La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Réforme LMD Champ conceptuel Professeur Ayikoé Etienne AYITE Université de Lomé

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Réforme LMD Champ conceptuel Professeur Ayikoé Etienne AYITE Université de Lomé"— Transcription de la présentation:

1 Réforme LMD Champ conceptuel Professeur Ayikoé Etienne AYITE Université de Lomé

2 2 Plan 1. Quest-ce que le LMD ? 2. Pourquoi une réforme LMD ? 3. Comment préparer la réforme 4. Conclusion

3 3 1. Quest-ce que le système LMD

4 Définitions

5 ARCHITECTURE DE LA FORMATION en système LMD Une architecture fondée sur 3 grades Une architecture fondée sur 3 grades Une organisation des formations en semestres et en unités denseignement (UE) capitalisables Une organisation des formations en semestres et en unités denseignement (UE) capitalisables La mise en œuvre du système de crédits La mise en œuvre du système de crédits LICENCE MASTER DOCTORAT

6 6 LE SEMESTRE Le semestre est la durée périodique des unités de formation : Le semestre est la durée périodique des unités de formation : Les trois cycles de formation sont exprimés en semestres Les trois cycles de formation sont exprimés en semestres Le semestre compte un nombre défini de semaines: Le semestre compte un nombre défini de semaines: Licence : 6 semestres Master : 4 semestres Doctorat 6 semestres lunité de base de la formation nest donc plus lannée universitaire mais le semestre. A lUL 1 semestre = 16 semaines (enseignements + évaluation)

7 7 Le semestre correspond à un volume horaire établi et mesuré en crédits. Le semestre correspond à un volume horaire établi et mesuré en crédits. Lensemble des UE dun semestre fait un total de 30 crédits. Lensemble des UE dun semestre fait un total de 30 crédits. Ainsi Ainsi 1 er cycle = Licence correspond à 180 crédits1 er cycle = Licence correspond à 180 crédits 2 ème cycle = Master à 120 crédits2 ème cycle = Master à 120 crédits 3 ème cycle = Doctorat à 180 crédits3 ème cycle = Doctorat à 180 crédits Semestre et crédits

8 8 LUNITE DENSEIGNEMENT (UE) Unité de base dun parcours de formation = subdivision autonome et cohérente à lintérieur dun programme détudes Mode denseignement : cours magistral, travaux dirigés, travaux pratiques, travaux de terrain, recherche, etc. cours magistral, travaux dirigés, travaux pratiques, travaux de terrain, recherche, etc. ou la combinaison de ces différentes formes. ou la combinaison de ces différentes formes. Sa valeur est définie en crédits. Sa valeur est définie en crédits. Elle est codifiée et numérotée. Elle est codifiée et numérotée. Mode de validation et promotion : Mode de validation et promotion : obtenir moyenne requise pour lUE obtenir moyenne requise pour lUE capitaliser toutes UE requises pour obtenir diplôme ou grade capitaliser toutes UE requises pour obtenir diplôme ou grade

9 9 LE CRÉDIT Unité déterminant la valeur dune UE et la charge de travail totale (CTT) requise pour atteindre les objectifs de lUE.Unité déterminant la valeur dune UE et la charge de travail totale (CTT) requise pour atteindre les objectifs de lUE. 1 crédit = 20 heures de CTT pour létudiant : cours, TD, TP, recherche, stage et travail personnel. 1 crédit = 20 heures de CTT pour létudiant : cours, TD, TP, recherche, stage et travail personnel. Un semestre comporte 30 crédits: Un semestre comporte 30 crédits: soit 600 heures de CTT pour létudiant soit 600 heures de CTT pour létudiant soit un maximum de 360 heures denseignement présentiel / semestre (exceptionnellement 420H) soit un maximum de 360 heures denseignement présentiel / semestre (exceptionnellement 420H) lenseignement présentiel = 30 heures / semaine maximum (exceptionnellement 35H) lenseignement présentiel = 30 heures / semaine maximum (exceptionnellement 35H)

10 10 Capitalisation Validation UE par UE sans compensation entre UE Validation semestre par semestre sans compensation entre semestres Possibilité de sélection particulière (exemple médecine) –par quota calculé, par exemple, à partir de : moyenne semestrielle de lensemble des EU ; moyenne semestrielle des UE de la majeure ; moyenne 12 pour UE fondamentales de la majeure. –Moment de la sélection : après 1 à 6 semestres de L

11 Avantages

12 12 Pour la société Ouverture de luniversité sur la société. Augmentation du nombre de métiers. Adaptation des formations aux besoins sociaux. Meilleure participation de luniversité au développement de la société.

13 13 Pour les enseignants Mobilité des enseignants et des étudiants Moins dheures de cours, plus de temps pour la recherche et la formation continue Meilleure participation à la conception des formations Meilleure adaptation des formations au profil des enseignants

14 14 Pour les étudiants Mobilité Plus denfermement dans une seule discipline Passage dune logique de parcours obligé à une logique de parcours choisi Conservation des UE acquises après abandon dune discipline Flexibilité et adaptation de la formation aux possibilités de létudiant Acteur adulte, plus responsable de sa formation.

15 Exigences

16 16 De la part de la société Obligation de sinformer des offres et de leur évolution Plus grande implication dans le processus de formation –rencontres université - monde professionnel : identification des besoins en métiers –professionnalisation de la formation : secours aux compétences du monde du travail (stage et encadrement) Prix à payer : augmentation des moyens et donc de la participation financière

17 17 De la part des gestionnaires de luniversité Changement de mentalité : faculté et école propriétaires de filières et non plus détudiants. Gérer autrement : nouvelles méthodes de gestion, nouveaux moyens (guichet unique, logiciels, planification de lenseignement et des locaux etc.) Mise à disposition de nouveaux outils pédagogiques :TIC, audio-visuel, support de cours, bibliothèques etc.

18 18 De la part des enseignants Enseigner et évaluer autrement. Se former au LMD. Sorganiser en équipes pédagogiques pour gérer les parcours. Rôle de conseil et daccompagnement de létudiant au cours de son parcours. Mise à jour régulier de lenseignement.

19 19 2. Pourquoi adopter le système LMD ?

20 20 Pour saligner sur un système en vigueur dans le monde entier Pays anglo-saxons et anglophones Chine Union Européenne (processus de Bologne) En Afrique : –Anglophone (déjà) –REESAO 15 universités dans 7 pays (Bénin, Burkina Faso, Côte dIvoire, Mali, Niger, Sénégal et le Togo). Opinion très favorable : CAMES, UEMOA, BAD –Non inclue lUCAD (Dakar)

21 21 Pour profiter de ses avantages Adéquation entre formations et besoins du monde du travail Souplesse des parcours de formation Mobilité des enseignants et des étudiants (Convention dArusha en1981) Possibilité de comparer études, diplômes, et autres titres de lenseignement supérieur (souhaitée par lUEMOA et la CEDEAO) Opportunité de Financement : UEMOA, BAD, BOAD, Banque mondiale, UNESCO, SCAC, etc.

22 22 Pour favoriser la réussite à luniversité et linsertion dans le monde du travail Possibilité de réduire léchec à luniversité. Possibilité détudes pluri ou transdisciplinaires. Possibilité de changer dorientation au sein dune famille de formations sans commencer à zéro. Augmentation des offres de formation. Professionnalisation des formations.

23 23 Les soutiens africains de la réforme LMD soutenu par milieux financiers africains : UEMOA, BAD, BOAD. LMD approuvé par le CAMES qui recommande aux universités africaines son application à lhorizon 2010

24 24 3. Comment préparer la réforme?

25 25 Travaux préliminaires 1) Création de commissions LMD –Deux types de commissions LMD 1 dans chaque faculté, école et institut (FEI) 1 Universitaire (1 membre de chaque FEI) –Rôle : Réflexions et propositions REESAO, Diffusion de lidée de réforme –Périodicité des réunions : Réunions statutaires : 2 à 4 fois par mois Séminaires chaque fois que nécessaire

26 26 Travaux préliminaires 2) Définition des offres de formations –Séminaire de définition des domaines (doyens, chefs de départements, commissions LMD…) –Création de commission thématique sur les domaines –Propositions doffres de formation par FEI –Synthèse et validation des offres par la Commission LMD universitaire en séminaire

27 27 Travaux préliminaires 3) Adoption des outils denseignement –Support de cours : Commission ou service de MLC et reproduction des cours Séminaires dinformation sur la mise en ligne des cours (MLC) Rétribution et critères de validation des cours à polycopier et mis en ligne ? –TIC Commission ou Service TIC Séminaires dinformation

28 28 Travaux préliminaires 4) Former et donner les moyens –Aux enseignants Pour enseigner autrement (séminaires ateliers) Pour évaluer autrement (séminaires ateliers) –Aux autorités administratives pour gérer autrement

29 29 Travaux préliminaires 5) Elaboration dun plan directeur de la réforme avec échéancier –Définir les tâches à faire Par commission LMD universitaire Par facultés, instituts et écoles, Par ladministration de luniversité

30 30 Travaux préliminaires 6) Séminaires de restitution –Cibles : Les autorités administratives, les doyens et directeurs décoles Tous les enseignements Représentants détudiant –Présentation du plan de travail avec échéancier

31 31 Entrée dans la réforme Progressive et par phases –Phase préparatoire : domaines, offres, UE Information des acteurs et du public –Phase de semestrialisation effective Évaluation et recommandations –Phase dexpérimentation du LMD sur lexistant ± préparation des nouvelles offres Évaluation et recommandations –Entrée effective dans le LMD suivi et évaluation nécessaires : REESAO et CAMES ?

32 32 Définition des domaines et des parcours 1 ère partie de la phase préparatoire

33 33 LETTRES & LANGUES Licence Fond Lettres Modernes Anglais Allemand Espagnol Linguistique Master Recherche Lettres Modernes Anglais Allemand Espagnol Linguistique

34 34 SCIENCES DE L'HOMME & DE LA SOCIETE Licence FondPhilosophie Sociologie Anthropologie Psychologie Histoire Géographie Master RechPhilosophie Sociologie Anthropologie Psychologie Histoire Géographie Master Pro Psychologie appliquée

35 35 SCIENCE DE L'EDUCATION & DE LA FORMATION Licence FondSEF Licence ProProfesseur de collège Master RechSEF Master ProProfesseur de lycée

36 36 SCIENCES DE LA VIE & DE LA TERRE Licence FondSciences de la Vie Science de la Terre Master RechBiologie végétale Biotechnologie Entomologie Environnement Sciences de la Terre Pharmacologie et Physiologie

37 37 SCIENCES DE LA SANTE Licence FondSciences médicales Sciences Pharmaceutiques Chirurgie dentaire Soins infirmiers Licence ProDélégué Médical Techniques de dentisterie Analyses Médicales et Biologiques Kinésithérapie Infirmier d'état Sage-femme Soins infirmiers Master RechSciences médicales Sciences Pharmaceutiques Chirurgie dentaire Analyses Médicales et Biologiques Soins infirmiers Master ProSoins de santé Ophtalmologie Radiologie et Imagerie médicales Génie sanitaire Instrumentiste Anesthésie et Réanimation Laboratoires et Assurance Qualité Monitorat en soins Infirmiers Orthophonie

38 38 SCIENCES DE L'AGRICULTURE, DE L'ALIMENTATION ET DE LA NUTRITION Licence FondAgronomie générale Licence Pro Conservation et Gestion des Ress. Nat; Zootechnie générale Agropédologie Agroéconomie générale Analyses et contrôle de qualité des produits alimentaires Master Rech Sciences Alimentaires Master Pro Phytotechnie et Amélioration variétale Gestion durable Forestière et Aménagement Protection des Végétaux Agropédologie Gestion des Ressources naturelles et de l'environnement Analyses et contrôle de Qualité des Produits Alimentaires Génie Alimentaire et management de la qualité

39 39 SCIENCES ECONOMIQUES ET DE GESTION DUPFinance et comptabilité Gestion Commerciale Gestion Bancaire Distribution et Logistique Micro -Finance Licence FondEconomie générale Gestion Licence ProFinance et Contrôle Finances - Banque Audit et Contrôle Marketing Commerce International Commerce, Logistique et Distribution Micro Finance Gestion dépôt pharmaceutique Master RechEconomie monétaire Macroéconomie Microéconomie Management et Finance Contrôle de Gestion Master ProIntégration économique et régionale Management des entreprises agricoles et Marketing Gestion des entreprises agricoles Marketing agricole Gestion des hôpitaux Gestion des ressources humaines

40 40 ADMINISTRATION, SCIENCES JURIDIQUES ET POLITIQUES DUPSecrétariat de Direction Secrétariat Commercial Bilingue Assistant de Gestion PME/PMI Licence FondDroit Public Droit Privé Licence ProSecrétariat/Assistant juridique Secrétariat médical Administration Pénitentiaire Attaché d'administration Agent immobilier Clerc Huissier Clerc Notaire Greffier Contrôleur de douanes Master RechDroit Public Droit Privé Droit de l'Environnement Master ProDroit des affaires Inspection de douanes Notariat Huissier Magistrat Avocat Conseil juridique

41 41 SCIENCES ET TECHNOLOGIES Licence FondMathématiques Physique Chimie Licence ProGénie informatique Génie Civil Génie Electrique Génie Mécanique Génie de l'Environnement Chimie industrielle Master RechMathématiques Sciences des Matériaux Chimie Génie Civil Génie Electrique Génie Mécanique Master ProActuariat Génie Civil Génie Electrique Génie Mécanique Génie de l'Environnement Chimie industrielle

42 42 Quest-ce quun parcours ? Cest la voie choisie par létudiant pour réaliser son projet de formation Le jeu des UE obligatoires, optionnels et libres lui donne la possibilité de se choisir un chemin personnel

43 Notions importantes du parcours

44 44 Diversification de la formation Cest La prise en compte de la diversité des publics et de leurs besoins Lorientation progressive de létudiant avec possibilité de bifurquer au besoin.

45 45 Permettre à létudiant de choisir, avec laide de son professeur, conseiller pédagogique désigné, une discipline principale détudes mais aussi des disciplines accessoires lui permettant au besoin de se réorienter ou dacquérir des compétences complémentaires. Il nest donc plus enfermé dans une filière linéaire dont il ne peut sortir. Liberté de choix

46 46 Compétences multidisciplinaires 1.Des compétences transversales telles: Les langues Les langues Linformatique Linformatique Les techniques dexpression et de communication Les techniques dexpression et de communication 2.Des compétences spécifiques 3.Des compétences complémentaires

47 47 Disciplines majeures et disciplines mineures

48 48 Discipline majeure Elle correspond à une compétence spécifique dans une discipline donnée Elle se décline en UE obligatoires* et en crédits y afférents Elle représente (50 à 60%) de lensemble des crédits du parcours.

49 49 Disciplines mineures Correspondent à des compétences complémentaires en approfondissement de la majeure ou indépendantes delle. Permettent : –réorientation ou ouverture de la formation à dautres disciplines –flexibilité entre disciplines ou au sein dune discipline. Déclinées en UE optionnelles avec leurs crédits Choisies sur liste de mineures possibles pour un parcours donné. Représentent (30 à 40%) des crédits du parcours.

50 50 UE libres UE indépendantes de la discipline majeure et des disciplines mineures. Correspondent à des disciplines sans lien avec le parcours professionnalisant. Exemples : sport, musique, ou dessin, dans un parcours de pharmacien Représentent (10%) des crédits du parcours.

51 51 Répartition des UE en cours de formation

52 52 Répartition selon des niveaux de finalité Niveau 1 : Finalité = Fondements (connaissances de base indispensables) Niveau 2 : finalité = Approfondissement (connaissances essentielles pour le parcours) Niveau 3 : Finalité = Spécialité (enseignements mentions du diplôme) Niveau 4 : Finalité = Compléments (complémentaires de la majeure ou des mineures)

53 53 Numérotation des UE de L 1 er semestre : numéro 100 à 199 –UE fondamentales (pré-requis de la majeure) 2 ème semestre : numéro 200 à 299 –UE fondamentales (pré-requis de la majeure) 3 ème et 4 ème semestres : numéro 300 à 399 –UE dapprofondissement (niveau intermédiaire± avancé) 5 ème et 6 ème semestres : numéro 400 à 499 –UE dapprofondissement de niveau avancé –UE de spécialité et complémentaires (majeure et/ou mineures) –UE ouvertes (indexées LM) : numéro 450LM à 499LM UE de fin de cycle de L ouvertes aux étudiants en Master.

54 54 Numérotation des UE du M Outre les UE ouvertes (LM) non capitalisables pour le M Numéro 500 à 699 –UE dapprofondissement de niveau intermédiaire et/ou avancé selon les disciplines –UE de spécialité de niveau intermédiaire et/ou avancé selon les disciplines –UE complémentaires

55 55 Numérotation pour le cycle D Numéro 700 à 799: –UE de niveau Doctoral –Stages –Travaux de recherche –Soutenance de la thèse.

56 56 Numérotation des UE de mise à niveau Numéro 001 à 099 But : renforcer les connaissances de base dans une discipline donnée. Exemples : –Cours de math pour des étudiants en L de science de santé ; –Cours de méthodologie universitaire, etc. Conséquences : –Elles ne donnent pas lieu à lobtention dun diplôme universitaire ; –Elles ne bénéficient pas de crédit.

57 57 Formations sp é ciales Numéro 800 à 999 exclusivement réservés : –Aux formations post-doctorales ; –Aux formations spécialisées devant déboucher sur des certificats professionnels ; –Aux formations continues ; –etc.

58 58 Codification des UE Elle doit être compréhensible et facilement décodable : Exemples : –PSY pour Psychologie –EDU pour Education –MTH pour Mathématique –BIO pour biologie, etc.

59 59 Planification hebdomadaire des cours Permet mobilité des étudiants dans luniversité Indispensable à la diversification de la formation et à la liberté de choix des UE Impose denseigner autrement pour réduire durée cours présentiel (supports) Doit se faire à léchelle universitaire Clé de répartition : 1 crédit = 1 heure/semaine.

60 60 Plan de découpage horaire de la semaine Tranche 1 Tarnche 2 Lundi Mard i Mercredi Jeudi Vendredi Samedi 07:0007:00 08:00 08:30 08:15 09:1508:45 09:3010:15 10:30 10:30 10:45 11:4512:00 12:0012:15 13:00 13:15 14:1514:15 15:15 15:45 15:30 16:3016:00 16:4517:30 17:45 17:45 18:00 19:0019:15

61 61 Elaboration des outils 2 ème partie de la phase préparatoire

62 62 Acteurs à impliquer Enseignants (sans exclusion) Gestionnaire de lUniversité (Président ou recteur, toutes les directions, les doyens, directeurs décoles, etc.) Etudiants.

63 63 Réunir tous les enseignants au niveau des départements (actuels) –Définir les UE à partir des profils de sortie et des matières existantes ; –Définir les caractéristiques de chaque UE : Durée : 4 à 8 mois selon motivation Etapes 1

64 64 Pour chaque UE : –Procéder à la codification et à la numérotation –Décrire sommairement lUE ; –Décrire son contenu : les chapitres –Définir les objectifs, les pré-requis, le mode denseignement (cours, TP, TD, stage, etc.), le mode dévaluation, période denseignement et le nombre de crédit ; Fin étapes 1

65 65 Exemples délaboration dUE UE de cours : UE1, UE2, UE1UE2UE1UE2 UE de stage pur stage UE de recherche pour la thèse de doctorat recherche

66 66 Etape 2 Réunir les personnes ressources au niveau domaines –Rencontrer le monde professionnel pour identifier les besoins –Valider les parcours proposés –Définir les plans détudes des parcours validés –Elaborer lemploi du temps hebdomadaire des enseignements. Durée : 8 à 12 mois selon motivation

67 67 Fin étape 2 Pour chaque parcours validé, il faut : Affecter les UE avec leurs crédits respectifs ; Etablir la liste des disciplines mineures à partir des compétences complémentaires et des passerelles possibles. Proposer les administrateurs : faculté ou école abritant le parcours, le profil des enseignants, le profil des conseillers pédagogiques ; Evaluer les besoins en ressources humaines et matérielles.

68 Validation et adoption du projet de réforme 3 ème partie de la phase préparatoire

69 69 Séminaire Commission LMD universitaire –Parachever les travaux de la Commission des domaines –Valider les propositions doffres de formation –Proposer : Une Commission daccréditation des domaines et des parcours Un plan de suivi et dévaluation de la réforme LMD Etapes 3

70 70 Etape 4 Remise de loffre de formations aux Autorités universitaires. –Échéance : 6 mois avant début expérimentation Séminaire dadoption de loffre de formations par lensemble de lUniversitaire –Échéance : 3 mois avant début expérimentation

71 71 Conclusion Système flexible limitant léchec à luniversité. Il forme des professionnels adaptés au monde du travail. Il exige –Maturité de létudiant ; –Obligation denseigner et dévaluer dune façon plus rationnelle ; –Mise à disposition de moyens (pour lenseignement et la gestion). Tous les enseignants doivent se mettre au travail pour que le REESAO ait un LMD crédible et original.


Télécharger ppt "Réforme LMD Champ conceptuel Professeur Ayikoé Etienne AYITE Université de Lomé"

Présentations similaires


Annonces Google