La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

2007.12.03DGES - Marie-Thérèse REBAT - Responsable SI et informatique documentaire 1 Université Paris X-Nanterre – IUP Le Rôle du SCD dans la valorisation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "2007.12.03DGES - Marie-Thérèse REBAT - Responsable SI et informatique documentaire 1 Université Paris X-Nanterre – IUP Le Rôle du SCD dans la valorisation."— Transcription de la présentation:

1 DGES - Marie-Thérèse REBAT - Responsable SI et informatique documentaire 1 Université Paris X-Nanterre – IUP Le Rôle du SCD dans la valorisation et la diffusion du patrimoine numérique de létablissement : le système dinformation et les archives institutionnelles, axe fort de la politique de la D.G.E.S.

2 DGES - Marie-Thérèse REBAT2 Introduction : Rôle de la S.D.B.I.S. La Sous-direction des Bibliothèques et de linformation scientifique coordonne la politique documentaire de lenseignement supérieur et de la recherche définit et met en œuvre le développement des bibliothèques et centres de documentation et de linformation scientifique et technique est responsable du schéma directeur informatique du réseau des bibliothèques …/…

3 DGES - Marie-Thérèse REBAT3 Rôle de la S.D.B.I.S. …/… établit les statistiques et les indicateurs nationaux favorise le développement des ressources numériques et la publication des documents pédagogiques et scientifiques conduit la politique de formation professionnelle initiale et continue et coordonne les actions de formation des usagers répartit les moyens (budget et postes) instruit les volets documentaires des contrats quadriennaux

4 DGES - Marie-Thérèse REBAT4 1. Lintégration du système dinformation documentaire dans le système dinformation global 1.1 LEnvironnement numérique de travail (E.N.T.) 1.2 Le Système dinformation global (S.G.I.) 1.3 Les coopérations entre le Système dinformation documentaire (S.I. doc.) et le S.G.I.

5 DGES - Marie-Thérèse REBAT5 1.1 Quest-ce quun espace numérique de travail ? LE.N.T. est un dispositif global fournissant aux usagers une structuration dun socle de services, un point daccès à lensemble des ressources et services numériques en rapport avec leur activité ENT : Esup-Portail, EPPUN, ENCORA, Montecristo Mixité des outils : Bureau virtuel + ENT (Paca, Bordeaux), Bureau virtuel + CMS (Lyon 2, Bordeaux 2, Bordeaux 3 [Contact Office et K-Sup -> K- Portal]) ENT proposés par des sociétés privées (Sun…) Il est le point dentrée unique au système dinformation global de létablissement pour tous les usagers Cest est un projet détablissement qui implique une réflexion sur lorganisation de létablissement et entraîne une modification de la gouvernance

6 DGES - Marie-Thérèse REBAT6 E.N.T. Les acteurs : Étudiants / enseignants, chercheurs / direction / personnels administratifs et techniques Étudiants, enseignants et chercheurs externes à létablissement Lycéens / anciens étudiants Établissements denseignement supérieur et de recherche partenaires Associations / CROUS / partenaires publics / collectivités locales / entreprises / syndicats Les objectifs : Développer lusage des TIC par leur intégration dans un seul environnement Concourir à lapprentissage de lautonomie et à lappropriation de la culture numérique Simplifier les démarches administratives dématérialisation des procédures Améliorer linformation Favoriser la mobilité (inter-établissements, européenne, internationale) Encourager les liens avec le monde professionnel Contribuer à la formation tout au long de la vie

7 DGES - Marie-Thérèse REBAT7 E.N.T. Les moyens : Cartographier et étudier les services et les outils offerts dans les portails et lintranet, les ressources produites déposées sur des sites particuliers Dégager les besoins en nouveaux services Spécifier les services et les informations directement accessibles et ceux qui sont accessibles à travers lE.N.T. Définir les modes daccès, déterminer les typologies dusagers (profils) Organiser la structuration des accès aux ressources Les services : Services communs / Back-office (annuaire LDAP – SSO, bureautique) Services de communication (interface moteur de recherche, courrier électronique, forum), Content Management System (CMS) Bureau virtuel (agenda, espace de stockage, personnalisation) Syndication de contenus (RSS) Briques métier : Services pédagogiques / Services de la recherche / Services documentaires / Services de scolarité Services de vie universitaire / Relation avec les entreprises / Relations avec les lycéens

8 DGES - Marie-Thérèse REBAT8 1.2 Quest-ce quun système dinformation global ? Le S.G.I. est un dispositif global daccès à linformation multimédia, depuis un poste banalisé, sur place ou à distance, en intranet ou extranet et sur linternet, selon une habilitation-authentification personnalisée pour chaque usager, en rapport avec son activité Il résulte dune organisation structurelle et dune architecture fonctionnelle, dans le respect des standards nationaux/européens et internationaux Cest sur la base dun E.N.T., dans le cadre dune université numérique en région (U.N.R.) ou dune université numérique thématique (U.N.T.), la traduction de la démarche stratégique de léquipe présidentielle dun établissement Exemples : Rennes 1, Valenciennes, Grenoble Universités, Paris 6, Montpellier 1, Nancy 2, Nancy 1, Mulhouse, Metz, Versailles-Saint-Quentin

9 DGES - Marie-Thérèse REBAT9 S.G.I. Il est produit et mis à jour par des acteurs de létablissement Il est destiné aux acteurs internes (étudiants, enseignants, chercheurs, BIATOSS) de létablissement selon leurs profils, leurs missions, leur rôles Il sert à informer et échanger avec les autres acteurs externes à létablissement selon la volonté de létablissement Il met en valeur létablissement par la qualité de son contenu, sa cohérence et sa structuration Il est limage de létablissement, de son identité et de son patrimoine numérique Il traite de lensemble des briques métiers dun établissement : administration, gestion, pédagogie, recherche, documentation, information, communication, culture, international, ouverture sur léconomie Toutes informations acquises ou produites, données structurées dans des bases de données ou moins structurées à référencer et indexer

10 DGES - Marie-Thérèse REBAT10 S.G.I. S.G.I. Une structure de pilotage valide les orientations stratégiques globales, détermine les objectifs opérationnels, fixe les contraintes techniques, propose le financement, examine les cahiers de charges des projets spécifiques ou des outils demandés, établit le calendrier, constitue les référentiels, est le garant de la cohérence Le portail est un instrument du dialogue Le S.I. est le reflet de la politique de létablissement Construire un système dinformation, cest poser un acte politique

11 DGES - Marie-Thérèse REBAT Les coopérations SI doc./S.G.I. Outils de gestion de documents et de bases de données Outils de recherche Outils de tableaux de bord Politique de publication = Points nécessitant des prises de décision par le comité de pilotage : multiplicité des outils, diversité des potentialités, identité des besoins

12 DGES - Marie-Thérèse REBAT12 SI doc./S.G.I. Gestion électronique de documents Les outils de gestion électronique de documents (GED ou S.G.D.E.) et workflow Business Process Management (B.P.M.) : édités par des SSII : Flora (Ever Ezida), Sim (Archimed), Symposia (Innovative Interfaces), DigiTool (Ex-Libris), Ged dUNGI… proposés dans le monde du logiciel libre : Castore (Nantes), E-Prints, D- Space (Lille 1), ORI (Esup+UNT+UNR), Oget (Lyon 2) cas particulier : outil de dépôt, plate-forme nationale darchives ouvertes basée sur Hal (CCSD-CNRS) CMS pour composer les pages du (des) site(s) web Agenda Le comité de pilotage doit se prononcer sur le rôle fonctionnel de chaque service et sur le choix et le partage des outils

13 DGES - Marie-Thérèse REBAT13 SI doc./S.G.I. Outils de recherche Les moteurs de recherche et le méta-moteur daccès universel intégrant : un outil de moissonnage – protocole déchange de données (O.A.I.- P.M.H.) un protocole de recherche fédérée (S.R.U.W. = Search and Retrieve URL and Web Service) Exemples : Lucene ; Hummingbird, Verity, Fulcrum, Sinequa, Inktomi ; Book-Line, Metalib, V-Spaces, MAP et GRE, HIP… avec des outils de génération de liens et de gestion dOpen Url, de traitement des requêtes ISO (protocole Z 39-50), RSS des outils de gestion des publications numériques, notamment des revues (ERMS = Electronic Resources ManagementSystem) Intégration de flux RSS, rubriques actualités, profils de recherche préparés, nouvelles acquisitions Outils de gestion de références bibliographiques utile aux enseignants, aux chercheurs, aux étudiants, aux doctorants (Liste des publications CV) négociations Logcri-Couperin aujourdhui, 4 sur le marché, dont Refworks de CSA (en discussion avec le CRU pour la fédération didentités) et 1 libre

14 DGES - Marie-Thérèse REBAT14 SI doc./S.G.I. Outils de tableaux de bord 2 niveaux : - évaluation de la politique publique par le ministère (mise en œuvre de la LOLF) - évaluation des axes stratégiques de létablissement et orientation de la politique par léquipe dirigeante Outils, critères, indicateurs, statistiques mutualisables Exemples : Labintel, Graal pour la recherche, Counter (Counting Online Usage of Networked Electronic Resources) et ISO 2789 sur lusage des ressources numériques payantes + ESGBU (et ERE), indicateurs du contrat quadriennal, indicateurs du schéma directeur Cest le système dinformation de gestion (SIG) qui permet le pilotage de la politique détablissement Il est impératif que les services travaillent ensemble à la construction dun projet intégré

15 DGES - Marie-Thérèse REBAT15 SI doc./S.G.I. Politique de publication Un objectif de cohérence et une coordination entre les services pour une politique globale de rédaction, de signalement et dindexation, de stockage, de diffusion et darchivage luniversité est un éditeur Rôle particulier du S.C.D. dans lorganisation de laccès aux publications : recensement de toutes les publications, particulièrement des enseignants et des chercheurs référencement et indexation de toutes les productions universitaires aide à lédition, sensibilisation aux questions du droit dauteur formation au respect des standards (normalisation) support des productions universitaires, y compris du traitement des archives + suivi de cycle de « vie » des objets par application de la norme Records Management et des métadonnées darchivage

16 DGES - Marie-Thérèse REBAT16 SI doc./S.G.I. Le S.I. doc. doit donc être conçu comme intégré dans le S.G.I. La notion dintégration remplace celle de juxtaposition Ce nest plus une succession doutils, mais une construction raisonnée Evolution dune logique de documents à une logique de service, dune logique de maintenance à une logique de gestion de projet Une préconisation : dématérialisation ; cf. la DGME (Direction générale pour la modernisation de lEtat)- lADAE, le droit de ladministration électronique, le RGI (Référentiel général dinteropérabilité) évolution du comportement de lagent public, notion daccès bimodal Principe du logiciel libre : Exemples : GNU, Creative Commons ; Cocoon, MIT, Berkeley… La licence est gratuite, mais le service est payant (Le principe : liberté dutiliser, de modifier et de redistribuer)

17 DGES - Marie-Thérèse REBAT17 2. Les fonctionnalités du système dinformation documentaire 2.1 Informations institutionnelles 2.2 Ressources internes et externes 2.3 Services internes et externes 2.4 Complémentarité avec les autres informations du S.G.I. et des réseaux documentaires spécifiques

18 DGES - Marie-Thérèse REBAT18 Quest-ce quun S.I. doc. ? = Moyen de mise en valeur du patrimoine numérique Un dispositif global daccès à la documentation référencée et indexée, construit selon un schéma dintégration de ressources et de services, orienté vers les communautés dusagers, dans une totale compatibilité avec le Système global dinformation (S.G.I.), fondé sur le socle de lenvironnement numérique de travail (E.N.T.), un pré-requis, dont le corollaire indispensable est une interface universelle et conviviale, un seul écran daccès avec tous les formulaires dinterrogation (catalogues, sources GED…) dans le respect des normes (interopérabilité) dans un « portail » recomposé en permanence

19 DGES - Marie-Thérèse REBAT Les informations institutionnelles Coordonnées administratives (adresse postale, tél., fax, courriel… le SOS) Plan de situation des locaux de bibliothèque sur les campus Plan des accès et transports (trajets possibles) Présentation institutionnelle du Service commun de la documentation Sections, bibl. intégrées et associées… : statut et historique Présentation des bibliothèques : notices du R.N.B.C.D. Liste et trombinoscope éventuel des personnels Règlement intérieur Conditions et modalités dinscription Carte dusager Horaires douverture… et de vacances …/…

20 DGES - Marie-Thérèse REBAT20 S.I. doc. …/… Comptes rendus du Conseil de la documentation et des commissions de sélection par domaine Charte documentaire Liens avec dautres pages ou dautres sites de létablissement, par exemple, le site des marchés publics Certaines de ces informations peuvent nêtre accessibles quen intranet Conditions de consultation, de prêt, de prêt inter, de réservation de places Des renseignements pratiques, les expositions, les actualités Offres de recrutement // informations éphémères en lien avec les bibliothèques Liens avec les associations professionnelles (ADBU, ADBS, ABF, Couperin) Nouveautés documentaires : acquisitions, abonnements Possibilités de dossier personnel, dalertes, de flux RSS État du catalogue : collections intégrées, collections encore sur fichiers, collections non traitées Certaines de ces pages doivent être actualisées en permanence

21 DGES - Marie-Thérèse REBAT Les ressources documentaires Catalogue unique des collections de toutes les bibliothèques (Opac en mode web du SIGB), y compris le catalogue des publications du S.C.U.I.O. + site propre du Cadist (revues et bases de données et leurs archives) CD-Rom et DVD-Rom en monoposte ou en réseau (dun usage limité) Thèses Documents patrimoniaux numérisés (fonds particuliers…) CGM et autres manuscrits, archives dauteurs et de créateurs contemporains Abonnements à des revues numériques payantes (Elsevier, Chemabs, Cairn…) Bases de données bibliographiques, textuelles, factuelles, dimages, dauto-formation (ArXiv, PubMed, Archives-ouvertes.fr…) + e-Books Catalogue inter-établissements, catalogue disponible sur le site du Pôle, de lUNR, du PRES… Liste de signets (Abes-Cerimes, BnF) Catalogue Sudoc, « Portail » Sudoc de lAbes ; catalogue CCFr Sites de revues numériques gratuites numérisées (Persée -> persee.fr), vivantes (revues.org)persee.frrevues.org Site de Couperin, blogs Bases de données disponibles sur le site de lUrfist

22 DGES - Marie-Thérèse REBAT22 Les ressources pédagogiques Productions pédagogiques : intégralité de cours composant un diplôme complet ensemble de cours dune unité denseignement cours, supports de cours, corrigés, auto-évaluation (Q.C.M.)… Productions du service de la formation continue Campus numériques nationaux -> Corpus pédagogiques des U.N.T. Sites des U.N.R. Productions de Canal U, des Amphis de la 5e… Accès à la (ou aux) plates-formes pédagogiques (Learning Content Management System - LCMS)

23 DGES - Marie-Thérèse REBAT23 Les ressources de la recherche Thèses Masters Mémoires Productions des enseignants-chercheurs : prépublications, articles, postpublications, chapitres de livres -> les archives ouvertes ; archives-ouvertes.frarchives-ouvertes.fr + les archives ouvertes institutionnelles Bases de données, données brutes Publications des presses universitaires, revues universitaires numériques Exemple : revues.org Actes de colloques, conférences, Canal C2 Rapports de stages, comptes rendus de contrats…

24 DGES - Marie-Thérèse REBAT24 Les ressources administratives = Archives administratives : réglementation des archives, notion de cycle de vie Actes de la politique de létablissement + dossiers des personnels et des étudiants -> de type institutionnel : livret de présentation de létablissement charte de lusager et contrat dédition lettre du président ou du directeur comptes rendus des différents conseils règlements et circulaires… toute la production éditoriale officielle de létablissement de type informatif, convivial, plus immédiat, moins pérenne traitant de la vie courante de létablissement ou du campus : un relais vers ladministration, la culture, la santé, le sport, lemploi, le logement, la restauration…

25 DGES - Marie-Thérèse REBAT La gestion S.I.G.B. : fonctionnalités utiles aux professionnels fonctionnalités utiles à lusager : prêt, consultation sur place, gestion des entrées-sorties, réservation des places, commande ou réservation de documents, prêt entre bibliothèques (PEB) dossier (suivi de la situation de lemprunteur) Aujourdhui, X-Metal et interface Ajax pour le CGM-Calames Messagerie, fils de discussion (groupes de travail), forum… Foire aux questions (FAQ) Renseignements pratiques (agenda des formations et activités proposées aux professionnels) Congés (outil partagé dans le SGI) Suivi du budget… -> intranet professionnel

26 DGES - Marie-Thérèse REBAT26 La recherche = Diffusion sélective de linformation (D.S.I.) Comportement des usagers en cours dévolution : accès en ligne, accès à distance, prêt de micros aux étudiants Recherche selon les droits daccès profils personnalisés parcours pré-établis en fonction des diplômes en fonction de profils de groupes dusagers… (le cœur du métier de la politique documentaire) Service de la recherche, service de renseignements, service de références : transversalité + engagement sur les délais de réponse et la pertinence des réponses + accompagnement des usagers Permanence de personnels, par tél. et par courriel Aide en ligne personnalisée Service de SOS …/…

27 DGES - Marie-Thérèse REBAT27 S.I.doc. …/… Formation à la méthodologie et à la recherche documentaire et à lutilisation doutils de production ou de publication : Offre de base ou spécialisation par le SCD Enseignement intégré dans les cursus – C2I adapté Sensibilisation des enseignants et chercheurs (une consolidation de la profession de bibliothécaire) Accès au dossier personnel : Album (sauvegarde de profils de type D.S.I.) Panier (sauvegarde temporaire de recherches en cours) Déchargement des recherches : Impression déportée Sauvegarde temporaire sur un périphérique extérieur (clé USB, DVD…) ; sauvegarde dans un espace de stockage personnalisé sur un serveur de létablissement…

28 DGES - Marie-Thérèse REBAT28 Lédition S.G.D.E. ou GED (Gestion électronique de documents) éventuellement, ROC-O.C.R. (Optical Character Recognition), outil de numérisation et de reconnaissance signalement, référencement ou catalogage, balisage et indexation (outil partagé) = Compétence du SCD en matière de formation à lusage des métadonnées et aux formulaires de description et de dépôt des objets Exemples de GED sous licence libre : ORI, D-Space, E-Prints, Castore, SDX, Lodel C.M.S. (Content Management System) Injac, Anyware ; Spip, Plone, Zope ; K-Sup Système de gestion de contenus et de constitution dynamique de pages web avec signalement et indexation Outil de création de documents comportant le signalement (métadonnées) et lindexation (moteur de recherche) (outil partagé) …/…

29 DGES - Marie-Thérèse REBAT29 S.I. doc. …/… avec intégration doutils de travail collaboratif : Workflow ou système de suivi de lélaboration dun document jusquà sa validation (validation, mise à jour, durée de vie…) = Rôle du SCD dans la formation à lusage des différents formulaires correspondant aux différents schémas de métadonnées et adaptés aux différents profils Business Process Management (B.P.M.) ou orchestration et principes de modélisation de processus utilisant le format de Records Management (cycle de vie des archives courantes et intermédiaires) Questions juridiques : réflexion avec les auteurs, avec les services charte de lusager + pour chaque publication ou production, contrat d « édition » selon les Creative Commons, la licence CeCill… = politique dédition de létablissement

30 DGES - Marie-Thérèse REBAT Complémentarité avec les autres informations du S.G.I. avec les outils de gestion : progiciels de lAmue (exemple : SAP adapté pour un consortium duniversités = SIFAC) ou du groupe de la Rochelle outils de gestion créés par létablissement ou en collaboration avec dautres établissements (par exemple, au sein des E.N.T.) avec les sites de marchés publics (D & circulaire ) : le site interne, celui de lAmue, ceux du B.O.A.M.P. et du J.O.U.E., marches- publics.gouv.fr, achatpublic.com, ugap.frmarches- publics.gouv.frachatpublic.comugap.fr avec les sites Educnet, U.N.R., U.N.T., (Pôle,) Saic, GIP, GIS, PRES, RTRA… avec les sites des établissements dun ensemble interrégional avec les associations de lacadémie, de la région, les Pôles dactivité avec des sites tels que les agences de coopération culture/éducation (CRFCB…), les associations professionnelles

31 DGES - Marie-Thérèse REBAT31 3. La nouvelle collaboration entre la pédagogie et la documentation 3.1 Préconisations politiques Campus numériques (U.N.T. et U.N.R.) Systèmes dinformation et gouvernance 3.2 Travaux en cours Groupes Afnor Contexte de loffre de formation modélisée Groupe Enseignement supérieur Sup LOM-Fr

32 DGES - Marie-Thérèse REBAT Campus numériques U.N.R. (universités numériques en région constituées autour du choix dun ENT) : NPDC, UNB, UNIRE, ACO, UOMLR, PC, Centre, PACA, La Réunion + CEVIF (Paris 6, Paris 5, Paris 11…) + établissements : Angers, Le Mans, Clermont-Ferrand I et II, Le havre, Limoges, Insa Lyon, Saint-Etienne, Insa Toulouse, INP Toulouse, Toulouse I et II, ENS Lyon, ENS Cachan, UT Troyes, UT Belfort- Montbéliard U.N.T. (universités numériques thématiques composées autour dun ensemble disciplinaire) : UMVF, UNIT, UVED, UNJF, UNISCIEL, AUNEGE, UOH (en cours de constitution) En projet une UNT pharmacie-santé-> UN3S…

33 DGES - Marie-Thérèse REBAT33 Pédagogie Il est recommandé de développer une réflexion de type éditorial -> maîtrise de chaînes éditoriales et outils de production (Scenari, ChainEdit ; DocBook…) -> mise en cohérence des plates-formes pédagogiques (Claroline, Dokeos, Moodle, Ganesha, WebCT…) Il est préconisé de mettre en place le référencement et lindexation des ressources pédagogiques produites par létablissement 2 groupes dacteurs interviennent aujourdhui aux côtés des enseignants et médiateurs TICE : SCD + Educasup et Cerimes/Abes pour la distribution Dans les contrats quadriennaux, objectif fonctionnel important pour les SCD, les services de TICE et les CRI Etude des licences libres (CeCILL, Creative Commons), de la loi DADVSI

34 DGES - Marie-Thérèse REBAT34 Systèmes dinformation Dans chaque projet de S.I. documentaire, le Ministère invite à prendre en compte les ressources pédagogiques (comme tout autre document ou objet considéré comme une archive ou comme un élément dinformation) Le MESR accompagne le développement de modules daide à la recherche documentaire inscrits dans le LMD En ce domaine, le SCD, les CRFCB, les Urfist ont déjà produit des cours, y compris pour compléter le C2I Il sagit du signalement dans la plate-forme pédagogique Il sagit du référencement dans le S.I. doc. (Ged) Il sagit surtout de lindexation des productions dans le S.I. doc. (Ged) Particulièrement le SCD peut conseiller lenseignant dans le choix des items pertinents lors de lindexation Il incombe au SCD de renseigner la majorité des items de la notice dans loutil de GED partagé

35 DGES - Marie-Thérèse REBAT Afnor Les travaux du GE4 : profil dapplication français du LOM (Learning Object Metadata) : LOM-Fr Z attente du schéma de métadonnées 4 niveaux de granularité Les besoins identifiés par le Ministère pris en compte La compatibilité avec le LOM assurée Description de la quasi-totalité des productions de la formation initiale et continue Base : standard de description Dublin Core La France nommée coéditrice dune future norme à létude au niveau international : le MLR (Metadata for Learning Resources), sur-ensemble du LOM, selon le schéma ISO 11179, dans le cadre du WG4 de lISO -> niveau conceptuel : MLR, niveau instanciation : LOM-Fr

36 DGES - Marie-Thérèse REBAT36 Offre de formation Au sein de lAfnor, le MESR et les établissements travaillent à la recommandation dun format de description de loffre de formation de lenseignement supérieur Dans le contexte du processus de Bologne, dans le cadre de la labellisation des ECTS, un schéma de description en XML (Course Description Metadata) est soutenu par le programme Socrates de lUnion européenne Le profil français du CDM est destiné à traduire les parcours LMD tels quils sont proposés par les établissements denseignement supérieur dans leur diversité Cette modélisation CDM-Fr facilite la mise en place dune consultation et dune sélection des parcours de formation associés à des références bibliographiques, des objets pédagogiques, des publications scientifiques du domaine

37 DGES - Marie-Thérèse REBAT37 Sup LOM-Fr Groupe constitué par le STSI, la SDBIS, les UNT et les UNR : profil dapplication français du LOM-Fr pour lenseignement supérieur attente du schéma de métadonnées Préconisation champ par champ du caractère obligatoire, recommandé ou facultatif et répétable ou non répétable Précision de signification et de traduction des vocabulaires Une nécessité dinteropérabilité : lindexation Dewey (multidisciplinaire, multilingue, universelle) Proposition dune indexation particulière basée sur la Dewey et adaptée à chaque domaine disciplinaire, émanant de lUNT UNIT (100 classes) Adaptation du schéma XML annexé à LOM-fr Des universités utilisent plutôt le SCORM (Sharable Content Object Reference Metadata) : Il enrichit le LOM avec un modèle dagrégation de contenus différent (niveau supérieur) et un environnement dexécution qui contrôle lactivité dun apprenant dans un LCMS (niveau intermédiaire) sur un niveau de base (assets) Mais SCORM = MLR + LOM-Fr

38 DGES - Marie-Thérèse REBAT38 Et encore MIPE Le développement des E.N.T. et leur déploiement dans les S.G.I., + la constitution des U.N.R. et des U.N.T., bientôt des PRES permettent de mettre en œuvre une réflexion sur le traitement des productions et sur la politique de publication interne et externe, gratuite ou payante, de létablissement, de lancer une politique daide à la publication et de valorisation des cours Exemple : séminaire sur lindexation et la visibilité des ressources pédagogiques les 26 et 27 mars 2007 Lappel à projets « MIPE 3 » second volet a soutenu le signalement et lindexation des ressources pédagogiques dans les établissements (S.I. globaux) et dans les groupements (UNT, UNR) MIPE 1 : équipement en micros portables MIPE 2 : équipement en WiFi MIPE 3 : accent sur les usages et les ENT MIPE 4 : à venir

39 DGES - Marie-Thérèse REBAT39 4. Le renforcement de la collaboration entre la recherche et la documentation 4.1 Politique des établissements Causes favorables Objectifs 4.2 Projets Un outil national Persée Thèses numériques Archives ouvertes

40 DGES - Marie-Thérèse REBAT Causes favorables Les chercheurs : rééquilibrage du circuit de diffusion de leur production scientifique -> face à lédition commerciale, un mode de dépôt complémentaire, l« archive ouverte » Luniversité productrice de savoirs : publie les résultats de ses travaux et recherches déjà parfois éditrice, dans le cas des Presses universitaires aujourdhui, veut et doit valoriser ses publications Loffre de ressources documentaires numériques payantes : pour les acquisitions de ressources numériques, échanges plus fréquents et meilleure compréhension entre chercheurs et SCD Le SCD avec le S.I. doc. : met en place des outils de gestion des publications et participe à la valorisation des résultats de la recherche

41 DGES - Marie-Thérèse REBAT41 Objectifs Objectif fonctionnels : visibilité, ergonomie gratuité daccès, facilité de consultation, ergonomie structuration, standardisation pour un signalement et une indexation plus efficace archivage pérenne Objectifs politiques : visibilité, mesure et évaluation de létat de la recherche dans un établissement, dans un PRES indépendance et propriété des productions maîtrise des coûts maîtrise des droits, utilisation de licences Creative Commons évaluation de la recherche au niveau international

42 DGES - Marie-Thérèse REBAT « Portail » fédérateur Sudoc de lAbes Abes : opérateur de la politique de la SDBIS Accès à une documentation hétérogène par un métamoteur multicritères : accès mutualisé aux ressources payantes numériques acquises pour un groupe détablissements ou par un groupement détablissements accès aux ressources libres de droits catalogue collectif Sudoc catalogue général des manuscrits, archives des auteurs contemporains thèses fonds patrimoniaux et rétrospectifs, Persée sites de référence (signets)… avec moissonnage OAI-PMH indexation des métadonnées descriptives des documents chargement FTP dindex ou de fichiers structurés recherche sur des bases externes par ISO recherche par Web Services Archivage pérenne au Cines

43 DGES - Marie-Thérèse REBAT43 Persée « Portail » ou base de données assortie déléments de système dinformation <- MESR + établissements (avec bibliothécaires) Mise à disposition gratuite de collections rétrospectives de revues en sciences humaines et sociales par numérisation destinée à : accroître la visibilité internationale de revues françaises-francophones de qualité scientifique, proposer un accès gratuit et immédiat, utiliser des solutions techniques interopérables (schéma Erudit - université de Montréal) Numérisation sous forme de 2 fichiers : - image pour la visualisation - texte (après OCR) pour la recherche Saisie des métadonnées dans une base de données pour chaque item (article) Constitution de fichiers XML comprenant les métadonnées, le fichier texte et le fichier image pour un item + Archivage pérenne au Cines // Cairn : revues courantes payantes

44 DGES - Marie-Thérèse REBAT44 Thèses numériques Au niveau national : Bibliographie nationale de lenseignement supérieur et de la recherche = Abes (portail Sudoc et catalogue Sudoc) Archivage pérenne national centralisé, non exclusif des archivages des établissements (dans le cadre de coopération) = Cines, format PDF-A Diffusion en ligne du plein texte possible Réglementation Au niveau des établissements, dans le S.G.I. : Production des thèses et des métadonnées Accès au plein texte en ligne Producteurs de métadonnées TEF 2.0, dans le S.G.I. : Professionnels : doctorants, enseignants et chercheurs dans laboratoires, instituts, UFR (membres du jury, rapporteurs, directeurs de thèses, présidents duniversité) Personnels administratifs (écoles doctorales) Bibliothécaires, documentalistes Informaticiens …/…

45 DGES - Marie-Thérèse REBAT45 Thèses …/… Contraintes : Cadre réglementaire et administratif français : circulaire de 2005, arrêté du 7 août 2006, guide du doctorant, norme Z de présentation code de léducation, code du patrimoine + accords sectoriels notion décole doctorale Standards de description = structuration détaillée de lobjet thèse… Unimarc pour compatibilité avec les catalogues français et le catalogue Sudoc Dublin Core : pour compatibilité avec le choix de la pédagogie (LOM-Fr) et des archives ouvertes pour recherche OAI (dissémination par OAI-PMH) Standard ETD-MS pour la description des thèses La simplification du traitement : formation des doctorants à une feuille de style ou à un outil de structuration des documents par le SCD …/…

46 DGES - Marie-Thérèse REBAT46 TEF 2.0 …/… Vocabulaire et schéma et format déchange : Schéma de métadonnées TEF 2.0 sous légide de lAfnor : Selon la norme - schéma Dublin Core, les FRBR, le schéma Mets, le schéma Schematron, la classification Dewey… Ajouts de spécificités françaises dans le projet de schéma TEF 2.0 Définition des données = vocabulaire TEF 2.0 Schéma global normalisé en XML = format TEF 2.0 Métadonnées descriptives : données utiles à la création des notices bibliographiques Métadonnées de gestion : éléments de gestion administrative, éléments juridiques, éléments techniques, éléments nécessaires pour larchivage La structuration en XML, non obligatoire en létat de la technique, le PDF permettant une diffusion plus rapide Plusieurs formats acceptés pour la rédaction des thèses (RTF, L a T e X…) Plusieurs modèles de conversion sont possibles (XML, PDF et PDF-A)

47 DGES - Marie-Thérèse REBAT47 Outil national de dépôt Star Utilisateurs de Star : services de scolarité / écoles doctorales / SCD / CRI / doctorants dans la 1 re version de Star Souplesse du circuit pour répondre à la diversité des situations locales Quelques contraintes liées aux obligations nationales Star articulé avec les E.N.T. et les chaînes de traitement des thèses implantés dans les S.G.I. dans la prochaine version… Constitution dune base nationale de métadonnées : interrogeable par les établissements, accessible pour les mises à jour, comportant les métadonnées intégrées dans les S.I. locaux Trois modes de collecte : Saisie manuelle des métadonnées grâce à une grille - formulaire Extraction partielle des métadonnées descriptives depuis un fichier de thèse en XML Injection dun fichier de métadonnées en XML créé par létablissement Fichiers déposés dans leur format darchivage (XML ou PDF-A) et de diffusion (HTML ou/et PDF) Validation du dépôt Lien avec les métadonnées grâce au NNT et au numéro identifiant de lespace thèse URL de diffusion déclaré au choix de létablissement ; chaque thèse liée à un URN Versement de la thèse dans sa version pérenne et de certaines métadonnées au Cines

48 DGES - Marie-Thérèse REBAT48 Archives ouvertes L« archive ouverte » (open access) ou la communication scientifique directe = Mouvement daccès libre à linformation scientifique et technique (IST) situé dans le prolongement de la diffusion gratuite des données publiques et de la diffusion gratuite des données utiles à la recherche La diffusion de la recherche scientifique sest développée en France selon 2 modèles : commercial : publication scientifique (revues) institutionnel : recherche réalisée dans le cadre d un cycle universitaire (thèses) auxquels sajoute un modèle mixte : les Presses universitaires La publication universitaire, modèle scientifique viable = Soumission libre des articles Évaluation critique par les pairs (peer review) Évaluation de la recherche (facteurs dimpact), notamment par létablissement et au niveau national

49 DGES - Marie-Thérèse REBAT49 Recherche Cela suppose détablir des normes communes et interopérables selon lesquelles les documents sont produits, signalés et indexés, puis stockés dans des bases (et sur des serveurs) : -> constitution dune bibliothèque numérique interrogeable, interopérable et pérenne Solutions effectives : Créer des réservoirs de publications thématiques et des bases dobjets via des SGDE-outil de production et outil de dépôt, au sein dun établissement ou dun groupe détablissements (UNR, UNT, PRES, ArXiv, PubMed Central…) reposant sur des standards communs revues.org pour les SHS Politique contractuelle dobjectifs : inscrire dans le contrat quadriennal détablissement le développement des archives ouvertes et leur signalement et leur indexation par le SCD Exemple douverture et de coopération université-Cnrs : signalement et indexation dans un outil de GED dun SI documentaire et dépôt immédiat dans HAL (Misha)

50 DGES - Marie-Thérèse REBAT50 Recherche Dépôt ouvert de pré-publications et post-publications Aujourdhui, un protocole daccord signé en juillet 2006 réunit les universités, représentées par la CPU, les EPST (Cnrs, Inserm, Inra, Inria, IRD, Cemagref) et dautres partenaires en vue dune approche coordonnée, au niveau national, pour larchivage ouvert de la production scientifique, autour de la plate-forme du Cnrs-Ccsd (HAL), en cours de transformation en plate-forme nationale « archives-ouvertes.fr »archives-ouvertes.fr // Projet de traitement de tous les documents dans le SI global de létablissement référencement et indexation de tous les documents dans loutil de GED propre par le SCD = valorisation du patrimoine numérique Les EPST peuvent choisir de travailler directement dans Hal, à distance ou sur un serveur propre…

51 DGES - Marie-Thérèse REBAT51 Recherche Structures aux termes de laccord : COSTRAO COST avec 5 GT Travaux en cours dans le cadre de laccord : Guide juridique du déposant Travaux sur les métadonnées, afin de mettre au point le cœur de métadonnées commun, sur les référentiels, sur les cas dalimentation de larchive ouverte nationale, sur les principes déchange entre les systèmes locaux et archives-ouvertes.fr sur la sensibilisation des chercheurs, sur la cartographie des bases existantes, sur la communication, sur larchivage pérenne + attente du schéma AO.fr Suivi du projet Driver

52 DGES - Marie-Thérèse REBAT52 Recherche A linitiative de Couperin, le GTAO (Groupe de travail sur les archives ouvertes) réfléchit à larticulation entre la plate-forme nationale et les SI locaux et a lancé plusieurs actions : sur les métadonnées, sur la sensibilisation des acteurs selon les communautés scientifiques, une boîte à outils méthodologique, sur une enquête préalable auprès des établissements Proposition de se rapprocher du schéma élaboré par les Britanniques Eprints Application Profile (EAP) et du modèle des FRBR Choix de lindexation Dewey Journée détude du 21 mai 2007 ; travail en coopération avec la SDBIS Question de linterfaçage entre loutil de gestion de la recherche Graal et Hal, mais aussi avec les autres outils de dépôt-GED… GTAO = chercheurs, bibliothécaires, documentalistes, informaticiens

53 DGES - Marie-Thérèse REBAT53 Conclusion : Dynamisme de la documentation dans la politique de valorisation du patrimoine numérique Méthodologie : Comité de pilotage, cahier des charges, mutualisation du projet, concurrence-marché Interopérabilité : SDET/ DGME : RGI (Référentiel général dinteropérabilité) Référentiels Exemple de Référentiels nationaux : liste des établissements (DGES), listes des unités de recherche (DGRI-SRU), indexations (SDBIS, EPST), liste des auteurs (Abes) Identifiants, de type ORI, ARK (cf. BnF) Archivage pérenne : OAIS, Mets, XML et PDF-A (ISO ) Supports numériques (bandes, disques) + Microformes COM Tiers archiveur Unicité de formulaire multimétadonnées, ergonomie Accès distant, nomadisme : Fédération didentités Shibboleth, basée sur Supann->Supann 2 + CAS

54 DGES - Marie-Thérèse REBAT54 Normalisation Une information pertinente et pérenne garantie par le respect des normes et standards Langages : X.M.L. (Extensible Markup Language), cible ; P.D.F. et P.D.F. -A (Portable Document Format), pour limpression et la diffusion Métadonnées : Balisage selon les typologies de production (description bibliographique ou signalement - description du contexte doc., pédagogique, de recherche et technique - conservation - gestion des droits - traitement statistique) D.T.D. (Document Type Definition), schémas : structuration du document EAD (archives, inventaires, manuscrits) ; EAC (autorités) ; TEI (thèses-texte) ; E-Bind (accès aux documents numérisés) ; Erudit ; TEF 2.0 (thèses) ; Dublin Core Indexation : selon des listes dautorité nationales (Rameau, F-Mesh), selon la classification Dewey, des thésaurus, selon le référentiel de loffre de formation… Formats LOM + MLR, Dublin Core (et SCORM) : description du document et de lenvironnement pour les ressources pédagogiques Archives administratives : traitement à prévoir en EAD Records Management support de workflow différents, de documents primaires I.S.T.C. (Code international normalisé pour les textes), Agence de maintenance : ISAC (sociétés de droits dauteur) / D.O.I. Accessibilité pour les handicapés : WAI, AccessiWeb Respect de léco-label Interfaces daccès à des bases, des sites… Multilinguisme Web Services, OAI-PMH ; protocole Z et serveur de protocoles Open U.R.L.

55 DGES - Marie-Thérèse REBAT55 Statistiques ISO : indicateurs de performance des bibliothèques ISO TR 20983:2003, Information et documentation, Indicateurs de performance pour les services électroniques des bibliothèques… Afnor Z : liste minimale de données pour les statistiques de bibliothèques Counter ISO 2789 : statistiques internationales des bibliothèques basée en partie sur Counter : des difficultés quant à l'aptitude des bibliothèques à fournir des informations pertinentes et fiables sur ces activités enjeu de la dernière révision, une description des services numériques et un corpus de statistiques stabilisées utilisation et coût des services numériques : une question dimportance pour les bibliothèques dans leur dialogue avec les tutelles Indicateurs dimpact pour évaluer linfluence de la politique documentaire sur la recherche -> performance du SCD

56 DGES - Marie-Thérèse REBAT56 Exemple de référentiels : TEF 2.0 Il ny a pas de structure française des métadonnées de thèses, mais il y a des valeurs françaises : Indexation par mots clés (thesaurus...) Liste contrôlée dautorités de vedettes matières : Rameau Liste contrôlée des auteurs, des rapporteurs, des directeurs, des membres et des présidents de jurys Nomenclature nationale des établissements, des laboratoires... Nomenclature nationale des disciplines de thèses, liste contrôlée des écoles doctorales Classification par domaines de connaissance (CNRS) Classification unique pour tous les objets : DCC Dewey

57 DGES - Marie-Thérèse REBAT57 TEF 2.0 et pilotage... Les métadonnées relatives aux institutions, aux personnes et aux classifications et nomenclatures permettent de dresser un tableau des thèses en France et limage dun état premier de la recherche Au niveau de chaque établissement : - il est aisé de connaître et de faire reconnaître le nombre des auteurs, des chercheurs, des sujets de recherche - il est aisé dévaluer lactivité des laboratoires et de leurs membres ; il est aisé de calculer les éléments nécessaires au contrat quadriennal Au niveau national : est disponible la liste des établissements et de ses entités propres ou mixtes ayant une activité de thèse est réelle la mesure de lactivité des écoles doctorales Il devient même possible dobtenir une liste des sujets de thèse déposés

58 DGES - Marie-Thérèse REBAT58 Normalisation de la pédagogie et pilotage... Les métadonnées relatives aux institutions, aux personnes et aux classifications et nomenclatures permettent de dresser un tableau des ressources pédagogiques en France et limage de la productivité et de la qualité de la pédagogie Au niveau de chaque établissement : - il est aisé de connaître et de faire reconnaître le nombre des auteurs, des contributeurs, des cours et cursus en lien avec les diplômes - il est aisé dévaluer lactivité des UFR et de leurs membres ; il est aisé de calculer les éléments nécessaires au contrat quadriennal Au niveau national : est disponible la liste des établissements et de ses entités ayant une activité de « TICE » est réelle la mesure de lactivité des établissements Il devient dès lors même possible dobtenir des listes selon différents critères

59 DGES - Marie-Thérèse REBAT59 Publication scientifique et pilotage... Les métadonnées relatives aux institutions, aux personnes et aux classifications et nomenclatures permettent de dresser un tableau des publications scientifiques en France et létat de la recherche Au niveau de chaque établissement : - il est aisé de connaître et de faire reconnaître le nombre des auteurs, des chercheurs, des sujets de recherche - il est aisé dévaluer lactivité des laboratoires et de leurs membres ; il est aisé de calculer les éléments nécessaires au contrat quadriennal Au niveau national : est disponible la liste des établissements et de ses entités propres ou mixtes ayant publié ou commis une contribution dans un colloque est réelle la mesure de lactivité des instituts et laboratoires (avec le concours des outils mutualisés Universités-CNRS) Il devient alors possible dobtenir des listes sur différents critères Modèles économiques nouveaux : PLOS (public library of science) et SPARC (scholarly publishing and academic resources coalition) Utilisation de Graal...

60 DGES - Marie-Thérèse REBAT60 Veille Il est indispensable que les professionnels de la documentation organisent la veille technologique, quils participent à la sensibilisation et à la formation des enseignants, des chercheurs, des étudiants, des personnels BIATOOS à lusage des TIC et quils améliorent leur propre formation et leur information Références de veille informationnelle : CRU Educnet (SDET) / Aristote, groupe PIN / Culture - Archives de France Afnor (CG 46) /ISO (TC 46) Blogs professionnels Nécessité de former et dinformer le personnel : ENSSIB / A.D.B.S. Abes URFIST / C.R.F.C.B. BnF Relais dinformation : les CRI, les cellules de TICE

61 DGES - Marie-Thérèse REBAT61 Au service de lusager… Mobilité des compétences // Réorganisation structurelle // Nouvelles orientations des métiers Relations interprofessionnelles et inter-services : dans un souci dergonomie, dinteropérabilité et dévolutivité, dinterdisciplinarité et de transversalité, dans une logique de service et gestion de projet Urbanisation du S.I. = analyse de lexistant, critique des outils et des procédures existantes, suggestions de modifications, propositions de nouveaux outils, de nouvelles procédures = nécessite une démarche de mutualisation des compétences, des ressources et des moyens, dans un dialogue permanent avec les usagers et favorise la mise en œuvre dune politique raisonnée et évolutive détablissement (ou dun groupe détablissements) dans le cadre indispensable dune équipe de pilotage-gouvernance pour rendre, avec les enseignants-chercheurs, un service plus efficace et dispenser une information plus pertinente aux usagers

62 DGES - Marie-Thérèse REBAT62 Au service de lusager… Le développement des services aux usagers est amélioré par la politique du système dinformation global de létablissement, qui facilite la constitution et la promotion de son patrimoine numérique La politique de publication et de valorisation du patrimoine numérique de létablissement universitaire est essentielle pour améliorer son identité et accroître sa capacité de recrutement grâce à son système dinformation dans le cadre dune politique nationale concertée


Télécharger ppt "2007.12.03DGES - Marie-Thérèse REBAT - Responsable SI et informatique documentaire 1 Université Paris X-Nanterre – IUP Le Rôle du SCD dans la valorisation."

Présentations similaires


Annonces Google