La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

A ttestation F ormation C omplémentaire P remiers S ecours A vec M atériel Formation complémentaire conforme au : Guide national de référence (1 ére édition.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "A ttestation F ormation C omplémentaire P remiers S ecours A vec M atériel Formation complémentaire conforme au : Guide national de référence (1 ére édition."— Transcription de la présentation:

1 A ttestation F ormation C omplémentaire P remiers S ecours A vec M atériel Formation complémentaire conforme au : Guide national de référence (1 ére édition Janvier 2001). Arrêté du 29 juin 2001 modifiant larrêté du 8 novembre 1991,paru au J.O. du 24 août 2001 pour prendre effet au 1 er septembre 2001 Formalités administratives CCH VERNET Bruno Moniteur National Premiers Secours N°

2 A ttestation F ormation C omplémentaire P remiers S ecours A vec M atériel 5 modules du C.F.A.P.S.E. ( Certificat de Formation aux Activités de Premiers Secours en Équipe ). –Léquipe de secouristes. –Le bilan et sa transmissions. –La libération des voies aériennes. –La ventilation artificielle avec matériel. –Loxygénothérapie, la RCP (réanimation cardio-pulmonaire). et le DSA (Défibrillation semi-automatique) Programme du stage

3 A ttestation F ormation C omplémentaire P remiers S ecours A vec M atériel BUT DE LA FORMATION : Formation complémentaire nécessaire pour le BNSSA RAPPEL SUR LE SECOURISME EN FRANCE Les anciens examen davant 1990 (BNS, BNPS, RANIMATION) LAFPS avant le 1 septembre 2001 LAFPS aujourdhui Les autres diplômes de secourisme ( AFCPSR, AFCPSMS, BNSSA, CFAPSE, SDE, FDF, CFAPSR, BNMPS) Les recyclages

4 E2 LE BILAN ACCIDENT Analyse de la situation (éventuellement préparation matériels, tenues, consignes) 1 BILAN CIRCONSTANCIEL Inventaire de la situation, déterminer les risques, protection 6 Questions : De quoi sagit-il ? Que sest-il passé ? Combien de victimes ? Protection ? Besoin de moyens supplémentaires ? Risques de suraccident ? PROTECTION, DEGAGEMENT DURGENCE si nécessaire 2 BILAN VITAL ( 5 situations de détresse vitale maxi 30 secondes ) Hémorragies ? Sétouffe t-elle ? Conscience ? Ventilation ? Circulation ? Demander renfort médicalisé si détresse vitale 3 BILAN LESIONNEL Malaise (écoutez, regardez, posez les 4 questions) Traumatisme (Regarder, palper les déformations, demander le siége de la douleur) 4 BILAN FONCTIONNEL des 3 fonctions ( Nerveuse, Ventilatoire, Circulatoire ) TRANSMISSIONS du bilan ( Avis médical, CAT, renfort, compte rendu ) 5 BILAN EVOLUTIF La surveillance ( à renouveler régulièrement )

5 E 7 LIBERATION VOIES AERIENNES Après libérations des 3C. Bascule prudente de la tête en arrière Élever le menton (Primordial pour effacer lépiglotte et le muscle de la langue ) Retirer les objets visibles à lintérieur de la bouche. Aspirer éventuellement les liquides ( mucosités, vomissures, sang … ) Si obstruction 5 Claques dans le dos puis 5 Heimlich (si perte de conscience 2 insufflations puis RCP) Dés que risque pose dun collier cervical : Différentes tailles, pose à deux. Aspirateur mucosité : Introduire la canule sans aspiration, aspirer en retirant. Longueur de la canule identique à la distance entre les lèvres et le lobe doreille PLS : Seul, nouvelle méthode, si traumatisme à trois et pose collier cervical. Retrait du casque à deux, dés labsence dune fonction vitale.

6 PLS à 3 Avant la PLS, mettre un collier cervical immédiatement, si disponible 3 équipiers : 1 à la tête (qui donne les ordres ) 1 au milieu, 1 aux pieds. Les extérieurs en position de trépied (Genou en lair coté du retournement ) Équipier du milieu avant la rotation prépare le calage de la tête « Êtes vous prêt ? » Les équipiers répondent prêt « Attention pour tourner… Tourner » Équipier aux pieds assure calage de la jambe puis du bras Équipier qui commande à la tête assure la surveillance sans lâcher pris

7 E8 VENTILATION ARTIFICIELLE AVEC MATERIEL Après avoir constaté : Arrêt ventilatoire Fréquence ventilatoire inférieure à 6 par minutes Sur ordre médical Faire une VENTILATION ARTIFICIELLE Oralement pendant quun équipier prépare le matériel puis avec le Ballon Autorempliseur à Valve Unidirectionnelle Le ballon peut être utiliser seul ou avec de loxygène Bien basculer tête en arrière pour libérer les voies aériennes supérieure. Comprimez progressivement et arrêter des que la poitrine se soulève

8 E9 OXYGENOTHERAPIE Bouteille doxy médical sont blanches avec diverses inscriptions Équipé dun robinet à étrier si inf. à 5 L à vis si sup. à 5 litres Au contact de loxy : - pas de corps gras, pas de chocs, pas de flamme - éviter chaleur excessive ouvrir progressivement - aucun outils, utiliser des raccords spéciaux oxy - purger le robinet et se placer sur le côte Manodétenteur avec débitmètre : fermez le avant douvrir la bouteille Loi de BOYLE – MARIOTTE Calcul dautonomie Débit à administrer sans directives : 15L adulte et 3L jeune enfant Oxygène peut être administré en inhalation ou en insufflation Pas attendre la fin bouteille pour sinquiéter de la changer Si pas dautres demander directives au secours médicalises

9 Conclusions Laccident n arrive pas qu aux autres. Si on garde son calme le plus dur est fait. Se remémorer et se mettre à jour, cest nécessaire. Secourir est un acte gratuit mais obligatoire pénalement. Dans la vie comme en examen sadapté à la situation en respectant les idées maîtresses du secourisme. Savoir rester humble car un bon secouriste cest : –Savoir éviter le sur-accident. –Transmettre la bonne info à la bonne personne. –Éviter les gestes aggravants.


Télécharger ppt "A ttestation F ormation C omplémentaire P remiers S ecours A vec M atériel Formation complémentaire conforme au : Guide national de référence (1 ére édition."

Présentations similaires


Annonces Google