La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

VIABILITE SOCIO ECONOMIQUE DES TRANSFERTS DE GESTION? Une étude de cas dans six sites du corridor Zahamena-Ankeniheny et Ranomafana-Andringitra Zahamena-Ankeniheny.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "VIABILITE SOCIO ECONOMIQUE DES TRANSFERTS DE GESTION? Une étude de cas dans six sites du corridor Zahamena-Ankeniheny et Ranomafana-Andringitra Zahamena-Ankeniheny."— Transcription de la présentation:

1 VIABILITE SOCIO ECONOMIQUE DES TRANSFERTS DE GESTION? Une étude de cas dans six sites du corridor Zahamena-Ankeniheny et Ranomafana-Andringitra Zahamena-Ankeniheny et Ranomafana-Andringitra

2 Plan de lexposé Introduction –Contexte de létude –Objectifs de létude –Objet de la présentation Résultats et conclusions –Problèmes des TdG –Principale recommandation –Autres alternatives

3 Contexte et problématique Durban sept 2003: « Madagascar triplera la surface de ses aires protégées en 5 ans» Quelle approche à suivre dans leur mise en place?? IUCN 2005 (Dudley&Borrini-Feyerabend 2005): –Tenir compte des six catégories IUCN –Adopter une approche flexible et expérimentale –Ne pas remettre en cause la gestion par les communautés de base RESOLVE 2005 –Retenir et promouvoir le TGRNR en tant que lun des piliers du développement durable à Madagascar

4 –Est-ce que les COBAs sont efficaces dans la conservation de la biodiversité? –Est-ce que les COBAs sont viables socio économiquement? Art 1 GELOSE: « participation des populations rurales à la conservation durable des ressources naturelles »

5 OBJECTIFS DE LETUDE Évaluer la viabilité socio-économique des transferts de gestion Déterminer la potentialité des transferts à combler toute ou partie de leur coût de fonctionnement Identifier les autres alternatives pour générer des bénéfices économiques à la COBA

6 Objet de la présentation Conclusions qualitatives par suite des observations sur le terrain Recommendations stratégiques –Méthodologie détaillée et données collectées (voir livrable 1 & 2 de VnA) –Recommandations spécifiques aux sites détude (voir Livrable 2 VnA et restitution à Fianar et à Toamasina) –Analyse quantitative (coûts opérationnels des COBAs, estimation des coûts de conservation des forêts via COBAs, comparés à ceux de ANGAP, etc)- voir rapport final

7 Les sites détude Angalampona (Miarinarivo) Tsaratanana (Ambatofotsy-Ikongo) Antsatrana (Ikongo) Bevoalavo (Anjahamana) Vohidrazana (Beforona) Amparihibe et Saratonga (Didy)

8 Equipe de recherche Neal Hockley Vokatry ny Ala: –Deux forestiers –Trois agronomes –Deux écologues –Deux Président de COBAs –Quatre techniciens locaux

9 METHODOLOGIE PREMIERE VISITE DE RECONNAISSANCE –Contact avec les autorités locales –Interviews des personnes clés –Cartographie du transfert –Cartographie du terroir DEUXIEME VISITE DE COLECTE DE DONNEES –Interviews des personnes clés –Interviews semi structurés auprès des ménages –Inventaire des ressources –Observation directe –Atelier villageois (restitution)

10 RESULTATS

11 Dépendance au contexte national Pouvoir: COBAs à capacité limitée pour contrôler les ressources Marché: absence de marché « vert » (PFNLs)et concurrence déloyal avec les produits illicites (ligneux) Voix: COBAs marginalisées, opportunités restreintes par les lois

12 RESULTATS 1.COBAs dépendant au contexte institutionnel national particulièrement du Service Forestier 2.COBAs non viable socio économiquement, dépendant aux seules cotisations des membres ou un peu de taxe sur les droits dusage 3.Capacité limité à capturer les autres bénéfices et opportunités (écotourisme, fond carbone ou biodiversité) 4.COBAs assurant la conservation mais pas indéfiniment surtout sans assistance extérieure 5.TdG non approprié par les COBAs pour certains sites

13 Autres constats 6. Différence de perception du TdG entre COBAs et décideurs 7. Bénéfice de la conservation perçue sur lq plus grande échelle 8. Confusion de perception entre moyen et objectif dans le concept de transfert de gestion 9. COBAs ne réussissent pas à capter les plus grandes bénéfices de leur activité de conservation 10. TdG a dominance de conservation 11. Délimitation non matérialisée et non pratique

14 RECOMMANDATIONS

15 Valoriser les initiatives et les activités des COBAs Assurer les formations nécessaires Fournir de conseils techniques en général Renforcer les appuis a lorganisation et au fonctionnement

16 Fédération des COBAs: principales attributions Organiser et promouvoir lécotourisme au niveau régional et national Appui et contrôle des COBAs pour assurer leur performance Canalisation des fonds Organiser des visites échanges entre COBAs Représenter les COBA dans les différents cercles de décisions

17 Quelle structure et quels financements? Fédération des COBAs Nécessité de financement extérieurs pour lancement (min 5 ans) Coût de fonctionnement (après lancement): Gouvernement Malagasy, revenu de lécotourisme, ONGs nationaux et internationaux, fond carbone, paiement des services environnementaux

18 Alternatives au TdG? Implication de la population locale: une nécessité Engager la population locale dans la conservation est une bonne idée Pour atteindre la Vision Durban: Choix entre système de gestion ANGAP et gestion communautaire /COBAs NB: même ANGAP nest pas autonome après 10+ans dénormes appuis

19 La conservation prend du temps à sétablir Pas de solution facile ni de conservation gratuite

20 MERCI DE VOTRE ATTENTION!

21 COBA !?

22


Télécharger ppt "VIABILITE SOCIO ECONOMIQUE DES TRANSFERTS DE GESTION? Une étude de cas dans six sites du corridor Zahamena-Ankeniheny et Ranomafana-Andringitra Zahamena-Ankeniheny."

Présentations similaires


Annonces Google