La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Diffusion des données Atelier régional pour les pays africains sur la mise en oeuvre des Recommandations internationales sur les statistiques du commerce.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Diffusion des données Atelier régional pour les pays africains sur la mise en oeuvre des Recommandations internationales sur les statistiques du commerce."— Transcription de la présentation:

1 Diffusion des données Atelier régional pour les pays africains sur la mise en oeuvre des Recommandations internationales sur les statistiques du commerce de distribution juin 2008, Bamako, Mali Alain GAUGRIS Division de statistique des Nations unies

2 Reporting national 1. Confidentialité statistique 2. Calendrier de diffusion des données 3. Révision des données 4. Diffusion des métadonnées Reporting international Liste des variables sur les SCD recommandées pour le reporting international SOMMAIRE

3 Reporting national Diffusion des données Activité-clé des ONS Responsibilités des ONS Fournir aux décideurs, à la communauté des affaires et aux autres utilisateurs de linformation statistique de la plus haute qualité Motiver les répondants à participer aux enquêtes statistiques Protéger la confidentialité des répondants

4 1. Confidentialité statistique Les informations individuelles sur les unités statistiques classifiées dans la section G de CITI, Rev.4 sont généralement considérées confidentielles La confidentialité statistique est nécessaire pour gagner et garder la confiance de: Ceux qui répondent aux enquêtes statistiques Ceux qui utilisent linformation statistique Les Principes fondamentaux de la Statistique officielle des Nations unies (Principe 6) Les lois nationales de la statistique (ou toute autre régulation gouvernementale) Les définitions nationales de la confidentialité des règles daccès aux microdonnées peuvent varier, mais elles doivent être cohérentes avec le Principe fondamental n°6

5 1. Les SCD et la confidentialité statistique Les ONS diffusent habituellement les SCD sous la forme de tableaux statistiques lidentification directe ou indirecte La confidentialité statistique est protégée si les données présentées sous forme de tableaux ne permettent pas lidentification directe ou indirecte des unités statistiques, ce qui équivaudrait à la divulgation dinformations individuelles Identification indirecte si les données undividuelles peuvent être dérivées des données diffusées (e.g. parce que les unités sont trop peu nombreuses, ou parce quune ou deux unités dominent dans la cellule) Identification directe si les données dune unique unité statistique sont présentées dans une cellule

6 1 Le contrôle de la divulgation statistique Identification des cellules sensibles Identification des cellules qui tendent à révéler directement ou indirectement des informations sur les unités statistiques individuelles Les méthodes de contrôle de la divulgation Ensemble de méthodes pour réduire le risque de divulguer les informations relatives aux unités individuelles Elle sont pertinentes à toutes les étapes du processus de production statistique Première étape du contrôle de divulgation statistique Lidée est de trouver un équilibre optimal entre lamélioration de la protection de la confidentialité et la réduction de la qualité des données

7 1. Méthodes de protection de la confidentialité Agrégation Une cellule confidentielle dans un tableau est agrégée avec une autre cellule et ainsi linformation est diffusée pour lagrégat et non pas pour les deux cellules individuellement Suppression Supprimer les enregistrements dune banque de données ou dun tableau lorsquils contiennent des données confidentielles Suppression primaire - valeurs dans les cellules sensibles ne sont pas publiées tandis que les valeurs originales dautres cellules le sont Suppression secondaire – dautres cellules sont également supprimées afin de garantir la protection des valeurs Autres méthodes Contrôle par arrondi – la valeur originale de chaque cellule est modifiée en larrondissant par excès ou par défaut Perturbation – une variante du contrôle par arrondi qui utilise la programmation linéaire

8 1. Les règles de la confidentialité pour les SCD Les règles de la confidentialité pour les SCD devraient être en accord avec les pratiques et législation nationales des pays Critères de confidentialité Nombre dunités dans une cellule Prédominance de la contribution dune ou de plusieurs unités sur la valeur totale de la cellule Décision quant à lexacte définition des critères de confidentialité en termes de nombre dunités par cellule et de degré de prédominance – laissée aux ONS Règles de confidentialité peuvent être allégées dans les cas individuels en demandant la permission au(x) répondant(s) dominant(s) de divulguer ses (leurs) données

9 1. Recommandations Si la suppression est préférée comme méthode de protection de la confidentialité de SCD Toute donnée jugée confidentielle devrait être rapportée au niveau suivant de classification de manière à protéger la confidentialité La protection de la confidentialité doit résulter en un minimum de perte dinformation Les pays sont encouragés à développer leurs propres méthodes de divulgation statistique, correspondant à leurs circonstances spécifiques

10 2. Calendrier de diffusion des données (1/2) Prévoir un calendrier de publication Cela garantit des bonnes relations entre les ONS en tant que producteurs et la communauté des utilisateurs Le calendrier des publications devrait être posté sur le site web de lONS au début de chaque année Fraîcheur des SCD Mensuellement – 45 jours après le mois de référence Trimestriellement – 3 mois après la fin du trimestre de référence Annuellement – 18 mois après la fin de lannée de référence Les pays devraient développer un calendrier et annoncer à lavance les dates précises auxquelles les SCD seront publiées

11 2. Calendrier de diffusion des données (2/2) Principaux éléments à prendre en compte pour le développement dun calendrier de publication Choix du moment (timing) de la collecte des données initiales à partir des enquêtes de SCD Dans quelle mesure les données dérivées des principales sources de données sont sujettes à révision Mise en phase avec la préparation de documents importants sur la politique économique nationale nécessitant les SCD Modes de diffusion des données

12 3. Révision des données Cest une partie essentielle des pratiques de compilation de SCD des pays Elles sont une conséquence de larbitrage entre fraîcheur des données publiées et leur fiabilité, leur précision et leur complétude Elles sont menées au bénéfice des utilisateurs, afin de leur fournir des données aussi précises et fraîches que possible Elles touchent à la fois les SCD annuelles et de court terme, mais avec plus dacuité ces dernières

13 3.1 Raisons de la révision Les révisions font partie des procédures statistiques normales (révisions courantes) – menées à des intervalles de temps réguliers, lorsque: De nouvelles informations deviennent disponibles Changement méthodologique Changement dans les sources de données Changement de lannée de base Les révisions peuvent aussi naître de la correction des erreurs qui peuvent surgir dans les sources de données ou lors du traitement des données Les révisions spéciales – menées à des intervalles de temps plus longs et surtout irréguliers Ré-évaluation des données Investigation avancée de nouvelles structures économiques

14 3.2 Politique de révision Caractéristiques essentielles dune politique de révision bien établie: Calendrier prédéterminé Stabilité raisonnable dune année à lautre Notification claire des raisons et des effets Accès aisé à des séries chronologiques suffisamment longues de données révisées (pour les utilisateurs) Documentation suffisante des révisions incluse dans les publications statistiques et les bases de données Les pays sont encouragés à développer une politique de révision des SCD bien conçue, soigneusement gérée et coordonnée avec les autres pans de la politique de révision statistique

15 4. Diffusion des métadonnées La mise à disposition de métadonnées satisfaisantes et dune évaluation de la qualité des SCD est aussi importante aux yeux des utilisateurs que la mise à disposition des données elles-mêmes Composants des métadonnées Couverture des données, périodicité et fraîcheur Accès par le public Intégrité des données diffusées Qualité des données Résumé méthodologique Formats de diffusion Les pays sont encouragés à développer et à diffuser des métadonnées sur les SCD

16 Reporting international – données annuelles E X E M P L E

17 Reporting international – données trimestrielles E X E M P L E

18 Reporting international – données mensuelles E X E M P L E

19 Merci


Télécharger ppt "Diffusion des données Atelier régional pour les pays africains sur la mise en oeuvre des Recommandations internationales sur les statistiques du commerce."

Présentations similaires


Annonces Google