La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Philip Martin : Programmes des travailleurs temporaires aux É.-U. et ailleurs.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Philip Martin : Programmes des travailleurs temporaires aux É.-U. et ailleurs."— Transcription de la présentation:

1 Philip Martin : Programmes des travailleurs temporaires aux É.-U. et ailleurs

2 Trois sujets Les PTT : Il ny a rien de plus permanent que des travailleurs temporaires É.-U. : Programmes H-1B, H-2A, H-2B Autres pays : Les PTT sont-ils le meilleur compromis entre deux extrêmes, à savoir louverture totale des frontières et la migration zéro?

3 Les PTT But : Accueillir des travailleurs temporaires et non des immigrants Expérience : Ces programmes prennent de lampleur et restent en vigueur plus longtemps que prévu Pourquoi : Ils encouragent les employeurs et les migrantsdistorsion et dépendance

4 Distorsion et dépendance Distorsion : Les employeurs ont recours aux réseaux de migration pour recruter et former et perdent ainsi leurs liens avec le marché du travail local et la main-dœuvre locale. Dépendance : Avec de meilleurs salaires, les migrants améliorent leur niveau de vie; une baisse de recrutement pourrait augmenter les migrations clandestines.

5 Migration et développement Les fonds envoyés au pays par ceux qui travaillent à létranger permettent dy réduire la pauvreté. Est-ce que le recrutement, lenvoi de fonds et les retours au pays accélèrent le développement? –Cercles vertueux entre migration et développement : TI en Inde –Cercles vicieux : Travailleurs de la santé dorigine africaine –Les migrants dorigine rurale namènent généralement PAS chez eux un développement qui leur permettrait dy demeurer; en fait, on constate des migrations plus importantesinterne ou externe?

6 Leçons sur les migrations et le développement Le lien entre migrations et développement nest pas systématique. Les décisions clés appartiennent aux employeurs des pays daccueil et leurs préférences peuvent sopposer aux intérêts des pays sources. Il est peu probable que les migrants dorigine rurale reviennent au pays, mais linvestissement dans leurs enfants peut accélérer une migration des régions rurales vers les zones urbaines.

7 Programmes des travailleurs temporaires aux É.-U. H-1B : Travailleurs professionnels étrangers occupant aux É.- U. des emplois exigeant un diplôme détudes postsecondaires; $ par an H-2A : Travailleurs agricoles étrangers; aucun plafond H-2B : Main-dœuvre étrangère peu spécialisée; $ par an Au moins 12 autres catégories de visa [E-Treaty Traders (entreprises commerciales), visiteurs J-Exchange (éducation et culture) et TN-NAFTA (dans le cadre de lALENA, permis dimmigration pour les Canadiens exerçant une profession)]

8 Professionnels H-1B But : Répondre à la pénurie du marché du travail lorsque la demande ne correspond plus à loffre échange : Daccès facile aux employeurs, mais le plafond se situe à $ par an, niveau atteint en 1998 Boom des TI, faible taux de chômage et augmentation du plafonda éventuellement été atteint avec $ par an 2004 : plafond redescendu à $ par an

9 Enjeux H-1B Ignore-t-on effectivement la liste des professions désignées (LPD) chez les employeurs, notamment chez les chasseurs de main-dœuvre? Les travailleurs munis dun visa H-1B sont-ils les meilleurs et les plus brillants? Pourquoi le marché du travail S et E ressemble-t-il à une porte à tambour ?

10 H-2A Programme daccréditation sans plafond; 98 % des demandes présentées par les employeurs sont approuvées H-2A = 3 % de travailleurs agricoles; clandestins = 50 %; pourquoi? Recrutement : 5 % des recommandations américaines, 2 % dembauche américaine

11 H-2A et AgJOBS Environ travailleurs H-2A et 1 million de travailleurs clandestins Compromis AgJOBS : Régulariser les travailleurs clandestins; exiger quils gardent leur emploi agricole et restructurer le H-2A de sorte quil soit plus convivial pour les employeurs Trois changements : Attestations, aucun logement, effet défavorable sur le taux de salaire Canada : Point de départ différentil ny a pas 17 travailleurs clandestins pour 1 travailleur H-2A

12 Enjeux relatifs aux PTET aux É.-U. Migrants : Visiteurs (H-2A/B) ou immigrants en période dessai (H-1B)? Attestation contre accréditation : Faire confiance à lemployeur? Autres PTET : Les plafonds dans les cas H- 1B et H-2B incitent les employeurs à recourir à des programmes qui ne sont pas gérés en fonction de la liste des professions désignées

13 Autres pays On estime à 100 millions les travailleurs migrants et à 200 les ententes bilatérales sur la main-dœuvre. Trois grandes questions : combien sont- ils, de quels pays et quel est leur statut? Il est difficile darriver à un accord sur ces questions dans les pays daccueil.

14 Europe : trois tendances se dégagent À partir dun macroprogramme, on arrive à de trop nombreux micros-programmes (du canon au fusil). Des services demploi aux employeurs pouvant répondre aux trois questions susmentionnées. De lobtention de travailleurs à un plus grand nombre dobjectifs, de la collaboration sur la question de la clandestinité à la promotion du développement.

15 Trois leçons pour le Canada Porte notamment sur les mécanismes économiques pouvant servir à régler la question de la distorsion et de la dépendance. Inclure les employeurs et les défenseurs dans la restructuration du programme et accorder un pouvoir discrétionnaire aux gestionnaires de programme. Prudence conseillée : Les PTT ont tendance à prendre de lampleur et à durer plus longtemps.

16 Merci Pour obtenir de plus amples renseignements :


Télécharger ppt "Philip Martin : Programmes des travailleurs temporaires aux É.-U. et ailleurs."

Présentations similaires


Annonces Google