La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

RAPPORT SUR LORGANISATION DES SYSTEMES DE STATISTIQUES EN GUINEE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "RAPPORT SUR LORGANISATION DES SYSTEMES DE STATISTIQUES EN GUINEE."— Transcription de la présentation:

1 RAPPORT SUR LORGANISATION DES SYSTEMES DE STATISTIQUES EN GUINEE

2 PRESENTATION DE LA GUINEE La République de Guinée est située à lEst du continent Africain ; elle est limitée à lEst par la Cote dIvoire, à lOuest par lOcéan Atlantique, au Nord par la Guinée Bissau, le Sénégal et le Mali et au Sud par la Sierra Léone et le Libéria. Le pays sétend sur une superficie de km2 dont 25% sont propices à lAgriculture. Il comprend quatre régions naturelles. La Basse Guinée, la Moyenne Guinée, la Haute Guinée et la Guinée forestière, différentes les unes des autres du point de vue relief, du climat, de la végétation et des types de sols, ce qui lui offre une grande diversité agro - écologique. Le climat est très variable allant de climat type sub-guinéen pour la basse Guinée, tropical pour la moyenne Guinée, de type soudanien pour la Haute Guinée et Equatorial pour la Guinée Forestière, avec des précipitations variant de mm à la savane à mm sur la côte.

3 La population est estimée à habitants selon le recensement général de la population et de lhabitat de 1996, avec 51% de femmes. Le taux de croissance de la population est de 3,1% par ans. LAgriculture demeure lune des principales activités économiques du pays. Elle emploie 70% de la population et contribue à hauteur 18,3% au PIB en 2002.

4 Lagriculture reste dominée par les cultures vivrières le riz occupe environ 43% des superficies totales cultivées et constitue un aliment stratégique pour le pays. Les exploitations agricoles dominantes sont traditionnelles et de petite taille, Laugmentation de la production agricole découle très souvent de laugmentation des superficies cultivées. Les cultures de rente sont constituées par le café, le coton, le palmier à huile, lhévéa et lacajou.

5 Lélevage représente la 2ème activité économique pour les ruraux. Le bétail est composé de bovins denviron 3 millions de têtes, de ovins et de de caprins environ, de porcins, ainsi que le volaille traditionnelle dont leffectif avoisine les de têtes. La production de viande est estimée en 2001 à plus de de tonnes, toutes espèces confondues et de de litres de lait. La pêche fournit environ tonnes de poisson par an avec environ 60% par la pêche artisanale.

6 Organisation du système de statistiques alimentaires et agricoles. Les activités statistiques en République de Guinée sont régies par la Loi L/95/047/CTRN du 29 août 1995 portant Coordination, secret et obligation en matière de statistique. par le Décret D/95/243/PRG/SGG du 31 août 1995 portant application de la Loi statistique. –Qui définit les Services producteurs dinformation ( la DNSI, les Services statistiques des départements Ministériels, les organismes publics et les organismes privés). –Et met le CNS pour assurer la concertation sur les étapes de la production de linformation statistique et de sa diffusion, que cette information provienne des enquêtes statistiques et des recensements ou de lexploitation des données issues de lactivité administrative.

7 Dans le cadre de la restructuration du Département de lAgriculture les nouvelles attributions et organisations du SNSA prennent en compte les statistiques agricoles, alimentaires et environnementales, définissent la nouvelle mission du SNSAE consistant à la conception, lélaboration, la mise en œuvre et le suivi de la politique du gouvernement dans le domaine des statistiques agricoles, alimentaires et environnementales. Le SNSAE est particulièrement chargé de collecter, traiter, analyser et diffuser les informations statistiques agricoles, alimentaires et environnementales sur lensemble du territoire national.

8 Ce projet de document juridique définit la nouvelle structure et lencrage institutionnel du SNSAE; lorganisation de la structure centrale et les structures décentralisées des Régions et des Préfectures en matières de gestion des systèmes de production de linformation Agricole; Il fait état de la description des postes et des charges pour chaque poste et le profile des cadres qui doivent les meubler, conformément à un projet darrêté conjoint fixant le cadre organique du SNSAE ;

9 structure du système statistique National. Il est important de souligner le caractère très décentralisé des structures et des systèmes dinformation sur lagriculture et lalimentation en Guinée. Beaucoup de structures produisent des données et fournissent de linformation sur linsécurité alimentaire et la vulnérabilité La mission de coordination dorientation et de suivi reste confiée à la DNS conformément à la Loi et les textes en vigueur dans le pays

10 Existence dune SNDS et place des Statistiques Agricoles Lexercice délaboration de la stratégie Nationale de développement de la statistique en Guinée (SNDS) a été officiellement lancé le 10 novembre Lintérêt de cet exercice est que, dune part, depuis quatre ans, le système statistique Guinéen est appelé à jouer un rôle de plus en plus important dans lélaboration, le suivi et lévaluation des politiques, programmes et projets de développement Dautre part, de nouveaux besoins, en matières dinformations, sont apparus, dans le cadre de lélaboration et du suivi de la mise œuvre de la stratégie Nationale de réduction de la pauvreté (SRP) et des objectifs du millénaire pour le développement (OMD) et tout récemment dans le domaine de la gestion axée sur les résultats.

11 Les différentes étapes prévues sont les suivantes : –les activités préliminaires –le diagnostic de lensemble du système statistique national –la définition de la vision et lélaboration des stratégies sectorielles –lélaboration des plans dactions sectoriels –la mise en œuvre de la SNDS Le chronogramme indicatif dactivités de la feuille de route du processus délaboration de la SNDS a connu un retard important en raison des évènements de janvier février 2007 survenus en Guinée. LAtelier de validation des rapports sectoriels de diagnostic du système national de statistique na pu être organisé que du 15 au 19 octobre Les autres étapes du processus se poursuivent.

12 Dialogues avec les utilisateurs Sur la base des principaux documents de stratégie (le DSRP, PDA vision-2015, les documents de politiques sectorielles des autres Départements Ministériels) et face aux objectifs du millénaire pour le développement (OMD), les efforts se focalisent sur la nécessité de produire régulièrement des données statistiques permettant dassurer une meilleure visibilité et daboutir à des prises de décisions rapides et opportunes. Devant la problématique sensible de lutte contre la pauvreté, linsécurité alimentaire et la vulnérabilité des ménages et des populations, le Département de lAgriculture en collaboration avec le PAM, les structures techniques du plan, des finances, de la coopération, de lenvironnement, de la météo, de la pêche, du commerce et de la santé, partagent avec lUNICEF, lUSAID et plusieurs ONG nationales et internationales, un exercice de consolidation dune équipe technique de travail et des outils de collecte, de traitement et danalyse des principaux indicateurs. Cet exercice va aboutir au lancement des programmes à court terme sur des phases pilotes dans certaines régions du pays.

13 Financement du système de statistiques agricoles Les programmes dinvestigations statistiques dans le secteur (EAP et RNA) dépendent quasiment des financements extérieurs Ces types de financement, sils ne sont pas soutenus par un engagement politique suffisant de lEtat causent des désarticulations préjudiciables aux structures en charge des statistiques agricoles. En Guinée, la totalité des cadres du service national des statistiques agricoles répondent de la Fonction publique. Il se note une perte réelle quand il se passe des campagnes sans activités denquêtes statistiques agricoles avec ce que cela comporte comme probabilité de débrayage du personnel formé dépend plusieurs années pour assurer ces activités.

14 Ressources humaines Le dispositif de collecte de données comprend trois catégories de personnels : 1- Le personnel de conception et de coordination comprenant 2- Le personnel de contrôle et de collecte Un personnel dappuis Il se pose en ce moment un besoin réel de renforcement de leffectif du personnel pour la mise en œuvre des prochains programmes denquêtes agricoles et un besoin de formation en statistique, en informatique, en techniques de collecte et de traitement de données, en analyse de données et sur les outils de la nouvelle technologie.

15 Coopération internationale et assistance extérieure Les partenaires techniques et financiers (BM, PNUD, le PAM, La FAO, Paris 21,) apportent des appuis divers à la Guinée pour la réorganisation du système, National de statistique à travers la préparation de la stratégie nationale de développement des statistiques (SNDS) en cours délaboration Le MAEEEFa soumis à la FAO un projet dappuis à la préparation et à la mise en œuvre dun système dinformation sur linsécurité alimentaire et la vulnérabilité. Une mission FAO est arrivée en Guinée pour juger de lopportunité de la mise en œuvre de ce projet. Je souligne lintérêt de lassistance de la FAO pour la mise en œuvre de ce projet sous un format TCP qui permettra, non seulement, la relance du dispositif statistiques agricoles mais consolidera, le volet secteur agricole de la SNDS, à coût sure.

16 principales contraintes Faible coordination et harmonisation des méthodes de collecte ; Faible capitalisation des données existantes Faible compatibilité des données ; Faible couverture des principaux indicateurs suivant les domaines couverts ; Vétusté des équipements informatiques Manque de matériels roulants ; Manque de financement.

17 Résultats du système de statistiques alimentaires et agricoles les principaux résultats des système de statistiques alimentaires et agricoles sont fournis sur la base des enquêtes, des recensements et des rapports administratifs Les domaines couverts sont autant divers que les indicateurs poursuivis pour chaque domaine spécifique suivant les besoins. Les domaines couverts sont lagriculture, lélevage, la pêche, les eaux et forêts, la santé, sur les volets suivants : -la production et les rendements des principales cultures, -la production animale et le suivi du cheptel, -la production halieutique, -les prix des produits agricoles, du bétail et des intrants agricoles et animaux,

18 Les informations sont collectées à travers les systèmes de collecte existants : les enquêtes agricoles (SNSA) les enquêtes démographiques et de santé (DNS) ; les enquêtes sur les prix des produits alimentaires dans les marchés (SIPAG, ACA) ; les enquêtes sur le niveau nutritionnel et la sécurité alimentaire (MS) ; enquêtes intégrale budget et consommation des ménages (DNS) ; cartographie de la vulnérabilité (DNS, DNP, DSRP) ; observatoire sur lenvironnement enquête sur le volume de pêche (CRH et les DNP).

19 Plusieurs indicateurs sont suivis à travers ce dispositif : Indicateurs démographiques Indicateurs agricoles Indicateurs daccès aux services de base

20 -les volumes et la répartition de la consommation alimentaire -les revenus et dépenses des ménages, -les infrastructures sociales de base (écoles, postes et centres de santé,routes) -les caractéristiques des populations, -santé et nutrition, -donnés du bilan alimentaire.

21 Plans futurs en matière de recensements et enquêtes agricoles Mise en œuvre du projet SICIAV Guinée en 2008 Réalisation de lenquête agricole sur la campagne Projet de préparation du RNA en Réalisation du RNA

22 Liste des principales enquêtes et des recensements nationaux de lagriculture : Les principales enquêtes agricoles réalisées EAP 90-91, EAP 91-92, EAP 95-96, EAP ; Les principaux recensements réalisés - RNA , RNA


Télécharger ppt "RAPPORT SUR LORGANISATION DES SYSTEMES DE STATISTIQUES EN GUINEE."

Présentations similaires


Annonces Google