La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Alain Mille Laboratoire d'InfoRmatique en Image et Systèmes d'information Université de Lyon LIRIS UMR 5205 CNRS/INSA de Lyon/Université Claude Bernard.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Alain Mille Laboratoire d'InfoRmatique en Image et Systèmes d'information Université de Lyon LIRIS UMR 5205 CNRS/INSA de Lyon/Université Claude Bernard."— Transcription de la présentation:

1 Alain Mille Laboratoire d'InfoRmatique en Image et Systèmes d'information Université de Lyon LIRIS UMR 5205 CNRS/INSA de Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1/Université Lumière Lyon 2/Ecole Centrale de Lyon Université Claude Bernard Lyon 1, bâtiment Nautibus 43, boulevard du 11 novembre 1918 F Villeurbanne cedex UMR 5205 ARCO'2009 M-Traces et Système à Base de M-Traces Un outil efficace pour une co-construction de sens fondée sur les traces d'interactions médiées par un environnement informatique ?

2 2 Plan Expérience / Expérience tracée Trace ? Trace Informatique ? Environnement informatique ? Illustration introductive : production/exploitation de la trace dinteractions Éléments théoriques de lexpérience tracée Hypothèses Trace « modélisée » Système de gestion de base de traces Exemples Usages / Individuation et Transindividuation Vers des couplages utilisateurs-environnements informatiques co-apprenants ? 2

3 3 Expérience ? Expérience tracée ? L'expérience comme interaction [Dewey] La trace d'interactions comme expérience inscrite [Bachimont] La trace inscrite comme assistance au processus de mémoire : extériorisation de l'expérience individuelle dans des traces, et comme transmission [Stiegler] Expérience tracée comme support d'instrumentation pour l'appropriation [Brassac, Rabardel, …]-> réflexivité. Expérience tracée comme support aux processus d'individuation et de trans-individuation [Simondon] Résonances

4 4 Trace ? Trace Informatique ? Trace : Ensemble de marques observables dans lenvironnement et liées à une activité. Ces marques peuvent être laissées volontairement ou non. Ces marques peuvent être considérées comme des « indices » dactivité par des observateurs « avertis » interprétation (abduction le + souvent). Trace informatique : Séquence de marques inscrites dans lenvironnement informatique par un processus informatique (associant ou non l'utilisateur). Événements, actions, annotations, … Associés à des objets informatiques (documentaires ?). Localisés dans le temps (et lespace) dune manière ou dune autre La trace informatique est un « construit » 4

5 5 Environnement informatique ?

6 6 Interactions

7 7 Environnement informatique Interactions

8 8 Interactions -> Couplage Couplage

9 9 Interactions / Couplage Couplage Interactions « sociales »

10 10 Interactions + Couplage Couplage Généralisation Dispositif (s) dinformation et communication

11 11 Illustration introductive Trace dinteraction Base de traces Signature dépisode

12 12 Illustration introductive Trace dinteraction Base de traces Signature dépisode

13 13 Réflexivité / lactivité 13

14 14 Théorie : hypothèses Lactivité est médiée par lenvironnement informatique La trace est volontaire et attendue La trace est un objet informatique : Support à la co-construction de connaissances (modèles « plastiques ») individuelles (réflexivité) -> support dindividuation collectives (confrontation) -> support de trans-individuation

15 15 Théorie : Trace Modélisée (M-Trace) MétaModèle de trace Séquence dobservés typés et de relations entre observés qui sinstancient dans la trace + le Modèle des observés, des relations et de la temporalité des observés (de la spatialité ?) que l'on peut trouver dans cette trace. Un langage de requêtes sur les traces permettant de construire des reformulations (changement de modèle des observés et du temps possible) Pourquoi un modèle ? Expliciter et faciliter le calcul de transformations par lutilisateur lui-même -> appropriation de ses traces dactivité Faciliter linteropérabilité -> réutiliser, partager son expérience Faciliter la mise en place de requêtes sur les traces -> objet informatique accessible par les applications M-trace = Trace + Modèle

16 16 Théorie : Système à Base de Traces 16

17 17 Théorie : Système à Base de Traces Assistant Alter-Ego (avatar ?) Assistant Alter-Ego (avatar ?) Requêtes

18 18 Théorie : Système à Base de Traces 18 Assistant Alter-Ego (avatar ?) Assistant Alter-Ego (avatar ?) Requêtes

19 19 Théorie : Système à Base de Traces 19 Assistant Alter-Ego (avatar ?) Assistant Alter-Ego (avatar ?) Requêtes

20 20 Théorie : Alter-ego assistant (avatar ?) -> support de lindividuation (réflexivité, appropriation, coapprentissage…) Alter-ego assistant Services SGBT Couplage

21 21 Théorie : Alter-ego assistants (avatars ?) … en réseau - > dans lenvironnement… Couplage

22 22 Implémente le concept de classe virtuelle Chat écrit/audio Activités collaboratives synchrones (tableau blanc, push tuteur, …. Interactions tracées et affichées Activité à dimension réflexive Exemple dusage : plateforme éducative

23 23 Scénario dutilisation (2/2)

24 24

25 25

26 USAGES : Individuation et trans-individuation Apprentissage humain Appropriation, co-construction de connaissances Construction de communautés Assistances À la réalisation dactivités évolutives (en cours de construction) À la gestion des connaissances (partage, réutilisation, découverte) À lintégration, à linclusion par « négociation » de sens dutilisateurs (très) différents (situations de handicap par exemple) Au conseil par l'intégration d'avatars dans les réseaux d'agents informatiques

27 27 Dark side ? Profiter des facilités offertes par les traces modélisées pour : Les considérer comme des sources « dinformation » sur lactivité des utilisateurs Les utiliser pour « conditionner » des « bonnes » pratiques Les utiliser pour découvrir des comportements « intéressants » … Les détourner pour donner une image réflexive « déformée »… (jugement / suggestion…) Individuation contrôlée ! Proposition : visibilité de la collecte / traces locales cryptées par défaut / négociation pair à pair pour partage et échange (modèle distribué)

28 28 Questions de recherche (sélection..) Présentation d'une trace interactive, appropriable, facilitant le processus d'interprétation Une sémiotique interprétative continue ? Assister le processus mémoire (amorces) ? Mobiliser la « genèse » des interprétations pour assister les négociations de sens ? Quid des interactions entre agents informatiques en réseaux dynamiques Emergence de comportements à intégrer par l'utilisateur ? Des mécanismes « non symboliques » pour l'expérience « tracée » ?


Télécharger ppt "Alain Mille Laboratoire d'InfoRmatique en Image et Systèmes d'information Université de Lyon LIRIS UMR 5205 CNRS/INSA de Lyon/Université Claude Bernard."

Présentations similaires


Annonces Google