La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Équipe Cognition Auditive et Psychoacoustique Présentée par Carine Signoret Dirigée par Fabien Perrin et Barbara Tillmann Exploration des mécanismes non.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Équipe Cognition Auditive et Psychoacoustique Présentée par Carine Signoret Dirigée par Fabien Perrin et Barbara Tillmann Exploration des mécanismes non."— Transcription de la présentation:

1 Équipe Cognition Auditive et Psychoacoustique Présentée par Carine Signoret Dirigée par Fabien Perrin et Barbara Tillmann Exploration des mécanismes non conscients de la perception de la parole Approches comportementales et électroencéphalographiques

2 Carine Signoret 10/06/ Plan Introduction Partie 1 : Exploration de linfluence des connaissances sur la perception auditive Partie 2 : Processus activés suite à une perception auditive non consciente Discussion et Perspectives 1

3 Carine Signoret 10/06/ Introduction CONNAISSANCES (Lexique mental) Analyse acoustique Analyse phonologique Analyse sémantique Modèle ascendant (Cohort, Marslen-Wilson, 1987) Modèle connexionniste (Short List, Norris, 1994; Ellis et Young, 1988) Stimulations auditives

4 Carine Signoret 10/06/ Introduction (Pulvermüller et al., 1996) Latéralisation hémisphérique Analyse sémantique (Hauk et al., 2006) Diminution activité échec du traitement lexical

5 Carine Signoret 10/06/ Introduction : Influence des connaissances –Restauration phonémique –Catégorisation de phonèmes ambigus –Contraintes lexicales Les connaissances influencent les traitements de haut niveau des stimulations auditives Modèle interactif (Trace, McClelland et al., 2006) Time exposure (ms) (Grainger et Jacobs, 1994) Connaissances (Lexique mental) Stimulations auditives Analyse acoustique Analyse phonologique Analyse sémantique

6 Carine Signoret 10/06/ Word Detection Effect (Doyle & Leach, 1988; Merikle & Reingold, 1990) ? Les connaissances influenceraient-elles les plus bas niveaux de traitements ? Introduction : Influence des connaissances Connaissances (Lexique mental) Stimulations auditives Analyse acoustique Analyse phonologique Analyse sémantique

7 Carine Signoret 10/06/ Connaissances Une stimulation non perçue consciemment activeraient les connaissances, jusquà un niveau sémantique ? Introduction : Perception non consciente –Amorçage inconscient –Capture attentionnelle –Rivalité binoculaire Stimulations sensorielles Connaissances Stimulations sensorielles temps (Deheane et al., 2001)

8 Carine Signoret 10/06/ Une stimulation auditive non perçue consciemment engendre des modifications d'activité, dans les aires auditives primaires ? Introduction : Perception non consciente Modulation des activités dans les structures participant à la perception : –Structures secondaires –Structures primaires –Synchronisation (Pavla et al., 2005) (Doesburg et al., 2007) (Rodriguez et al., 1999) Gamma (36-43 Hz)

9 Carine Signoret 10/06/ Plan Introduction Partie 1 : Exploration de linfluence des connaissances sur la perception auditive Partie 2 : Processus activés suite à une perception auditive non consciente Discussion et Perspectives

10 Carine Signoret 10/06/ Exploration de linfluence des connaissances sur la perception auditive Étude de la détection de mots, pseudo-mots, sons complexes énergétiquement similaires présentés à différents niveaux dintensité. Connaissances phonologiques et lexicales de linaudible à clairement audible Trois expériences (attention, égalisation de la sonie) 1 ? Connaissances Stimulations auditives Analyse acoustique Analyse phonologique Analyse sémantique

11 Carine Signoret 10/06/ Étude I Étude I : Exploration de leffet de supériorité de détection des mots et des pseudo-mots Design –Présentation par bloc –Égalisation en dB-SPL –Performances à la tâche de détection en fonction de la nature de la stimulation et de l'intensité Stimulus [-10 < dB-SPL < +35]

12 Carine Signoret 10/06/ Étude I Étude I : Exploration de leffet de supériorité de détection des mots et des pseudo-mots Résultats : Détection mots > pseudo-mots [0-20 dB] > sons complexes [5-25 dB] Les connaissances phonologiques et lexicales ont une influence sur la détection auditive BLOC ? Égalisation ?

13 Carine Signoret 10/06/ Design –Présentation aléatoire des stimulations (+ silences) + 2e tâche –Égalisation en dB-A, pas de 3 dB-A Étude II Étude II : Exploration de leffet de supériorité de détection des sons de parole Expérience 1 + tâche de reconnaissance Stimulus [-5 < dB-A < +25]

14 Carine Signoret 10/06/ Détection mots > pseudo-mots > sons complexes entre 4 et 16 dB-A Résultats : Étude II Étude II : Exploration de leffet de supériorité de détection des sons de parole

15 Carine Signoret 10/06/ Étude II Étude II : Confirmation de leffet de supériorité de détection des sons de parole Les connaissances phonologiques et lexicales ont une influence sur la détection auditive Influence de la seconde tâche ?

16 Carine Signoret 10/06/ Design –Présentation aléatoire des stimulations –Égalisation en dB-A et dB-SPL Les connaissances phonologiques et lexicales ont une influence sur la détection auditive Influence de la seconde tâche ? 1.1 Expérience 2 Stimulus [0 < dB < +20] Étude II : Confirmation de leffet de supériorité de détection des sons de parole

17 Carine Signoret 10/06/ Détection parole > non-parole Pas d'effet de l'égalisation Résultats : Étude II : Confirmation de leffet de supériorité de détection des sons de parole Les connaissances phonologiques ont une influence sur la détection auditive

18 Carine Signoret 10/06/ Conclusions Partie 2. Mise en évidence dune supériorité de détection des sons de parole + Supériorité de détection des stimulations lexicales sous conditions Importance du rôle de l'attention Pas dinfluence des paramètres énergétiques Les stimulations auditives activent les connaissances de façon inconsciente ce qui facilitent les traitements de bas niveau. 1

19 Carine Signoret 10/06/ Plan Introduction Partie 1 : Exploration de linfluence des connaissances sur la perception auditive Partie 2 : Processus activés suite à une perception auditive non consciente Discussion et Perspectives

20 Carine Signoret 10/06/ Processus activés suite à une perception auditive non consciente Étude de la perception non consciente de mots, pseudo-mots et sons complexes énergétiquement similaires présentés à différents niveaux dintensité Définir une perception non-consciente Contraster deux conditions expérimentales : consciente et non- consciente 4 expériences (analyse, tâche, corrélats neuronaux) 3 Connaissances Stimulations sensorielles Connaissances temps Stimulations sensorielles

21 Carine Signoret 10/06/ Design –Mots, pseudo-mots, sons complexes et silences –Égalisation en dB-A Résultats : Performances à la tâche de reconnaissance lorsque performances à la tâche de détection = 0 analyses objective (TDS) et subjective Étude II Étude II : Tâche directe Cible (x)Distracteur (y) ou Stimulus [-5 < dB-A < +25] Cible (x)Distracteur (y) 3.4 Expérience 1

22 Carine Signoret 10/06/ Étude II : Tâche directe Analyse objective ? d détection = 0

23 Carine Signoret 10/06/ Aucun résultat significatif à -5, -2 et 1 dB-A (d = 0) Étude II : Tâche directe Résultats : Pas de perception auditive non consciente

24 Carine Signoret 10/06/ Étude II : Tâche directe Analyse subjective ? Tâche de Détection 1. Oui 2. Non Cible (x)Distracteur (y) ou Stimulus [-5 < dB-A < +25] Cible (x)Distracteur (y)

25 Carine Signoret 10/06/ Étude II : Tâche directe Reconnaissance > hasard : mots à 7 dB-A Résultats : Résultats analyse objective analyse subjective nature de la tâche ?

26 Carine Signoret 10/06/ Design : 4 conditions expérimentales : - tâche de détection présence oui/non - tâche de détection de speech (mots/sons, pseudo- mots/sons) - tâche de décision lexicale Résultats : 3 niveaux de perception : - Pas de détection, pas de catégorisation - Détection à 50%, pas de catégorisation - Détection à 100%, catégorisation à 100% Étude III : Aspects méthodologiques Perception non consciente = détection sans catégorisation

27 Carine Signoret 10/06/ Exploration de la perception non consciente des stimulations familières à partir dune tâche indirecte Design : –Amorce : mot, distracteur = pseudo-mot –Relation mots amorce/cible : répétition, sémantique, incongrue –Deux conditions expérimentales : consciente et non-consciente Étude IV Étude IV : Tâche indirecte Cible (a, x, y) ou Amorce (a, b, c) 60 dB-A Distracteur (z) Tâche de décision lexicale temps (ms) dB-A

28 Carine Signoret 10/06/ Étude IV Étude IV : Condition consciente Résultats : Temps de réponses en fonction de la Relation et de la Rapidité Amorçage sémantique Amorçage de répétition Amorçage sémantique auditif

29 Carine Signoret 10/06/ Design : –Amorce : mot, distracteur = pseudo-mot –Relation mots amorce/cible : répétition, sémantique, incongrue –Analyse en fonction de la rapidité Étude IV Étude IV : Condition non consciente Cible (a, x, y) ou Amorce (a, b, c) 10 dB-A Distracteur (z) Tâche de décision lexicale temps (ms) + 45 dB-A

30 Carine Signoret 10/06/ Étude IV : Condition non consciente Résultats : Temps de réponses en fonction de la Relation et du la Rapidité Participants lents : Amorçage sémantique Amorçage négatif de répétition Traitement sémantique auditif non conscient

31 Carine Signoret 10/06/ Étude V : Corrélats neuronaux Design : –Tâche de catégorisation (mots, pseudo-mots, sons complexes, silences) –Présentation à 5 ou 40 dB-A à 5 dB-A, les résultats seront proches de ceux du silence mais si des activités observées à 5 dB-A sont similaires à celles observées à 40 dB-A et différentes de celles observées pour le silence, alors il est probable que ces activités montrent un traitement commun aux stimulations auditives. Analyse en fonction de l'intensité Analyse en fonction de la nature de la stimulation

32 Carine Signoret 10/06/ Analyse selon l'intensité 40 dB-A = 5 dB-A Silence en β et γ a : Activité observée réduite à 5 dB-A car l'intensité est réduite, mais la différence avec le silence indique que des traitements spécifiques en réponse aux stimulations sont présents bien que ces dernières ne soient pas catégorisées consciemment Étude V : Corrélats neuronaux

33 Carine Signoret 10/06/ Analyse selon la nature de la stimulation β (15-20 Hz) Différences inter-hémisphérique observées : - entre le traitement des sons de parole et de non-parole (ERPs) - entre le traitement des stimulations lexicales et non-lexicales (ERSPs) Étude V : Corrélats neuronaux

34 Carine Signoret 10/06/ Conclusions Partie 3. Traitement subjectif non conscient de répétition (Étude II) Traitement objectif non conscient sémantique (Étude IV) Corrélats neuronaux : implication du β dans le traitement sémantique non conscient 3

35 Carine Signoret 10/06/ Plan Introduction Partie 1 : Exploration de linfluence des connaissances sur la perception auditive Partie 2 : Processus activés suite à une perception auditive non consciente Discussion et Perspectives

36 Carine Signoret 10/06/ La détection d'une stimulation sensorielle est meilleure lorsque des connaissances sur la stimulation existent. –Traitement top-down suggéré par les données EEG dans une tâche de catégorisation tâche de détection ? –Pré-activation des connaissances Parole sinusoïdale Discussion et Perspectives Connaissances Détection Catégorisation Identification

37 Carine Signoret 10/06/ Perceptions auditives non conscientes auditives –Analyse sémantique Utilisation de stimulations émotionnelles ? –Niveau de perception sans catégorisation Sans détection ? Discussion et Perspectives

38 Carine Signoret 10/06/ Discussion et Perspectives

39 Équipe Cognition Auditive et Psychoacoustique Présentée par Carine Signoret Dirigée par Fabien Perrin et Barbara Tillmann Merci pour votre attention !

40 Carine Signoret 10/06/ Confirmations de l'Étude V Tâche de catégorisation de stimulations à 5 dB-A Détection mots > pseudo-mots > sons complexes


Télécharger ppt "Équipe Cognition Auditive et Psychoacoustique Présentée par Carine Signoret Dirigée par Fabien Perrin et Barbara Tillmann Exploration des mécanismes non."

Présentations similaires


Annonces Google