La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable Territoire, Risques et Développement Durable Mastère Spécialisé

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable Territoire, Risques et Développement Durable Mastère Spécialisé"— Transcription de la présentation:

1 1 E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable Territoire, Risques et Développement Durable Mastère Spécialisé en Gestion des Risques sur les Territoires Dr Emmanuel HUBERT

2 Introduction I – Généralités : - le risque majeur - les cibles II – La vulnérabilité en 3D : - Définition - Méthodologie Conclusion Sommaire E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

3 3 Introduction E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

4 4 Introduction « La société du risque zéro… » - une utopie arrogante, pleine dillusion et surtout une vision à court terme… - Explosion démographique ( 3,5 milliards dindividus en 1967 */ 7 milliards avant 2015 ), - Dérèglement climatique, - Crises énergétique et des matières premières… Tout nous pousse vers : - rajouter de lincertitude à laléatoire, - une multiplication des événements à « caractère exceptionnel », - laugmentation du nombre des victimes et des coûts liés aux catastrophes. En effet : * Source : Encyclopédie Bordas,1974 E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

5 5 Introduction Que faire?? Au-delà de la prise de conscience et des mesures à léchelle mondiale, Agir à léchelle locale paraît indispensable afin de tenter de rendre notre territoire plus sûr, plus adapté à la présence du Risque Avant : le difficile moment de la prévention, de la précaution… Après : (cest trop tard??!!) Oui et Non… La catastrophe est une opportunité pour refaire mieux… pour la prochaine fois… fameuse notion de résilience. Et ce, que le pays soit financièrement riche ou pauvre. E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable La catastrophe : le pivot de notre action,

6 6 I - Généralités E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

7 7 I - Généralités : le risque majeur La caractéristique du risque majeur : être un événement potentiel dont lampleur va perturber la société, la déstabiliser… Des origines variées : - Naturelle, - Anthropique : Technologiques, Financiers, sociaux, Terroriste… Et puis les Risques « disparus » pour nos pays occidentaux.. La pandémie et les guerres… E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

8 8 Points communs à cet ensemble : Ils sont aléatoires… mais prévisibles Ils ont un territoire… plus ou moins vaste Comment faire pour adapter notre territoire à ces risques? Ils sont là, plus ou moins visibles … et sont la force/faiblesse de celui-ci… Aux « décideurs » den tenir compte dans le développement (soutenable) du « territoire » dont ils ont la responsabilité… Ces décideurs ont besoin daide, de professionnels de la « gestion » du Risque I - Généralités : le risque majeur E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

9 9 I - Généralités : les cibles Ces décideurs ont besoin daide, de professionnel de la « gestion » du risque Territoire E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

10 10 II- La vulnérabilité en 3D E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

11 11 La notion de vulnérabilité : 3D [HUBERT, 2005] « La caractéristique dun élément, quel quil soit, à pouvoir donner prise à une attaque, à être blessé » ( daprès le dictionnaire Larousse ). SourceCible vulnérabilité de la cible Flux de danger Aïe!! En reprenant lidée du modèle MADS ( Méthodologie d'Analyse des Dysfonctionnements dans les Systèmes) Définitions II – La vulnérabilité en 3D : définition E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

12 12 La vulnérabilité : - Caractéristique intrinsèque à linterface entre flux de danger et cible, - Traduit son aptitude à être endommagée. - En labsence daléa, la vulnérabilité nest pas obligatoirement évidente, - Croisement temporel entre aléa et cible va faire émerger les faiblesses de cette dernière. Lexemple de laccident industriel : AZF, Toulouse, le 21 septembre 2001 II – La vulnérabilité en 3D : définition E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

13 13 II – La vulnérabilité en 3D : définition E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

14 14 Vulnérabilité I, macroscopique Vulnérabilité II, microscopique II – La vulnérabilité en 3D : définition E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

15 15 Liées à loccurrence dun accident Vulnérabilité macroscopique Vulnérabilité microscopique Vulnérabilité III ou « induite » Lobservation de la Vulnérabilité dans sa globalité permet lémergence des décisions les plus efficaces… Cependant, il existe une 3 eme dimension de la vulnérabilité Celle « induite », liée aux décisions Selon les décisions prises lors de lapplication dun plan (prévention ou reconstruction/réaménagement)... On va : - Déplacer le problème, - Ignorer le problème, - Améliorer ou détériorer la situation.... II – La vulnérabilité en 3D : définition E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

16 16 Objectif : Faire émerger les moins mauvaises solutions datténuation de la vulnérabilité du Territoire Filtre de la vulnérabilité tertiaire Comment faire??? On rejoint ici lidée de développement durable (soutenable!!) du territoire Selon des critères : sociaux, environnementaux, économiques. II – La vulnérabilité en 3D : méthodologie E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

17 17 A linstar dune méthode MADS... Source-flux-cibles Il faut proposer une solution à un problème, en analyser les conséquences en termes de : Gain de sécurité De coût De conséquences humaines (capital individuel, santé psychologique...) Conséquences sociales (pertes/créations demplois..) Dynamisme économique (attractivité, image du territoire) Conséquences environnementales (évolution paysage, impact sur ressources : sol, eau, biodiversité, forêt...) etc. Lassociation de ce type dapproche, lexplication et léchange avec les porteurs denjeux (la concertation) aura une chance de permettre un succès des Plans de « prévention » II – La vulnérabilité en 3D : méthodologie E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

18 18 Importance du jeu dacteurs et de la qualité de léchange.... … Au XXIe siècle cela veut dire concertation, pour tenir compte de lintérêt de tous les acteurs, quils soient forts, faibles ou absents [6]… 6 SEBASTIEN, L., et PARAN, F., « une négociation un peu plus écologique + une conversation un plus humaine = une gouvernance environnementale mesurée ? », Actes du colloque de lAssociation Internationale des Sociologues de Langue Française, 71 ème congrès de lACFAS, Rimouski, Canada, mai 2003, Attention! Concertation ne veut pas dire perte de légitimité ou de responsabilité de ladministration et des élus ! ! II – La vulnérabilité en 3D : méthodologie E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

19 19 Importance du jeu dacteurs et de la qualité de léchange.... … Au XXIe siècle cela veut dire concertation, pour tenir compte de lintérêt de tous les acteurs, quils soient forts, faibles ou absents [6]… 6 SEBASTIEN, L., et PARAN, F., « une négociation un peu plus écologique + une conversation un plus humaine = une gouvernance environnementale mesurée ? », Actes du colloque de lAssociation Internationale des Sociologues de Langue Française, 71 ème congrès de lACFAS, Rimouski, Canada, mai 2003, Attention! Concertation ne veut pas dire perte de légitimité ou de responsabilité de ladministration et des élus ! ! II – La vulnérabilité en 3D : méthodologie Peut-être une vision plus adaptée aux pays ayant une expérience forte de la démocratie… E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

20 20 Comment fait-on? 1 connaissance de la source de risque (étude de dangers,…) 2 connaissance de son environnement (en fonction des effets redoutés et des distances source/cible, études des interactions I et II) 3 Hiérarchisation des cibles (vulnérabilité macroscopique) 4 proposition de méthodologie datténuation des effets et conséquences, (vulnérabilité microscopique) 5 passage de ces propositions à « crible développement durable » : 2 questions en têtes, quest ce qui est le moins traumatisant et pénalisant pour les gens, lenvironnement? 6 quels coûts (il faut creuser ces coûts immédiats ou décalés dans le temps, linternalisation des coûts) 7 décision… des décideurs…. 8 planning dapplication et évaluation….. Emergence des moins mauvaises solutions (vulnérabilité tertiaire) Mise en évidence de la vulnérabilité primaire Mise en évidence de la vulnérabilité secondaire II – La vulnérabilité en 3D : méthodologie E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

21 21 Comment fait-on? 1 connaissance de la source de risque (étude de dangers,…) 2 connaissance de son environnement (en fonction des effets redoutés et des distances source/cible) 3 Hiérarchisation des cibles Objectif : Faire émerger les cibles prioritaires du Territoire Mise en évidence de la vulnérabilité primaire Et prendre en compte la notion dutilité sociale, de fonction : cible sociétale II – La vulnérabilité en 3D : méthodologie, vulnérabilité macroscopique E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

22 22 E. HUBERT – 5 et 12 juin 2009 – Territoire, Risques et Développement Durable II – La vulnérabilité en 3D : méthodologie, vulnérabilité macroscopique

23 23 Hiérarchisation de la cible humaine…. II – La vulnérabilité en 3D : méthodologie, vulnérabilité macroscopique E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

24 24 Agrégation des résultats : représentation de notre vulnérabilité Macroscopique II – La vulnérabilité en 3D : méthodologie, vulnérabilité macroscopique E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

25 25 Vulnérabilité II ou microscopique : - Notion issue du retour dexpérience de laccident de lusine AZF de Toulouse (2001), - Rend compte des micro-effets dominos issus dun flux de danger primaire, - Chaque cible potentielle observée en tant que cible et source de danger. Objectifs : - Limiter le nombre des victimes secondaires, - Orienter la décision sur le devenir du bien en fonction de sa position (niveau de danger) : renforcement, destruction ->Expropriation, préemption 4 proposition de méthodologie datténuation des effets et conséquences, II – La vulnérabilité en 3D : méthodologie, vulnérabilité microscopique E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

26 26 Les scénarios datténuation : Zone vulné. III Réduction du risque à la source ou et Coexistence Ville/Usine Eloigner sources de danger et cibles II – La vulnérabilité en 3D : méthodologie, vulnérabilité microscopique E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

27 27 Se pose alors la question de latténuation…. Que faire? Une question dévolution dans le temps et dans lespace Intervention de la vulnérabilité « induite » II – La vulnérabilité en 3D : méthodologie, vulnérabilité induite E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

28 28 5 passage de ces propositions à « crible développement durable » : 2 questions en têtes, quest ce qui est le moins traumatisant et pénalisant pour les gens, lenvironnement? 6 quels coûts ( il faut creuser ces coûts immédiats ou décalés dans le temps, INTERNALISATION ) 7 décision… des décideurs…. 2 étapes pour cette évaluation : - Identification de scénarios datténuation : Linterface entre 3 dimensions de la vulnérabilité du territoire - Détermination des conséquences de ces scénarios : Notamment en termes de maîtrise de lurbanisation ( préemption, expropriation, délaissement ) II – La vulnérabilité en 3D : méthodologie, vulnérabilité induite E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

29 29 Les types dimplications ? Socio-économiques : - les pertes ou les gains demplois sur le territoire inter-communal, - le coûts des travaux à réaliser, sur quelle échelle de temps? - les conséquences économiques darrêt de production? -... Humaines : - atteintes psychologiques : quel coût pour la société? Quelles conséquences? - évolution de la qualité de vie? - comment réduire ces atteintes? -... Territoriales et environnementales : - quantité de surface libérée sur le Territoire? - quels impacts sur le reste du territoire urbain? Sur les réserves foncières à létat naturel? - atteintes au patrimoine historique, naturel, biodiversité, capacités aménitaires? - conséquences économiques directes? - attractivité du territoire? - existe-t-il une capacité déchange sur le territoire, - évolution de la valeur des biens immobiliers bâtis ou non? - modification des réseaux de transport, dapprovisionnement? -... II – La vulnérabilité en 3D : méthodologie, vulnérabilité induite E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

30 30 Conclusion E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

31 31 Conclusion La lutte contre les risques liés à un territoire passe obligatoirement par une anticipation maximum. Le scénario le plus rude – dune probabilité infime – ne doit pas être négligé. Il doit inspirer le décideur. ( penser à Fukushima, 2011 ) Il appartient au Manager des risques daider le décideur public à améliorer la résilience du territoire dont il a la responsabilité. Par essence, la crise, est le fait dêtre débordé par un événement (inattendu), mais cette crise ne doit être aggravée par un manque de préparation. On a tout le temps avant.. Jamais pendant, l e maître mot doit rester anticipation. La vulnérabilité relative au territoire possède 3 dimensions, Cette troisième dimension est liée aux décisions en vue dune atténuation du risque majeur, Elle sappuie sur les notions de développement durable, et observe donc des critères sociaux, économiques et écologiques, Et permet, liée à une communication adaptée, daméliorer la résilience des territoires. Le risque majeur est présent, Il est (de moins en moins) rare, mais aux conséquences catastrophiques pour le territoire, Plus généralement, E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable

32 32 INVITATION E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable 4 mai 2011 Colloque : Pour une société résiliente à lUNESCO. GRATUIT Renseignement / inscription

33 33 Gouvernance et vulnérabilités du territoire péri-industriel : Méthodologie daide à la réflexion pour une urbanisation efficace et durable vis-à-vis du risque industriel majeur, Emmanuel HUBERT, 2011, Editions Universitaires Européennes, Sarrebruck, 456 pages En savoir plus : Je vous remercie pour votre attention E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable


Télécharger ppt "1 E. HUBERT – 26 avril 2011 – URD – Paris – Territoire, Risques et Développement Durable Territoire, Risques et Développement Durable Mastère Spécialisé"

Présentations similaires


Annonces Google