La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ALTERNATIVE AU DEFICIT ENERGETIQUE AFRICAIN : INTERCONNEXIONS ET MISE EN VALEUR DU POTENTIEL HYDROELECTRIQUE par Prof. Laurent KITOKO Directeur de Recherche.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ALTERNATIVE AU DEFICIT ENERGETIQUE AFRICAIN : INTERCONNEXIONS ET MISE EN VALEUR DU POTENTIEL HYDROELECTRIQUE par Prof. Laurent KITOKO Directeur de Recherche."— Transcription de la présentation:

1 ALTERNATIVE AU DEFICIT ENERGETIQUE AFRICAIN : INTERCONNEXIONS ET MISE EN VALEUR DU POTENTIEL HYDROELECTRIQUE par Prof. Laurent KITOKO Directeur de Recherche et Développement / SNEL

2 SOMMAIRE 1. Avantage des interconnexions 2. Contraintes dans la mise en œuvres des projets dinterconnexion 3. Début de solution aux problèmes évoqués 4. Production associées aux interconnexions 5. Etat de lieu des projets dinterconnexion 6. Financement de grands projets dinterconnexion 7. Schémas de réalisation 8. Autofinancement en phases ultérieures de certains projets 9. Conclusions

3 1. AVANTAGES DES INTERCONNEXIONS LES AVANTAGES PRESENTES PAR LA PRATIQUE DES INTERCONNEXIONS SONT DOUBLES : TECHNIQUES ET ECONOMIQUES. En effet, le fonctionnement des réseaux électriques en systèmes interconnectés permet de : Accroître la fiabilité technique et la souplesse dans lexploitation ; Optimaliser au mieux les coûts dexploitation par la minimisation des pertes en réseaux et des coûts de production.

4 2. CONTRAINTES DANS LA MISE EN ŒUVRE DES PROJETS DINTERCONNEXION La mise en œuvre des projets dinterconnexion est assujettie à de multiples contraintes du fait du nombre plus ou moins élevé dintervenants. Lavis favorable de tous est requis pour une réalisation harmonieuse de ce type de projet. De manière générale, les problèmes qui conditionnent et orientent la réalisation des ouvrages dinterconnexion sont multiples, parmi lesquels on peut citer les trois principales suivantes : I.Le rôle que louvrage est appelé à jouer. Sagit – il dune ligne qui alimente un plusieurs autres réseaux en aval ou doit servir essentiellement aux échanges dénergie entre les réseaux ;

5 2. CONTRAINTES DANS LA MISE EN ŒUVRE DES PROJETS DINTERCONNEXION II.Les problèmes institutionnels. * la définition et la mise en place des structures appelés à gérer les différentes phases dun projet dinterconnexion (études, construction, exploitation). * lapplication du principe de légalité des droits entre plusieurs parties prenantes dans le cas dun projets spécifique (comment sy prendre ?). * les dispositions prendre en matière de propriété. * etc. …

6 2. CONTRAINTES DANS LA MISE EN ŒUVRE DES PROJETS DINTERCONNEXION III.Les problèmes de financement du projet. * la parfaite connaissance des emprunteurs pour le besoin des montages ad hoc de financement. * lexistence des éventuels contrats dAchat/Vente (PPA) qui peuvent servir de garantie pour certains accords de prêts. * la possibilité, dans certains cas et en fonction du type de montage, que les problèmes institutionnels soient intimement liés aux problèmes de financement. * etc. …

7 3. DEBUT DE SOLUTION AUX CONTRAINTES A LA MISE EN ŒUVRE DES PROJETS Il importe de souligner quau cours de ces dix dernières années, les entreprises africaines délectricité ont déployé des efforts louables en vue déliminer, tant soit peu, certaines des contraintes citées ci-dessus. En effet la mise en place, sur lensemble du continent, des Pools énergétiques, entités techniques en matière délectricité des organisations économico – politiques sous régionales, a permis aujourdhui de déblayer une bonne partie des problèmes en amont de la mise en œuvre des projets dinterconnexion. Parmi les principales organes techniques sous régionales on peut citer : le SAPP ; le PEAC, le EAPP, le WAPP, la COMELEC, etc. …

8 4. SOURCES DE PRODUCTION ASSOCIEES AUX PROJETS DINTERCONNEXION Lorsque lon parle des interconnexions électriques, dune manière indirecte on pense aux sources de production qui doivent fournir lénergie nécessaire auxdites interconnexions. Aussi, en matière de potentiel des sources dénergie nouvelles et renouvelables, lAfrique nest certainement pas la dernière de la planète. En effet, le continent africain possède dénormes ressources hydroélectriques qui peuvent être mises en valeurs et exploitées pour son développement économique.

9 5. ETAT DES LIEUX DE QUELQUES PROJETS SOUS REGIONAUX DINTERCONNEXION Sans avoir la prétention dêtre exhaustif, nous donnons une image de quelques initiatives sous régionales en matière de projets dinterconnexion. Il sagit de : SAPP : « Etude de développement des moyens de production et des réseaux de transport associés dans la sous région de la SADC ». Financement : IDA et Consultant : PA Consulting. Cette étude est en cours de finalisation. PEAC : « Etude sur les interconnexions des réseaux électriques des pays membres de la CEEAC ». Financement : FAD et Consultant : RSW/SOGREAH Intl. Cette étude est en cours et prévu se terminer à la fin de lannée 2009.

10 5. ETAT DES LIEUX DE QUELQUES PROJETS SOUS REGIONAUX DINTERCONNEXION EAPP : « Etude de développement des interconnexions électriques dans les pays du bassin du Nil (IBN / NBI) ». Financement : IDA & Consultant : RSW Intl. Cette étude est en cours de finalisation. NEPAD : « Etude du développement du site hydro- électrique dInga et des interconnexions électriques associées ». Financement : FAD & Consultant : A cours de recrutement. Le processus est dans la phase de lélaboration de la liste restreinte (présélection).

11 6. FINANCEMENT DE GRANDS PROJETS DINTERCONNEXION ET PRODUCTION ASSOCIEE Bien que les investissements dans ces projets de construction de grandes centrales hydroélectriques et des réseaux dinterconnexion associés soient relativement lourds, la rentabilité de ces ouvrages na jamais été lobjet dun doute possible. De ce fait, comme responsable de développement du secteur de lélectricité, notre attitude doit comprendre les éléments suivants : se convaincre de la nécessité de développer les infrastructures des interconnexions sur le continent ; sintérioriser et croire en notre capacité de pouvoir développer lesdites infrastructures ; Rechercher les moyens pour la mise en œuvre des infrastructures programmées.

12 12 Ex. LES AUTOROUTES DE LENERGIE AU DEPART DU SITE DINGA Axe Nord Axe Nord (tracé alternatif) Axe Sud (corridor Est) Axe Sud (corridor Ouest ) Axe Ouest LEGENDE Stations existantes Stations en projet Projets dinterconnexion Stations de conversion CONGO LIBYE ALGERIE MAROC TUNISIE NIGER MALI MAURITANIE SAHARA Occ. COTE DIVOIRE GUINEE GHANA TOGO BENIN SENEGAL GAMBIE SIERRA LEONE LIBERIA BURKINA FASO GUINEE EQU. LESOTHO SWAZILAND MOZAMBIQUE MADAGASCAR MALAWI TANZANIA KENYA OUGANDA R. B. SOMALIE ETHIOPIE DJIBOUTI ERITREE GUINEE-BISSAU COMORES SAO TOME & PRINCIPE TCHAD SOUDAN RCA NIGERIA ANGOLA AFRIQUE DU SUD BOTSWANA INGA EGYPTE CAMEROUN GABON NAMIBIE ZIMBABWE REP. DEM. CONGO Calabar ZAMBIE 7. SCHEMAS DORGANISATION DE LA MISE EN ŒUVRE DE GRANDS PROJETS DINTERCONNEXION

13 CONSEIL DES PRESIDENTS COMITE TECHNIQUE PERMANENT MIXTE AGENCE CENTRALE DE GESTION DISPATCHING CENTRAL CENTRE NATIONAL DEXPLOITATION PAYS 1 CENTRE NATIONAL DEXPLOITATION PAYS 2 CENTRE NATIONAL DEXPLOITATION PAYS X … COMITE DE CONCILIATION Autorité supérieure multinationale pour la prise des décisions politiques suprêmes Unité multinationale pour la consultation, la conciliation, la supervision, la préparation et la prise des décisions stratégiques de gestion Unité centrale de décision pour la gestion et lexploitation de linterconnexion Centres Nationaux & Régionaux dExploitation et de Maintenance // Entreprises pour les différentes sections de linterconnexion (de facto membres affiliés de lACG ) 7. SCHEMAS DORGANISATION DE LA MISE EN ŒUVRE DE GRANDS PROJETS DINTERCONNEXION Ex1. ORGANISATION INSTITUTIONNELLE DE LINTERCONNEXION RDC - EGYPTE

14 POOL BANCAIRE Comptes des Recettes Comptes des Réserves Comptes pour Remboursmt. Crédit & Paiement Services Comptes «Crédit» SNEL Client SOCIETE NATIONALE DELECTRICITE (SNEL) Sociétés Internationales Expérimentées en Hydro - Electricité Client - Bailleur CLIENTS (Consommateurs dElectricité) « Entrepreneurs Inga» pour la réhabilitation, partielle de la centrale Inga 2 « Entrepreneurs Ligne » pour la construction de la ligne entre Installation de SNEL et du Client Contrats dAssistance Technique et/ou de Maintenance Contrats dEntreprises pour construction ligne SNEL – Client Bailleur Contrats dEntreprises pour réhabilitation partielle des centrales dInga 2 Contrats de Prêts Garanties par des PPA Comité de Direction SNEL _Client Bailleur Comité Technique Conjoint Suivi de la Réhabilitation et de lExploitation Contrat Achat/Vente Energie à LT EX 2. Schéma du Partenariat pour le projet de la réhabilitation partielle de la centrale Inga 2 entre SNEL et un Bailleur, Client de SNEL.

15 An 1An 3An 5An 7An 9 Demande : Autoroute Nord (Egypte)MW Autoroute Ouest (Nigeria)MW Autoroute Sud (RSA)MW TOTALMW Puissance installéeMW Nombre de groupes# Coût de Production / Etape10 6 $ Coût cumulée de Production$/kW Coût de réseau de Transport10 6 $ COUT TOTAL10 6 $ Revenue : facteur de charge%70 prix de lénergiec$/kWh3,5 Energie annuelleGWh Revenue annuelle10 6 $/an AUTOFINANCEMENT PHASES ULTERIEURES : Ex. GRAND INGA & AUTOROUTES DE LENERGIE_ETAPES, COUTS ET RECETTES ( La demande de la sous région Afrique centrale est comprise dans celles des trois autres identifiées )

16 9. CONCLUSION AUJOURDHUI NOUS SAVONS CE QUI SUIT : Les besoins dénergie sont bien présentes en Afrique et iront croissants dans le futur. Les potentiels en diverses sources dénergie, et particulièrement en hydroélectricité, existent ; ils sont énormes. Les solutions économiquement viables pour la satisfaction de nos besoins, nous les connaissons et pouvons en explorer dautres non encore connues. QUEST – CE QUI SEMBLE NOUS FAIRE DEFAUT ? LA CONVICTION QUE LES SOLUTIONS DEJA DISPONIBLES SONT REELLEMENT DES VRAIES SOLUTIONS ET QUELLES PEUVENT ETRE MISES A PROFIT POUR NOS ENTREPRISES ET ETATS.

17 9. CONCLUSION UNISSONS - NOUS, CONJUGUONS TOUS NOS EFFORTS POUR UN GRAND OBJECTIF COMMUN QUI EST : « LA PLEINE REUSSITE DANS LA MISE EN ŒUVRE DE NOS PROJETS DINTERCONNEXIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DE NOS INDUSTRIES ET LE BIEN ETRE DE NOS POPULATIONS ». ALORS QUE FAIRE ?

18


Télécharger ppt "ALTERNATIVE AU DEFICIT ENERGETIQUE AFRICAIN : INTERCONNEXIONS ET MISE EN VALEUR DU POTENTIEL HYDROELECTRIQUE par Prof. Laurent KITOKO Directeur de Recherche."

Présentations similaires


Annonces Google