La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les Objectifs du Millénaire pour le Développement en République du Congo Quels enjeux pour le pays ?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les Objectifs du Millénaire pour le Développement en République du Congo Quels enjeux pour le pays ?"— Transcription de la présentation:

1

2 Les Objectifs du Millénaire pour le Développement en République du Congo Quels enjeux pour le pays ?

3 Que sont les Objectifs du Millénaire pour le développement ? Les Objectifs ont été définis lors de la Déclaration du Millénaire en Septembre 2000– un pacte de solidarité conclu entre les chefs détat lors du sommet historique du Millénaire pour vaincre la pauvreté humaine au cours du 21 ème siècle Des cibles mesurables et délimitées dans le temps – un cadre qui définit les responsabilités des pays pauvres et riches pour respecter leurs engagements

4 Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) Objectif 1: Eliminer lextrême pauvreté et la faim Objectif 1: Eliminer lextrême pauvreté et la faim Objectif 2 : Assurer une éducation primaire pour tous Objectif 2 : Assurer une éducation primaire pour tous Objectif 3 : Promouvoir légalité des sexes et lautonomisation des femmes Objectif 4 : Réduire la mortalité des enfants de moins de 5 ans Objectif 4 : Réduire la mortalité des enfants de moins de 5 ans

5 Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) Objectif 5 : Améliorer la santé maternelle Objectif 5 : Améliorer la santé maternelle Objectif 6 : Combattre le VIH/sida, le paludisme et d'autres maladies Objectif 6 : Combattre le VIH/sida, le paludisme et d'autres maladies Objectif 7 : Assurer un environnement durable Objectif 7 : Assurer un environnement durable Objectif 8 : Mettre en place un partenariat mondial pour le développement Objectif 8 : Mettre en place un partenariat mondial pour le développement

6 Pourquoi les Objectifs sont-ils importants ? Les progrès ont été trop lents – les Objectifs offrent des cibles délimitées dans le temps que la communauté internationale doit respecter Les précédents Objectifs ont permis dimportantes avancées Lengagement global pour atteindre les Objectifs peut accélérer les progrès Les OMDs nous lancent un défi en posant la question : Quest-ce quil faut faire pour atteindre les Objectifs?

7 Est ce que lon est sur la bonne voie : quelques défis Au rythme actuel des progrès… LAfrique Subsaharienne atteindra lObjectif de mortalité des enfants 150 ans en retard LAsie du Sud ne réduira pas de moitié la faim avant le XXII ième siècle La pauvreté augmente dans la CEI et stagne en Amérique Latine

8 Mais les Objectifs peuvent être atteints Dimportant progrès sont possibles en lespace de peu de temps

9 Où sont les priorités ? Le cours actuel des choses ne sera pas suffisant pour atteindre les objectifs résumé des points importants

10 Où sont les priorités pour atteindre les OMDs? Deux types de pays font face à dimportants défis : I.Les pays pauvres ne faisant pas de progrès en direction des objectifs (pays prioritaires) II.Les pays ayant de bons résultats mais avec des poches de pauvreté où vivent de nombreux laisser- pour-compte

11 I. 59 pays prioritaires en difficulté pour atteindre les Objectifs…

12 54 ont une population de moins de 40 m 13 ont vécu des conflits violents 21 (parmi les 26 avec données) sont des exportateurs de biens primaires 24 ont une prévalence du VIH/SIDA supérieure à 5 % 32 sont des pays enclavés ou ont plus de 75 % de leur population vivant à plus de 100 Km des côtes 31 sont très endettés (PPTEs) I. 59 pays prioritaires – quelques caractéristiques communes

13 Que doit-il être fait ? Dépasser les obstacles structurels résumé des points importants

14 Les obstacles structurels doivent être dépassés pour atteindre les Objectifs Les principaux débats et mesures prises au cours des années 1990s : –Stabilité macro-économique –Bonne Gouvernance et lutte contre la corruption –Participation de la population Tous sont importants mais non suffisants : dans les pays prioritaires le développement échoue Des obstacles structurels sont ignorés

15 Les obstacles structurels qui empêchent le progrès dans les pays prioritaires Facteurs géographiques –Éloignement des march é s mondiaux –March é domestique faible –Impact du VIH/SIDA, malaria, et autres maladies –Conditions climatiques défavorables, désastres naturels Endettement à un niveau insupportable Conflits et violences Règles commerciales injustes

16 Mesures à prendre pour sattaquer aux obstacles structurels & préparer lavenir Six catégories de mesures : Investir dans la santé et léducation Investir dans les infrastructures Augmenter la productivité agricole Une politique de développement industriel Droits de lhomme et équité Durabilité des ressources environnementales La géographie nest pas une fatalité

17 Qui doit agir ? Les pays pauvres ne peuvent atteindre les Objectifs par leurs seuls efforts résumé des points importants

18 Un Partenariat Global est nécessaire pour atteindre les Objectifs Les pays les plus pauvres – même si les mesures prises seraient parfaites – ne pourraient dépasser seuls les obstacles structurels Les Objectifs ne pourraient être atteints que si les pays les plus riches respecteraient leurs engagements

19 Le Pacte du Millénaire pour le développement Le Pacte du Millénaire pour le développement – un plan daction qui est construit sur laccord conclu entre les pays riches et pauvres pour atteindre les Objectifs : –Pays pauvres reformes & meilleure gouvernance –Pays riches respectent leurs engagements

20 Actions dans les pays les plus pauvres Intégrer les Objectifs dans les stratégies de développement conçues par les pays eux-même pour atteindre les Objectifs (exemple DRSPs) Améliorer la gouvernance et promouvoir la responsabilité financière pour lutilisation de laide Mettre les Objectifs au centre de lagenda politique Encourager la participation locale

21 Cest la dernière chance pour agir

22 Objectif 1: Eliminer lextrême pauvreté et la faim Cible 1.Réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la proportion de la population dont le revenu est inférieur à un dollar par jour Est-ce que lon est sur la bonne voie pour réduire de moitié la proportion de la population vivant en état de pauvreté ?

23 Objectif 1: Eliminer lextrême pauvreté et la faim Cible 2.Réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la proportion de la population qui souffre de la faim Sommet Mondial de lalimentation en 1996: diminuer de moitié dici à lan 2015, le nombre de personnes souffrant de malnutrition dans le monde

24 faiblesse de la croissance économique linsuffisance des approvisionnement alimentaire bas niveau des dépenses de santé et déducation faible taux dalphabétisation des femmes laccès limité à une eau salubre et à un assainissement adéquat Facteurs liés à la malnutrition

25 manque de services de base telles que le crédit, linformation et les services sociaux manque dinfrastructures telles que les routes la vulnérabilité aux catastrophes naturelles fragilité de la base de ressources naturelles dont elle dépend forte densité de la population

26 Actions du Système des Nations Unies contre la faim Laide alimentaire directe Cantines scolaires [projets FAO, UNICEF ? A détailler !]

27 Discussion: lextrême pauvreté et la faim Quest-ce que jen pense ? Comment je vis cela ? Quelles sont mes suggestions, mes idées

28 Objectif 2 : Assurer une éducation primaire pour tous Cible 3.D'ici à 2015, donner à tous les enfants, garçons et filles, partout dans le monde, les moyens d'achever un cycle complet d'études primaires Objectifs du programme « Education pour tous » (EPT) en (Forum Mondial sur léducation à Dakar en 2000) Objectif repris dans les ODM lors du sommet du millénaire.

29 Déficit de 3 millions denseignants en Afrique Subsaharienne. Un Observatoire de lEPT avec lappui de LInstitut des Statistiques de lUNESCO (ISU) Le rapport de 40 élèves/enseignant sest encore détérioré ces dernières années

30 Perspectives de lEPT en pays dont la République du Congo sont en voie de latteindre 21 pays risquent de ne pas atteindre légalité fille/garçon 57 pays risquent de ne pas atteindre un ou plusieurs objectifs de Dakar

31 Les atouts envers lEPT en 2015 Des infrastructures importantes héritées de la colonisation Un réseau public et un réseau privé chrétien ayant élèves en 1960 et en 1970 La Loi scolaire de 1961: Droit à la scolarité pour tout enfant vivant au Congo Scolarité obligatoire de 10 ans Gratuité des fournitures scolaires

32 La Rép. du Congo était un des pays les plus scolarisés de la planète (95 %) Alphabétisation: La Rép. Du Congo reçoit le Prix dhonneur de lUNESCO en 1970

33 Les contraintes à latteinte de lEPT 1990, restauration du dualisme dans lenseignement Désinvestissement du secteur public dans léducation

34 Les espoirs pour lEPT Projet « Appui à la réinsertion Scolaire des Enfants et des Jeunes Déscolarisés vivant dans des zones touchées par les Conflits Armés et les Catastrophes Naturelles » - Réhabiliter les infrastructures scolaires endommagées - Assurer la formation des formateurs - Produire les supports pédagogiques - Remise à niveau des enfants déscolarisés

35 Signature du protocole daccord «Éducation pour Tous » Ecole des Pygmées Autres initiatives: Forum National de lalphabétisation; Programme scolaire de lutte contre le VIH/SIDA; Construction du Centre Polytechnique de Brazzaville Réhabilitation dun complexe scolaire et dune école du Pool Formation de jeunes filles en déperdition scolaire

36 Discussion: léducation primaire en Rép. Du Congo Quest-ce que jen pense ? Comment je vis cela ? Quelles sont mes suggestions, mes idées

37 Objectif 3 : Promouvoir légalité des sexes et lautonomisation des femmes Cible 4.Éliminer les disparités entre les sexes dans les enseignements primaire et secondaire d'ici à 2005 si possible et à tous les niveaux de l'enseignement en 2015 au plus tard

38 Linégalité des rapports entre les hommes et les femmes L in é galit é des rapports entre les hommes et les femmes fait partie int é grante de la probl é matique du d é veloppement Conf é rence Internationale sur la Population et le D é veloppement (CIPD) en 1994 Conf é rence Mondiale sur les Femmes tenue à Beijing en 1995 Dans la d é claration universelle des droits de l´homme adopt é e en 1948, l article 1er stipule : "Tous les êtres humains naissent libres et é gaux en dignit é et en droits"

39 Linégalité des rapports entre les hommes et les femmes Sur le plan é conomique Difficult é s d acc è s des femmes aux cr é dits pour financer leurs activit é s g é n é ratrices de revenus Difficult é s d acc è s des femmes aux technologies am é lior é es Sur le plan politique Sous-repr é sentation des femmes dans les instances de prise de d é cisions à tous les niveaux

40 Linégalité des rapports entre les hommes et les femmes Sur le plan juridique Inad é quation entre les textes pris au niveau national et ceux ratifi é s au niveau international Difficult é d application des textes existants du fait du poids de la tradition qui est encore tr è s vivace

41 Linégalité des rapports entre les hommes et les femmes Sur le plan de la formation Difficult é s d acc è s à la formation technique et professionnelle Sur les plans socio-culturel et sanitaire Poids de la coutume (pas de prise de parole en public, les mariages pr é coces, les grossesses pr é coces, rapproch é es et tardives, les tabous alimentaires, etc.) Les violences sexuelles dont elles sont victimes même hors conflit Les femmes sont plus expos é es au VIH/SIDA

42 Linégalité des rapports entre les hommes et les femmes Sur le plan de l environnement Difficult é s d acc è s des femmes à des ressources n é cessaires à l entretien de leur famille et de la communaut é

43 POURQUOI LEGALITE DES SEXES POURQUOI LEGALITE DES SEXES Les femmes repr é sentent plus de la moiti é de la population; aussi, ignorer plus de la moiti é de la population de la plan è te dans le d é veloppement socio- é conomique revient à tenir à l é cart la majorit é de la population Elle est le pilier de la famille (Elles assurent la moiti é de la production alimentaire ; elles assument la responsabilit é premi è re de toutes les tâches domestiques, des probl è mes d é ducation, de sant é, de s é curit é alimentaire de toute la famille) F é minisation de la pauvret é : femmes chefs de m é nage

44 AXES DINTERVENTION Constitution dune banque de données désagrégées par sexe - Etudes sur les situations dinégalité - Données de routine désagrégées Renforcement des structures nationales de promotion de la femme –Appui institutionnel –Développement de politique et plans de promotion du genre

45 AXES DINTERVENTION Promotion de laccès des femmes aux crédits et aux moyens de production –Renforcement des caisses féminines dépargne et de crédit –Appui aux micro-projets des femmes démunies Promotion des droits de la femme et de la famille –Vulgarisation des textes juridiques –Harmonisation des textes nationaux avec les instruments internationaux – Mise en place de cliniques juridiques Renforcement des capacités des femmes en matière de gestion, de leadership et de management

46 AXES DINTERVENTION Promotion de laccès des femmes à la gestion de lenvironnement –Programme de protection des écosystèmes –Introduction des technologies améliorées et appui à la production de certaines espèces en vue de préserver lenvironnement

47 CONCLUSION Il ne sagit pas dune révolution, mais de la mise en application effective des instruments internationaux Il sagit de réduire les disparités entre les hommes et les femmes, les filles et les garçons afin de donner à tous légalité de chance Légalité des sexes et lautonomisation des femmes deviendront alors une réalité et non des vœux pieux.

48 Discussion: léquité entre les sexes en Rép. Du Congo Quest-ce que jen pense ? Comment je vis cela ? Quelles sont mes suggestions, mes idées

49 Objectif 4 : Réduire la mortalité des enfants de moins de 5 ans Cible 5.Réduire de deux tiers, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans Pour réaliser au mieux ces objectifs, il faut défendre les droits des enfants à la santé, à léducation, à la protection et à légalité.

50 Est-ce que lon est sur la bonne voie? Objectifs et progrès en 2000 Taux de mortalité infantile réduit de 14 % Eradication de la polio en cours Malnutrition réduite de 17 %

51 Leçons apprises Moins de progrès en Afrique sub-saharienne La plupart des décès denfants sont attribuables à 5 affections Pour lesquelles on dispose dinterventions efficaces et peu coûteuses Rôle essentiel de la communication en direction des parents Évolution exponentielle et désastreuse du SIDA

52 Interventions efficaces et peu coûteuses Paludisme: Moustiquaire imprégnée, TTT adéquat Rougeole: Vaccination Carences nutritionnelles: Allaitement mat.; Vitamine A; Déparasitage; Fer; Sel iodé; Diarrhées:SRO; Eau potable - hygiène Infection Respiratoire Aiguë: PECIME

53 Les cinq piliers de laccélération de la survie des enfants Stratégie efficace de lutte contre la pauvreté Politique et Système de santé opérationnels Amélioration de la santé maternelle Allaitement maternel Alimentation adéquate Mortalité des enfants réduite AEP / HygièneVaccination Plus Vit. A / Déparasitage Moustiquaire imprégnée PECIME

54 Le Rôle des Nations Unies Œuvrer de concert avec les gouvernements, les parlements, la société civile et dautres partenaires pour Faire des droits humains en général et des droits et du bien- être de lenfant en particulier une priorité de 1er ordre Générer, mobiliser et redéployer les ressources pour ces priorités: Différentes initiatives: GAVI, FMSIDA/PALU, Cadre de réduction de la pauvreté Initiative 20 / 20

55 Discussion: la condition de lenfant en Rép. Du Congo Quest-ce que jen pense ? Comment je vis cela ? Quelles sont mes suggestions, mes idées

56 Objectif 5 : Améliorer la santé maternelle 1.Quentend-on par mortalité maternelle? Ensemble de décès de femmes survenus au cours de la grossesse de laccouchement ou dans les 42 jours qui suivent laccouchement. Cible 6.Réduire de trois quarts, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité maternelle

57 2.quelles sont les causes de la mortalité maternelle? HémorragiesHémorragies InfectionsInfections Avortements provoquésAvortements provoqués Hypertension gravidique (ou au cours de la grossesse)Hypertension gravidique (ou au cours de la grossesse) Causes médicales directes/indirectes VIH/SIDAVIH/SIDA

58 Facteurs de risque Âge (moins de 20 ans et plus de 35 ans)Âge (moins de 20 ans et plus de 35 ans) Multiparité (nombre de grossesses élevé ), etc.Multiparité (nombre de grossesses élevé ), etc.

59 Autres facteurs Les trois retardsLes trois retards Retard à décider daller consulter les services de santé (Facteurs socio-économiques/culturels). Retard à décider daller consulter les services de santé (Facteurs socio-économiques/culturels). Retard à arriver à un établissement sanitaire de première référence (accessibilité des établissements) Retard à arriver à un établissement sanitaire de première référence (accessibilité des établissements) Retard à recevoir effectivement les soins après être arrivé dans létablissement (qualité des soins) Retard à recevoir effectivement les soins après être arrivé dans létablissement (qualité des soins)

60 3. Quelle est la Situation?

61 Renforcement des services de Santé de la Reproduction, dont ceux liés à la Maternité Sans risque (UNFPA, OMS, UNICEF) 4. PRINCIPALES INTERVENTIONS DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES 4. PRINCIPALES INTERVENTIONS DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES Disponibilisation des services : Disponibilisation des services : réparations physiques des centres de santé, équipement, dotation en médicaments, y compris les vaccins et éléments nutritifs (fer, vitamines, etc.), formation du personnel de santé en SOU, PF, CPN, etc. réparations physiques des centres de santé, équipement, dotation en médicaments, y compris les vaccins et éléments nutritifs (fer, vitamines, etc.), formation du personnel de santé en SOU, PF, CPN, etc. IEC/Sensibilisation pour le Changement des Comportements IEC/Sensibilisation pour le Changement des Comportements

62 Appui à la scolarisation et à léducation (UNESCO, UNFPA, PNUD, PAM, UNICEF...) Appui aux activités génératrices de revenus (PNUD, FAO, PAM...) Construction des structures de base dont écoles, structures sanitaires, routes, etc. (PNUD, OMS, Banque Mondiale...) 4. PRINCIPALES INTERVENTIONS DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES (Suite)

63 Collecte des données socio- démographiques, économiques et culturelles, Etudes et Recherches/ciblage des actions, suivi et évaluation (UNFPA, UNESCO, PNUD, OMS,UNICEF, FAO…). Plaidoyer (UNFPA, UNESCO, PNUD, OMS,UNICEF, FAO…). 4. PRINCIPALES INTERVENTIONS DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES (Suite)

64 Discussion: la santé maternelle en Rép. Du Congo Quest-ce que jen pense ? Comment je vis cela ? Quelles sont mes suggestions, mes idées

65 Objectif 6 : Combattre le VIH/SIDA, le paludisme et dautres maladies Cible 7.D'ici à 2015, avoir stoppé la propagation du VIH/sida et commencé à inverser la tendance actuelle

66 Adultes et enfants vivant avec le VIH/SIDA Estimations à fin ,1 millions 1 million 6,1 millions ,4 million 1 million Europe occidentale Afrique subsaharienne Europe orientale & Asie centrale Asie du Sud & du Sud-Est Australie & Nouvelle-Zélande Amérique du Nord Caraïbes Amérique latine Asie de lEst & Pacifique Afrique du Nord & Moyen- Orient Total: 40 millions

67 SITUATION DU VIH/SIDA DANS LE MONDE ET EN AFRIQUE, Décembre 2002 Nombre de PVVIH : 42 millions dont 28,1 en Afrique (67%) Nouveaux cas dinfection à VIH : 5 millions dont 3,4 en Afrique (68%) Décès dus au SIDA: 3,1 millions dont 2,3 en Afrique (74%)

68 SITUATION DU VIH / SIDA AU CONGO Séroprévalence : 7,2 % Cas cumulés : 1986 – 2002: 14,710 cas dont 10% dans la tranche dâge des ans Nbre PVVIH : 86,000 dont 45,000 femmes Nbre dorphelins du SIDA: 53,000

69 POLITIQUES ET STRATEGIES 6 axes stratégiques: Renforcement de la prévention de la transmission: sexuelle, sanguine et mère- enfant Amélioration de la prise en charge : médicale (ARV), psycho-sociale, socio-économique, juridique, nutritionnelle Renforcement de la surveillance épidémiologique : système dinformation sanitaire, surveillance sentinelle, enquêtes

70 POLITIQUES ET STRATEGIES (suite) Promotion de la recherche: études dimpact.. Contrôle des Infections Sexuellement Transmissibles (IST): prévention et prise en charge Renforcement de la coordination et du partenariat: cadre institutionnel (CNLS), plaidoyer, mobilisation des ressources (Fonds mondial, MAP…), suivi et évaluation.

71 Objectif 6 : Combattre le VIH/SIDA, le paludisme et dautres maladies Cible 8.D'ici à 2015, avoir maîtrisé le paludisme et d'autres grandes maladies, et avoir commencé à inverser la tendance actuelle

72 SITUATION DU PALUDISME DANS LE MONDE ET AU CONGO 300 à 500 Millions dinfections par an 1 million de décès dont 90 % en Afrique Sub Saharienne : 1 enfant africain meurt toutes les 30 secondes de paludisme Perte économique: 12 milliards de $ par an Congo:* 49 % motifs de consultation * 51 % causes dhospitalisation * 30 % causes de décès (< 5 ans)

73 POLITIQUES ET STRATEGIES MISES EN ŒUVRE Prise en charge des cas : Prévention : chimioprophylaxie chez la femme enceinte, imprégnation des moustiquaires et rideaux, assainissement de base Surveillance : épidémiologique, sensibilité du plasmodium aux antipaludiques, résistance des vecteurs aux insecticides Mobilisation sociale

74 AUTRES MALADIES Tuberculose : Recrudescence en lien étroit avec le VIH / SIDA. 1999:3,144 cas 2002:9,208 cas Maladies négligées : schistosomiase, trypanosomiase; Maladies émergentes: Ebola, Ulcère de Buruli, Monkey Pox

75

76 Discussion: le VIH/SIDA en Rép. Du Congo Quest-ce que jen pense ? Comment je vis cela ? Quelles sont mes suggestions, mes idées

77 Objectif 7 : Assurer un environnement durable Cible 9.Intégrer les principes du développement durable dans les politiques nationales et inverser la tendance actuelle à la déperdition des ressources environnementales

78 Objectif 7 : Assurer un environnement durable Cible 10.Réduire de moitié, d'ici à 2015, le pourcentage de la population qui n'a pas accès de façon durable à un approvisionnement en eau potable salubre Plus dun milliard de personnes nont pas accès actuellement à leau potable. Toutefois, pendant les années 90, près dun milliard de personnes ont eu accès à de leau potable et à des installations dassainissement.

79 Objectif 7 : Assurer un environnement durable Cible 11.Réussir, d'ici à 2020, à améliorer sensiblement la vie d'au moins 100 millions d'habitants de taudis Quelle est la contribution des NATIONS UNIES ? La FAO a réorienté son action vers les nouvelles priorités mondiales dont les forêts et la forestation qui: - sauvegarde les ressources en eau - atténue les changements climatiques - réduit la pauvreté.

80 la FAO sest fixé des objectifs : 1.Renforcer les informations et les bases de données sur les forêts et les arbres ·Elle réunit, analyse, interprète et diffuse tous renseignements relatifs à la forêt.

81 2.Renforcer les politiques forestières nationales ·Elle fournit une assistance pour lélaboration de politique, la planification stratégique, la mise en œuvre et le suivi des programmes forestiers nationaux

82 3.Renforcer les bases techniques pour conserver et développer les ressources forestières et pour valoriser et utiliser les produits forestiers. ·Appliquer les critères et indicateurs de gestion durable des forêts ·Instrument dévaluation de la conservation et de la gestion des ressources génétiques forestières, de la faune et de la flore ·Exploitation à faible impact

83 4.Améliore et maintien létude de santé des forêts ·Protection des forêts contre les insectes et maladies ·Lutte contre les incendies

84 5.Renforcer les cadres institutionnel, juridique et financier des pays dans le secteur forestier. · Crée ou révise des structures normatives et organisationnelles pour répondre à la demande nationale et internationale ·Développe des capacités de gestion

85 6.Améliore la collaboration et les débats régionaux et internationaux sur les politiques forestières et les aspects techniques. ·Six commissions forestières régionales (Afrique, Asie et Pacifique, Amérique Latine, Amérique du Nord, Proche Orient et Europe) servent de tribune aux discussions à léchelon régional. Elles formulent des recommandations à lintention du Comité des Forêts de la FAO (COFO) qui réunit tous les deux ans tous les responsables forestiers du monde entier. ·La FAO contribue activement au dialogue international de politique sur les forêts depuis la Conférence des Nations Unies sur lEnvironnement et le Développement (CNUED) en 1992

86 · La FAO a été un acteur primordial dans les instances intergouvernementales : -le Groupe Intergouvernemental sur les forêts (GIF) en 1995, le Forum intergouvernemental sur les forêts (FIF) le Forum de Nations Unies sur les forêts (FNUF) · La FAO préside le Partenariat concerté sur les forêts (PCF)

87 ·Convention et accords mondiaux -Conférence des Nations Unies sur lEnvironnement (CNUED) -Convention sur la diversité biologique (CDB) -Convention Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (UNFCC) -Convention des Nations Unies sur la lutte contre la diversification (CCD) -Convention sur la Conservation des espèces migratrices danimaux sauvages( CMS).

88 7.Renforce les partenariats avec dautres groupes œuvrant dans le secteur forestier. 8.Augmente léquité sociale et améliore le bien-être des populations en appuyant la foresterie participative et la gestion durable des forêts et des arbres dans les zones marginales. ·Programme de foresterie communautaire

89 Discussion: lenvironnement en Rép. Du Congo Quest-ce que jen pense ? Comment je vis cela ? Quelles sont mes suggestions, mes idées

90 Objectif 8 : Mettre en place un partenariat mondial pour le développement Cible 12.Poursuivre la mise en place d'un système commercial et financier multilatéral ouvert, fondé sur des règles, prévisible et non discriminatoire Cela suppose un engagement en faveur d'une bonne gouvernance, du développement et de la lutte contre la pauvreté, aux niveaux tant national qu'international Cible 13.S'attaquer aux besoins particuliers des pays les moins avancés La réalisation de cette cible suppose l'admission en franchise et hors contingents des produits exportés par les pays les moins avancés ; l'application du programme renforcé d'allégement de la dette des PPTE et l'annulation des dettes publiques bilatérales ; et l'octroi d'une APD plus généreuse aux pays qui démontrent leur volonté de lutter contre la pauvreté

91 Objectif 8 : Mettre en place un partenariat mondial pour le développement Cible 14.Répondre aux besoins particuliers des petits États insulaires en développement (en appliquant le Programme d'action pour le développement durable des petits États insulaires en développement et les conclusions de la vingt- deuxième session extraordinaire de l'Assemblée générale) Cible 15.Traiter globalement le problème de la dette des pays en développement, par des mesures d'ordre national et international propres à rendre leur endettement viable à long terme Cible 16.En coopération avec les pays en développement, formuler et appliquer des stratégies qui permettent aux jeunes de trouver un travail décent et utile

92 Objectif 8 : Mettre en place un partenariat mondial pour le développement Cible 17.En coopération avec l'industrie pharmaceutique, rendre les médicaments essentiels disponibles et abordables dans les pays en développement Cible 18.En coopération avec le secteur privé, faire en sorte que les avantages des nouvelles technologies, en particulier des technologies de l'information et de la communication, soient accordés à tous

93 Objectif 8 : Les mesures à prendre et non la charité de la part des pays riches Plus d aide et plus efficace Plus d all é gement de la dette Partager la technologie Commerce : am é liorer l acc è s à leurs march é s Objectif 8 – pas de date butoir ou de cibles quantitatives

94 Objectif 8 : Augmenter laide Aide suppl é mentaire estim é e : au minimum 50 $ milliards par an Pas un ch è que en blanc – appui jusqu à ce que les pays aient d é pass é leurs obstacles structurels

95 Objectif 8 : Allégement de la dette…plus est nécessaire Repenser les PPTE : plus d attention pour atteindre les Objectifs 8 des 42 Pays Pauvres Tr è s Endett é s ont atteint leur point d ach è vement Quand la dette diminue, l investissement dans la sant é et l é ducation peut augmenter

96 Des r è gles de commerce international in é gales Augmenter l acc è s aux march é s pour les produits des pays en d é veloppement Supprimer les subventions qui empêchent les pays en d é veloppement d être comp é titeur

97 Discussion: le partenariat mondial et la Rép. Du Congo Quest-ce que jen pense ? Comment je vis cela ? Quelles sont mes suggestions, mes idées

98 Parternariat Société civile Gouverne ment

99


Télécharger ppt "Les Objectifs du Millénaire pour le Développement en République du Congo Quels enjeux pour le pays ?"

Présentations similaires


Annonces Google