La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DAVID GALLOWAY Président du conseil 3 MISE EN GARDE CONCERNANT LES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES Les communications publiques de la Banque de Montréal comprennent.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DAVID GALLOWAY Président du conseil 3 MISE EN GARDE CONCERNANT LES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES Les communications publiques de la Banque de Montréal comprennent."— Transcription de la présentation:

1

2 DAVID GALLOWAY Président du conseil

3 3 MISE EN GARDE CONCERNANT LES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES Les communications publiques de la Banque de Montréal comprennent souvent des déclarations prospectives, écrites ou verbales. Cette présentation contient de telles déclarations, qui peuvent aussi figurer dans des documents déposés auprès des organismes canadiens de réglementation ou de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, ou dans d'autres communications. Toutes ces déclarations sont énoncées sous réserve des règles d'exonération de la Private Securities Litigation Reform Act, loi américaine de Les déclarations prospectives peuvent comprendre notamment des observations concernant nos objectifs pour l'exercice 2005 et au-delà, nos stratégies ou actions futures, nos cibles, nos attentes concernant notre situation financière ou le cours de nos actions et les résultats ou les perspectives de notre exploitation ou des économies canadienne et américaine. De par leur nature, les déclarations prospectives exigent la formulation dhypothèses et comportent des risques et des incertitudes. Il existe un risque appréciable que les prévisions et autres déclarations prospectives se révèlent inexactes. Nous conseillons aux lecteurs du présent document de ne pas se fier indûment à ces déclarations, étant donné que les résultats réels, les conditions, les actions ou les événements futurs pourraient différer sensiblement des cibles, attentes, estimations ou intentions exprimées dans ces déclarations prospectives, en raison d'un certain nombre de facteurs. Les résultats réels ayant trait aux déclarations prospectives peuvent être influencés par de nombreux facteurs, notamment : les activités des marchés financiers internationaux, les fluctuations de taux d'intérêt et de change, les répercussions de guerres ou d'activités terroristes, les répercussions de maladies sur les économies locales, nationales ou mondiale, les répercussions de perturbations des infrastructures publiques telles que les perturbations des services de transport et de communication et des systèmes d'alimentation en énergie ou en eau, la conjoncture économique et politique dans certains secteurs et dans le monde, les modifications de la réglementation ou de la législation, les effets de la concurrence dans les secteurs géographiques et les domaines d'activité dans lesquels nous œuvrons, les mesures prises par la direction et les changements technologiques. Nous tenons à souligner que la liste de facteurs qui précède n'est pas exhaustive. Les investisseurs et les autres personnes qui se fient à des déclarations prospectives pour prendre des décisions à l'égard de la Banque de Montréal doivent tenir soigneusement compte de ces facteurs, ainsi que d'autres incertitudes et événements potentiels, et de l'incertitude inhérente aux déclarations prospectives. La Banque de Montréal ne s'engage pas à mettre à jour les déclarations prospectives, verbales ou écrites, qui peuvent être faites, à l'occasion, par elle-même ou en son nom.

4

5 TONY COMPER Président et chef de la direction

6

7 KAREN MAIDMENT Première vice-présidente à la direction et chef des finances

8 EXERCICE 2004 RÉSULTATS FINANCIERS

9 9 Nous avons atteint ou dépassé toutes nos cibles financières Mesures des résultats Cibles de 2004Résultats de 2004 Croissance du RPADe 10 % à 15 %29 % Rendement des capitaux propres De 16 % à 18 %19,4 % Provision spécifique pour créances irrécouvrables 500 millions $ ou moins 67 millions $ Capital de première catégorie Minimum de 8 %9,81 % Amélioration du ratio de productivité avant amortissement De 150 à 200 points de base 155 points de base

10 10 Profil des investisseurs de BMO Actionnariat stable (% des actions détenues) Employés Institutions Épargnants Canada 89 % É.-U. 10 % Europe/Autres 1 % Répartition géographique de tous les investisseurs en 2004

11 11 Gérer pour assurer une croissance à long terme Accroître la productivité Augmenter les revenus Maintenir notre avantage en matière de gestion du risque de crédit Gérer le capital Maximiser le rendement des capitaux propres

12 12 Accroissement de la productivité avant amortissement Ratio de productivité avant amortissement (%) 256 points de base 155 points de base L'augmentation des revenus, combinée à la réduction des frais, demeure un facteur clé d'accroissement de la valeur pour les actionnaires

13 13 Contribution de tous les groupes d'exploitation à la croissance du revenu Revenu (millions $) 3,7 % $ * $ * $ * Groupe Gestion privée Groupe Services d'investissement Groupe Particuliers et entreprises * Le total comprend les résultats des Services d'entreprise 4,7 %

14 14 * BMOConcurrents canadiens* Moyenne sur 15 ans 0,39 %0,61 % Résultat de ,30 %0,53 % Résultat de ,04 %0,29 % Maintien de notre avantage en matière de gestion du risque de crédit Provision spécifique pour créances irrécouvrables en pourcentage du solde net moyen des prêts et acceptations Les concurrents canadiens de BMO sont : RBC, Scotia, CIBC, TD et BNC La moyenne des concurrents ne tient pas compte de l'incidence des provisions sectorielles de la Banque TD en 2002 ni des transferts et prélèvements subséquents Moyenne sur 15 ans : de 1990 à 2004

15 15 Gestion du capital dans une perspective à long terme Dividendes déclarés par action ($) Croissance organique Acquisitions Dividendes : Ratio de distribution de dividendes cible de 35 % à 45 % Rachat d'actions Priorités pour l'utilisation du capital :

16 16 Une tradition de hauts rendements à long terme Rendement total des capitaux propres BMO par rapport au TSX BMO TSX Rendement total moyen d'un investissement dans des actions ordinaires de BMO fait au début de la période, compte tenu du réinvestissement des dividendes

17 T RÉSULTATS FINANCIERS

18 18 Rendement des capitaux propres 19,4 % Revenu net 602 millions $ Résultat par action 1,16 $ Croissance du revenu net favorisée par l'augmentation des volumes et la diminution des frais T1 04 T4 04 T1 05 T1 04 T4 04 T1 05 T1 04 T4 04 T1 05

19 19 Millions $ Résultats du T Croissance par rapport aux résultats du T Revenu2 439 $2,9 % Moins les frais $(1,8) % Moins les provisions pour créances irrécouvrables 43 $s.o. Moins les impôts/ participations minoritaires 261 $s.o. = Revenu net602 $15,4 % Amélioration du ratio de productivité avant amortissement de 288 points de base à partir dun ratio de 64,7 % Faits saillants

20 20 Groupe Particuliers et entreprises Croissance annuelle de 22 % Groupe Gestion privée Croissance annuelle de 37 % Groupe Services d'investissement Croissance annuelle de 15 % Croissance du revenu net dans tous les groupes d'exploitation (millions $) T1 04 T4 04 T1 05 T1 04 T4 04 T1 05 T1 04 T4 04 T1 05

21 21 Selon les états financiers (%) BMORBCCIBCScotiaTDBNC Rendement total des capitaux propres (5 ans) 18,918,222,2 11,026,2 Croissance du RPA dilué28,5(3,6)6,820,5124,521,3 RCP19,415,618,719,918,518,8 Croissance du PEN59,60,130,538, ,4 Croissance annuelle du revenu3,71,72,80,28,25,7 Ratio des frais au revenu avant amortissement63,070,268,455,866,465,4 PCI/(Solde moyen des prêts et acceptations)(0,07)0,150,390,22(0,25)0,19 BMO a fait mieux que les autres banques pour 25 mesures sur 35 BMO a fait moins bien que les autres banques pour 10 mesures sur 35 Solides résultats en 2004 par rapport au groupe de référence

22 22 Mesures des résultats Cibles de 2005 Résultats du T En bonne voie Croissance du RPA (excl. ch. rés. gén. en 2004) De 3 % à 8 %22 % Rendement des capitaux propresDe 17 % à 18 %19,4 % Provision spécifique pour créances irrécouvrables 400 millions $ ou moins (nouvelle estimation : 350 millions $ ou moins) 43 millions $ Capital de première catégorieMinimum de 8 %9,72 % Amélioration du ratio de productivité avant amortissement De 150 à 200 points de base 288 points de base Cibles financières de l'exercice 2005 : Les résultats du T1 nous placent en bonne position pour atteindre toutes nos cibles

23 23 PERSONNES-RESSOURCES Susan Payne Première vice-présidente (416) Steven Bonin Directeur général (416) Télécopieur (416) Courriel Relations avec les investisseurs

24


Télécharger ppt "DAVID GALLOWAY Président du conseil 3 MISE EN GARDE CONCERNANT LES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES Les communications publiques de la Banque de Montréal comprennent."

Présentations similaires


Annonces Google