La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Regional preparatory process for Rio+20 Le Comité Intergouvernemental dExpert, un outil pour la promotion du développement durable: Expérience du bureau.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Regional preparatory process for Rio+20 Le Comité Intergouvernemental dExpert, un outil pour la promotion du développement durable: Expérience du bureau."— Transcription de la présentation:

1 Regional preparatory process for Rio+20 Le Comité Intergouvernemental dExpert, un outil pour la promotion du développement durable: Expérience du bureau de la CEA pour lAfrique du Nord. Présenté par Marieme Bekaye, chargée du développement durable Bureau de la CEA pour lAfrique du Nord- Rabat Atelier sur les cadres institutionnels et stratégiques du développement durable en Afrique Addis Abeba, 7-9 mars

2 Sommaire Principaux défis du développement durable en AN Le Comité Intergouvernemental dExperts (CIE) Place du développement durable dans le CIE Limites rencontrées Quelques éléments de réflexion 2

3 Principaux défis du DD en AN Dégradation de lenvironnement: des efforts à consolider LIPE 2010 montre que lAlgérie, le Maroc, lEgypte et la Tunisie occupent le 2 ème, 3 ème, 4 ème et 5 ème rang dAfrique. Lobjectif 7 des OMD « Assurer un environnement durable » nest pas atteint; LAccès à leau potable et aux systèmes dassainissement en milieu rural et péri urbain demeure insuffisant; La Protection de la biodiversité et des écosystèmes est à renforcer; Un rapport de la Ligue Arabe évalue le coût de la dégradation environnementale entre 2,1% (Tunisie) et 4,8% (Egypte) du PIB dans ses Etats membres. 3

4 Principaux défis du DD en AN Le climat et les risques de catastrophes naturelles Région particulièrement vulnérable avec des impacts interdépendants: disponibilité de leau- accentuation de la désertification- baisse de la productivité agricole- Littoral- exode rural/urbanisation-finances publiques-bien être humain… Baisse de la production agricole et un risque ++ de crise alimentaire: Mauritanie, Algérie, Tunisie, Egypte Opportunités: réduire la dépendance aux énergies fossiles en valorisant limportant potentiel en ER et EE – Programmes ambitieux sous-tendus par des réformes institutionnelles, règlementaires et financières; Gestion durable de leau, lassainissement, lagriculture, la gestion des déchets… 4

5 Principaux défis du DD en AN Des performances économiques tributaires de facteurs externes Economies peu diversifiées, à faible Valeur ajoutée, peu intégrées aux marchés mondiaux mais fortement tributaires du cours des matières premières et de minéraux ainsi que des aléas climatiques; Lagriculture occupe une place stratégique: 10-20% du PIB et 40-50% de lemploi; Economies qui génèrent peu demplois durables. Selon les estimations 2010 du BIT, le taux de chômage moyen ~9,8% et celui des jeunes à ~23,6%. Le chômage des femmes est particulièrement préoccupant. 5

6 Un développement social lent et inégalitaire Malgré des progrès en matière de dév. humain (pauvreté, santé & éducation), lIDH moyen (0,588) < moyenne mondiale (0,624); Accès encore limité aux services sociaux de qualité et une faible couverture de la protection sociale, notamment pour les plus vulnérables; Les inégalités sociales, spatiales, générationnelles et de genre (emploi, revenus, participation)se sont creusées: aggravation des tensions sociales avec des conséquences politiques drastiques; Les mécanismes de dialogue social sont quasi inexistants ou inefficients. Les politiques sociales sont généralement définies à la marge des politiques macro économiques et des stratégies de développement, les mesures sont le plus souvent conjoncturelles; Principaux défis du DD en AN 6

7 Le Comité Intergouvernemental dExperts Organe décisionnel des bureaux régionaux de la CEA Destiné aux représentants désignés des Etats Membres mais ouvert, aux acteurs clés (Société civile, privé, universités, et partenaires au développement); Plateforme déchanges dexpériences et de connaissances sur des questions de développement dintérêt commun pour la sous-région; Se réunit annuellement ( statutaire) autour dun thème central aligné sur celui de la conférence des Ministres de la CEA; Les recommandations de politiques issues du CIE sont soumises à la Conférence des Ministres africains de la CEA pour adoption; 7

8 Place du DD dans le CIE A- Le choix des thèmes abordés au CIE est guidé par: Le thème central de la Conférence des Ministres Africains de la CEA; les défis prioritaires de la région; La promotion de lintégration régionale et lappui à lUMA (MYP) Une intégration accrue de la dimension environnementale et sociale; Les objectifs des agendas internationaux et régionaux dont les OMD 8

9 Place du DD dans le CIE B- Progression soutenue de la prise en compte du DD Thème : Infrastructures et intégration régionale -Eau et énergie dans une optique dintégration régionale Thème : PME, acteurs du développement durable -Opportunités liées à ladaptation au changement climatique; -Développement durable (EGM+ publication)- Clim DEV et ACPC Thème: Croissance et emploi -Intégration dans le RES dun chapitre sur le CC; -Nouvelles sources de croissance et de création demplois verts; Dans tous les CIE lexamen des Agendas met laccent sur les conférences internationales et régionales liées au DD. 9

10 Place du DD dans le CIE C- CIE 2011: « Le rôle de lEtat dans la gestion du développement » 1. Présentation du rapport sur les conditions économiques et sociales; 2. Table ronde sur le rôle de lEtat : (i) dans les transformations économiques, (ii) dans le financement du développement et (iii) dans le développement social; 3. Session sur les Agendas internationaux: OMD, Changement climatique, développement social, jeunesse, Rio+20 et la gouvernance dinternet; 4. Session sur lintégration régionale; 5. Programme de travail

11 Place du DD dans le CIE 1. Le rapport sur les conditions économiques et sociales Intègre un chapitre sur la sécurité alimentaire & intégration régionale ; Rec: Inclure une section sur le suivi des politiques et mesures agricoles et de sécurité alimentaire mises en œuvre par les pays. 11

12 Place du DD dans le CIE 2. Table ronde sur le rôle de lEtat dans la gestion du développement Session sur le rôle de lEtat dans les transformations économiques: note sur léconomie verte en AN: contexte, enjeux et implications stratégiques; Rec: Identifier et vulgariser les opportunités offertes par léconomie verte ainsi que les mesures de politiques à développer ; La session sur le rôle de lEtat dans le financement du développement a mis laccent sur deux secteurs stratégiques: agriculture et ER, en lien avec les réformes en cours et les priorités de lUMA (MYP). Rec: Renforcer les capacités des institutions à accéder aux mécanismes financiers internationaux existants liés au développement des ER (MDP, Fonds dadaptation et datténuation, fonds carbone…) ; Session sur le rôle de lEtat dans le développement social: équité sociale, protection sociale et lemploi des jeunes Rec: Soumettre toutes les politiques publiques à des objectifs sociaux équitables et mesurables 12

13 Place du DD dans le CIE 3. Suivi des OMD et Agendas internationaux Résultats du Sommet sur les OMD (septembre,2010 ) qui met en relief les progrès particuliers réalisés en AN ( pauvreté, éducation, santé) et les défis (emploi des jeunes, égalité des sexes); Résultats de la conférence de Cancun sur le climat + ADF VII + initiatives régionales (UE-Afrique, initiative arabe pour la résilience climatique lancé par le PNUD en 2010)- publication sur le cc en AN révisée (édition 2011); Objectifs de la Conférence de Rio+20- Rôle clé que lUMA est appelé à jouer dans le processus préparatoire régional en cours; Le projet de résolution sur lintégration sociale adopté par la Commission des NU pour le développement social; Année internationale de la jeunesse Rec: Renforcer les échanges dinformations avec les Etats membres sur leur mise en œuvre des agendas internationaux et régionaux avec les pays 13

14 Place du DD dans le CIE 4.Intégration régionale: Identification de domaines de coopération entre ACPC, SRO-NA et UMA (en lien avec nos programmes de travail pour 2011) Développement dun programme de renforcement des capacités dadaptation au cc en appui à lélaboration dune stratégie maghrébine dadaptation ; Formulation dune stratégie régionale pour un développement à faible émission de carbone dans le contexte de léconomie verte; Appui au développement de mécanismes innovants de financement des ER au Maghreb. Rec: Importance de la coordination pour aborder les défis régionaux et globaux. 5. Programme de travail Analyse stratégique des implications de RIO+20 sur la région; Développement de politiques novatrices et intégrées de croissance verte; 14

15 Limites à la promotion du DD Complexité de la notion de DD, multidimensionnelle Les pays nont pas la même vision du DD: SNDD- PANE- Agenda 21; Les cadres institutionnels diffèrent et les interactions entre secteurs demeurent limitées; Multitude dindicateurs (SNDD)– difficilement mesurables et qui varient dun pays à lautre, ce qui rend difficile la comparaison entre pays; La disponibilité et la publication régulière des données environnementales nécessaires au pilotage font face aux limites des systèmes dinformation en place; Difficile dévaluer les dépenses publiques de protection de lenvironnement; 15

16 Limites à la promotion du DD Insuffisance des synergies opérationnelles entre le niveau mondial, régional et sous régional Plus de cohérence avec le programme de travail de la Commission des NU sur le DD; Harmonisation des sous thèmes du CIE en fonction des cycles thématiques de la Commission; Renforcement des liens entre le Comité de la CEA sur le DD et les bureaux sous régionaux de la CEA. 16

17 Limites à la promotion du DD Niveau de participation au CIE orienté « économie » Des représentants des EM généralement issus des ministères de léconomie, de la planification et des finances; Peu de représentants «sensibles aux questions environnementales et sociales» Faiblesse du suivi post CIE Manque de continuité dans la désignation des représentants des Etats Membres au CIE; Peu ou pas dinteractions entre ces représentants et les départements concernés par les domaines abordés; Absence dun mécanisme efficient de suivi: des recommandations non mises en œuvre 17

18 Quelques éléments de réflexion 1. Institutionnaliser lintégration du DD dans le CIE: En incluant tous les 2 ans un examen des performances de DD des pays; En relation avec le cycle thématique de la CSD; En totale coordination avec la Division FSSDD/ CSD de la CEA 2.Définir un cadre de suivi clair (directives/ TDRs) Sur la base dindicateurs précis et consensuels; cohérents avec les capacités des systèmes dinformations des pays. 18

19 Quelques éléments de réflexion 3. Renforcer lintégration des questions économiques, sociales et environnementales dans nos analyses; 4. Elargir la participation au CIE des départements en charge de lenvironnement et du développement durable à travers: La sensibilisation des Etats Membres; La mobilisation de ressources financières 5. Instituer un mécanisme pour que les résultats du CIE puissent alimenter les sessions de la CSD relatives à lexamen des progrès et aux directives, pour plus de synergies, notamment à travers le CSD de la CEA; 19

20 Quelques éléments de réflexion 6. Améliorer la cohérence entre les thèmes/ recommandations du CIE et les réunions statutaires des CER pour renforcer leur mise en œuvre; 7. Mettre en place des mécanismes de Suivi & évaluation de la mise en œuvre des recommandations du CIE 20

21 MERCI 21


Télécharger ppt "Regional preparatory process for Rio+20 Le Comité Intergouvernemental dExpert, un outil pour la promotion du développement durable: Expérience du bureau."

Présentations similaires


Annonces Google