La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 1/48 Exploration de lespace de conception des architectures reconfigurables Lilian Bossuet.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 1/48 Exploration de lespace de conception des architectures reconfigurables Lilian Bossuet."— Transcription de la présentation:

1 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 1/48 Exploration de lespace de conception des architectures reconfigurables Lilian Bossuet Soutenance de Thèse de Doctorat, Université de Bretagne Sud Laboratoire dÉlectronique des Systèmes Temps Réels Amphithéâtre de lIUP de Lorient, Vendredi 10 septembre 2004

2 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 2/48 Plan nBesoin de flexibilité ? Solution matérielle reconfigurable ! nContribution et positionnement des travaux nSpécifications des applications et des architectures nMéthode de projection architecturale nMéthode dexploration architecturale nApplications nConclusion, perspectives et bilan

3 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 3/48 Besoin de flexibilité ? nRadio Logicielle èdifférentes normes èdifférents opérateurs èinteropérabilité èévolution des services èadaptation à lenvironnement nProtection des réseaux èévolution des attaques èévolution des protections èmise à jour

4 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 4/48 entrée 1entrée 2entrée 1entrée 2 entrée 1entrée 2 Plate-forme et flexibilité Solution logicielle ALU Banc de registres µP sortie REG mémoires instructions données entrée 1entrée 2 Solution flexible Solution matérielle dédiée ASIC 1ASIC 2ASIC 3 Solution performante Configuration Configuration Configuration Configuration 4 Solution matérielle reconfigurable Architecture Reconfigurable

5 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 5/48 Solution matérielle reconfigurable architecture physique reconfigurable éléments configurables de calculs et mémoires réseaux configurables de connexions architecture logique 1 configuration 1 application 1 configuration architecture logique 2 configuration 2 application 2 reconfiguration

6 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 6/48 Système reconfigurable sur puce (R-SOC) RSOC ? ? ?

7 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 7/48 Plan nBesoin de flexibilité ? Solution matérielle reconfigurable ! nContribution et positionnement des travaux nSpécifications des applications et des architectures nMéthode de projection architecturale nMéthode dexploration architecturale nApplications nConclusion, perspectives et bilan

8 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 8/48 exploration algorithmique exploration architecturale cible architecturale FPGA gros grain ALU cible architecturale FPGA gros grain grain fin FPGA Espace dexploration : 3 dimensions exploration architecturale cible architecturale FPGA gros grain ALU

9 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 9/48 routage taille LUT taille cluster VPR Betz 1997 Université de Toronto Canada famille parallélisme pipeline Enzler 2000 Institut Technologique Fédéral de Suisse E.T.H. ordonnancement parallélisme déroulage Le Moullec 2003 LESTER Bossuet 2004 Bilavarn 2002 taille des éléments fonctions taille des clusters répartition hiérarchique taille des éléments fonctions taille des clusters répartition hiérarchique LESTER Bossuet 2004 Bilavarn 2002 DESIGN TROTTER LESTER Bossuet 2004 Bilavarn 2002 Le Moullec 2003 Positionnement doutils dexploration exploration algorithmique exploration architecturale cible architecturale FPGA gros grain exploration algorithmique exploration architecturale cible architecturale FPGA gros grain exploration algorithmique exploration architecturale cible architecturale FPGA gros grain exploration algorithmique exploration architecturale cible architecturale FPGA gros grain domaine 1 domaine 2 domaine 3 famille Enzler 2000 Institut Technologique Fédéral de Suisse E.T.H. Choi 2002 Université de Caroline Sud USA Lagadec 2001 UBO France MADEO-BET VPR Betz 1997 Université de Toronto Canada routage taille élément taille cluster config Moritz 1998 M.I.T. USA KressArray Nageldinger 1997 Université de Kaiserlautern Allemagne Raw +- largeur de lespace de conception famille LESTER Bilavarn 2002 Précision des estimations +-

10 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 10/48 Environnement Design Trotter Spécification de lapplication langage C HCDFG Courbes de compromis ressources vs cycles Parser ESTIMATION SYSTEME Y. Le Moullec PROJECTION MATERIELLE S. Bilavarn 116 Cellules Logiques 1 RAM 0 lignes 3 états 24 Entrées/Sorties Th = 5 ns Tex = 30 ns XCV400EPQ240 FPGA Librairie estimations précises Architecture modélisée PROJECTION ARCHITECTURALE L. Bossuet estimation taux doccupation estimation distribution des communications cycles Nombre ressources add sous ram(read) ram(write) rom mul Réalisation matérielle parallèle Réalisation logicielle séquentielle

11 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 11/48 1 Spécifications Applications et Architectures 2 Projection Architecturale 3 Exploration Architecturale Plan nBesoin de flexibilité ? Solution matérielle reconfigurable ! nContribution et positionnement des travaux nSpécifications des applications et des architectures nMéthode de projection architecturale nMéthode dexploration architecturale nApplications nConclusion, perspectives et bilan

12 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 12/48 Spécification des applications : exemple, DCT-1D nGraphe flot de donnéesnChoix dun ordonnancement èinformations nécessaires ??? cycles Nombre ressources 4 multiplieurs 4 soustracteurs 3 additionneurs largeur mémoire add sous ram(read) ram(write) rom mul

13 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 13/48 Les communications au cœur de la spécification nDaprès des études sur la consommation de puissance des ressources darchitectures à grain fin (LESTER, Univ Princeton,...) èRépartition de la consommation de puissance : èCe sont les ressources de routage qui consomment le plus de puissance ! LOGIQUE E/S ROUTAGE

14 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 14/48 Réduire limpact du routage ? Sources : LESTER, Univ Princeton,... nConclusion : èrapprocher physiquement les ressources qui communiquent le plus longueur double 31% longueur triple 20% longue 3% locale 46% longueur double 25% longueur triple 21% longue 23% locale 31% Utilisation moyenne des ressources de routage Part de la consommation des ressources de routage

15 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 15/48 Nombre de communications ACG : mise en évidence des communications - +× (4) (3) C[0 7]Y[0 7] ACG TRANSFORMATION Nœuds Traitements Nœuds Mémoires X[0 7] Nombre dopérateurs (ordonnancement) 4 multiplieurs 4 soustracteurs 3 additionneurs largeur mémoire

16 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 16/48 Modélisation fonctionnelle des architectures nModélisation possible dun large spectre darchitectures ègrain fin, gros grain, hétérogène èindépendante de la technologie nUtilisation dune vue fonctionnelle de larchitecture è les ressources sont décrites par les fonctions quelles réalisent nLa modélisation hiérarchique à deux types déléments Elément Hiérarchique Elément Fonctionnel nom et ID liste des opérations réalisables liste des mémorisations réalisables nombre èLes éléments hiérarchiques sont utilisés pour modéliser le routage et la hiérarchie de larchitecture èLes éléments fonctionnels sont utilisés pour modéliser les ressources de traitements et de mémorisation de larchitecture nombre déléments contenus liste des éléments contenus nombre nom et ID

17 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 17/48 Modélisation fonctionnelle : exemple nCas d'une architecture gros grain hiérarchique (Chameleon) Élément HiérarchiqueÉlément Fonctionnel è3 Éléments hiérarchiques HO = H1*3 H1 = H2*3 H2 = F0*2 + F2*3 + F2*2 + F3 è3 Éléments fonctionnels FO => Unité mémoire F1 => Unité de traitement F2 => Mul H2 H1 H2 H1 H2 H1 H0 Mémoire Locale Mémoire Locale Unité de traitement H2 Mul

18 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 18/48 nCas d'une architecture gros grain hiérarchique (Chameleon) èreprésentation grammaticale Modélisation fonctionnelle : exemple Chameleon H0 ID:=1 number:=1 h_number:=1 f_number:=0 element_1:=2 /* H1 */ H1 ID:=2 number:=4 h_number:=1 f_number:=0 element_1:= 3 /* H2 */ H2 ID:=3 number:=3 h_number:=0 f_number:=3 element_1:= 4 /* F0 */ element_2:= 5 /* F1 */ element_3:= 6 /* F2 */ F0 ID:=4 number:=2 m1 RAM F1 ID:=5 number:=3 f1 ALU 32 F2 ID:=6 number:=2 f1 MUL_S 16 Chameleon H2 H1 H2 H1 H2 H1 H0 Mémoire Locale Mémoire Locale Unité de traitement H2 Mul

19 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 19/48 1 Spécifications Applications et Architectures 2 Projection Architecturale 3 Exploration Architecturale Plan nBesoin de flexibilité ? Solution matérielle reconfigurable ! nContribution et positionnement des travaux nSpécifications des applications et des architectures nMéthode de projection architecturale nMéthode dexploration architecturale nApplications nConclusion, perspectives et bilan

20 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 20/48 Projection architecturale nFaire une projection de lACG de lapplication sur le modèle de larchitecture spécifiée nStratégie : èémuler les outils de CAO en rapprochant hiérarchiquement les opérateurs et mémoires qui communiquent le plus nEstimations : èrépartition des communications dans larchitecture èregroupement hiérarchique des opérateurs et des mémoires ètaux dutilisation des ressources de larchitecture - +× (4) (3) C[0 7]Y[0 7] X[0 7] PROJECTION

21 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 21/48 Projection architecturale favoriser la localité hiérarchique nœuds mémoires (m)(n) x (1)(n) y (1) z Nœuds les plus communicants +/- H2 +/- H2 RAM Taille A H2 RAM Taille A Taille B Compatibilité des nœuds, réalisation hiérarchique a) b) c) (m-1)(n-1) ? - + ? -+ ?? (n-1) A + ? + ? A B z Regroupement des nœuds, création du nœud composite nœuds composites nœuds traitements -+ A+ AB

22 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 22/48 Projection architecturale proposer un intervalle destimations nNiveau dabstraction élevé èapplication : HCDFG èarchitecture : modélisation fonctionnelle nUtilisation de trois algorithmes rapides èalgorithme minimum èalgorithme intermédiaire èalgorithme maximum architecture A architecture C architecture B Coût de communication Résultat de loutil de synthèse Résultat de l'estimation

23 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 23/48 Projection architecturale : les trois algorithmes ACG initial (1) + – × (2) + – × (1) × – MINIMUM Lalgorithme minimum considère que toutes les communications entre x et - se font dans le nœud composite + – × (1) × – INTERMEDIAIRE Lalgorithme intermédiaire privilégie les communications entre x et - au niveau du nœud composite + – × 74 (1) × – MAXIMUM Lalgorithme maximum répartie uniformément les communications sans prendre en compte la spécificité du nœud composite

24 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 24/48 Algorithme Minimum Exemple + – × (1) × – étape 2 H1 +/- × × H2 - – 5.33 (1) × – 20 × étape 3 H1 +/- × + × H2 - (1) + – × (2) étape 1 début Modifications de lACGModifications de larchitecture H1 +/- × × H2 +/- élément fonctionnel non utilisé élément fonctionnel utilisé × – 20 × +– étape 4 fin H1 +/- × +- × H2 - Nc H2 : 34,66Nc H1 : 7,33 nA chaque étape un nouveau nœud composite est créé nLes éléments fonctionnels sont successivement alloués nLe processus se termine lorsquil ne reste que des nœuds composites nA la fin du processus il est possible de calculer le nombre de communications dans les éléments hiérarchiques H1 et H2

25 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 25/48 (1) + – × (2) + – × 74 (1) × – 5 11 – (1) ×+ – 16 ×+ – 16 ×– 5 21 étape 1 début étape 2 étape 3 étape 4 fin Modifications de lACGModifications de larchitecture H1 +/- × × H2 +/- H1 +/- × × H2 - H1 + × +/- × H2 - H1 + × -+/- × H2 - Nc H2 : 21Nc H1 : × (1) Algorithme MaximumAlgorithme Intermédiaire + – × (1) × – étape 2 H1 +/- × × H2 - × – 10 étape 3 H1 +/- × + × H2 - (1) + – × (2) étape 1 début Modifications de lACGModifications de larchitecture H1 +/- × × H2 +/- × – 10 × – étape 4 fin H1 +/- × +- × H2 - Nc H2 : 34,66Nc H1 : 7,33 10 × (1) × –

26 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 26/48 De la projection à lexploration architecturale PROJECTION ARCHITECTURALE Architecture modélisée niveau 1 69% niveau 2 10% niveau 3 21% Estimation du taux doccupation Estimations de la distribution hiérarchique des communications niveau 1 58% niveau 3 25% niveau 2 17% niveau 2 41% niveau 3 35% niveau 1 24% minimumintermédiairemaximum - +× (4) (3) C[0 7]Y[0 7] ACG X[0 7] EXPLORATION ARCHITECTURALE

27 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 27/48 Plan nBesoin de flexibilité ? Solution matérielle reconfigurable ! nContribution et positionnement des travaux nSpécifications des applications et des architectures nMéthode de projection architecturale nMéthode dexploration architecturale nApplications nConclusion, perspectives et bilan 1 Spécifications Applications et Architectures 2 Projection Architecturale 3 Exploration Architecturale

28 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 28/48 Flot dexploration architecturale Choix des fonctions critiques Projection architecturale Exploration architecture Choix dune architecture commune Estimation pour lapplication communications & taux dutilisation F6 F5 F4 F3 F2 F1 Spécification HCDFG des fonctions de lapplication ESTIMATION SYSTEME Fonctions critiques de lapplication Architecture Modélisée n°1 Spécification des architectures Architecture choisie

29 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 29/48 Localité des communications nF2 est plus critique que F1 pour la localité des communications si et seulement si : nOn peut faire la même chose avec le nombre de ressources mémoires Nombre de ressources de traitement Nombre de communications F1 F2 Aire critique il y a en moyenne de nombreuses communications pour peu de ressources Ncomm1Ncomm2 Nress1 Nress2

30 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 30/48 Méthodologie dexploration architecturale Nombre déléments fonctionnels Taille des clusters Taille des mémoires Point de départ Point darrivée Taille des clusters Taille mémoireChoix des clusters Taux dutilisation Choix compromis Étude delACG Sur la ou les fonctions critiques de lapplication Sur lensemble des fonctions de lapplication

31 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 31/48 Plan nBesoin de flexibilité ? Solution matérielle reconfigurable ! nContribution et positionnement des travaux nSpécifications des applications et des architectures nMéthodes de projection architecturale nMéthodes dexploration architecturale nApplications nConclusion, perspectives et bilan

32 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 32/48 ICAM : Intelligent CAMera - LIST CEA nDétection de mouvement par différence dintensité et mise à jour de limage de fond nApplications ègestion du flux automobile èmouvement de foule (métro)

33 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 33/48 ICAM : fonctions critiques nombre de communications nombre de ressources nombre de communications nombre de cycles envelop testGravité reconstDilat etiquet errorBin gethistogram add sub div absolute thresholdAdapt convolveTabHisto histoThershold setvalue Plan de criticité selon la Localité spatiale des communications Plan de criticité selon la congestion temporelle des ressources communications

34 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 34/48 ICAM : étude de lACG nRépartition des communications dans la fonction testGravité è50.3 %mémoires mémoires è32.9 %comparateurs mémoires è16.4% comparateurs logiques è0.2 % add/sous mémoires è0.1 %add/sous mul/div è0.1 %mul/div mémoires nDeux types de cluster ècomparateurs + logiques + mémoires èadd/sous + mul/div + mémoires Taille mémoireChoix des clusters Taille des clusters Taux dutilisation Choix compromis Étude delACG H niveau3 H niveau2 cluster1 +/- ×/÷ +/- ×/÷ 20*16 cluster2 L CP 20*16 LLL CP C1C2 C1C2 C1C2 C1C2 C1C2 H niveau2 C1C2 C1C2 C1C2 C1C2 C1C2 H niveau2 C1C2 C1C2 C1C2 C1C2 C1C2

35 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 35/48 ICAM : exploration taille mémoire Taille mémoire Étude delACG Taille mémoireChoix des clusters Taille des clusters Taux dutilisation Choix compromis Étude delACG cluster * 202 * 203 * 204 * 20 taille de l'élément mémoire % des communications au niveau 1 cluster * 202 * 203 * 204 * 20 taille de l'élément mémoire % des communications au niveau 1

36 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 36/48 ICAM : choix des clusters Étude delACG Taille mémoireChoix des clusters Taille des clusters Taux dutilisation Choix compromis Étude delACG % des communications {1 ADD, 1 MUL} {1 COMP, 1 LOGIC} {1 ADD, 1 MUL} {2 COMP, 1 LOGIC} {2 ADD, 1 MUL} {2 COMP, 1 LOGIC} {1 ADD, 1 MUL} {4 COMP, 1 LOGIC} {2 ADD, 1 MUL} {4 COMP, 1 LOGIC} {1 ADD, 1 MUL} {6 COMP, 1 LOGIC} {2 ADD, 1 MUL} {6 COMP, 1 LOGIC}

37 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 37/48 ICAM : tailles des clusters Étude delACG Taille mémoireChoix des clusters Taille des clusters Taux dutilisation Choix compromis Étude delACG 0% 20% 40% 60% 80% 100% 4 cluster 26 cluster 28 cluster 210 cluster 2 % des communications 0% 20% 40% 60% 80% 100% 4 cluster 16 cluster 18 cluster 110 cluster 1 % des communications niveau 1 niveau 2 niveau 3 Coût des communications

38 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 38/48 ICAM : Choix final Étude delACG Taille mémoireChoix des clusters Taille des clusters Taux dutilisation Choix compromis Étude delACG 98,50% 96,10% 36,70% 70,10% ADD/SUBMUL/DIVCOMPLOGIC Taux dutilisation des ressources de larchitecture pour lapplication complète H n2 H niveau3 niveau 3 H niveau3 ={28 H niveau2 } H niveau2 C1 C2 C1 C2 C3 niveau 2 H n2 H niveau2 ={5C1, 9C2, C3} cluster1 ×/÷ 20*16 +/- cluster2 CPLL 20*16 cluster niveau 1 C1 C2 C3 Gros grain Grain fin Mémoire

39 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 39/48 ICAM : Distribution des communications 0% 20% 40% 60% 80% 100% histoThershold testGravité gethistogram etiquet envelop dilatBin reconstDilat errorBin % des communications niveau 1 37% niveau 3 28% niveau 2 35% niveau 1 58% niveau 3 25% niveau 2 17% niveau 2 41% niveau 3 35% niveau 1 24% testGravitéenvelop niveau 1 57% niveau 3 13% niveau 2 30% Distribution avec des clusters de grande taille: cluster 1 : 20 add/sous, 10 mul, 5 mem cluster 2 : 21 comp, 12 log, 6 mem

40 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 40/48 ICAM : Conclusion nDéfinition dune architecture èun cluster gros grain èun cluster grain fin èun cluster mémoire (image) ècluster de niveau 2 de grande taille nAutres applications de traitement dimages ècompression Matching Pursuit (décodage) ècompression norme MPEG-2 (codeur) nDéfinition dun type darchitecture adapté au domaine du traitement dimages

41 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 41/48 AES : Advanced Encryption Standard nAlgorithme de chiffrement par blocs à clé secrète è10 rounds èsans générateur de clefs nArchitecture résultat de lexploration : H n2 niveau 3 H niveau3 ={4 H niveau2 } H n2 H niveau3 cluster1 RAM ×/÷+/- CPLL niveau 1 Gros grain Grain fin Mémoire C1 niveau 2 H niveau2 ={4C1} H niveau2 C1 H n2

42 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 42/48 AES : Résultats niveau 1 69% niveau 2 10% niveau 3 21% Taux dutilisation des ressources de larchitecture 68,80% 100% 93,80% ADD/SUBMUL/DIVCOMPLOGIC Répartition des communications niveau 1 50% niveau 2 14% niveau 3 36% nArchitecture traitement image èdiminution de 19% au niveau 1 èaugmentation de 15% au niveau 3

43 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 43/48 Applications : conclusion nPossibilité de définir des architectures par domaine dapplications nProposer des architectures avec des "zones" adaptées à des parties dune application nIntervalles de résultat 0% 20% 40% 60% 80% 100% MAX 19%62%30%60% MIN 66%98%58%90% INTER 37%63%37%69% ICAMMPEGMatchingAES % des communications au plus bas niveau de hiérarchie (niveau 1)

44 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 44/48 Plan nBesoin de flexibilité ? Solution matérielle reconfigurable ! nContribution et positionnement des travaux nSpécifications des applications et des architectures nMéthode de projection architecturale nMéthode dexploration architecturale nApplications nConclusion, perspectives et bilan

45 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 45/48 Conclusion nPrincipales contributions èMise en évidence de limpact des communications sur les performances des architectures reconfigurables èDéveloppement dun outil destimation de ladéquation architecture/application èDéfinition dune méthodologie dexploration architecturale nRéduction significative du fossé entre la description algorithmique des applications et la définition des architectures reconfigurables par une approche originale èintervenant dès les phases de spécification algorithmique èvisant un large espace de conception architecturale èconvergeant rapidement vers une solution efficace nIdentification de motifs architecturaux adaptés à des domaines dapplications

46 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 46/48 Perspectives nIntégration de lapproche au sein dun flot de conception complet èrenforcement du lien avec loutil MADEO èspécialisation de la modélisation pour des architectures spécifiques (Systolic Ring, aSoC) èprise en compte de la reconfiguration dynamique nDéveloppement dun Générateur Automatique dArchitecture Reconfigurable (après GAUT, GAAR ?) èbasé sur une approche logique floue nProposition darchitectures reconfigurables à multi-granularités adaptées à des domaines émergents à spécifications mouvantes èarchitectures reconfigurables sécurisées èarchitectures reconfigurables pour la radio logicielle

47 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 47/48 Bilan des travaux de thèse nPublications è6 conférences internationales dont 5 IEEE è3 conférences nationales è1 article pour la revue IEEE Transaction on Computer Aided Design en révision è1 article à paraître dans la revue International Journal of Embedded Systems,Inderscience Publishers nCollaborations èInternationale : Université du Massachusetts - VSPG èNationale : Université de Bretagne Occidentale - A&S èEn projet : Université de Montpellier - LIRMM nEnseignements èCours : Architecture, Conception et Utilisation des FPGA (ENS Cachan et DEA électronique UBS) èTP/ TD initiation aux FPGA Xilinx (licence GEII IUP Lorient)

48 Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 48/48 Merci, Questions...


Télécharger ppt "Soutenance de Thèse Vendredi 10 septembre 2004, IUP Lorient 1/48 Exploration de lespace de conception des architectures reconfigurables Lilian Bossuet."

Présentations similaires


Annonces Google