La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Suivi des eaux souterraines de la Gironde Que retenir de lévolution de létat des nappes en 2011? 9 juillet 2013 – CLE SAGE NP.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Suivi des eaux souterraines de la Gironde Que retenir de lévolution de létat des nappes en 2011? 9 juillet 2013 – CLE SAGE NP."— Transcription de la présentation:

1 Suivi des eaux souterraines de la Gironde Que retenir de lévolution de létat des nappes en 2011? 9 juillet 2013 – CLE SAGE NP

2 2 Réseau piézométrique 2011 > 70 ouvrages RCS dont 3 sources (grands carrés roses) > 133 ouvrages départementaux > Suivi en continu sur plus de la moitié des points > 270 ouvrages complémentaires dits « annuels »

3 3 Réseau qualité 2011 > 36 ouvrages RCS > 16 ouvrages départementaux 5 « Oligocène » 8 « Eocène minéralisé » 3 « Eocène estuaire » > 1 à 4 analyses/an 1 pour nappes captives 2 pour nappes libres 4 pour points implantés dans les masses deau à risques (dont Oligocène à laffleurement)

4 4 Collecte des volumes (année 2011) > BD forages = ouvrages recensés dont susceptibles davoir été exploités, > Consultation des exploitants (AEP, industriels, particuliers …) sous forme de mailing (préparé par le BRGM mais envoyé par la DDTM en ce qui concerne les forages agricoles) > ont pu être renseignés = 52 % des forages (81 % en 2010, 55 % en 2009) > 2009 : baisse liée au choix de ne plus reporter certains volumes et aux difficultés rencontrées par certains producteurs pour faire le lien entre les identifiants /// 2010 : meilleur taux de retour (mailing directement envoyé aux exploitants agricoles par la DDTM 33) /// 2011 : nouvelles difficultés pour faire le lien entre les identifiants et les cartes envoyées (?)

5 5 Disponibilité des données

6 6 Le rapport annuel > Présentation et contenu largement modifiés en 2012 à la demande du Conseil Général et suite aux retours des acteurs (journée du CG33 (avril 2012) et enquête spécifique) pour améliorer sa lisibilité et son accessibilité. Suppression de tableaux et de graphiques qui ne présentaient plus un grand intérêt et report des chroniques sur le site internet du SIGES Aquitaine. Nouvelle version plus axée sur lanalyse et la synthèse des données + avancées scientifiques (Eocène et Oligocène en particulier) : « Que retenir de létat des nappes de Gironde en 2011 ? » Choix de présenter les résultats nappe par nappe après présentation du contexte climatique de lannée n-1, des méthodes de traitement des données volumétriques, piézométriques et chimiques et des sites à consulter en fonction des informations recherchées

7 7 Le rapport annuel : présentation du plan Introduction -> Préambule, Contexte climatique année n-1, Présentation des méthodes de traitement des volumes, de la piézométrie et des données chimiques, Disponibilité des infos Pour chaque nappe (Jurassique, Crétacé supérieur, Eocène, Oligocène, Miocène, Plio-Quaternaire) -> Description des aquifères, Valorisation des volumes recueillis, Valorisation des données piézométriques, Valorisation des données chimiques, Avancée des connaissances (pour lEocène et lOligocène) Conclusion Bibliographie Lévolution du rapport se poursuivra jusquà stabilisation dune version répondant aux objectifs des différents utilisateurs ( notamment tableau de bord SAGE NP révisé )

8 8 Le rapport annuel

9 9 Contexte climatique 2011 > Cumul de précipitations (587,6 mm) inférieur de 37,8 % à la normale (944,1 mm) -> les 11 dernières années (sauf 2008) définissent un cycle déficitaire, > Cumul de précipitations efficaces (45 mm) inférieur de 84 % à la moyenne (284,9 mm).

10 10 LOligocène - Traitement des volumes prélevés en Localisation des ouvrages et représentation en fonction des volumes prélevés et de lusage

11 11 LOligocène - Traitement des volumes prélevés en Evolution des prélèvements entre 2010 et 2011 Prédominance dune couleur blanche indiquant une stabilité des prélèvements Quelques zones où les prélèvements ont baissé : pourtour du Bassin dArcachon, secteur de Canéjan/Cestas/Pessac et ligne des m3/j

12 12 LOligocène : volumes prélevés sur les sources en 2011

13 13 LOligocène - Traitement des volumes prélevés en Evolution des prélèvements par unité de gestion du SAGE « Nappes profondes » entre 2010 et 2011 (VMPO = ceux retenus dans le PAGD davril 2012)

14 14 LOligocène : traitement des données piézométriques Evolution des niveaux entre 2010 et 2011 Prédominance teintes orangées dans le Médoc Prédominance couleurs blanche et bleue au niveau des lacs médocains et pourtour BA Stabilité dans le sud Tendances contrastées dans la zone Centre (tendance à la baisse dans la zone des m 3 /j) 1

15 15 LOligocène : traitement des données piézométriques Renvoi à des chroniques de référence sur le SIGES Aquitaine Ouvrages ne faisant pas lobjet de pompages Ouvrages disposant de chroniques supérieures à 10 ans 2 Zone Centre Zone Littoral

16 16 LOligocène : cartes piézométrique et indice confiance tracées au moyen de méthodes géostatistiques 3

17 17 LOligocène : cartes piézométrique et indice confiance tracées au moyen de méthodes géostatistiques 4 Calcul des évolutions zone par zone Pondération variations par surfaces concernées =>> baisse moyenne de 37 cm pour laquifère de lOligocène

18 18 LOligocène : suivi de source par jaugeages trimestriels Source non exploitée Débit 2011 < 3 l/s en raison des conditions climatiques particulièrement sèches

19 19 LOligocène : traitement des données chimiques Prise en compte des résultats obtenus en 2011 sur les points : RCS (suivis par BRGM) RCD (suivis par BRGM) ARS (contrôle sanitaire)

20 20 LOligocène : traitement des données chimiques Approche par MESO et repérages anomalies 1

21 21 LOligocène : traitement des données chimiques Approche cartographique : évolution de la conductivité (en %) entre 2010 et 2011 =>> recherche de lorigine des variations de + ou – 10% Aucun point concerné pour lOligocène 2

22 22 LOligocène : traitement des données chimiques Approche cartographique : teneur moyenne en nitrates en 2011 et évolution de cette teneur entre 2010 et teneurs / 33 > 30 mg/l Variations < 5 mg/l

23 23 LOligocène : traitement des données chimiques Approche cartographique : évolution de la teneur en nitrates entre et =>> variations inférieures à 5 mg/l sauf source de Bussac 2 (- 7,3 mg/l) 4

24 24 LOligocène : traitement des données chimiques Approche cartographique : teneurs maximales en polluants organiques dosées en 2011 =>> 16 points concernés avec teneurs parfois supérieures à 0,1 µg/l Associations fréquentes : Atrazine + Simazine + Terbuthylazine + MD Glyphosate + Sulfosate AMPA + Métolachlor 5

25 25 LOligocène : traitement des données chimiques 6 Approche cartographique : teneurs maximales en HAP dosées en 2011 =>> 2 points concernés mais teneurs inférieures à 0,1 µg/l (valeur retenue pour la somme des 4 composés)

26 26 LOligocène : traitement des données chimiques 7 Approche cartographique : teneurs maximales en COHV dosées en 2011 =>> 4 points concernés dont un qui présente une concentration totale > 10 µg/l pour les 2 substances =>> activité de blanchisserie au droit du forage

27 27 LOligocène : avancée des connaissances scientifiques Point davancement rapide sur le projet RODEO à titre dinformation avec références des rapports déjà rédigés et des travaux à venir

28 28 Bilan année Prélèvements 2011 : année « chaude et sèche » Cumul de précipitations (587,6 mm) inférieur de 37,8 % à la normale Pluies efficaces très peu abondantes (45 mm) Prélèvements globaux : 177,5 Mm3 (baisse de 16,50% par rapport à 2010 mais valeur non significative compte tenu des taux de retour de lenquête menée auprès de la profession agricole) Prélèvements retenus au sens des VMPO : 127,4 Mm3 (baisse de 6,7 % par rapport à 2010)

29 29 Bilan année Prélèvements

30 30 PAGD (avril 2012) : nouveaux VMPO calculés pour tenir compte de lavancée des connaissances sur les aquifères, Intégration de la nappe de la base du Crétacé supérieur, distinction entre Eocène supérieur et Eocène inférieur à moyen sur les zones géographiques Médoc-Estuaire, Littoral et Nord, Le VMPO global a été fixé à 202,9 Mm3, soit 47,9 Mm3 de plus que VMPO Bilan année Prélèvements

31 31 Bilan année Piézométrie Calcul des variations moyennes entre 2010 et 2011 pour les nappes de lEocène (- 71 cm), de lOligocène (- 37 cm) et du Miocène (- 32 cm) mais assez forte incertitude compte tenu de la prise en compte des mesures annuelles (variations beaucoup plus importantes que sur les points suivis plus régulièrement) Base du Crétacé supérieur : stabilité des niveaux entre 2010 et 2011 Sommet du Crétacé supérieur : hausse des niveaux au droit de lagglomération bordelaise en lien avec la diminution globale de 17,6 % des prélèvements,

32 32 Bilan année Aspects qualité Anomalie qualité la plus fréquente = teneur en fer > 200 µg/l (11 MESO sur 18) Autre anomalie assez fréquente = teneur en manganèse > 50 µg/l (4 MESO sur 18) 2 MESO concernées par une anomalie de la conductivité (> 1100 µS/cm) et de la teneur en chlorures (> 250 mg/l) : base du Crétacé supérieur (FG075) et alluvions récentes de la Gironde (FG026) 1 MESO concernée par une anomalie en sodium (teneur > 200 mg/l) et en fluor (teneur > 1,5 mg/l) : base du Crétacé supérieur (FG075) 1 MESO concernée par une forte teneur en nitrates (150 mg/l) : alluvions de la Garonne (FG024) mais 1 seul point dobservation =>> test de la représentativité de ce point à venir dans le cadre dune étude de lensemble de la MESO (co-financement CG33/AEAG/CG46)

33 33 Bilan année 2011 – Aspects qualité Aucun polluant détecté dans les eaux du Crétacé ou de lEocène en 2011, Oligocène : pesticides, HAP et COHV retrouvés respectivement sur 16, 2 et 4 points deau échantillonnés (sur 66 au total), Miocène: 2 points concernés par des HAP et un seul par des COHV (sur 10 au total), Plio-Quaternaire : 5 points concernés par des pesticides et 2 par des COHV (sur 11 au total) Pesticides = micropolluants les plus fréquemment retrouvés (21 pts/87), viennent ensuite les COHV (7/87) puis les HAP (4/87)

34 34 Les points marquants de lannée 2011 Détection de Perchlorates sur les sources de Thil – Gamarde et Caupian. Mise en décharge et reports de prélèvements à lEocène, Prélèvements industriels en augmentation à lEocène dans le secteur dAmbès (étiage Garonne) Impact piézométrique observé sur la nappe de lEocène, Prélèvements à lEocène : + 1,2% entre 2010 et 2011 malgré une baisse sur la zone centre (excepté CUB)

35 35 Le rapport annuel Disponibilité : fin juillet Version téléchargeable sur le site du BRGM mi-août Mail dinformation aux membres de la CLE et diffusion plus large réalisée par le CG33 Ensemble des données consultables via le SIGES (cartes spécifiques) ou ADES (chroniques) Historique volumes disponible sur le SIGES avec mêmes délais

36 36 Les points marquants de lannée 2012 > Cumul de précipitations (846 mm) inférieur de 11 % à la normale (944,1 mm) > Recharge hivernale extrêmement faible compensée par un début de printemps très pluvieux (179 mm en avril). > Situation des nappes libres critique jusquau mois de mars 2011 > Nappes libres en étiages marqués > Pression importante sur lEocène

37 37 > Cumul de précipitations de 562 mm à fin juin 2013 > Recharge hivernale très importante (646 mm entre oct. et mars) > Etat de remplissage des Nappes libres très satisfaisant > Situation de lEocène depuis le début de lannée 2013 meilleure quen 2012 Les points marquants du début dannée 2013

38 38 Merci de votre attention


Télécharger ppt "Suivi des eaux souterraines de la Gironde Que retenir de lévolution de létat des nappes en 2011? 9 juillet 2013 – CLE SAGE NP."

Présentations similaires


Annonces Google