La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

RESEAU INTERNET.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "RESEAU INTERNET."— Transcription de la présentation:

1 RESEAU INTERNET

2 Plan du cours L'histoire d'Internet Description globale d'Internet
La normalisation Notions techniques: Les réseaux d'ordinateurs Les services d'Internet La navigation sur Internet La recherche sur Internet Les formats de l'information La communication sur Internet

3 Histoire d'Internet L'idée
1962: demande de l'US Air Force afin de créer un réseau de communication résistant à une attaque nucléaire: Programme ARPA - Ministère américain de la défense : lancer un réseau capable de supporter les conséquences d’un conflit nucléaire. Concept: réseau reposant sur un système décentralisé, militaire et indestructible

4 Histoire d'Internet ARPANET
1969: ARPANET, l’ancêtre d’Internet - Les universités américaines s’équipent de gros ordinateurs et se connectent au réseau ARPANET : Ouverture sur le monde - Premières connexions en Europe 1983: Naissance d’Internet - Protocole TCP/IP->tous les réseaux s’interconnectent, les militaires quittent le navire

5 Histoire d'Internet Explosion
1986: Les autoroutes de l’Information - La National Science Fondation décide de déployer des super-ordinateurs pour augmenter le débit Internet :Les années d’expansion - Les fournisseurs d’accès apparaissent, les entreprises privées se connectent au réseau : L’explosion d’Internet - Ouverture au grand public - Avènement du WEB et courrier électronique - -> Marché considérable

6 Histoire d'Internet Évolution

7 II. Description globale d'Internet
Réseau international d'ordinateurs Autoroute électronique ou médium de communication Organisation démocratique et sans but lucratif Bibliothèque virtuelle

8 Description globale Réseau d'ordinateurs
Réseau international d'ordinateurs communicants entre eux grâce à des protocoles d'échanges de données standards. Réseau de réseaux => Inter-réseaux => Inter-network => INTERNET

9 Description globale Médium de communication
Internet utilise aujourd'hui les fils téléphoniques, les fibres optiques, les câbles intercontinentaux, les faisceaux hertziens et la communication par satellite. (débit faible) Internet va utiliser un ensemble d'infrastructures de télécommunication pour permettre la diffusion de vidéo numérique en temps réel.

10 Description globale Organisation démocratique sans but lucratif ?
Internet est géré par des comités de représentants pour chaque pays Les gestionnaires ne se préoccupent que d'assurer la fonctionnalité du réseau Responsabilité dévolue aux gestionnaires de site La gratuité se perd (accès payant, pub, commerce électronique)

11 Description globale Bibliothèque virtuelle
On trouve dans Internet les fichiers informatiques, textes, images, sons, vidéos et autres que chaque participant au réseau a bien voulu mettre à la disposition de la communauté Internet L'information dans Internet est dans un état virtuel. Les sites sont éphémères. Ils disparaissent ou changent d'adresse sans préavis. L'authenticité de l'information est difficile à établir.

12 III. La normalisation Définition
« Normalisation »: ensemble de règles destinées à satisfaire un besoin de manière similaire - Réduction des coûts d’études - Rationalisation de la fabrication - Garantie d’un marché plus vaste - Garantie d’inter-fonctionnement, d’indépendance vis-à-vis d’un fournisseur, de pérennité des investissements Aboutissement d’une concertation entre industriels, administrations et utilisateurs Exemple dans les réseaux mobiles: - GSM 900, DCS 1800 en Europe - D-AMPS 900 et 1900 aux Etats-Unis

13 III. La normalisation Organismes de normalisation
U.I.T Union Internationale des Télécommunications (ex CCITT) (Genève) - Recommandations pour les pays moins avancés - Recommandations pour les télécommunications internationales * UIT-R:Radiocommunications (allocations des fréquences) * UIT-T: Télécommunications * UIT-D: Développement

14 III. La normalisation Organismes de normalisation
E.T.S.I European Telecommunications Standard Institute (Sofia Antipolis) - Responsable de la normalisation des Télécommunications en Europe (réseaux publics et leur moyen d’accès) - Recommandations identiques à celles de l’U.I.T A.N.S.I American National Standard Institute (New York) - équivalent américain de l’ETSI I.E.E.E Institute of Electrical & Electronics Enginers (USA) - Plus grande organisation professionnelle et universitaire du monde - Groupe de normalisation pour l’informatique (IEEE 802 pour les réseaux locaux)

15 III. La normalisation Organismes de normalisation
I.S.O International Standardization Organization - Organisation non gouvernementale - Centaine de pays membres - Édite des normes dans tous les domaines - Membre de l’UIT A.F.N.O.R Association Française de NORmalisation (Paris la défense et régions) - Responsable de la normalisation en France - Membre de l’ISO

16 III. La normalisation La réglementation
Loi de réglementation des Télécommunications (LTR) Le 18 juin 1996 * - Aménage la concurrence des réseaux et services - Assure le maintien et le développement du service public - Crée une autorité de régulation indépendante (ART) (ANRT pour le Maroc) * Libéralisation totale du secteur Le 1er janvier 1998 * Incidence sur la tarification - Rapprocher coûts/tarifs - Obligation du service universel (2 postes téléphoniques doivent pouvoir être mis en relation à tout instant) - Loyauté de la concurrence

17 IV. Les réseaux d'ordinateurs pour les entreprises
Partage de ressources Meilleure fiabilité Réduction des coûts (client-serveur) Média de communication: coopération entre groupes distants

18 IV. Les réseaux d'ordinateurs pour les individus
Accès à l'information: vente par correspondance, journaux en ligne, bibliothèque numérique, web … Communication entre individus: courrier électronique, vidéoconférence, groupes d'intérêt (newsgroups) Loisirs: vidéo, jeux …

19 IV. Les réseaux d'ordinateurs Technologie
Réseau local (une salle, un immeuble, un campus) Réseau métropolitain (une ville) Réseau longue distance (une région, un continent) Internet (la terre entière)

20 IV. Les réseaux d'ordinateur réseaux locaux ou LAN (local area network)
Les réseaux locaux LAN (Local Area Network) IEEE 802: Couvrent une région géographique limitée Permettent un accès multiple aux supports à large bande Ils assurent une connectivité continue aux services locaux (Internet, messagerie, …) Ils relient physiquement des unités adjacentes Exemple : Une salle de classe

21 IV. Les réseaux d'ordinateur réseaux locaux ou LAN (local area network)
Configuration simple Serveur Client Client Client Configuration: client-serveur

22 IV. Les réseaux d'ordinateur LAN: configuration simple
Systèmes d’exploitation de même nature. Ordinateurs de puissance moyenne. Partage de fichiers et d’imprimantes.

23 IV. Les réseaux d'ordinateur LAN: client-serveur
Systèmes d’exploitation de nature différentes (gérés par le serveur) Ordinateurs de puissance moyenne et serveurs + puissants Partage de fichiers, d’imprimantes et d’applications. Gestion des utilisateurs.

24 IV. Les réseaux d'ordinateur LAN: le serveur
Services standards Serveur de fichiers, sauvegardes Serveur d’applications Gestion des utilisateurs Services Internet Serveur DNS Serveur de Mails Serveur FTP Serveur Web

25 IV. Les réseaux d'ordinateur LAN: le client
Applications standards Logiciels de connexion réseau Logiciels clients Applications Internet Application de Mails Application FTP Browser Web

26 IV. Les réseaux d'ordinateur Communication
Câblage 10Base2, coaxial Norme IEEE 802.3, réseau Ethernet Trame Trame Trame Trame

27 IV. Les réseaux d'ordinateur Communication
Câblage 10BaseT, paires torsadées (catégorie 5) Norme IEEE 802.3, réseau Ethernet Trame Trame Trame HUB

28 IV. Les réseaux d'ordinateur Communication
Fibres optiques Principe d’émission/réception

29 IV. Les réseaux d'ordinateur Communication
Les faisceaux hertziens Deux types d’utilisations : transmission terrestre (direct ou par réflection) - portée : 50 à 1000km transmission satellitaire - (géostationnaire ou à défilement, hauteur : ou 800 km) VSAT (very small apperture terminal) LEO (low earth orbit), ex : système de satellites Iridium (Motorola)

30 IV. Les réseaux d'ordinateur MAN: Metropolitain area network
Les réseaux  métropolitaines MAN (Metropolitan Area Network) Norme :IEEE 802.6 Fédération de réseaux locaux Dimension:un campus, une ville

31 IV. Les réseaux d'ordinateur WAN: World area network
Les réseaux étendus WAN (Wide Area Network) : Couvrent une vaste zone géographique Assurent une connectivité pouvant être continue ou intermittente Relient des unités dispersées à une échelle planétaire Exemple : Internet

32 IV. Les réseaux d'ordinateur WAN: World area network
routeurs LAN LAN LAN LAN Sous-réseau

33 IV. Les réseaux d'ordinateur Résumé

34 Un réseau Mondial Chaque machine connectée possède une
adresse (un identifiant unique à un instant donné) Le n° IP: 4 nombres de 0 à 254 séparés par des points: Numéro internet Des organismes internationaux, puis nationaux, en régissent la distribution Le protocole (manière de communiquer) permettant aux machines de dialoguer via Internet s’appelle TCP/IP.

35 Applications Web Principe général:
un programme d’une machine cliente, demande une connexion (un espace de dialogue) à un programme d’une machine de service. Un programme serveur est référencé un numéro de service : un numéro de port 25, http : 80, ftp : 21, DNS : 53 Cela permet de filtrer le trafic (une passerelle peut par exemple interdire le passage d’ s)

36 La bande passante La bande passante d’un réseau représente sa capacité, c'est-à-dire la quantité de données pouvant circuler en une période donnée. elle se mesure en bits par seconde bits/s ou bps. Du fait de la capacité des supports réseaux actuels, les différentes conventions suivantes sont utilisées :

37 Le débit binaire Notion de bande s’ajoute celle de débit. Le débit est la bande passante réelle, mesurée à un instant précis de la journée. Ce débit est souvent inférieur à la bande passante ; cette dernière représentant le débit maximal du support ; en raison : - Des unités d’interconnexion de réseaux et de leur charge - Du type de données transmises - De la topologie du réseau - Du nombre d’utilisateur - De l’ordinateur de l’utilisateur et du serveur - Des coupures d’électricité et autres pannes De ce fait le temps de téléchargement d’un fichier peut se mesurer de la manière suivante : Temps de téléchargement (s) = Taille du fichier (b) / débit

38 IV. Les réseaux d'ordinateur Protocole
Méthode standard qui permet la communication entre 2 machines, c'est à dire un ensemble de règles et de procédures à respecter pour émettre et recevoir des données sur un réseau. Sur Internet les protocoles font partie d'une suite de protocoles: TCP/IP HTTP, FTP, IP, TCP, SMTP, Telnet, …

39 IV. Les réseaux d'ordinateur Protocole IP
L ’information à transmettre est découpée en paquets de petite taille. Chaque paquet contient l ’adresse de l ’émetteur et celle du destinataire. Des routeurs assurent la traversée du réseau Chaque machine raccordée possède une adresse (numéro IP ex: ).

40 IV. Les réseaux d'ordinateur Protocole TCP
Protocole complémentaire de IP qui assure un service de communication fiable entre applications: remise en ordre des paquets. contrôle de la validité de chaque paquet. Réémission des paquets perdus. TCP établit un circuit virtuel entre applications distantes en utilisant des numéros de port (multiplexage d ’applications utilisant un même raccordement au réseau).

41 IV. Les réseaux d'ordinateur DNS
un numéro IP identifie une machine, son utilisation n ’est toutefois pas très conviviale. Le DNS (Domain Name system) répond à deux impératifs: identifier simplement les machines (et d ’une manière unique); faciliter la constitution d ’un annuaire mondial réparti.

42 IV. Les réseaux d'ordinateur Le routage: annuaire réparti
... int com edu gov mil org net jp nl fr ... sun yale acm ieee univ-corse eng cs eng pierre paul gropc1 ai linda robot générique géographique

43 IV. Les réseaux d'ordinateur Le routage: annuaire réparti
.com: les activités commerciales .org: les organisations internationales .edu: les établissement d’enseignement .net: les organisations de gestion de réseau Internet .gov: les organismes gouvernementaux .mil: les entités militaires .ma: les sites marocains

44 IV. Les réseaux d'ordinateur Le routage
Sur chaque réseau local existe une ou plusieurs machines qui font office de serveur DNS et qui contiennent des tables d ’équivalence du type: est-uh2c.ac.ma ufrs3.univ-corse.fr est-uh2c.ac.ma est le nom de domaine.

45 IV. Les réseaux d'ordinateur La connexion individuelle
Dial up IP PPP (Point to Point Protocol). Le poste connecté est un maillon de l’Internet pendant la durée de vacation RTC, Numéris ou ADSL Modem du prestataire de service Modem Local

46 IV. Les réseaux d'ordinateur Internet
Connexion individuelle LAN LAN LAN LAN LAN LAN routeurs

47 Internet

48 V. Les services d'Internet
connexion à distance (Telnet) transfert de fichiers (FTP) messagerie électronique (Mail) conférences électroniques (News) services d ’informations répartis (WWW)

49 V. Les services d'Internet Connexion à distance: Telnet
En connaissant le nom d’une machine, l’utilisateur peut, s’il possède les droits, ouvrir une session (login) sur une machine quelconque du réseau. Il convient de disposer d’un compte et d’un mot de passe sur la machine éloignée. Des services banalisés (sans mots de passe) existent toutefois (catalogues de grandes bibliothèques, bases de données gratuites et publiques, …) EX: telnet://debra.dgbt.doc.ca:3000 ou telnet

50 V. Les services d'Internet Transfert de fichiers: FTP
Avec authentification: l’utilisateur désirant transférer des fichiers entre deux machines doit posséder un compte sur chacune d’entre elles. Sans authentification: login anonymous et adresse électronique comme mot de passe Ex.: ftp://spe.univ-corse.fr ou ftp

51 V. Les services d'Internet Messagerie électronique (SMTP)
Échange de courriers avec des correspondants situés n’importe où sur le globe Mode différé: les messages sont stockés dans une boîte à lettres, en attendant d’être lus par les destinataires. Le délai d’acheminement excède rarement 1 minute. Adresse électronique: construite selon un schéma de nommage similaire à celui du service d ’annuaire. Ex: Listes de diffusion (http://www.francopholistes.com)

52 V. Les services d'Internet Les Newsgroup
Les groupes d’intérêt sont des forums spécialisés dans lesquels les utilisateurs peuvent échanger des informations Chaque groupe a son style, ses usages et son étiquette qu’il convient de respecter scrupuleusement. Ex.:

53 V. Les services d'Internet CHAT: Conversational Hypertext Access Technology
Programme informatique qui permet un accès simple à l’information électronique. Interface en langage naturel. IRC: Internet Relay Chat, protocol CHAT multiutilisateurs.

54 V. Les services d'Internet World Wide Web
Cette application n’a pas changé les services sous-jacents ,mais les a rendus beaucoup plus facile à utiliser. Création de pages d’information: texte, images, vidéo, son, liens hypertexte vers d’autres pages. Nécessite un Browser (IE, Netscape, Mosaic …) protocole: HTTP (HyperText Transfer Protocol). Langage de développement: HTML (HyperText Markup Language).

55 Contrôle de connaissance
Définissez Internet ? Définissez un "protocole" ? Définissez une adresse IP. Qu'elle est son utilité ? Qu'est-ce que le DNS. Pourquoi à t-il été créé? Dans l'adresse que représente www et cnrs.fr ? Définissez: TELNET, FTP, SNMP, TCP

56 VI. La navigation sur Internet La connexion
Choix du "Fournisseurs d'accès": Type de connexion Prix Débit (128K, 256K, 1M, …) Adresses Espace de publication disponible (2 à 25Mo

57 VI. La navigation sur Internet La connexion
Menara: Club-Internet: Free: LibertySurf: EasyNet: Mageos (France explorer): FreeSurf: Infonie: InternetTelecom: Wanadoo:

58 VI. La navigation sur Internet La connexion
Connexion à un fournisseur d'accès Paramétrage d'Internet Explorer Paramétrage d'Outlook Express.

59 VI. La navigation sur Internet Qu'est-ce ?
La navigation en anglais "browsing" On ouvre une page sur un site pour parcourir et choisir ce qui nous intéresse. On indique une adresse de site (adresse URL), on termine par la touche "retour" ou "enter". Une fois sur le site, on clique sur les liens hypertextes qui nous intéressent

60 VI. La navigation sur Internet L'URL
L'adresse URL (Uniform Resource Locator) est tout simplement l'adresse d'une ressource sur Internet. Soit l'URL: protocole de communication WWW signifie World Wide Web uh2c le serveur de l’université Hassan II uh2c/ le répertoire racine index.html le fichier, la page de démarrage html

61 VI. La navigation sur Internet L'hypertexte
L'hypertexte est cette nouvelle forme de texte où des liens dynamiques et des boutons permettent de se déplacer d'une partie de document à une autre. Dans Internet, les documents hypertextes ou hypermédias sont codés avec le langage html (hypertext markup language) et ils sont transférés grâce au protocole http (hypertext transfer protocol).

62 VI. La navigation sur Internet La pratique
Bibliothèques de sites et de revues: Répertoires Journaux Ressources informatiques

63 VII. La recherche sur Internet Par navigation
Méthode de recherche la plus intuitive On se sert de la navigation dans Internet pour parcourir des répertoires de sites, ce qui devrait vous permettre d'identifier au passage des sites pertinents dans vos champs d'intérêts Ajouter au favoris

64 VII. La recherche sur Internet Par interrogation
Plutôt que d'avoir à naviguer à travers sites et pages pour repérer l'information qui nous intéresse, on voudrait pouvoir poser directement notre question et qu'Internet nous réponde Formulaires, annuaires, moteurs de recherche, listes de diffusion, forums.

65 VII. La recherche sur Internet Par interrogation: Formulaires
Bases de données, gratuites ou non Zones de saisie à remplir Boutons (validation, annulation,…) Logique booléenne Paramètres: Nombre de documents Syntaxe exacte Mots commençant par Mots contenant …

66 VII. La recherche sur Internet Par interrogation: Annuaires
Définition: outil de recherche qui recense un certains nombre de sites au travers de fiches descriptives comprenant, en général, le titre, l'adresse(l'URL), et un bref descriptif de 15 à 25 mots au maximum. Chaque site est inscrit dans une ou plusieurs catégories – on parle également de rubriques. Fonctionnement: Lorsqu'un mot clé est saisi dans le formulaire proposé, l'annuaire effectue une recherche sur les occurrences de ce terme dans ses fiches descriptives de site, et non pas dans le contenu des pages du site en question.

67 VII. La recherche sur Internet Par interrogation: Annuaires
Utilisation: Facilité. Organisation hiérarchique: du général au particulier et par thèmes. Equivalent à la table des matières des livres ou à la cascade de répertoires d'un disque dur d'un ordinateur. Les plus connus: International: , National:

68 VII. La recherche sur Internet Par interrogation: Les moteurs de recherche
Définition: Des robots logiciels scrutent le Web, de page en page (de lien en lien) et sauvegardent au fur et à mesure de leurs pérégrinations le contenu texte des pages rencontrées, constituant ainsi un "index". (des centaines de millions de pages Web). Fonctionnement: Lorsque l'internaute saisit un mot clé dans le formulaire proposé, le moteur va en rechercher les occurrences dans son "index". Une fois le "lot" de pages contenant le terme demandé identifié, le moteur classe les pages par ordre de pertinence, selon un algorithme qui lui est spécifique.

69 VII. La recherche sur Internet Par interrogation: Les moteurs de recherche
Utilisation: Le moteur de recherche effectue sa recherche sur des pages Web, alors que l'annuaire vous proposera des sites Web. Là est toute la différence ! Les plus connus: International: (500M), (625M), (500M), www-english.lycos.com (625M), (625M), (350M). National: (30M), (13,5M)

70 VII. La recherche sur Internet Par interrogation: Annuaire ou Moteur ?
Rechercher un site général sur un sujet donné. Moteur: Rechercher un sujet beaucoup plus précis, plus fin. Exemple: Site Web d'une entreprise: annuaire Renseignement sur un produit: moteur

71 VII. La recherche sur Internet Restrictions : opérateurs booléen
Opérateur ET (AND, +): Recherche sur les deux (ou plus) mots saisis. (Ex: fibre ET optique) Opérateur OU (OR, espace): Recherche soit sur l'un des mots saisis, soit sur l'autre, soit sur les deux. (Ex: fibre OU optique). Opérateur SAUF (NOT, AND NOT, -): Exclusion de toutes les pages contenant un mot non désiré.

72 VII. La recherche sur Internet Restrictions: syntaxe
Parenthèses (): Il est parfois possible de coupler des opérateurs booléens en utilisant des parenthèses (Ex: (fibre ET optique) ou télécommunications)). Troncature: Certains moteurs donnent la possibilité d'utiliser des "jokers". Ils sont symbolisés dans la majeur partie des cas, par le signe " * ". Ils permettent d'effectuer des troncatures de mots. opti*: opticien, optique, optimal, … Sa*on: salon, saloon, salutation, …

73 VII. La recherche sur Internet Restrictions: syntaxe
Expression " " : Il est souvent possible de rechercher une expression à l'aide des guillemets. Ex: "New York". Dans ce cas la recherche s"effectuera sur les deux mots, l'un à coté de l'autre et dans cet ordre. Titre de document "title" : Recherche uniquement sur le titre du document pour éviter le "Bruit". Ex: sur Altavista, Voilà, hotBot.com, title:"fiat multipla" +title:fiat +title:multipla title:multipla

74 VII. La recherche sur Internet Restrictions: syntaxe
Recherche de site : Sur Yahoo: u:spe.univ-corse.fr Sur Altavista: host:spe.univ-corse.fr Sur Google: motclé site:spe.univ-corse.fr Image, son, vidéo: Altavista: image:chat (chat.gif, chat.jpeg) Voilà.fr: +chat +feature:image +chat +feature:video +chat +feature:sound HotBot: +chat +feature:audio

75 VII. La recherche sur Internet Restrictions: syntaxe
Image, son, vidéo : Zones spécifiques de portails "classiques" Outils spécialisés

76 VII. La recherche sur Internet Le langage naturel
Le but est de répertorier une liste de questions et d'y apporter une réponse et une seule de façon automatique. Exemples: Pourquoi utiliser Internet ? Où trouver les résultats du concours ? Où se trouve UH2C ?

77 VII. La recherche sur Internet Les outils de recherche humains
"Experts" répondant en direct aux questions des internautes. Réponse immédiate ou différée Gratuit ou payant Liste complète sur:

78 VII. La recherche sur Internet Les listes de diffusion et les forums
Diffusion basée sur la messagerie électronique Messages traitant d'un sujet donné 2 adresses: Administrative (abonnement, désabonnement) Active (messages) "Netiquette" à respecter

79 VII. La recherche sur Internet Les archives des forums de discussion
Votre question à déjà due être posée ! La réponse à été fournie et enregistrée dans les 500 millions de messages de:

80 VII. La recherche sur Internet Les FAQs: Frequently Asked Questions
Rajoutez le mot clé "FAQ" à vos requêtes: Exemples: +mp3 +FAQ +communication +FAQ mp3 NEAR FAQ (Altavista France) Communication NEAR FAQ (Alatavista France)

81 VII. La recherche sur Internet Les sites similaires
Pour: Rechercher un meilleur site Rechercher ses concurrents Compléter sa recherche Annuaires: Rechercher le site connu (u:nomdusite) et repérer les catégories Moteurs: Option "Similar pages", "Related pages" like:http://www.altavista.com/

82 VII. La recherche sur Internet A savoir
Ordre des mots clés: Mot clé le + important en premier Minuscules ou Majuscules: Bannir les lettres capitales des requêtes Accents: Yahoo: bébé trouve bébé, bebe, bebè, bébe Altavista: bebe trouve bebe, bébé, bebé, bébe bébé trouve bébé Lycos: bebe trouve bebe

83 VII. La recherche sur Internet A savoir
Web français ou tout le Web: Web français: pages de sociétés ayant une adresse postale en France (qui a déposé le nom de domaine) Tout le Web: tout l'index est pris en compte Choix de la langue: dans le menu de l'outil de recherche Nom de domaine du moteur Adapter les mots clés à la langue choisie !!

84 VII. La recherche sur Internet A savoir
Annuaires: wge.pagesjaunes.fr/pj.cgi?faire=monde

85 VII. La recherche sur Internet A savoir
Encyclopédies: Webencyclo Encyclopédie Hachette Multimédia Kleio Quid Encarta Encyclopaedia Universalis Encyclopaedia Britannica Info Please

86 VII. La recherche sur Internet A savoir
Sur les annuaires privilégiez les catégories Google garde les pages Web en cache HotBot recherche des personnes

87 VII. La recherche sur Internet A savoir
Les ShopBots: (téléphonie) (téléphonie) (enchères)

88 VII. La recherche sur Internet A savoir
Les nouvelles fraîches:

89 VII. La recherche sur Internet La stratégie
Pourquoi ?: sur le Web rien n'est vraiment classé, n'importe qui peut déposer n'importe quoi ! Est-ce sur Internet ? Oui pour: sciences, commerce, corporations, … Non pour: les livres et le matériel sujet au copyright

90 VII. La recherche sur Internet Méthode
Sujet spécifique, très précis + facile, taper le sujet de recherche dans un outil de recherche Sujet général On sait moins bien ce qu'on veut (ex: vacances) site d'un moteur de recherche et chercher par thème Trouver un site qui fait le tour de la question Mordu du sujet, organisation, portail … Ressources classifiées, décrites, commentées

91 VII. La recherche sur Internet Méthode
Sujet concept: Un concept peut se nommer de bien des façons différentes Mots-clés, énoncé booléen Chercher la source d'information !

92 Référencement Cette étape consiste à s'inscrire dans ces moteurs, dans des annuaires, ... Même si votre site est correctement fait, reprenant les mots importants, rien ne garantit un positionnement correct sur les recherches. Différentes techniques peuvent être utilisées, elles diffèrent d'un moteur à l'autre. 

93 VIII. Les formats Documents textuels
.DOC: traitement de texte (Word) .TXT: fichiers texte non formatés .HTML, .HTM, .SHTM, .SHTML: Web .PDF: Acrobat d'Adobe .PPT, .PPS: PowerPoint .PS, .EPS: Postscript Adobe (ghostscript, imprimantes)

94 VIII. Les formats Documents textuels
.RTF: (Rich Text Format) format texte normalisé pour l'échange entre différents logiciels .SGML, .XML: Standard Generalized Marku Language, Extensible Markup Language) norme internationale pour la représentation de documents textuels en format électronique. (Browser Web) .TEX: "Tek" utilisé pour la rédaction de textes scientifiques

95 VIII. Les formats Images
.GIF: (Graphics Interchange Format) 256 couleurs, images peu texturées, icônes, boutons de pages Web, transparence et images animées .JPEG, .JPG: (Joint Photography Expert Groupt) photos et images texturées dans les pages Web .TIFF, .TIF: (Tagged Image file Format) images de qualité, fichiers de grande taille

96 VIII. Les formats Audio .AIFF, .AIF:(Audio Interchange File Format) , Relativement répandu dans Internet, lecteur multimédia ou QuickTime .AU: Développé pour Unix. Très répandu dans Internet. .MID: (Music Instrument Digital Interface), Norme pour transmettre des informations musicales entre instruments électroniques et ordinateurs. .MP3: (Moving Pictures Expert Group), Format public pour la numérisation audio en haute-fidélité (winAmp)

97 VIII. Les formats Audio RA, .RAM: (RealAudio), Format propriétaire pour la diffusion en direct de séquences sonores et vidéo par Internet. .WAV: (Waveform Audio File Format), Format utilisé par Windows pour stocker des séquences sonores.

98 VIII. Les formats Vidéo Pas de longs métrages en Dolby stéréo dans Internet. Les réseaux informatiques actuels ne permettent pas des débits de données suffisants. Il existe deux méthodes de visualisation de séquences vidéos : la méthode en différé et la diffusion en direct. Avec la première méthode, il faut que tout le fichier ait été téléchargé sur son disque dur avant que l'on puisse le visionner.(bonne qualité, téléchargement long) La visualisation pendant le téléchargement. (qualité médiocre si la connexion n'est pas rapide)

99 VIII. Les formats Vidéo .AVI: (Video For Windows) ,différé
.MOV, .QT: (QuickTime Movie), Développé par Apple. Commun sur Internet. Excellente qualité d'image. Différé. .MPEG, .MPG: (Moving Pictures Expert Group), Norme publique. Très répandu dans Internet. .RA: (RealAudio) .VIV: (VivoActive), Format propriétaire pour la diffusion en direct de séquences vidéo par Internet. Qualité d'image médiocre mais fichiers très compacts.

100 VIII. Les formats Compression, archivage et encodage
Très grande utilité pour les usagers d'Internet Compression: réduire leur taille en appliquant un algorithme qui enregistre l'information sous une forme plus compacte. Archivage: regrouper plusieurs fichiers dans un même fichier de destination. Généralement, ces deux fonctions de compression et d'archivage se retrouvent simultanément dans la même application. Encodage ASCII: convertir des fichiers binaires en fichiers ASCII pour les rendre transmissibles par courrier électronique.

101 VIII. Les formats Compression, archivage et encodage
.BIN:Encodage de fichiers pour Macintosh (StuffitExpander). .EXE:Fichiers exécutables pour DOS ou Windows. Il s'agit de programmes proprement dit. On trouve dans Internet des fichiers de ce type qui sont en fait des archives compressées « auto-extractibles ». .HQX: (BinHex) Encodage ASCII de fichiers binaires. Très commun dans Internet pour les fichiers destinés au Macintosh (StuffitExpander).

102 VIII. Les formats Compression, archivage et encodage
.GZ, .GZIP: (GNU ZIP) Compression de fichiers pour la plate-forme UNIX. .SIT, .SEA: (StuffIt archives, self-extracting archives) Archivage de fichiers pour Macintosh, avec compression. Format propriétaire de Alladin Systems. Les fichiers .SEA sont « auto-extractibles ». .TAR: (Tape archive) Archivage de fichiers pour UNIX, sans compression.

103 VIII. Les formats Compression, archivage et encodage
.UUE: (UUencoding) Très commun pour le transfert de fichiers par courrier électronique .Z: (Compress) compression de UNIX .ZIP: Format de compression et d'archivage très commun dans Internet, développé pour DOS et Windows (Winzip, Winrar)

104 IX. La communication sur Internet (Courrier électronique) :
La messagerie électronique (connue sous les noms d' , courriel, mél) permet à des individus possédant une connexion à Internet de s'envoyer des messages et des fichiers informatiques très rapidement. Disposer d'un , c'est posséder une boîte à lettre : elle permet de recevoir du courrier comme dans une boîte à lettre classique à la différence que les messages sont des textes informatiques et que l'envoi est gratuit, mondial et quasi-instantanné.

105 IX. La communication sur Internet (Courrier électronique) :
Structure des adresses : Elle est composée selon ce modèle : L'identifiant est un nom que vous choisissez et sous lequel vous serez reconnu chez votre fournisseur et par vos correspondants. Il peut s'agir de votre patronyme ou d'un pseudonyme. Si l'identifiant choisi est déjà utilisé par un abonné, votre fournisseur vous demandera d'en prendre un autre. Le (arrobase) et se prononce "At", signifie "chez". Le nom de domaine de votre fournisseur termine l'adresse. Il correspond au nom d'une machine connectée en permanence à l'Internet et sur laquelle vous êtes identifié. Cette machine est votre serveur de mail, il est enregistré mondialement de telle sorte que n'importe qui peut vous envoyer du courrier depuis n'importe quelle autre machine connectée au réseau mondial.

106 IX. La communication sur Internet (Courrier électronique) :
Pour envoyer des messages, il vous faudra également un logiciel spécifique comme Outlook express (fourni avec Windows), Messenger (intégré au navigateur Netscape) ou Eudora (téléchargeable sur Internet). Certains fournisseurs d'accès ou de services proposent de se créer chez eux une adresse qui n'est pas liée à un abonnement et ne nécessitant pas de logiciel de messagerie puisque tout se passe par l'intermédiaire du Web Exemples de sites offrant la messagerie via le Web :

107 IX. La communication sur Internet (Courrier électronique) :
Le principe du courrier électronique est le suivant : composition du message avec un logiciel spécifique ajout éventuel d'un ou plusieurs fichiers en pièces jointes connexion à votre fournisseur d'accès envoi du message stockage du message chez le fournisseur d'accès de votre correspondant déconnexion

108 La signification des messages d'erreurs
Lorsque l'on demande une page, il peut arriver que l'un des messages suivants apparaissent. Voici leur signification et ce qu'il y a lieu de faire dans ce cas. Les erreur 4XX - Erreur de requête du client (le navigateur)

109 La signification des messages d'erreurs
400 Bad Request :En raison d'une syntaxe erronée, la demande n'a pas pu être comprise par le serveur. Vérifer la syntaxe de l'URL. 401 Unauthorized: Le paramètre du message spécifie les formes d'autorisation acceptables. Le client doit reformuler sa requête avec les bonnes données d'autorisation (identification par mot de passe). 402 Payment required : L'information demandée est soumise à un droit d'entrée. Il est nécessaire d'avoir une authentification correcte. Le client doit reformuler sa demande avec les bonnes données.

110 La signification des messages d'erreurs
403 Forbidden:La requête est tout simplement interdite, non autorisée... Il n'y a rien à faire ! Néanmoins, si le site semble intéressant, il faut remonter l'adresse jusqu'à ce qu'une page fonctionne. 404 Not Found: Le serveur n'a rien trouvé à l'adresse spécifiée. Soit la ressource n'existe plus à l'adresse spécifiée, soit l'URL est erronnée. Verifier l'adresse demandée. S'il n'y a pas d'erreur, la page a pu être déplacée. Il convient donc de remonter l'adresse jusqu'à ce qu'une page fonctionne et faire une recherche sur le site.. Attention, parfois le serveur retourne une 404 au lieu d'une 400.

111 La signification des messages d'erreurs
Les erreurs 5XX - Erreur de réponse du serveur 500 Internal Server Error:Le serveur a rencontré un évènement inattendu qui l'a empêché de donner correctement suite à la demande. Le serveur ne peut pas répondre à la requête suite à une erreur interne... Réessayer plus tard. 501 Not Implemented : Le serveur ne supporte pas le service demandé ou le type de requête qui a été envoyé. Il n'y a rien à faire

112 La signification des messages d'erreurs
502 Service temporarily overloaded: Le serveur ne peut pas vous répondre à l'instant présent, car le trafic est trop dense. Réessayer plus tard. 503 Service Unavailable : Erreur équivalente à une Internal Server Error (500) mais dans le cas précis où le serveur accède à d'autres services que le HTTP ou effectue des requêtes indirectes découlant de la requête initiale. Cette erreur indique que la réponse du service demandé ou une des requête indirecte n'a pas été retournée au serveur correctement.

113 La signification des messages d'erreurs
Les redirections 3XX 301 Moved Permanently : Le document demandé à été déplacé définitivement à une nouvelle URL. La redirection vers la nouvelle adresse est automatique. 302 Moved Temporarily : Les données demandées ont été trouvées à une nouvelle URL, mais ont cependant peut-être été déplacées temporairement... 303 See Other : L'URL demandée peut être trouvée à une autre URI (spécifiée dans l'en-tête Location) et peut être récupérée en effectuant une requête GET. 304 Not Modified : Si le client a effectué une commande GET conditionnelle (en demandant si le document a été modifié depuis la dernière fois) et que le document n'a pas été modifié il renvoie ce code.

114 La signification des messages d'erreurs
Les réussites 2XX 200 OK : La requête a été accomplie correctement. L'information demandée va suivre. 201 Created : Elle suit une commande POST, elle indique la réussite, le corps du reste du document est censé indiquer l'URL à laquelle le document nouvellement créé devrait se trouver. 202 Accepted : La requête a été acceptée, mais le serveur ne peut pas determiner si une action a été effectuée ou un fichier envoyé. 203 Non-Authoritative : Cet erreur est reçue en réponse à une commande GET, elle indique qu'une partie des informations demandées n'a pas été acheminée vers le client. 204 No Content: Le serveur a reçu la requête mais aucune donnée n'a été renvoyée.


Télécharger ppt "RESEAU INTERNET."

Présentations similaires


Annonces Google