La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Gestion des nappes de Gironde Bilan 2010 Point sur les mesures 2011 CLE du SAGE Nappes profondes Réunion du 4 juin 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Gestion des nappes de Gironde Bilan 2010 Point sur les mesures 2011 CLE du SAGE Nappes profondes Réunion du 4 juin 2012."— Transcription de la présentation:

1 Gestion des nappes de Gironde Bilan 2010 Point sur les mesures 2011 CLE du SAGE Nappes profondes Réunion du 4 juin 2012

2 Missions 2011 du BRGM > Financées à 80 % par le Conseil Général de la Gironde (avec le soutien financier de lAgence de lEau Adour Garonne) et pour 20 % par le BRGM > Les missions ont consisté à : Suivre lévolution des niveaux deaux et la qualité des 6 grands systèmes aquifères du département Valoriser les données climatiques, volumétriques, piézométriques et qualitatives de 2010

3 Contexte climatique 2010 > Cumul de précipitations (812 mm) inférieur de 13,4 % à la moyenne (938 mm) -> les 10 dernières années (sauf 2008) définissent un cycle plutôt déficitaire > Cumul de précipitations efficaces (226 mm) inférieur de 22 % à la moyenne (291mm) avec un fort épisode de recharge en novembre (89 mm)

4 Traitement des volumes 2010 > Prélèvements globaux : 211,4 Mm3, soit - 1,4 % par rapport à 2009 (214,4 Mm3) (4520 ouvrages recensés, 4389 potentiellement exploités -> 81 % renseignés grâce à enquête DDTM 33 sur agricoles) > Prélèvements retenus au sens des VMPO (sauf ouvrages sollicitant le Jurassique, la base du Crétacé supérieur, les formations oligocènes de lEntre-Deux-Mers et les nappes plio-quaternaires) : 134,1 Mm3, soit - 1,8% par rapport à 2009 (136,6 Mm3) 2008 : Volumes PQ Géoréf/BSS 21.9 Mm3 Volumes Forages profonds Volumes PQ Autorisés 93.8 Mm : Volumes PQ Ouvrages Géoréférencés 34.7 Mm3 (BRGM) Volumes Forages profonds 2010 : Volumes PQ Ouvrages Géoréférencés 74,3 Mm3 (DDTM 33) Volumes Forages profonds

5 Traitement des volumes 2010 > Synthèse par nappe et par UG des prélèvements > Synthèse par nappe et par usage des prélèvements

6 Traitement des volumes 2010 > Ecart entre volumes prélevés en 2010 et VMPO : la nappe de lEocène reste déficitaire * : Pour lOligocène de la zone centre, seuls les points deau de la rive gauche (y compris les sources) sont pris en compte ** : Pour lEocène, les VMPO considèrent les points de lEocène inférieur, moyen et supérieur *** : Pour le Crétacé, seuls les points du sommet du Crétacé supérieur sont considérés

7 Piézométrie 2010 > 66 ouvrages RCS (ONEMA) 34 continus 30 mensuels 2 trimestriels > 137 ouvrages départementaux 73 continus 13 mensuels 51 trimestriels > 265 ouvrages complémentaires

8 Testées et validées dans le cadre du module 2 de la convention « Eaux souterraines » passée entre lEtat, le BRGM et la région Aquitaine (nappe captive de lEocène et nappe libre du Turonien) Réalisées au moyen du Logiciel GDM (Geological Data Management) Logiciel de traitement des données géologiques développé par le BRGM Gestion des données géologiques et hydrogéologiques (sondages, mesures piézométriques,…), interpolations et modélisations, production de cartes, de coupes... 8 méthodes dinterpolation disponibles dont celle du « krigeage avec dérive externe » Krigeage avec dérive externe = méthode retenue permet dobtenir une estimation non biaisée (erreur destimation minimale) en intégrant une variable secondaire (dérive externe : piézométrie MONA dans notre cas) cote piézométrique connue dans tout lespace de laquifère pour une année permet de réaliser une interpolation là où il nexiste pas de valeur observée Recours aux méthodes géostatistiques pour le tracé des cartes 2010

9 Carte piézométrique de lÉocène pour lannée 2010 Charge hydraulique (mNGF)

10 Carte dindice de confiance Carte des indices de confiance associée Confiance très élevée Confiance élevée Confiance normale Faible confiance Très faible confiance

11 Evolution des indices de confiance entre 1975 et à 2005 : amélioration entre 2005 et 2010 : dégradation

12 Année Volume compris entre les 2 surfaces piézométriques (km 3 ) Tendance ,85amélioration ,6dégradation ,3dégradation ,4dégradation Calculs menés sur lintégralité du domaine ! Situation entre 1975 et 2005 dégradation Situation entre 2005 et 2010 amélioration Amélioration modérée pour la période car le volume calculé entre les surfaces représentatives est environ 10 fois inférieur aux précédents volumes Evolution de la piézométrie au fil du temps

13 Traitement des données piézométriques 2010 Prélèvements + 1 % - 5,6 % + 0,35 % % % + 0,22 % Effet des faibles précipitations ???

14 Traitement des données piézométriques 2010 Faits remarquables Pour la nappe de lEocène inférieur à moyen, on retiendra quau niveau du creux piézométrique, les isopièzes - 5 et 0 m NGF se sont déplacées vers lest. Lisopièze 0 m NGF dépasse désormais les limites du département dans toute la partie orientale de la dépression. Au niveau de Martillac, la situation sest nettement améliorée par rapport à 2009 avec la disparition de lisopièze - 35 m NGF et un retour à la normale (niveaux compris entre -20 et -25 m NGF). Pour la nappe de lOligocène, laugmentation des prélèvements denviron m 3 opérée dans la zone de Saucats-Léognan (ligne des m 3 /j) et destinée à compenser la baisse de production sur la source de Gamarde (contamination par de lETBE) sest accompagnée dune baisse systématique des niveaux piézométriques.

15 Suivi qualité 2010 > 36 ouvrages RCS > 16 ouvrages départementaux 5 « Oligocène » 8 « Eocène minéralisé » 3 « Eocène estuaire » > 1 à 4 analyses/an 1 pour nappes captives 2 pour nappes libres 4 pour points implantés dans les masses deau à risques

16 Traitement des données qualité 2010 la nappe de lEocène inférieur à moyen du domaine minéralisé est la seule à présenter une conductivité moyenne supérieure à 1000 µS/cm*, toutes les nappes présentent une teneur moyenne en fer supérieure à 0,2 mg/l* seules les nappes du Secondaire et de lEocène inférieur à moyen du domaine minéralisé présentent des teneurs moyennes en fluor supérieures à 1,5 mg/l** lOligocène dans sa partie vulnérable est laquifère qui présente la plus forte teneur moyenne en nitrates (17,6 mg/l), p.m. -> Plio-Quat : 8.1 mg/l Analyses depuis > caractéristiques géochimiques des nappes de Gironde * : Référence de qualité des eaux destinées à la consommation humaine ** : Limite de qualité des eaux destinées à la consommation humaine

17 Traitement des données qualité 2010 Analyses pesticides et autres composés de la liste AEAG réalisées en 2010 (nombre de forages concernés) Oligocène : + forte fréquence de détection (2,64 molécules /point)(PQ : 1,56) Atrazine, simazine, terbuthylazine : utilisation interdite depuis 2003 ! Teneurs dosées parfois > limites de qualité des EDCH ! Screening sur les tous points réalisé en 2010 : présence de certains polluants à confirmer

18 Disponibilité des informations 4 pages sur lévolution des réseaux 4 pages sur les formations plio-quaternaires 4 pages sur lévolution des nappes en 2010 Bilan données 2010 => A retenir : 2010 : année « sèche » (- 13,4 % / moyenne), recharge assurée par les pluies efficaces (- 22 % / moyenne), prélèvements en baisse (- 1,4 % / 2009), niveaux piézométriques assez stables avec retour à la normale des niveaux de lEocène sous Martillac mais extension de la dépression vers lest, qualité hétérogène, plus de phytos détectés quen 2009

19 Suivi quantitatif et qualitatif 2011 Conforme au programme qui se termine fin juin 2012 (18 mois) Suivi piézométrique sur 133 points départementaux (75 continus, 8 mensuels et 50 trimestriels) Suivi qualité sur 52 points (36 RCS + 16 départementaux) Refonte du rapport de synthèse en cours : vers une probable dématérialisation 1 document synthétique de 30 à 40 pages ? graphiques (volumes, piézo, qualité) sur le SIGES Aquitaine ? Idées, suggestions particulières ???


Télécharger ppt "Gestion des nappes de Gironde Bilan 2010 Point sur les mesures 2011 CLE du SAGE Nappes profondes Réunion du 4 juin 2012."

Présentations similaires


Annonces Google