La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

République de Madagascar Evaluation du programme de pays 1 Atelier final dévaluation, Antananarivo 15 mai 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "République de Madagascar Evaluation du programme de pays 1 Atelier final dévaluation, Antananarivo 15 mai 2013."— Transcription de la présentation:

1 République de Madagascar Evaluation du programme de pays 1 Atelier final dévaluation, Antananarivo 15 mai 2013

2 Coopération du FIDA à Madagascar 2 Nombre de projets approuvés depuis Coût total du portefeuille515 millions dUSD, dont : Volume total des prêts du FIDA 175 millions dUSD - conditions très favorables - (34%) Fonds de contrepartie de lEtat 91 millions dUSD: (18%) Contributions dautres agences 249 millions dUSD (46%) Thèmes focauxAgriculture, finance rurale, sécurisation foncière, entreprises rurales, infrastructure de base, irrigation, formation agricole

3 Objectifs de lévaluation Apprécier la performance du programme, limpact des opérations et fournir les éléments de base pour la préparation du nouveau programme stratégique (COSOP) 3 1. performance et résultats du portefeuille (analyse au niveau des projets individuels) 2. activités hors prêt (gestion des savoirs, partenariats, dialogue sur les politiques publiques) 3. performance au niveau stratégique Niveaux danalyse

4 Portée de lévaluation 4 Période considérée (COSOP 2000 et 2006) Opérations considérées: 6 prêts: PHBM-II PPRR AD2M PROSPERER AROPA FORMAPROD PARECAM 6 dons régionaux + 1 don national

5 5

6 Quelques éléments du contexte national Haut potentiel de lagriculture malgache (filières de rente) Baisse (en termes réels) de la valeur ajoutée à lagriculture par travailleur : -14% entre Problèmes structurels: (i) dégradation des ressources naturelles; (ii) insécurité foncière: la réforme de 2005 a introduit la certification des droits dusage Crises politiques en : 1972, 1991, 2002, 2009 La prévalence de la pauvreté monétaire a augmenté entre 1993 et 2010: de 70% à 76,5% (82% en milieu rural, 2010) 6

7 1 ER NIVEAU - PORTEFEUILLE DES PROJETS: POINTS CLÉS 7

8 Pertinence des interventions Cohérence par rapport aux stratégies sectorielles du pays Développement agricole. Paquets techniques adaptés aux besoins ciblés: aménagements hydro-agricoles, semences et techniques améliorées, champs écoles paysans (vulgarisation) Appui à la sécurisation foncière (guichets fonciers) Entreprises rurales. Paquets formation adaptés aux petites entreprises, compétition entre prestataires de services Partenariat avec le réseau des Chambres de commerce Implantation des « guichets uniques multiservices » pour lappui aux micro-entreprises 8

9 Cas de pertinence plus faible Les deux derniers projets appuient la professionnalisation des organisations des producteurs agricoles (AROPA) et la formation agricole (FORMAPROD) - Pertinents par rapport aux stratégies et programmes nationaux - Mais risques à cause de: (i) conception et montage institutionnel très compliqués; (ii) collaboration difficile entre acteurs clés (ex. Organisations paysannes, Chambres dagriculture, ONG) 9

10 Efficacité Agriculture: augmentation de la productivité (paddy, sorgho, maïs, patate douce, arachides, lentilles, oignons) Entreprises rurales: augmentation des chiffres daffaires des entreprises, début prometteur de renforcement des filières et pôles dentreprises Cas moins performants: Centres daccès aux marchés : approche non adaptée aux réalités locales (collecte des produits agricoles; dispositifs de financement) Professionnalisation des organisations paysannes diluée par lobjectif parallèle de renforcer la Chambre dagriculture 10

11 Impact Augmentation des revenus des ménages Augmentation des revenus moyens des entreprises (de + 7% à 60%). Augmentation des disponibilités alimentaires 11 Disponibilités alimentaires moyennes par ménage (kg). (PARECAM 2011) Produit Changement% Riz (paddy) % Maïs % Manioc % Patate % Moins de progrès dans la gestion des ressources naturelles: peu dinterventions de gestion des micro / meso bassins versants et de mesures pour conserver la fertilité des sols

12 Durabilité Bonnes perspectives de pérennisation pour les paquets des techniques agricoles coûts dentretien assez modestes insertion dans les filières / pôles de production Partenariat avec les Chambres de commerce et dindustrie permet de pérenniser les acquis dappui aux entreprises Les projets ont entamé une réflexion avec les partenaires et les institutions locales pour travailler dans la durée Mais il manque encore une stratégie dinvestissement du FIDA pour consolider les acquis: une seule phase de projet est souvent insuffisante 12

13 2 ÈME NIVEAU - ACTIVITÉS HORS-PRÊT 13

14 Partenariats Bien développés avec les acteurs publiques, organisations internationales (coordination bailleurs). Partenariats publics-privés émergents sont prometteurs Pas encore de véritable cofinancement avec les banques multilatérales 14 Gestion des savoirs Activités de communication très bien articulées (DVD, brochures, livres, sites internet, émissions radio) Système informatisé (SEGS/ZARAFIDA) qui permet dextraire / agréger / analyser les informations, données, indicateurs des projets

15 Dialogue sur les politiques publiques Efforts importants pour analyser et faire remonter les expériences des projets financés par le FIDA et alimenter les débats sur les politiques nationales: (i) sécurisation foncière; (ii) entreprises rurales. 15 Instruments dappui CAPFIDA: Cellule dappui au programme FIDA au sein du MINAGRI qui soccupe de lappui à lexécution des projets, suivi du COSOP, appui au développement des partenariats, gestion des savoirs, dialogue sur les politiques Le FIDA a ouvert un bureau de pays en 2011

16 3 ÈME NIVEAU - PERFORMANCE STRATÉGIQUE 16

17 Pertinence Stratégique (COSOP 2000 et 2006) Contribution à la diversification des revenus dans un pays qui a vécu une baisse de la productivité agricole sur 30 ans Evolution à partir de projets dispersés du point de vue géographique et thématique vers un programme pays plus cohérent Depuis 2006: attention accrue pour le renforcement des institutions publiques et publiques-privées (Chambres de commerce et dindustrie, Chambres dagriculture) Evolution vers une régionalisation de la gestion des projets (PROSPERER, AROPA, FORMAPROD) 17

18 Pertinence Stratégique - suite Cas innovant au FIDA: suivi systématique au niveau du COSOP grâce au système SEGS/ZARAFIDA qui permet une harmonisation entre les indicateurs de projet et les indicateurs stratégiques Dernières interventions (AROPA, FORMAPROD): montage institutionnel très complexe et pas entièrement maîtrisé Pas dorientations concrètes dans le COSOP 2006 en termes de gestion durables des ressources naturelles et de prise en compte du changement climatique 18

19 Efficacité de la stratégie Le programme sest efforcé de surmonter les conséquences des crises politiques, grâce notamment à leffort de garder la neutralité des équipes des projets Atteinte satisfaisante de deux objectifs du COSOP: (i) Amélioration de la gestion des risques et réduction de la vulnérabilité des ruraux pauvres (ii)diversification des activités agricoles et promotion de lentreprenariat rural Performance plus mitigée concernant le troisième objectif: (iii) Professionnalisation des associations des producteurs agricoles et leur participation au dialogue sur les politiques publiques 19

20 RECOMMANDATIONS 1. Priorités thématiques: (i) techniques et pratiques agricoles améliorées; (ii) appui à la régionalisation des structures de gestion des projets; (iii) filières agricoles, agriculture contractualisée, impliquer les entrepreneurs dès le début 2. Mieux prendre en considération la protection de lenvironnement et ladaptation au changement climatique: (i) protection des bassins versants; (ii) élargissement des expériences pilotes financées à travers les dons (ex. développement durable de produits forestiers non-ligneux) 20

21 RECOMMANDATIONS - suite 3. Stratégie de consolidation pour les projets bien tôt clôturés 4. Dans le court-terme, revue de la mise en œuvre et de lapproche des projets AROPA et FORMAPROD 5. Articulation plus poussée des rôles de la CAPFIDA et du Bureau FIDA de pays 21

22 MERCI DE VOTRE ATTENTION 22


Télécharger ppt "République de Madagascar Evaluation du programme de pays 1 Atelier final dévaluation, Antananarivo 15 mai 2013."

Présentations similaires


Annonces Google