La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AG DU 26-03-2007 Inter Réseaux des Professionnels DSU PROJET 2007-2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AG DU 26-03-2007 Inter Réseaux des Professionnels DSU PROJET 2007-2009."— Transcription de la présentation:

1 AG DU Inter Réseaux des Professionnels DSU PROJET

2 2 RAPPEL: LE PROJET le SCENARIO DÉCIDÉ Le sens Les métiers 2 - Scénario « offensif et équilibré »acté au CA du Les services Faire / Etre / Penser Politique / Technique Court terme / Long terme de visibilité /communauté professionnelle+partenaires de légitimité de valorisation des ressources dimension qualification permanente /transmission Demande plus de moyens

3 3 Le sens : Promouvoir la démarche de développement social urbain et un modèle de développement territorial qui soit durable, participatif et solidaire Les Métiers : Participer à la structuration des métiers du développement territorial et plus spécifiquement ceux du développement social urbain. Les Services : Contribuer à soutenir les professionnels du développement social urbain dans leurs missions. 3 Objectifs stratégiques actés pour (rappel)

4 4 Valoriser le bénévolat PROJET (RAPPEL) Accroître et diversifier les ressources Mieux faire reconnaître par les employeurs la participation aux réseaux Trouver des ressources régionales: SGAR,DOCUP,régions Abonnement participatif (100 collectivités fin 2006) réserver certains services aux adhérents et abonnés Asseoir les ressources financières Accroître la contributions des réseaux PARTENARIATS Ministère à la Ville:DIV+ANRU FASILD Nouveaux adhérents Ressources bénévoles

5 PREMIER AXE STRATÉGIQUE Le sens : Promouvoir la démarche de développement social urbain et un modèle de développement territorial durable, participatif et solidaire :idem

6 6 AVENIR DE LA POLITIQUE DE LA VILLE-POINTS POSITIFS oNotre capacité collective à comprendre lévolution du système (CA thématiques ouverts, journées nationales, contribution aux Assises de la ville, travaux du CNV…) oÉmergence dun point de vue collectif sur la nécessité de la démarche de projet solidaire de territoire et la qualité de sa conduite (50 propos,Assises,émeutes,texte CUCS) oNotre capacité à relier réflexion et pratiques professionnelles AVENIR DE LA POLITIQUE DE LA VILLE-DIFFICULTES oFaiblesse des projets solidaires de territoire (locaux ) oFaiblesse des politiques nationales et européenne oPaysage institutionnel éclaté (décentralisation acte 2) oAnimation de létat en baisse et « recentralisation » oFaiblesse des réseaux professionnels et associatifs oLa difficulté à renforcer sa fonction dinnovation. LE SENS -BILAN

7 7 AVENIR DE LA POLITIQUE DE LA VILLE-ENJEUX oOn assiste à la fin du modèle français de co-administration du territoire entre lEtat et les maires: aux collectivités dassumer leur projet, aux préfets dassurer les fonctions régaliennes (sécurité, gestion des crises…) oCette montée en responsabilité correspond à une aspiration assez partagée mais constitue un jeu de dupes pour les collectivités sans une meilleure péréquation des ressources oLe projet de territoire est renforcé comme outil de gouvernance, de cohérence et dintelligence collective (Les agglomérations peuvent le faire progresser) NOTRE PROJET ? oContribuer à « lempowerment » des territoires oRenforcer la culture et les méthodes du projet de territoire oPromouvoir les démarches de développement durable (4 piliers) : intégrer les 4 dimensions des projets: richesses,cohésion sociale, durabilité et participation oParticiper au renouvellement de laction sociale dans lesprit du développement social local, du renforcement de la capacité des acteurs et de larticulation des publics et des territoires oContribuer à renforcer les liens entre acteurs (institutions, métiers, habitants, élus, acteurs publics et privés) et différentes échelles oContribuer à réduire les fortes inégalités entre territoires par les échanges dans le réseau LE SENS -PROJET

8 8 Les chantiers proposés pour oRenforcer et qualifier lanimation des réseaux comme outils nécessaires à lexercice professionnel et brique de base de lirdsu oDévelopper la dynamique des chantiers et les hiérarchiser projets de territoire et CUCS (Etienne Varaut) Gouvernance du projet de territoire (Michel Peisey+Rémy Crouzoulon) Lutte contre les discriminations (Stephane Martin+Sébastien Vaudin?+) Projets éducatifs territoriaux (Laurent Dauty) Articulation du projet RU avec le projet de territoire (jean pierre Roger) Développement social local (José Dhers) oOuvrir de nouveaux chantiers stratégiques? Le projet économique au service de la cohésion (qui?) Développement durable et projet de territoire solidaire (Karine Lancement) Projet local de santé (Nord Pas de Calais) Prévention de la délinquance (françois Bartoli) Lobservation locale (Benoît Boissière? Pierre Jolly?) oContinuer à nous impliquer au CNV (Etienne Varaut) oMieux travailler avec les associations d élus et les réseaux de villes opublier des textes plus nombreux (articles et textes de fond) LE SENS -CHANTIERS

9 DEUXIÈME AXE /Les Métiers : Participer à la structuration des métiers du développement territorial et plus spécifiquement ceux du développement social urbain :amplifier la reconnaissance et la structuration des méthodes et des métiers du développement territorial

10 10 POINTS POSITIFS oLa dynamique de la Plateforme métiers (le réseau, le référentiel généraliste,les fiches métiers CNFPT, les états généraux…) oL'intérêt réaffirmé par la DIV et la DIACT pour lingénierie oLarrivée massive de jeunes professionnels oLa formation permanente assurée par les réseaux DIFFICULTES oLe manque de capitalisation des pratiques et de référentiels oLa diversification des métiers par programme oFaible intérêt des élus et du CNFPT sur la question oLabsence dun cadre demploi adapté dans la FPT oLe turn over important des professionnels CHANTIER MÉTIERS

11 11 ENJEUX oSauvegarder la plateforme métiers comme seul lieu qui fédère autour des métiers du développement territorial odévelopper les liens entre les différentes familles de développeurs territoriaux : agents de développement/chefs de projet, généralistes/spécialistes, emploi/renouvellement urbain/éducation/ social, urbain/rural, quartier/ville/agglomération…) oCapitaliser et mutualiser les pratiques et les outils de la conduite de projet de territoire (observation, élaboration partagée, suivi-évaluation…) oOrganiser léchange réciproque entre jeunes et anciens professionnels et développer le parrainage oDévelopper les interventions du réseau dans les formations (Master) et agir sur la commande ( INET, formations FPT) oCollaborer avec Profession Développement pour créer un nouveau cadre demploi plus adapté aux développeurs territoriaux dans la FPT oSouvrir à des échanges professionnels européens dans une visée prospective oCoopérer davantage avec les centres ressource volontaires CHANTIER MÉTIERS

12 : mettre en oeuvre une formation-action sur 3 ans qui sera le chantier fédérateur: comment construire des projets solidaires de territoire? OPPORTUNITÉ: oLinter réseaux est le seul acteur collectif pouvant impulser cette démarche en fédérant des énergies internes et externes au réseau oLa perspective de projets solidaires de territoire est encore théorique et doit se concrétiser pour se décliner politiquement et techniquement/ les 3 années à venir constituent le bon moment oLirdsu est en position de pouvoir capitaliser les pratiques favorisantes et défavorisantes au projet sur différents territoires OBJECTIF: oIdentifier les conditions qui freinent ou favorisent la construction de projets solidaires oProduire quelques propositions techniques et méthodologiques MOYENS: oUn partenariat suffisant (CNV, associations délus, DIV,ACSE URBACT,centres ressource..) oUne méthodologie ad hoc optimisant et agrégeant les travaux de nos différents chantiers pour les mettre en perspective oUn comité scientifique apportant son soutien oUne approche délibérément auto formative oLes moyens financiers du scénario 1 CHANTIER MÉTIERS

13 TROISIÈME AXE :DÉVELOPPER LES SERVICES Contribuer à soutenir les professionnels du développement social urbain dans leurs missions :idem en confortant la fonction ressource du réseau.

14 14 Des réseaux présents dans le paysage régional o15 réseaux vivants, 2 nouveaux (Languedoc Roussillon, Lorraine) o 4 réseaux en émergence (Champagne Ardennes, Bourgogne, Picardie, Nord Pas de calais) oDes relations différentes avec les centres ressources oUn essoufflement de lanimation de certains réseaux o4 réseaux sont financés par des partenariats régionaux formalisés (régions, SGAR…) oLe succès des CA ouverts IRDSU au détriment de CA « vie interne » oRéussite des journées nationales (Paris et régions) oPas assez de renouvellement des administrateurs (CA, bureau et responsables de chantier) CUISINE/DÉVELOPPEMENT DES RESEAUX

15 15 PROJET pour linter réseaux: oConnaître lensemble des professionnels (enquête nationale exhaustive ) et sadresser à eux ( bulletin électronique et listes spécialisées) oCommuniquer sur la plus value à simpliquer dans le réseau (mise en lien avec la communauté professionnelle et moyen dapprentissage personnel et professionnel, individuel et collectif…) oFaire connaître largumentaire auprès des nouveaux professionnels orenforcer le noyau danimation actif de lIRDSU et des réseaux oMettre en place un mode dorganisation en groupe projet avec des outils adaptés oDévelopper les publications des membres du réseau sur lanimation de forum… oMettre à disposition des réseaux et des sites (adhérents et abonnés) le nouvel outil de liste de diffusion et de discussion « SYMPA » CUISINE/DÉVELOPPEMENT DES RESEAUX

16 16 Le service sest développé: o1900 annonces en ligne en 2006 (multipliées par 2 en 2 ans) oLa bourse reçoit 500 visites par jour (X4 en 2 ans) oSatisfaction exprimée par les employeurs et demandeurs oLa bourse demploi « tire » labonnement participatif oElle constitue souvent le premier contact avec lIRDSU Projet: oPrévoir un formulaire en ligne (demandes et offres) oinstaller une fonction statistique oOrganiser une évaluation systématique du service oPour les réseaux:penser à renvoyer les offres vers lIRDSU oIdem pour les centres ressource CUISINE/BOURSE D EMPLOIS

17 17 Un besoin identifié: le « coup de main efficace » o200 demandeurs en 2006 (x2 en 2 ans) o1600 personnes ressources ont répondu à 1 SVP o50% de personnalisé au téléphone oLes 3500 contacts du fichier (1800 fin 2003) Les pistes damélioration 2007 oRéalisation de la base de données et des listes de diffusion oQualifier le service: synthèses plus systématiques Visibilser les échanges et synthèses oélargir la communauté des personnes ressources en lien avec labonnement participatif et des alliances avec dautres réseaux professionnels CUISINE/ SVP RESSOURCES

18 18 Des visites en développement o10000 par mois en janvier 2007 (moyenne de 2500/mois en 2006) oLes raisons: nouveau look plus clair,flux RSS, publications en hausse (305 articles hors annonces emploi) : « cucsothèque », forum développement social local… o60 rédacteurs (moyenne de 2 articles) Les pistes damélioration 2007 oRéalisation de la base de données et des listes de diffusion SYMPA avec inscription en ligne (ce qui nécessite une assistance dédiée=scénario 1) oDévelopper le nombre des rédacteurs (passer de 60 à 120) et darticles (passer de 305 à 500) oAméliorer larborescence en lien avec nos chantiers et le thésaurus adopté par les centres ressources oMettre à disposition des réseaux des pages régionales et les outils souhaités (bibliothèque, agenda, forum public et privé, listes SYMPA..) oMettre à disposition des sites abonnés les outils ad hoc à usage local (ex: val dorge, Rochefort…) oPublier les SVP ressources en accès abonnés CUISINE/www.irdsu.net

19 BUDGET DÉVELOPPER LE FINANCEMENT pour un PROJET PLUS AMBITIEUX

20 20 Budget 2006: total des charges= Budget 2006: total des produits= Un résultat 2006 excédentaire de 3200 La DIV nous a financé à euros Le FASILD à Partenariat financier ANRU pas encore engagé labonnement participatif a eu un bon écho: 100 collectivités abonnés pour euros Les cotisations des réseaux restent faibles (5000) Nous retrouvons un trimestre davance de trésorerie Budget 2006

21 21 Décider et négocier le scénario 1, le seul permettant de donner de lambition à notre projet: oChargé de développement à plein temps oAssistance dédiée (base de données+services) oDes moyens pour le développement des prestations (formation-action et développement du site internet) Généraliser la proposition dabonnement participatif oPasser de 100 à 200 abonnés (2007), 300 (2008), 400 (2009) oMontée en charge de la production (SVP, bourse demploi, liste de diffusion) oConvention avec Flash pour la la facturation et le suivi Débattre du principe dune contribution structurelle et pérenne des réseaux à lIRDSU (3e pied des ressources) Développer les adhésions aux réseaux (passer de 300 adhérents effectifs fin 2006 à 600 en 2009) Mettre en place des outils de gestion (trésorerie, facturation, cellule de gestion régulière) Valoriser les ressources non monétaires (4 équivalents temps plein en 2005) Trouver de nouvelles pistes de financement (Europe, ministère de lécologie…) Budget

22 22 SCÉNARIO 1 :financement du projet en fort développement oMontée en charge des abonnements (200 CT pour 30000) oCotisation des réseaux en hausse (7000) oPas de contribution structurelle des réseaux (à débattre en AG) oDIV + ACSE +ANRU en hausse ( =190000)-décidé en CA le 9 février oTOTAL= en 2007 Le scénario 1 fait le pari dun soutien renforcé de létat mais maintient la relation de dépendance forte (ressources propres=0,16 à 0,23) Il permet de faire un saut en 2007 pour accompagner le développement du projet Il permet un temps plein pour le chargé de développement et de recruter une assistance dès 2007 De développer les prestations et le site Internet pour mettre en oeuvre la formation action « comment construire des projets solidaires de territoire? » 2 SCENARIOS

23 23 SCÉNARIO 2: hypothèse basse oMontée en charge des abonnements ( 200 CT pour 30000) oCotisation des réseaux en hausse (7000) oContribution structurelle des réseaux en progression (10x1000=10000/15x1000=15000/20x1000=20000) à débattre AG oDIV + ACSE+ANRU stables à oTOTAL= en 2007 Le scénario 2 nous donne peu de marge de manœuvre Il améliore le rapport fonds propres/subventions (0,3 à 0,4) Il permet un temps plein pour le chargé de développement et une assistance partielle en 2008 (adulte relais) Il ne permet pas une progression suffisante des prestations pour mener la formation-action 2 SCENARIOS


Télécharger ppt "AG DU 26-03-2007 Inter Réseaux des Professionnels DSU PROJET 2007-2009."

Présentations similaires


Annonces Google