Une "feuille de palanquée" nominative Elle doit être archivée pendant une année.">

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L'arrêté du 5 janvier 2012 Application : 1 er Avril Claude Duboc

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L'arrêté du 5 janvier 2012 Application : 1 er Avril Claude Duboc"— Transcription de la présentation:

1 L'arrêté du 5 janvier 2012 Application : 1 er Avril Claude Duboc
Caricature IDF Application : 1 er Avril Claude Duboc

2 Le directeur de plongée
Responsable de l'organisation, des dispositions assurant la sécurité, et du déclenchement des secours. "présent sur le lieu de mise à l'eau" fixe les caractéristiques de la plongée : Prépondérance donnée aux brevets Etablit une "fiche de sécurité". => Une "feuille de palanquée" nominative Elle doit être archivée pendant une année.

3 Le directeur de plongée
Ses qualifications minimales En piscine ( < 6m) E1 En milieu naturel * exploration : DPE ; P5 (+ PNC si Nitrox) * air ou nitrox, enseignement : E3 ; 2* ; DE * Trimix, enseignement ou explo : E4 ; DE Cas particulier : N3 sans DP ; P < 40 m

4 La palanquée Les effectifs maximums (encadrant non compris)
Groupe de plongeurs ayant les mêmes caractéristiques de profondeur, de trajet et de durée, même avec des mélanges différents. Les effectifs maximums (encadrant non compris) Baptême : 1 Autonomie : 3 Palanquée encadrée : 4 Jusqu'à 40 m : possibilité d'ajouter un ou plusieurs GP ou P4

5 Le guide de palanquée En exploration GP ; P4
Enseignant E1 IC ; BPJEPS ; stagiaire BPJEPS Enseignant E2 IC + P4 ; Stagiaire MF1 ; Stagiaire BEES1 ; CMAS 1* Enseignant E3 MF1 ; CMAS 2* Stagiaire DEJS ou DESJS Enseignant E4 MF2 ; BEES2 : DEJS ou DESJS

6 L'équipement du plongeur
Le plongeur est équipé d'un gilet quelque soit son niveau. Le bloc est équipé d'un manomètre En autonomie et en exploration, au-delà de 20 m un "équipement de plongée permettant d'alimenter un équipier sans partage d'embout". Un équipement permettant de contrôler les caractéristiques de sa plongée. Un parachute est obligatoire dans une palanquée

7 L'équipement collectif
Un plan de secours. Une fiche d'évacuation d'un modèle type La VHF obligatoire sur un support de plongée 3 masques de tailles différentes avec le "BAVU". 1 masque à haute concentration. Désinfection des détendeurs et des tubas avant chaque plongée si les utilisateurs sont différents. Une couverture iso thermique Trousse de secours ? Bloc(s) de sécu

8 Les profondeurs d'évolution à l'air
0 à 6 Débutants 0 à 12 PE 12 PA 12 0 à 20 PE 20 PA 20 0 à 40 PE 40 PA 40 0 à 60 * PE 60 PA 60 * Cet espace est réservé aux plongeurs titulaires d'un brevet délivré par les organismes définis dans le CDS permettant l'accès à cette profondeur

9 Le Nitrox PN 20 = Plongeur Nitrox élémentaire : Limité à 20 m
PN C = Plongeur Nitrox confirmé. Limitation 60 m Pp O2 maximale : 1.6 b Identification des blocs : registre ou fiche * % d'O2 ; date ; nom du "fabricant" Contrôle par l'utilisateur avant la plongée * Pression ; % d'O2 ; prof max ; date de l'analyse ; son nom ou ses initiales.

10 Enseignement et exploration au Nitrox
Formation Du baptême, jusqu'à 20 m : E2 + PNC 0 à 40 m E3 + PNC 0 à 60 m E4 + PNC Exploration Encadré jusqu'à 40 m GP + PNC PE 60 + PNC E4 + PNC PA 60 + PNC en autonomie.

11 Enseignement et exploration au Trimix (ou héliox)
PTH40 = Evolution au trimix de 0 à 40 m PTH60 = Evolution au trimix de 0 à 60 m PTH120= Evolution au trimix de 0 à 120 m DP = E4 + PTH 120 Une ligne lestée de descente et de remontée Une copie des planifications prévues Une "sécurité surface" (art )

12 Enseignement au Trimix (ou héliox)
Formation au PTH40 E3 + PTH60 Formation au PTH60 E4 + PTH 120 Formation au PTH 120 E4 + PTH 120 Profondeur d'enseignement max = 80 m

13 Exploration au trimix 40 m : PE40 + PTH40 GP = E3 + PTH40
PA40 + PTH40 Autonomie 60 m : PE60 + PTH60 GP = E4 + PTH60 PA60 + PTH60 Autonomie 80 m : PE60 + PTH120 GP = E4 + PTH120 PA60 + PTH120 Autonomie 120 m : PA60 + PTH120 Autonomie

14 Quelques cas particuliers
Le "conseiller à la prévention hyperbare" (En fonction du décret sur l'hyperbarie) Plongée jusqu'à 40 m : BEES1, DE ou DES Au-delà de 40 m : BEES2 ; DEJS ou DESJS Il est chargé de prévoir les conditions de sécurité, particulièrement la mise à jour du plan de secours.

15 Quelques cas particuliers
Recycleur : Ils font l'objet d'une certification A l'issue d'une "formation qualifiante" délivrée par les 6 organismes, ou le fabricant : accès aux prérogatives définies. Le plongeur doit avoir accès à un système de secours en circuit ouvert permettant le retour en surface. Si le GP utilise un recycleur, le système de secours doit être indépendant de son appareil.

16 Quelques cas particuliers
En milieu artificiel P < 6 m Les PE 12 sont autorisés à être autonomes Les GP peuvent faire des baptêmes Apnée : De 0 à 6 m dispensé de l'oxygénothérapie.

17 Forte probabilité de voir apparaître des modifications
Conclusion Forte probabilité de voir apparaître des modifications Levée de boucliers sur les forums contre certaines dispositions. Une pétition circule… Le courrier de Jean-Louis Blanchard => renégociation avec le ministère… Merci de votre attention


Télécharger ppt "L'arrêté du 5 janvier 2012 Application : 1 er Avril Claude Duboc"

Présentations similaires


Annonces Google