La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les occultations stellaires par les astéroïdes Eric Frappa 22 janvier 2005 – Buthiers.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les occultations stellaires par les astéroïdes Eric Frappa 22 janvier 2005 – Buthiers."— Transcription de la présentation:

1 Les occultations stellaires par les astéroïdes Eric Frappa 22 janvier 2005 – Buthiers

2

3

4

5 15 octobre 2004 (63) Ausonia occulte TYC Vidéo: Arto Oksanen (Finlande) – mag 9.7 durée: 11.20s

6

7

8

9

10

11

12 vitesse apparente de lastéroïde (30/h = 10 km/s à 250 millions de km) durée de disparition de létoile (s) dimension sur lastéroïde (km)

13 Cette mesure a deux grandes qualités: - elle est directe pas dhypothèse sur les propriétés du corps mesuré (radiométrie infrarouge, photométrie, radar) - elle est très précise résolution angulaire typique de 1 mas pour une résolution temporelle de 0.1s

14 Imaginons un astéroïde de 200 km de diamètre à 300 millions de km de la Terre VLT+AO résolution ~60km Occultation stellaire 25 cordes résolution ~1km Sonde spatiale résolution ~15m

15

16 Les catalogues astrométriques Hipparcos (1997) étoiles jusquà mag 12.5 précision 1mas Tycho-2 (2000) 2.5 millions détoiles jusquà mag 11.5 précision 25 mas (10 mas pour mag < 9.5) UCAC2 (2003) 48 millions détoiles de mag 8 à 16 précision 20 mas pour mag précision 70 mas à mag 16

17

18 Une technique accessible à tous Observateur mobile disposant dun équipement léger méthode visuelle + jumelles Observateur fixe disposant dun équipement lourd méthode CCD/vidéo + télescope 600mm

19

20

21

22

23 - Chronomètre - Tops vocaux sur magnétophone - Horloge parlante - Récepteur radio (DCF77) Technique visuelle - Simple à mettre en oeuvre - Efficace quand pratiquée avec rigueur Prise en compte du temps de réaction

24 Technique vidéo - PAL 25 im/s - datation de chaque trame (50 tr/s) - précision de datation de 0.1ms résolution temporelle de 20ms

25 Technique CCD : le drift-scan ATTENTION A WINDOWS !! Solutions: - Système dexploitation plus fiable : Linux - Ethernaude et Eventaude pour les caméras Audine 2003/03/08 (528) Rezia - Sylvain Rondi - T60 mauvaise gestion de lheure irrégularité du drift-scan

26

27 - 61 participants - 16 stations positives

28 - 90 participants - 57 stations positives

29 - 158 participants - 71 stations positives

30

31

32 albédo pV = (1329*10 -H/5 /D) 2 = occultation stellairecourbe de lumière diamètre D = km magnitude absolue H (prise en compte de la phase) = 8.36 pV=0.25 à 0.60 pV=0.10 à 0.23 pV=0.07 à 0.20 pV=0.03 à 0.07 Type E type S type M type C C chondrite E chondrite, métallique aubritemésosidérite, O chondrite Type E type S type M type C C chondrite

33

34

35 Autres intérêts - Améliorer la connaissance de lorbite de lastéroïde (meilleur que 10 mas) - Mesurer le diamètre de létoile cible - Découvrir des étoiles binaires serrées

36 Perspectives pour lavenir - Accumuler des observations maintenant que les prédictions sont fiables (technique récente) - Prédire des occultations par des satellites dastéroïdes (tentatives Hermione, Kalliope) - Mesurer des TNOs (grande incertitude sur les diamètres, albédo – mais prédictions peu fiables)

37 Résultats européens - prédictions pour la France - liens utiles Guide de lobservateur doccultations stellaires (en français)


Télécharger ppt "Les occultations stellaires par les astéroïdes Eric Frappa 22 janvier 2005 – Buthiers."

Présentations similaires


Annonces Google