déplacements sur la rivière en développant une stratégie touristique adaptée Développer les moyens de découverte non motorisés : canoës, sentiers et tours dobservation

20 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Le dérangement des oiseaux

21 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Méthode Essai de quantification de limpact de la fréquentation motorisée sur le dérangement des oiseaux Mesure de la distance et de la probabilité denvol des oiseaux, selon la vitesse et le type de moteur Protocole et analyse de données très stricts sur un point de vue scientifique (aide du Museum national dhistoire naturelle, 1354 observations, traitements statistiques)

22 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Résultats Distance denvol des espèces : Hérons (Cocoï, strié), Ibis rouge, aigrettes, Canard Musqué, Hoazin sont les plus sensibles Plus les oiseaux sont grands, plus la distance denvol est élevée

23 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Résultats Leffet vitesse est moins évident : il nest pas significatif dun point de vue statistique

24 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Résultats Leffet puissance des moteurs est plus significatif : le moteur 30 ch de la réserve est vraiment très bruyant

25 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Résultats Moins de probabilité denvol à vitesse élevée : les oiseaux shabituent et anticipent les comportements dangereux pour eux (arrêt de lembarcation…)

26 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Résultats Autres indicateurs de dérangement à suivre dans lavenir : -Effet de surprise des oiseaux à grande vitesse -Vitesse denvol, et temps de lenvol, et distance à laquelle il se pose -Embarcations qui empêche les oiseaux de fuir et les emmènent avec eux sur plusieurs km (Ibis, aigrettes…). Effet de couloir -Impact sur les nichées (talèves bleutés, jacanas, caciques, moucherolles, hoazins…), bien mis en évidence par les chercheurs Il faut être conscient que ce type de protocole est complexe et lourd à mettre en oeuvre : travaille de recherche avec une université ?

27 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Recommandations Utiliser des moteurs moins bruyants 4T Moteurs électriques et canoës à encourager Adopter des bonnes pratiques Eviter les nids Ne pas sapprocher trop près, éviter de faire senvoler les oiseaux Respecter les espèces rares (Hoazins, ibis rouge, Aningha) Respecter les migrateurs Estuaire… Adapter le suivi ornithologique Espèces nichant au bord de la rivière Espèces patrimoniales (ibis rouge) Espèces témoins du dérangement (Héron Cocoï…) Espèces très rarement observées (Héron Agami…) vers un retour ?

28 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Le dérangement des caïmans

29 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Méthode Les caïmans peuvent être dérangés par La fréquentation motorisée, et lobservation depuis les pirogues La capture Leffet réserve (hausse de population) rend plus difficile la mise en évidence dun impact Mesure de la distance de plongée en fonction du mode dapproche Moteur allumé Moteur coupé (pagaie) Pas possible détudier dautres indicateurs (types déclairage…)

30 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Résultats Le mode dapproche a un impact sur la distance de fuite Le bruit est générateur de stress Mais le plus gros problème est la capture : plusieurs prestataires X plusieurs captures chaque soir = grand nombre de captures, sur un petit tronçon de rivière. Impact sur la survie des juvéniles ? Impacts sur la présence des caïmans noirs ?

31 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Recommandations Arrêter progressivement la capture Lautoriser temporairement aux prestataires du village ? Une seule capture par sortie, puis plus de capture du tout dans 2-3 ans Pour compenser, améliorer progressivement le contenu des sorties nocturnes La nuit, ce nest pas que les caïmans Lucioles, chauve souris, bruits de la nuit la rivière la nuit Ceci passe par un effort de formation des prestataires Arrêter de faire de la promotion sur les captures de caïmans

32 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Vers une stratégie de développement touristique

33 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Synthèse des résultats Les impacts actuels du tourisme restent limités Fréquentation modérée Effet dissuasif de la réserve, sur le braconnage, le jet-ski… Période de récupération des populations, après larrêt de la chasse Impact faible sur la flore et la qualité des eaux, plus fort sur les oiseaux et les caïmans Un état de conservation qui reste cependant à améliorer Pourquoi pas plus de caïmans noirs sur la rivière ? Où sont les grands individus (effet du tourisme ?) Le tourisme empêche-t-il un retour des espèces rares (Héron Agami) ? Un développement de la faune (plus de Cabiaï, Jaguars plus souvent visibles ?)

34 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Synthèse des résultats Le tourisme actuel est peu satisfaisant Peu de contenu naturaliste, produits peu adaptés à limage dune réserve naturelle (capture) Faibles retombées pour le village Ancienneté et manque dentretien des structures Pas dhébergement de confort à Kaw Mauvaise acceptation du tourisme à Kaw, tensions locales et insécurité (dégrad) La situation actuelle est porteuse de risques si le tourisme se développe Peu de suivi et peu de contrôle de la fréquentation Faible respect de la réglementation de la réserve (tolérances et dérogations) Moyens limités de la réserve Pourtant, fortes potentialités du secteur Kaw-Roura Proximité de Cayenne Nombreuses possibilités de découverte, y compris en forêt

35 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Une vision pour le tourisme dans et autour de la réserve de Kaw- Roura

36 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet Le dégrad Lieu daccueil des touristes Parking gardé, sentier de la roche Favard, information…

37 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet Le dégrad Lieu daccueil des touristes Parking gardé, sentier de la roche Favard, information… 2. Le village Accueil du grand public -Hébergement / restauration (chambre dhôtes et carbet) -Activités de découverte de la Réserve (sans pirogue : tour dobservation, expositions, sentier…)

38 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet Les environs immédiats Initiation à la découverte de la nature -Sorties à la journée (jour, nuit) -Location de canoës -Dans lavenir : embarcations électriques 1. Le dégrad Lieu daccueil des touristes Parking gardé, sentier de la roche Favard, information… 2. Le village Accueil du grand public -Hébergement / restauration (chambre dhôtes et carbets) -Activités de découverte de la Réserve (sans pirogue : tour dobservation, expositions, sentier, caméra à la mare aux caïmans…)

39 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet La rivière et la canal de Kaw Découverte approfondie des milieux naturels -Sorties avec nuitée uniquement (interdiction à la journée) -Produits de découverte élaborés (canoës, observation, découverte de lécosystème…) -Hébergement en carbet flottant

40 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Carbet JAL Voyages Nouveau carbet pour la découverte à la laval (mangrove, ibis…) 4. La rivière et la canal de Kaw Découverte approfondie des milieux naturels -Sorties avec nuitée uniquement (interdiction à la journée) -Produits de découverte élaborés (canoës, observation, découverte de lécosystème…) -Hébergement en carbet flottant

41 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet Offre complémentaire en forêt Découverte de la forêt -Randonnée sur les layons -Découverte de la faune inféodée (coq de roche, insectes…)

42 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet Offre complémentaire en forêt Découverte de la forêt -Randonnée sur les layons -Découverte de la faune inféodée (coq de roche, insectes…) Linéaire reliant Roura à Kaw Point de vue Angélique

43 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Comment mettre en œuvre cette vision ? Un rôle leader de la réserve Un partenariat plus développé avec les prestataires Une priorité pour le tourisme exercé à Kaw par les habitants du village Une mise en oeuvre progressive des actions Des financements possibles dans les institutions du tourisme (CTG, Délégation régionale au tourisme, PNRG ?)

44 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet Des actions de court terme Régulariser les prestataires intervenant sur la reserve Un compteur routier sur la RD6 Une procédure de déclaration obligatoire des visites dans la réserve Informatisation du cahier de fréquentation de la maison de la réserve Une enquête de fréquentation tous les 5 ans Adapter le suivi écologique 1.1 Se donner les moyens dun vrai suivi de lactivité touristique

45 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet Des actions de court terme Un charge de mission tourisme partage entre les Réserves naturelles de Guyane Créer et animer un groupe de prestataires 1.2 Sorganiser

46 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet Des actions de court terme Une charte des opérateurs touristiques Un cahier des charges formalisé pour les carbets flottants, reprenant lessentiel des bonnes pratiques actuelles Passer progressivement au moteur 4 temps Modifier le comportement sur la vitesse plus que sur la puissance Évoluer vers un arrêt des captures de caïmans au cours des sorties nocturnes 1.3 Déterminer des critères dautorisation des activités

47 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet Actions à moyen et long terme Un sentier en bois sur pilotis et pontons flottants Des tours dobservation pour les oiseaux au bord de la rivière De nouvelles expositions à la Maison de la Réserve Amélioration de loffre de randonnée 2.1 Améliorer loffre dhébergement

48 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet Actions à moyen et long terme Embarcations électriques Canoës Pirogues bois Autre… 2.2 Faire évoluer le parc dembarcations

49 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet Actions à moyen et long terme Sessions de formation pour les guides piroguiers : découverte naturaliste… Formation professionnelle aux métiers du tourisme, pour les jeunes de Kaw (avec la Région ?) … 2.4 Participer à la formation des professionnels

50 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet Actions à moyen et long terme Aides et subventions pour les projets dintérêt général Redevances des opérateurs dhébergement dans la réserve ? Contributions indirectes (participation aux comptages…) Mise en place progressive dun droit dentrée ? … 2.5 Financer le développement touristique et la conservation

51 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet Actions à moyen et long terme Interdire daccès la crique Angélique Fermer la crique Wapou à la circulation motorisée (à terme) Étendre la réserve à la crique Gabrielle Interdire les allers-retours à la journée à lestuaire (à terme) Garder en tête lidée de seuils de fréquentation … 2.6 Faire évoluer la réglementation de la réserve

52 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Et tout de suite ?

53 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 Et tout de suite ? Discuter les résultats de létude, se lapproprier Suivre la fréquentation touristique de la réserve (déclarations…) Elaboration dune charte décotourisme entre la réserve et les opérateurs, association des opérateurs touristiques Finalisation dun plan dactions touristique Aide à la création dun hébergement de qualité à Kawn et second carbet flottant sur laval

54 Conseil en politiques touristiques TEC- Juillet 2006 En vous remerciant ! Ghislain Dubois 38 rue Sénac de Meilhan Marseille Tel : + 33 (0) E mail : Web:


Télécharger ppt "Conseil en politiques touristiques Ghislain Dubois,TEC, 38 rue Sénac de Meilhan – 13001 Marseille - France + 33 (0) 4 91 91 81 25"

Présentations similaires


Annonces Google